Société

Préfecture : Signature d'une charte de lutte contre l'usage nocif de l'alcool


Préfecture : Signature d'une charte de lutte contre l'usage nocif de l'alcool
Une charte contre "l'usage nocif de l'alcool à La Réunion" a été signée ce lundi à la Préfecture, en présence de Danièle Jourdain-Menninger, la présidente de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives.

Le Préfet de La Réunion, Dominique Sorain, a rappelé que notre département est "particulièrement touché" par le phénomène d'alcoolisme excessif, avec plus de 250 décès par an. Selon lui, cette charte a pour vocation de développer plusieurs actions préventives avec différents acteurs. "Il s'agit de se mobiliser, acteurs, consommateurs, état, collectivités, c'est un effort constant", a déclaré le représentant de l'État.

Dominique Sorain ajoute que cette charte vient d'une "démarche volontaire et positive", et qu'elle "servira de base de réflexion pour l'avenir". "Un point sera fait tous les semestres. C'est un travail en réseau. Il ne s'agit pas uniquement d'échanger et de discuter avec les acteurs, mais aussi d'aboutir à des décisions concrètes concernant la question de l'affichage de l'alcool, ou encore celle des boissons réfrigérées dans les moyennes et grandes surfaces".

Comme le rappelle la Préfecture, "il ne s'agit pas de stigmatiser l'offre d'alcool à La Réunion, mais de voir comment ne pas inciter à l'excès".

Du côté des distributeurs d'alcool, on se dit très heureux de faire partie de ce groupe. Pour Philippe Doki-Thonon, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de La Réunion, "ce travail collaboratif, permet de ne pas stigmatiser les producteurs ou distributeurs d'alcool".

Même avis pour Philippe Lauthier, représentant de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), qui indique que ses adhérents serviront de relais dans leurs magasins, avec des affichages rayons, avec une mesure particulière concernant la sensibilisation des mineurs.

"En tant que médecin", le Dr David Mété, le chef du service addictologie du CHU Félix Guyon se "félicite également de la mise en place cette charte, car cette situation nous concerne tous".

Après la signature de cette charte, Danièle Jourdain-Menninger poursuivra sa visite dans l'île, et rencontrera notamment jeudi le groupe d'enquête en charge des stupéfiants de la sûreté départementale et présentera samedi le plan d'action sur le syndrome d'alcoolisation foetale (SAF) au siège de l'ARS OI.
Mardi 15 Septembre 2015 - 09:47
SI
Lu 433 fois




1.Posté par JANUS le 15/09/2015 16:03
L'hypocrisie absolue de nos gouvernants ...

Tout a été fait pour pousser les réunionnais à consommer de plus en plus d'alcool local ...
Et aujourd'hui on nous explique que les réunionnais doivent apprendre à ne pas consommer d'alcool ...

C'est exactement comme pour la cigarette ... L'Etat se remplit les poches avec leurs taxes ... Et dépense ensuite une fortune pour soigner ceux qui sont malades de ces drogues ...


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales