Faits-divers

Préfecture : "Le système d'alerte doit rester le plus simple et lisible possible"

Il n'aura pas été utile de déclencher l'alerte orange ou rouge pour Felleng comme ce fut le cas avec Dumile au début du mois de janvier. Si la pré-alerte cyclonique est encore en vigueur dans notre île, les conditions météorologiques ne permettaient pas à la Préfecture un passage en alerte orange… au grand "désespoir" de certains Réunionnais confrontés à des conditions cycloniques dans certaines parties de la Réunion. En phase avec les conditions météorologiques sur l'ensemble de la Réunion, le mode d'alerte doit rester le plus "lisible et simple pour la population", rappelle le directeur de cabinet du préfet, Loïc Obled. Interview.


Préfecture : "Le système d'alerte doit rester le plus simple et lisible possible"
Zinfos974 : Avec le passage de Felleng au plus près des côtes, peut-on déjà faire un état des problèmes qui touchent actuellement la Réunion ?

Loïc Obled : Dans un premier temps, Felleng a été rétrogradé en forte tempête tropicale par les services de Météo France ce matin. Sa trajectoire recourbée fait passer la tempête au plus proche de nos côtes actuellement. Il y a un phénomène important à prendre en compte, la "queue" du cyclone qui doit nous concerner dans le courant de l'après-midi. Les conditions dégradées vont persister sur le département et les trois vigilances (ndlr : houle, vents forts et pluie) restent en vigueur. La pluie a occasionné des dommages importants au niveau des radiers, notamment celui de la Rivière Saint-Etienne. Concernant les axes de circulation, la route du Littoral est fermée tout comme la route de Cilaos. Ailleurs, les radiers sont submergés et je rappelle qu'il ne faut pas les franchir.

Les secours ont-ils été sollicités au cours de ces dernières heures ?

Nous avons plusieurs remontées d'informations nous faisant état d'intervention des secours pour des inondations, effondrement de murs ou encore d'automobilistes bloqués entre des radiers. Des interventions qui ont eu lieu principalement dans le Sud du département.

Beaucoup de Réunionnais critiquent la Préfecture pour ne pas avoir déclenché l'alerte orange ce vendredi. Que leur répondez-vous ?

Je rappelle qu'il y a quatre niveaux d'alerte cyclonique qui sont la pré-alerte, l'alerte orange, l'alerte rouge et la phase de sauvegarde. Nous sommes en pré-alerte cyclonique ce qui signifie au moment du déclenchement qu'il peut y avoir un risque dans les 72 heures à venir pour la Réunion. Les premières hypothèses n'excluaient pas des conditions cycloniques. Mais au fur et à mesure, les prévisions météos se sont affinées et le constat est que ces conditions se sont éloignées. Le passage en alerte orange signifie que dans les 24 heures il y a un risque de passer en alerte rouge et, à aucun moment, les conditions n'étaient réunies pour un passage en alerte orange. Le préfet a été mobilisé pendant toute cette période, nous avons pris en compte les informations sur le terrain et nous avons largement communiqué pour appeler la population à la vigilance.

Certes les conditions ne sont pas cycloniques dans le Nord, mais dans le Sud de l'île, la situation est bien plus compliquée. Ne faudrait-il pas revoir le système d'alerte et proposer un système région par région ?

Le dispositif d'alerte est vivant et en perpétuelle amélioration, mais il doit rester le plus simple et le plus lisible possible. L'alerte pré-cyclonique, l'alerte orange et rouge sont facilement comprises et n'entrainent pas de confusion. Il faut faire attention à ce genre de propositions qui compliqueraient les choses. Dans ces bulletins de vigilance, Météo France indique déjà les zones en fonction des risques de pluie, de houle ou de vent. Après je rappelle qu'il y a le plan Orsec (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile), un dispositif adapté à la crise et qui concerne différents acteurs. En premier lieu la Préfecture pour le déclenchement des alertes, vous les médias pour relayer les informations, les maires garants de la protection de leur population et les citoyens directement concernés par ce dispositif.

Quels sont les derniers conseils que vous voulez donner à la population ?

L'enseignement du passage de Dumile nous a montré que la plupart des accidents graves interviennent en phase de sauvegarde. Je demande donc à la population la plus grande vigilance après le passage de Felleng.
Vendredi 1 Février 2013 - 14:54
Lu 2982 fois




1.Posté par Préfet ou Freedom le 01/02/2013 14:26
c'est bien de rappeler les regles car si on écoute Freedom on serait en alerte rouge !

2.Posté par ou trop le 01/02/2013 14:38
Lol, le prototype de l'énarque psycho rigide, qui ne vit un cyclone qu'à travers ce qui est écrit dans son grand livre. Inutile de lui demander de mettre ses savates 2 doigts et de venir se promener hier soir vers 18h au Tampon... ou ailleurs.
L'exemple type du haut fonctionnaire "goyave de F" , qui a tout vu, qui sait tout et qui a raison sur tout... Pauvre France
Heureusement qu'il reste encore quelques maires , qui bien qu'ayant réagit tardivement ont pris de bonnes décisions...
Vous êtes pathétique monsieur.

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 01/02/2013 14:41
*Le nouveau look du Directeur de Cabinet du Préfet MARX me trouble profondément…
Alors que le premier visage médiatisé de M. OBLED inspirait, par sa fraîcheur, une absolue confiance, que nous cache cette brutale débauche de pilosité ?? Jean-Luc MARX serait-il à l’origine de cette transformation ? De la part de ce dernier, je crois TOUT possible… En clair, je crains le pire !

4.Posté par Boa Bill le 01/02/2013 14:48
"Je rappelle qu'il y a quatre niveaux d'alerte cyclonique qui sont la pré-alerte, l'alerte orange, l'alerte rouge et la phase de sauvegarde. "
"L'enseignement du passage de Dumile nous a montré que la plupart des accidents graves interviennent en phase de sauvegarde."


Il n'y a pas eu d'alerte orange, les autres phases n'existent donc pas !!! Question de logique !

Monsieur le directeur de cabinet du préfet, allez donc expliquer aux gens du SUD qu'il n'y a pas eu de cyclone !

Bertel de Vacoa

5.Posté par habitant du SUD le 01/02/2013 15:13
Feliciation au prefet pour la gestion parfaite des alertes. On a a marre du nivellement par le bas qui consiste à aligner toute le Réunion sur le temps qu'il fait au barachois avec les jeremiades des nouveaux arrivants qui ne savent pas ce qu'est un radier ou un cyclone. C'est écrit sur wikipedia: la réunion detient les reccords de pluie. C'est depuis toujours alors cessez de nous saouler avec votre étonnement à 1 franc.

on le sait que la houle totoche sur la route en corniss, les pleurnichards de freedom ont toujours ete libres de ne pas l'emprunter, et ceux qui préfèrent assumer les risques plutot que se taper les embouteillages ont aussi le droit de circuler. Dans le sud les ravines coulent sans exces et on est très content de pouvoir continuer a vivre normalement.

toute l'année il y a des accidents 365jours par an, puorquoi faudrait-il que le risdque devienne zero pour du vent normal et des pluies bienvenues

6.Posté par noe le 01/02/2013 15:18
Il a beaucoup de look et de connaissances !
Félicitation pour son travail au service de la Réunion et des réunionnais !
Les différentes alertes sont parfois difficiles pour le commun des mortels qui s'intérroge ....
Pas de tracas !
Qu'on laisse bosser les professionnels !
Chacun y va de sa science et c'est bien mais les moucatages stériles ne sont pas de rigueur !

7.Posté par à Monsieur le fusible du Préfet... le 01/02/2013 17:15
... système d'alertes lisible ?

Felleng, pré-alerte, plus violent que Dumile, alerte rouge !

Va comprendre, Loïc !

8.Posté par Collectif gardien not pays le 01/02/2013 18:49
Quels sont les derniers conseils que vous voulez donner à la population ?
Restez chez vous, trop de Magouille sur le territoire de la Réunion ! nous ne pouvons plus gérer la situation . Trop de Révoltés contre les injustices faites aux peuples !

9.Posté par web le 01/02/2013 18:56
Nous avons été épargné ou j'habite c'était moins pas de vent et moins de pluie que Dumillé mais d'autre cela à été le déluge . Même si nous habitons un petit lopin de terre, c'est très différent en fonction d’où nous nous situons. je peux comprendre que pour certain c'était alerte rouge mais pour nous pas grand chose. Ce qui amène le préfet à responsabilisé plus les maires vis à vis de leurs communes cela fait partie de leurs boulot ce qui n'est pas pratique c'est qu'entre deux communes cela peut être différents qu'il range leur étiquette politique pour se mettre au service de leurs administrés.

10.Posté par lol le 01/02/2013 19:47
Noé allez pousse zoie dans la pente bel air, et arrete out abonnement internet car ou fatigue a nous en racontant n'importe quoi, car Mr Noé quand ou habite dans les hauts et que le vent et la pluie y tombe sans arreter, ou croit que les judicieux de suivre les conseils de ce connard de Directeur, et d'envoyer son enfant à l'école un jour comme aujourd'hui, car pour allez prendre le bus pour partir au lycée il y a plein de cours d'eau dangereux à passer pour pouvoir prendre ce bus. Alors les conseil de ce Directeur qui ne connait que le bout de son nez je m"en tape

11.Posté par Collectif gardien nout pei le 01/02/2013 19:54
Voila la priorité de la préfecture les Réunionnais ne sont plus préservés de requins terrestes

De l’autre côté : un patron ambitieux venu de Madagascar avec une faim de requin, Amir Meralli Ballou. Un homme dont la PME est égale, quantitativement, au nombre de cercles dans lesquels il a un pied : Prud’hommes, Chambre de commerce, MEDEF, loges en tous genres et de toutes tailles. Et qui de la Sogecore, son fleuron, entend faire un pilier du marché automobile, pneus compris.


Le premier acte de ce drame de l’Océan Indien se joue en 2006. Les frères Moussajee voient loin, ils ont un pied en Asie du Sud-Est, mais leur banque, l’incontournable (à la Réunion) BRED, n’entend pas forcément les suivre au bout du monde. Elle craint que leur chiffre d’affaire ne soit artificiellement gonflé et doute de leurs capacités en termes de management.

Ainsi que l 'affaire Kada réclame son droit depuis 27 mois sur des complots d'une construction illégale

Plusieurs affaires vont sortir de leur trou !

12.Posté par lol le 01/02/2013 19:56
Pot 9, je ne suis pas d'accord, car les Maires peuvent prendre des décisions seulement pour les primaires, alors que si les conditions sont mauvaises dans certains endroits, seul le chef d'établissements (collège ou lycée) peuvent les prendre avec l'avis du Rectorat. et souvent ces décisions sont prises vers 8H00, alors que les marmailles ont déjà pris le bus , certain depuis 6 heure, alors trouvez l'erreur. Vous vous imaginez avec le temps qui faisait dans les hauts ce matin, s'il était arrivé un accident (noyade ou disparition)à un gamin (ravine ou cour d'eau à traverser). Le prefet qui vient d'arriver aurait été virer (enfin nommer ailleurs) directement (la li n'a la chance mais li la jouer avec le feu)

13.Posté par Paul le 01/02/2013 20:47
Comment auraient-ils pu passer en alerte orange cyclone, alors même que le cyclone devenait tempête? Il a raison, il faut arrêter de dire n'importe quoi... On ne vas pas s'arrêter à chaque pluie. Après, il y a une bonne solution par personne et il y aura toujours les râleurs professionnels!

14.Posté par zétoil 4 heure le 02/02/2013 05:54
Je persiste à dire qu'il faut arrèter avec ce système d'alerte pensé et fait uniquement pour ceux qui habitent "zoréiland" ou pour des gens fraichemant débarqué qui ne savent pas ce qu'est un cyclone.
Tout réunionnais qui se respecte sait très bien qu'arrivé le mois de Janvier nous sommes en vigilance cy clonique et ce jusqu'au mois de Mars ou Avril.
Pourquoi dans certains endroit fermer les crèches, collèges, primaire mais pas les lycées? ceux la doivent certainement passer par les airs pour aller aux lycée.
Dans le sud c'était le déluge mais pas d'alerte orange ( "pas de condition cyclonique pour une alerte orange") avait dit le prefet.
Mais dans le mème temps ou nous balance des avis de forte houle, pluie, vent, cherchez l'érreur.
Tout les réunionnais bien sur ne savent pas que quand un cyclone est annoncé il peut y avoir de la pluie, houle , vent! Nous prendait-on pour des cons?
Je crois que notre bon vieux sytème d'alerte N°1,2,3 était beaucoup plus simple et plus lisible Mr Obled.

15.Posté par kupidon le 02/02/2013 06:40
toutes a fait d'accord avec ses réglés mais quand on mets la pré-alerte cyclonique et que les maires ferme les écoles tout ses marmailles i reste pas zot case i sa regarde la rivière et la mer vous allez me dire que s'est de la responsabiliser des parents mais combien de parents était sur le fond de mer st Denis alors que c’est interdis et que même les média nous demandais même de leur envoyer des photos il fraudais trouver un juste milieu je ne suis pas le préfet pour le trouver une solution et j’aie pas fait l'éna

16.Posté par GG le 02/02/2013 06:45
je pense que sa dois aussi arranger quelque assurance pas alerte pas cyclone beaucoup de dégât pas de remboursement je pense aux closes du radier a 500 000€

17.Posté par karine le 02/02/2013 07:45
merci de nous avoir permis de déposer nos enfants au collège des aigrettes et au lycée de plateau caillou pour non fermeture des établissements scolaires de st Paul par excès de zèle ....pour les récupérer à 12h pour cause de mauvais temps et radiers submergés , nous enseignants qui avons du gérer nos élèves et nos propres enfants dans la tempête...tout ça parce que la mairie de st paul avait décidé de ne pas fermer les écoles ,,,un scandale vu le temps .12 élèves sur 30 dans ma classe depuis 2 jours vu la fermeture imposée des cantines hier jeudi!.je me demande encore où est la motivation de nos élus qui prennent leurs décisions alors qu'ils ne sont pas sur le terrain tous les jours....mais même topo pour la réforme des rythmes scolaires et le sois disant bien être de nos élèves ..........pffffffff .un scandale! je suis enseignante et mère d'élèves et ce qu'il s'est passé aujourd'hui à St Paul est inadmissible.........Système d'alerte nul !!!! infos nulles aussi !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 08:53 Carambolage à la Possession: 7 voitures impliquées

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales