Social

Préavis de grève des transporteurs : menaces sur la rentrée scolaire

La mise en place de barrages filtrants sur plusieurs sites de l’île, et surtout la grève des transports en commun y compris des bus scolaires, en cas de mouvement social des transporteurs, font planer une réelle menace sur la rentrée scolaire, prévue le lundi 26 janvier.


Préavis de grève des transporteurs : menaces sur la rentrée scolaire
C’est ce matin que l’intersyndicale des transporteurs envoie son préavis de grève à la préfecture. A moins d’un surprenant revirement de situation, il est peu probable que les professionnels de transport obtiennent satisfaction d’ici lundi 26 janvier, jour de la rentrée scolaire.
Pour information, nous vous rappelons leurs deux revendications : “le renouvellement de la prime de carburant de la Région Réunion, et une baisse de 20 centimes du prix du carburant à la pompe au moins au 1er février 2009”.
L’intersyndicale espère qu’une solution sera trouvée d’ici lundi 26 janvier, jour de la rentrée scolaire, une issue très peu probable. Cette hypothèse augure alors d’une semaine sociale exceptionnelle, d’abord avec la mise en place des barrages filtrants et le blocage de sites indispensables à l’économie locale: la Région Réunion et la SRPP entre autres.
L’école tournerait également au ralenti. En effet, il y aurait peu d’élèves dans les classes avec la grève des transports scolaires. Le problème de la garde des enfants à la maison va alors se poser.
Quant au personnel de l’Education nationale, sa présence sur son lieu de travail serait bien sûr liée au franchissement des éventuels barrages filtrants, des embouteillages, de l’hygiène au sein de l’école, du fonctionnement des cantines, mais aussi au souci de la garde des enfants.
Aussi en cas d’exécution du préavis de grève de l’intersyndicale des transporteurs le lundi 26 janvier 2009, on peut légitimement se poser la question de savoir s'il faut maintenir la rentrée scolaire, ce jour-là...
Le préfet Pierre-Henry Maccioni, le nouveau recteur et les maires ont quatre jours pour y réfléchir…

Préavis de grève des transporteurs : menaces sur la rentrée scolaire
Jeudi 22 Janvier 2009 - 08:07
Jismy Ramoudou
Lu 963 fois




1.Posté par nounne974 le 22/01/2009 09:53
Est-ce bien au Préfet et au Recteur de crier "au feu !" ? Leur rôle n'est pas d'amplifier ce qui n'est pour l'instant qu'un préavis de grève même si on peut penser que les transporteurs doivent, cette fois, frapper un grand coup, s'ils veulent obtenir autre chose que les cacahuètes de décembre ! De là à repousser la rentrée scolaire, on fait la boue avant la pluie !

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/01/2009 11:37
je n'arrive pas à comprendre l'absence à priori, vu de la Métropole, de la mobilisation de la population ou des associations de défense des consommateurs , syndicalistes non transporteurs, sur la baisse du prix à la pompe....comme si cela n'intéressait personne ... ou alors les Réunionnais sont ils résignés??

3.Posté par nounne974 le 22/01/2009 12:10
Après réflexion, il me semble que les compagnies de bus qui assurent les transports scolaires pourraient donner des indications précises de manière à ce que les parents puissent prendre leurs dispositions. Je sais que le propre d'une grève est de faire pression en gênant un maximum de monde mais il ne me paraît pas judicieux de mettre des milliers d'enfants sur le bord des routes lundi matin, d'autant que le temps risque de ne pas être merveilleux. Qu'ils donnent au moins une tendance et ensuite chacun prendra ses responsabilités. Entre nous,si la grève des transports scolaires se confirme, la semaine de rentrée est déjà morte ; lundi pas de transport, jeudi pas de profs pas de cantine ... pour peu que les lycées repartent dans leur délire, ce sera à nouveau le b.....

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/01/2009 13:27
pas de bus = plus de voitures sur les routes dans une situation de blocage annoncée...
honnètement, si grêve il y a, gardez les gosses à la case, prenez un jour de rtt ou de congés payés..

5.Posté par David le 22/01/2009 14:17
De mieux en mieux ! Après la prise d'otage des réunionnais en 2008, voici la mise en danger de la vie des élèves qui seront bloqués dans les bus pendant la saison chaude. Encore l'escalade dans la violence, car il s'agit bien de violence. Au prochain mouvement d'humeur, vont-ils ajouter le tabassage d'automobilistes pris au hasard ?

6.Posté par FRANCO le 22/01/2009 17:46
Diviser pour régner, opposer les intérêts des uns et des autres, quelle merveilleuse méthode pour ceux qui nous dirigent aussi nullement. Ne serait-il pas logique que les prix des carburants baissent AUTOMATIQUEMENT aussi vite et aussi fortement que pour leurs hausses ? ( cela ne se passe pas comme ça à la bourse ?)
Les barrages de routes tant décriés ne sont-ils pas d'abord de la responsabilité de ceux qui ne procèdent pas aux baisses qu'il est NORMAL de faire quand le pétrole est passé de 147 $ le barril à 40 $ ? Si les Pouvoirs Publics, représentants de l'intérêt général de toute la population et de tous les acteurs économiques de l'île faisaient leur travail, y aurait-il besoin de bloquer les routes, de perdre du temps et de l'argent ? Pourquoi ceux qui par égoïsme, râlent au nom de leurs intérêts personnels nombrilistes, critiquent et attaquent les "barreurs de route" qui veulent tout simplement, le bons sens et le droit s'imposant, voir baisser les prix des carburants, ce qui a été fait à Maurice sans conflits (mais là les politiques et les Pouvoirs Publics sont au service des citoyens), ne s'attaquent-ils pas aux Pouvoirs Publics et aux politiques défaillants et ne faisant pas leur travail. Ces égoïstes voudraient que le Préfet fasse son travail et envoie les CRS contre les "barreurs de routes" mais ils ne souhaitent pas une seconde que le Préfet fasse son travail en baissant les prix des carburants du montant normal ! Curieux ces gens là.
Oui malheureusement aujourd'hui à la Réunion pour que les Pouvoirs Publics fassent BIEN et conformément à l'intérêt général leur travail et baissent les prix des carburants, pour que les politiques de tous bords se préoccupent des revendications de leurs concitoyens, il faut barrer les routes ! Et bien barrons les routes et si comme en Guyane tous les élus sont aux côtés de leurs concitoyens, le Préfet fera sonn travail et baissera à un juste niveau le prix des carburants, refusant de conditionner l'intérêt général de 800 000 Réunionnais aux intérêts des actionnaires de la SRPP et de tous les magouilleurs qui gravitent autour en toute opacité ( voir les résultats de TOTAL et des groupes pétroliers !!!). Si nous faisions de même pour les billets d'avion et nous boycotterions les compagnies abusivement profiteuses, peut-être aurions nous droit à de plus justes prix, mais il ne faut pas rêver les Réunionnais sont arrivés à un tel stade d'individualisme et d'égoïsme que ce n'est pas demain la veille que les compagnies ont à craindre les revendications de leurs usagers, bons et gentils moutons à tondre. Les touristes, les agences de voyages, les tours opérateurs, qui eux ne sont pas des insulaires captifs, se contentent d'aller ailleurs ou les billets sont bien moins chers que pour venir à la Réunion, l'île prison pour 400 à 500 000 de ses habitants.

7.Posté par jud le 22/01/2009 19:54
Je pense que Franco à tout dit, si seulement on pouvait juste se prendre par les mains et faire front tous ensemble ! arrêtons d'être égoïste, arrêtons d'être des moutons, il est temps de se mobiliser contre la bouffe trop chère, l'essence trop chère, les billets d'avion trop chère (marre de tout ses nantis qui vivent très bien sur le dos de 3/4 des réunionnais) ! il faut savoir dire stop, mais cela est possible si tout le monde le fait ensemble !

http://www.liberation.fr/societe/0101313937-la-guadeloupe-en-greve-contre-le-vie-chere

à méditer ils sont en grève générale depuis mardi ! eux ont les c..... de se mobiliser

Mais qu'est ce qu'on attends ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales