Blog de Pierrot

Pourquoi peut-on abattre des loups (espèce protégée) et pas des requins (non protégés) ?...

Lundi 13 Avril 2015 - 23:15

Le principal argument de ceux qui critiquent l'attitude d'Elio, la petite victime qui s'est faite dévorer dimanche matin par un requin bouledogue, c'est de dire qu'il l'avait bien cherché dans la mesure où il avait transgressé un arrêté d'interdiction de baignade du Préfet.

Pour me faire comprendre, je vais utiliser un exemple pris dans un autre domaine.

Tout le monde sait que la vitesse est limitée à 90km/h sur les routes départementales et nationales autres que des 4 voies. Et pourtant, qui parmi ceux qui lisent cet article peut jurer n'avoir jamais dépassé cette vitesse? Soyons francs et reconnaissons qu'il nous arrive parfois d'atteindre les 100km/h, voire même de les dépasser.

Imaginons toujours que plusieurs automobilistes aient un accident alors qu'ils roulent en toute connaissance de cause au dessus de la vitesse autorisée et qu'ils en décèdent. Admettez avec moi que ce genre d'incident s'est déjà produit à de multiples reprises.

Que fait le préfet dans ces circonstances? Il demande un rapport, ordonne quelques contrôles de vitesse sur les routes et s'il ressort que ces accidents se sont souvent produits aux mêmes endroits, il va demander que des travaux de réfection de la chaussée soient effectués. Jusque là, il est dans son rôle. 

Convenez avec moi qu'en aucun cas, il ne déciderait d'interdire à TOUS les automobilistes de circuler sur les routes.

Pourquoi alors dans ces conditions n'applique-t-on pas la même méthode à la crise requins? Pourquoi, au lieu de mettre en place le plus rapidement possible des solutions, des préfets plus prompts à ouvrir le parapluie pour se protéger qu'à trouver des solutions, ont préféré interdire toute baignade dans un territoire qui est, faut-il le rappeler, une île? 

Et même si on allait dans le sens du préfet, comment se fait-il qu'il se contente d'interdire la baignade mais ne donne pas l'ordre aux gendarmes de faire appliquer cette interdiction? Combien de fois les pandores se sont contentés de regarder les surfeurs au lieu de leur intimer l'ordre de sortir de l'eau et de les verbaliser ? Ce qui est bien la preuve qu'il était plus question de se couvrir en cas de procès que de protéger réellement les surfeurs.

Comment se fait-il que plusieurs années après les premières attaques, on en soit toujours à organiser réunions sur réunions sans que l'on n'ait encore réussi à sécuriser les zones de baignade?

Comment dans ces conditions condamner des gamins? On leur met un gâteau sous le nez et on leur dit : "Interdiction de toucher". Tout ça parce que nos responsables ont préféré ouvrir le parapluie pour se protéger en cas de procès plutôt que de mettre en place des solutions qui existent déjà dans de nombreux pays. 

Nous serions dans un pays sous-développé, je pourrais peut-être comprendre. Mais ce n'est pas le cas de la Réunion où nos responsables savent comment faire pour trouver des millions quand le sujet leur tient à coeur.

Et quitte à prélever tous les ans un quota pré-déterminé de requins car rappelons-le là aussi, si certaines espèces sont effectivement menacées dans le monde du fait d'une surpêche forcenée (contre laquelle on n'entend pas nos écolos-bobos), il n'en est pas du tout de même pour le Bouledogue et le Tigre qui prolifèrent dans le monde.

Profitons-en pour tordre le cou au passage à un autre argument des écolos-bobos : le Bouledogue et le Tigre ne jouent pas le rôle d'éboueurs des mers comme je ne cesse de l'entendre ici et là. Ce rôle était tenu par les requins de récif (pointes blanches et pointes noires) qui existaient en nombre par le passé et qui cohabitaient (presque) pacifiquement avec l'homme. Ils ont depuis été chassés par les Bouledogues et les Tigres qui ont pris leur place après les avoir dévorés, et qui eux ont l'air d'apprécier la chair humaine. Il y a donc eu un déséquilibre dans la nature qu'il convient aujourd'hui d'essayer de rectifier.

Enfin, comment expliquer que l'on puisse abattre des loups (espèce protégée)  en métropole quand ils ont la mauvaise idée de dévorer quelques brebis et qu'on ne puisse en faire de même avec des requins (non protégés) qui bouffent des êtres humains? Si quelqu'un a une réponse, je suis preneur !

Imaginez la même situation de requins qui subitement se mettraient à croquer des baigneurs sur la Côte d'Azur. Vous pensez que le préfet aurait agi comme à la Réunion et qu'on aurait interdit la baignade sur toute la Côte ? On aurait vite vtrouvé des solutions pour sauver les milliers d'emplois en jeu.

Il ne s'agit pourtant rien moins ici que de sauver la vie de nos enfants et de préserver le tourisme qui est, rappelons-le, la principale industrie de la Réunion, devant celle de la canne. Alors Messieurs, bougez-vous pour qu'Elio soit le dernier sur une liste qui n'est déjà que bien trop longue. Au moins que sa mort serve à quelque chose !
Pierrot Dupuy
Lu 9117 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

56.Posté par damien le 23/04/2015 07:25 (depuis mobile)

Bonjour, l''article de pierrot est très bien.
Les commentaires, que des commentaires de cons égoïstes amoureux de voitures, pour rappel bandé de cons, un choc a 90 kms\\h suffit pour tuer. Et pour la petite Clohé laissé la reposer en paix.

55.Posté par môvélang le 18/04/2015 08:48

""""""Imaginons toujours que plusieurs automobilistes aient un accident alors qu'ils roulent en toute connaissance de cause au dessus de la vitesse autorisée et qu'ils en décèdent"""""""


""L'alcool et la vitesse en cause dans les 40 accidents mortels enregistrés annuellement depuis maintenant trois ans. RFO Réunion"""

Pierrot pourra-t-il me confirmer si après chaque accident mortel où la vitesse n'a pas été respecté on demande de tuer tous les contrevenants circulants dans les environnement ?????""


'''''http://videos.tf1.fr/jt-we/2015/handicape-happe-par-un-train-quelles-responsabilites-8595997.html'''''',

Meurtre d'une fillette à Calais !!!!!!!!!!!!!! vont -ils demander l’exécution de...
j'attends de voir les réactions des français de france

54.Posté par Big Bisou le 18/04/2015 07:18

Je suis bien d'accord avec vous Pierrot Dupuy.
Qu'attend-t-on pour installer des radars automatiques et mettre en place des contrôles d'alcoolemie sur les plages ?!?

53.Posté par maçonnerie le 16/04/2015 20:55

46.
taux de mortalité est plus adapté en effet.
bien vu !

52.Posté par JORI le 16/04/2015 11:05

Sauf erreur de ma part je n'ai pas encore vu de requins (espèce aquatique) sur la terre ferme et pouvant importuner ses habitants!!!.

51.Posté par laluno le 15/04/2015 23:40

Bonjour .
Je crois que dans notre pays on fait fausse route en tous domaines au nom de la liberté ainsi passer outre de la nature ...Il faudrait enseigner d'abord où les preuves de danger de mort sont flagrants , le sens du mot INTERDIT ..Ensuite on pourrait discuter sur certains drames qui ne relèvent pas de la fatalité...

50.Posté par Jojo le vrai faux le 15/04/2015 21:37

Pierrot Depuis veut abattre des requins, et il y en a tellement qu l'on attrape que 2. lol

49.Posté par Cousteau le 15/04/2015 21:18

Votre argumentation est tout-à-fait pertinente, M. Dupuy, même si "comparaison n'est pas raison" et que certains ont beau jeu de caricaturer de façon pédante vos propos.
Mon avis est que la réouverture de la pêche aux requins (comme avant 2000) est une piste sérieuse à exploiter. Le requin n'est pas en voie de disparition chez nous, loin de là.
Et pour ceux qui vont encore se draper dans leur dignité en hurlant au carnage, juste une remarque. Lorsqu'un de vos proches consomme un cari d'espadon ou un rougail morue, vous en faites aussi tout un foin sur les réseaux sociaux ? ? ? ?

48.Posté par Triste surfer le 15/04/2015 19:45

Pierrot, faites attention à ce que vous dites, des gens pourraient vous croire... Vous multipliez les erreurs de comparaison dans vos propos qu'ils en perdent crédibilité ... Sachez que les gens qui roulent au dessus de la limite s’exposent au risque d'avoir un accident, d'être tué, ou même de tuer quelqu’un d'autre. On les arrête, on les verbalise. Les politiques à la Réunion ne savent pas et ne veulent pas gérer cette crise requin, c'est contre eux que vous devez crier, mais c'est bien plus compliqué que d'écrire une telle lettre pour comparer des problème pas comparables... Moi je veux aller faire un jogging dans la savane au milieu des animaux sauvages, je me fais tuer, que fais-t-on, on tue les animaux en question pour que je puisse y aller ? Cela serait stupide comme réponse. Au lieu de cela, il faudrait sécuriser les spot avec des filets comme ils ont déjà commencé à faire autour de certaines zones de baignade. Même si la mort d'une personne est toujours triste, apprenez vers qui hurler votre rage et pas choisir la solution débile qu'on a pu voir il y a quelque temps où un groupe d'abrutis est aller "pêcher" le requin qui avait tué leur ami pour rééquilibrer la balance. Il est clair que lorsqu'on a une attitude aussi égoïste et suffisante on préfère faire la chasse au vilain requin mais on s'éloigne du vrai problème, ces hommes et femmes politiques qui trouvent toujours des moyens pour financer des projets qui leur tiennent à cœur en ont finalement rien à faire de nous et notre tristesse. C'est ça qui doit changer, ils ne doivent pas oublier qu'ils sont là aussi grâce à nous et qu'ils sont là pour nous ... Arrêtez de vous diviser sur des débats stériles à savoir s'il faut tuer les requins pour retourner à la plage. La vie n'est pas binaire, il existe des solutions intermédiaires.
P.S. : Le titre de votre article est très mal choisi. Si vous voulez parler d'un problème, analysez le avant d'aller interpeller la population.
Cordialement,
un surfer triste mais lucide.

47.Posté par Rendez-vous Mercredi? le 15/04/2015 12:33

Cette lettre est une belle m****.
Hé Pierrot, vas te documenter un coup avant d'écrire des imbécillités pareilles. Le Bouledogue et le Tigre ont été déclaré espèces quasi-menacées par l'UICN depuis 2005, et font l'objet de prélèvements au même titre que le loup. Abattre un loup est une chose réglementé et plutôt rare, effectué que dans certaines conditions avec des quotas. C'est pas comme le Bouledogue ou le Tigre que l'ont va pêcher systématiquement après chaque attaque. Si vraiment les côtes étaient infestées, tu crois pas qu'ils en pêcheraient plus de 3 par période de 72h? C'est n'importe quoi.
Quand à ton exemple sur les accidents de la routes, c'est absurde. Changes de métier t'es vraiment pas bon.

46.Posté par L'Ardéchoise le 15/04/2015 09:52

41 - "Taux de morbidité" ? Ah bon ! Le terme utilisé me semble inadapté...
Le post que vous voulez "relativiser" est complété par le 39 avec "kilomètres de côtes à La Réunion" : cela ne vous parle pas ?
!!!!!!!!

45.Posté par couyoniss le 15/04/2015 08:16

43.
la couyonniss' a encore de belles années devant elle avec votre analyse..

44.Posté par pat le 15/04/2015 03:58

Pierrot
quand un skieur ou un randonneur meurt à la montagne est ce que les préfets donnent l'ordre de raser les montagnes (non car ce n'est pas la solution).
la solution n'est donc pas de tuer les requins qui étaient la bien avant nous et sont chez eux mais bien de cohabiter (filets de protection, ou nouvelle combinaison ou toute autre invention).

43.Posté par Axel Ardan le 15/04/2015 02:05

Mais combien de fois faudra t'il le répéter :

La pêche des requins n'est-pas-interdite.

42.Posté par maçonnerie le 14/04/2015 22:01

33.
la Réunion n'est pas une île dangereuse...
le taux que vous calculez démontre simplement que les attaques de requins sous nos latitudes, sont plus mortels.
rien d'autre.

on ne peut qualifier sur le seul fait d'un taux de morbidité plus important, une caractéristique de portée générale.

si l'on rapporte le nombre d'attaques (mortelle ou non) au nombre d'actes de "baignade" en mer sur la même période à la Réunion, alors le risque de se faire attaquer par un requin devient.....relativement négligeable. si on le rapporte au nombre d'actes de baignades dans les zones où il y a déjà eu une attaque, le risque augmente sensiblement..

de là à dire que la Réunion lé danzereuse..faut relativiser..!

41.Posté par maçonnerie le 14/04/2015 20:05

pierrot reprend l'argument que j'ai exposé par ailleurs...imaginez une meute de loup arpentant la campagne pyrénéenne, terrorisant ici ou là, dévorant ici ou là, menaçant ici ou là...pensez vous un seul instant que personne ne sorte son pétard pour décimer la meute...ou la réguler..?

à la Réunion, nou lé couillon..zorey péi la fré i fé comme zot i veu avec nous... nou lé foutu..allez 300 euros le bestiau..que nos impôts locaux servent au moins à quelque chose!

40.Posté par bez o lub le 14/04/2015 20:01

@37 l'intérêt de montrer le pourcentage de mort en regard du nombres d'attaques (quelque soit l'espèce en cause) au niveau mondial (quelque soit la région et le climat) est de se demander surtout si vu le peu de nombre de kilomètres de côtes de l'ile de la réunion et le faible nombre d'usagers de la mer (surfeurs, baigneurs...) est de se demander si effectivement il n'y a pas un problème:
- de manque d' information (panneaux signalétiques sur les zones à risques)
- de comportements des usagers (respect des réglementations/interdits)
- un problème au niveau de la surveillance (nombres de postes de mns à la réunion...)
- un problème de la chaine de secours (....)
qui fait que l'on a plus de morts à la réunion après une attaque que d'amputés dans d'autres pays...

après on est tous d'accord pour ces différences et que selon le type de requin la morsure n'étant pas la même la chance de survie non plus Lapalisse n'aurait pas dit mieux...

39.Posté par KLD le 14/04/2015 19:40

je me permets d'etre d'accord avec 17 .........

38.Posté par Zeb BULO le 14/04/2015 18:45

@33. Est-ce pertinent de comparer les attaques survenues dans l'océan Indien, l'océan Pacifique ou l'océan Atlantique? Les climats sont-ils les mêmes ? Les espèces sont-elles les mêmes ? Les comportements de l'Omo sapience sont-ils les mêmes face aux règlementations et interdits ?
Le site de l'ISAF dispose d'un moteur de recherche
[url:http://sharkattackfile.info/shark_attack_challenge/shark_attack_knowledge_general.asp]

37.Posté par Medemeah le 14/04/2015 18:31

Pour ne pas changer, ce que vous écrivez relève du "sophisme" : tout ce qui est rare est cher, or un cheval bon marché est rare, donc un cheval bon marché est cher. Quand vous lancerez-vous en politique ?

36.Posté par papayou le 14/04/2015 16:56

"Pour me faire comprendre, je vais utiliser un exemple pris dans un autre domaine.

Tout le monde sait que la vitesse est limitée à 90km/h sur les routes départementales et nationales autres que des 4 voies. Et pourtant, qui parmi ceux qui lisent cet article peut jurer n'avoir jamais dépassé cette vitesse? Soyons francs et reconnaissons qu'il nous arrive parfois d'atteindre les 100km/h, voire même de les dépasser. "
.
Si quelqu'un roule à gauche tout le temps et qu'il finit par faire un accident. A qui la faute? Lui ou celui qui roulait dans sa voie...

Et je suis pas un "bobo écolo"... j'estime juste que l'homme est trop tourné vers lui même

Et en passant:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/14/cinq-especes-de-requins-menacees-par-la-surpeche-desormais-protegees_1847519_3244.html

"Environ 100 millions de requins sont tués chaque année dans le monde, selon l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui estime que 90 % de la population de l'animal a disparu en un siècle."

Et bien lire la fin de cette article:
http://www.consoglobe.com/genocide-silencieux-requins-cg

35.Posté par posture politicienne le 14/04/2015 16:51

i[« Enfin, comment expliquer que l'on puisse abattre des loups (espèce protégée) en métropole quand ils ont la mauvaise idée de dévorer quelques brebis et qu'on ne puisse en faire de même avec des requins (non protégés) qui bouffent des êtres humains? Si quelqu'un a une réponse, je suis preneur ! »

Pourquoi n'autorise-t-on pas la pêche de ces 2 super prédateurs (tigres et de bouledogues / espèces non protégées) peut être parce qu' on ne peut pas les commercialiser !
Petit rappel : ces 2 gros poissons sont un risque d'intoxication pour l'homme ; aux métaux lourds : mercure...et autre toxines : ciguatera...

Bref la réponse c'est l'argent, Pierrot ! Personne n'y voit d’intérêt financier d'une part et d'autre part la sécurité des consommateurs renforcent l'idée de ne pas autoriser la pêche car on pourrait retrouver du coup de la chair toxique sur les étals...

et en ce qui concerne le dispositif post-attaque requin c'est la même posture politicienne que pour l'autorisation d'abattre les loups...(en abattre 1 ou même 5 ou 6 / en pêcher 3 ou même 10 ou 20) ça n’empêchera pas un autre loup / requin de venir faire les mêmes dégâts....qui est dupe de ça ???
D'un coté on contente les organisations agricoles et de l'autre on calme la population (quitte à renoncer à la préservation de la biodiversité dans les deux cas) mais sans proposer de solutions concrètes réelles à proposer à l'un et à l'autre face au problème...]i

34.Posté par source chiffrée le 14/04/2015 16:30

Comment dans ces conditions condamner des gamins? On leur met un gâteau sous le nez et on leur dit : "Interdiction de toucher". Tout ça parce que nos responsables ont préféré ouvrir le parapluie pour se protéger en cas de procès plutôt que de mettre en place des solutions qui existent déjà dans de nombreux pays.

« Des solutions dans de nombreux pays »? Lesquelles ? Aucune n'a fait ces preuves... Sur quoi te bases tu ? Quelle étude ? Quel chiffre ?

Le nombre de morts/an/attaque de requin (10 morts par an en moyenne) déjà ridicule à l'échelle des autres animaux (n°1 le moustique avec 725000 morts par an, n°2 nous même l'Homme avec 475000/an ou le serpent 50000/an) est tout aussi ridicule quand on regarde les causes de la vie de tous les jours ! Aide mémoire de l'OMS : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/fr/

le nombre de mort par an dû à une attaque de requin est constant depuis de nombreuses années ! Sa très légère hausse récente serait-elle du au comportement des réunionnais face à ce nouveau risque ou du système/expérience des secours réunionnais défaillant ?

Voici les 5 régions qui ont subi ces dix dernières années le plus grand nombre d'attaques de requins :
1. FLORIDE - 219 attaques dont 2 mortelles => 0,91 %
2. AUSTRALIE - 123 attaques dont 15 mortelles => 12,19 %
3. HAWAI - 55 attaques dont 1 mortelle => 1,81%
4. AFRIQUE DU SUD - 40 attaques dont 13 mortelles => 32,5 %
5. CAROLINE DU SUD - 38 attaques dont aucune mortelle 0% !
8. LA RÉUNION - 18 attaques dont 6 mortelles => 33,33% 

=> la réunion est donc bien une île danzeureuse

33.Posté par Jerem'''' le 14/04/2015 16:06

Nous ne sommes pas seuls dans l'océan, briser tout un éco-système pour qu'une minorité glisse sur de l'eau avec une planche. Peut être que si l'on mettait notre fierté de côté et qu'on faisait un réel travail de responsabilisation à propos des risques dans l'eau, surtout à l'importance des panneaux de signalisation, on en serait pas là. Qu'en est il de la responsabilité des parents qui laissent leur fils surfer en zone interdite?

Les actes irresponsables sont bien plus meurtriers que les requins. Faites votre petite enquête à propos de la mort des gens, tués par des requins, et vous verrez qu'ils avaient fait quelques chose d'insensé et que le requin n'a été qu'une conséquence.

32.Posté par amande douce... le 14/04/2015 16:04

« Et même si on allait dans le sens du préfet, comment se fait-il qu'il se contente d'interdire la baignade mais ne donne pas l'ordre aux gendarmes de faire appliquer cette interdiction? Combien de fois les pandores se sont contentés de regarder les surfeurs au lieu de leur intimer l'ordre de sortir de l'eau et de les verbaliser ? Ce qui est bien la preuve qu'il était plus question de se couvrir en cas de procès que de protéger réellement les surfeurs. »

Je suis d'accord avec toi, n'a t-on pas les moyens de faire appliquer cette interdiction un peu plus strictement : par exemple en haussant l'amende ? (38 euros actuellement!) car s'il est évident que les gendarmes ne peuvent pas être présents toute la journée sur tous les spots de surfs de la réunion si au moins chaque infraction constatée entraînait une poursuite systématique et une peine encourue dissuasive... (le temps de trouver et appliquer de vraies solutions...) les comportements irresponsables seraient réduits....la tête lé dur mais « taper dans le porte monnaie » aussi !

31.Posté par bprun le 14/04/2015 15:54

hélas Pierrot, combien de gens décideurs vont comprendre ton message/analyse ?
j'ai passé un an en métropole et le sujet est souvent revenu.tous sont d'accord avec une régularisation de cette surpopulation de requins comme cela est fait avec les loups, renards et autres animaux se prenant au bétail. ICI ON LAISSENT LES JEUNES SE FAIRE BOUFFER !!!
les élus ne sont pas des sages...........

30.Posté par la tete le dur le 14/04/2015 15:53

« Le principal argument de ceux qui critiquent l'attitude d'Elio, la petite victime qui s'est faite dévorer dimanche matin par un requin bouledogue, c'est de dire qu'il l'avait bien cherché dans la mesure où il avait transgressé un arrêté d'interdiction de baignade du Préfet »

Je ne sais pas qui sont "ceux" "qui critiquent l'attitude d'Elio" mais, on est, en tant que citoyen, en droit de s'interroger sur la présence d'un mineur dans l'eau alors qu'il y a une interdiction préfectorale et du coup de s'interroger également sur la responsabilité des parents dudit mineur ou des personnes qui l'accompagnaient à l'eau...un drame de plus en 2015 (après la baigneuse au pont mula : sortie de ravine, au coucher du soleil, après des pluies...) aurait-il pu être évité ? un parent autoriserait-il à son enfant (passionné et champion de course à pied) d'aller courir dans la savane africaine avec ses amis? Pierrot, qu'en est il du "bon sens"?

Finalement si il y' a autant d'attaques (et de morts qui en résultent), par an, à la réunion, cette si petite île de l'océan indien du aux attaques de requin est-ce vraiment du à la prolifération de ceux-ci ou à la prolifération de comportement citoyen irresponsable ? Et peut être aussi de système de « secours » plus performants ? (qu'en est il en Australie, en Afrique du sud, en Californie?)

29.Posté par Les bulldog détruisent tous , ces charognard des mers le 14/04/2015 15:12 (depuis mobile)

En 2015 : 4 attaques mortelles dans le monde dont 2 à la Réunion . C est a dire 50% des attaques mondiales. Vu la taille de la Réunion c est fou. Et certains pensent qu ils faut pas les pêcher et continuer à les laisseproliférer près des côtes.

28.Posté par Requins bulldog = la mort le 14/04/2015 15:07 (depuis mobile)

Tous ceux qui sont contre la pêche de ces 2 espèces ultra dangereuse pour l homme sont des assassins et préfèrent voire des gens déchiqueter . Brûler en enfer.On tue un loup parcequ il tue un mouton. On protège le mouton et pas l homme. Assassins !!

27.Posté par zèbre le 14/04/2015 14:37

Merci monsieur DUPUY.

Notez qu'il n'y a qu'ici qu'on interdit (sans raison avérée) aux pêcheurs de vendre les requins pour qu'ils soient mangés par les réunionnais comme c'était le cas avant. C'est depuis que cette décision a été prise que les drames s'enchainent.
En clair, il n'y a même pas besoin d'organiser une chasse, il suffirait de laisser les choses se faire normalement : les pêcheurs pêcheraient des requins que nous mangerions (comme avant) et l'équilibre se rétablirait progressivement.


26.Posté par OXYPOTE le 14/04/2015 14:06

Bonjour à tous

Je compatis avec tous ceux qui sont touchés par ce drame. Je plonge à la Réunion depuis 15 ans et plus et je connais bien la zone ouest notamment (de st Paul à St Leu)
Je ne suis pas surfeur mais je dois reconnaitre que vu du dessous, il est facile de constater que les requins de récif ont quasiment disparus, alors qu'avant on en voyait presque à chaque plongée. Qu'est ce qui les a fait fuir ou qui les ont mangé? Surement pas les crabes, ni les autres petits poissons.

L'homme doit aider la nature à se rééquilibrer! C'est aussi cela l'écologie responsable. On a bien aidé les éléphants, les lions, les pandas.

Si on me dit le contraire et laisser tout tomber: les tortues, les bébé phoques, les ours, les loups, les éléphants, etc...

Je ne vois pas ce qu'il y aurait de criminel à réguler avec des règles bien établies les tigres et bouledogues qui sont des espèces dominantes qui engendrent des déséquilibres.

25.Posté par Ludovic le 14/04/2015 13:30

Merci.

24.Posté par Potpot le 14/04/2015 13:19 (depuis mobile)

Les gens doivent comprendre que le fait qu'il y ait autant de requins autour de l'île cela provoque un déséquilibre de l'écosystème. Car ces requins ont fait fuir nos requins de récifs et se nourrissent de poissons ce qui provoquera un déséquilibte.

23.Posté par Potpot le 14/04/2015 13:17 (depuis mobile)

Ici il ne s''agit pas de massacre le requin comme beaucoup de personnes le pense car peu renseigné. Il s''agit de mettre en place un cota comme pour les saisons de chasse. C''est à dire qu''il y aura un nombre limité de requins pêchés autorisé.

22.Posté par Choupette le 14/04/2015 13:01

Oh là là, ça ne va pas fort, on dirait !

Car, quand vous dites "Convenez avec moi qu'en aucun cas, il ne déciderait d'interdire à TOUS les automobilistes de circuler sur les routes", c'est un faux procès que vous faites au préfet.

Dans le cas qui nous occupe, le préfet n'a pas interdit la baignade dans et tout autour de l'île !
Par contre, sur terre, nous avons différentes options concernant les itinéraires.

Mais lorsque l'alerte orange est lancée et que les véhicules franchissent quand même les radiers, c'est à leurs risques et périls.

C'est tout simplement une question de bon sens.

J'ai lu, par ailleurs, que quelques pauvres ramasseurs de moules étaient chassés de l'eau par les invectives de surfeurs "Sortez de là, bande de cons !".

Dans ce cas-là, pour moi, la messe est dite.

Pour moi, quand une route est accidentogène, j'évite d'y circuler jusqu'à ce que le nécessaire soit fait -et bien fait.

21.Posté par zorbec le 14/04/2015 12:19

Cette triste affaire m'inspire un seul commentaire : pars où tu veux, meurs où tu dois. Contre une telle évidence, on n'y peut rien, sinon se référer à la célèbre formule de Montaigne : "philosopher c'est apprendre à mourir". Et cela, beaucoup l'ont hélas oublié...

20.Posté par Jojo le vrai faux le 14/04/2015 12:03

Pierrot il devient vieux, il répétè la même chose à chaque fois.

Si on tue un requin, meme une centaine, un autre viendra.
Le requin fait partie de la chaine alimentaire en plus il est le dernier maillon, il régularise, et mange les poissons malades...

19.Posté par lebiologiste le 14/04/2015 11:19

Juste une remarque que me faisait ma fille de 13 ans hier . Quelle est la place de l'homme dans l'ecosysteme maritime cottier ? Selon ses cours de sv, l'homme est indispensable au bon fonctionnement de l'ecosysteme. Il me semble qu'à travers l'histoire de l'humanité, la pêche cotière a toujours été un facteur de régulation de l'écosysteme marin cottier. Après quelle est la justification de la mise en place de réserve protégée par l'homme : la préservation des espèces menacées, la création de sanctuaire animal permettant l'exploitation plus massive d'autre zone, la création d'un pôle d'attractivité touristique. J'aimerais qu'on m'éclaire sur le sujet. Autre réflexion de ma fille Maurice, les Seychelles, Madagascar n'ont pas de problèmes requins. Sont-ils responsables pour autant de la disparition de ces espèces ou ont-ils une gestion du risque plus adéquat ? a méditer

18.Posté par n'importe quoi le 14/04/2015 10:56

Je comprends pas Pierrot en ce moment, beaucoup d'articles font dans le sensas... à croire que la provocation est devenus son fonds de commerce. J'aime pas du tout les photos où l'on entrevoit le désespoir des proches. Aucun respect.
RIP Elio. Repose en paix, courage aux proches, la famille, la maman....

17.Posté par GIRONDIN le 14/04/2015 10:42 (depuis mobile)

Et pécher combien? 10-100-1000? +?
Qui peche? Pecheur fonctionnaire? Professionnel?
Qui paye? Qui paye la pêche? Et la non capture?
pendant Combien de temps? 2 semaines? 2 mois 1 an ?+?

16.Posté par moi même le 14/04/2015 10:37

8Pierrot : pour tordre le cou au passage à un autre argument des écolos-bobos : le Bouledogue et le Tigre ne jouent pas le rôle d'éboueurs des mers comme je ne cesse de l'entendre ici et là. Ce rôle était tenu par les requins de récif (pointes blanches et pointes noires) qui existaient en nombre par le passé et qui cohabitaient (presque) pacifiquement avec l'homme. Ils ont depuis été chassés par les Bouledogues et les Tigres qui ont pris leur place après les avoir dévorés, et qui eux ont l'air d'apprécier la chair humaine. Il y a donc eu un déséquilibre dans la nature qu'il convient aujourd'hui d'essayer de rectifier.

8"Moi : Quand le journaliste devient scientifique cela devient un "kassèr lé kui"



Dites , au lieu d'affirmer des choses haut et fort , ce serait possible d'avoir une source fiable ? (autre que l'eau de source édéna bien sur ...)

15.Posté par couillonisse le 14/04/2015 09:55

Un bel exemple de journalisme orienté ! On croirait une tribune des assos comme OPR !! Il parait que vous êtes journaliste Mr , vous voilà donc spécialiste des requins maintenant et qualifié pour nous expliquer comment les requins fonctionnent alors que tout le monde s'accorde à dire que l'on ne connait rien aux habitudes de ces animaux ... Sinon on peut vous expliquer comment cela se passe quand des gendarmes essaient de verbaliser ces couillons de surfeurs irresponsables : comme les surfeurs sont sur l'eau , les gendarmes les invitent à sortir de l'eau. Les surfeurs ne répondent jamais aux injonctions et restent dans l'eau 1,2 voire 3 heures : comme les gendarmes ne vont pas aller les chercher à la nage ou leur tirer dessus et qu'ils ont d'autres chats à fouetter que d'attendre que 3 crétins qui veulent se faire bouffer sortent de l'eau et bien oui ils s'en vont sans les verbaliser ...

Par contre si vous faisiez du vrai journalisme vous iriez constater tous les jours sur les spots de surf réunionnais que des dizaines de surfeurs mettent en jeu leur vie par simple irresponsabilité passionnelle et vous condamneriez ces faits : là oui cela ferait avancer les choses et sauverait des vies . Car c'est bien beau de pleurer à chaudes larmes quand un surfeur meurt dans un endroit interdit au surf et d'assumer le fait d'avoir fait une bêtise monumentale !!

Vous pensez peut-être que les camarades de ce gamin sont fiers d'avoir surfé dans un endroit dangereux et interdit à la pratique du surf ??? Je pense pas !! Ils doivent se dire qu'ils ont fait la plus grosse connerie de leur vie, et c'est le cas... Alors arrêtez avec vos comparaisons à la mord-moi le nœud et commençons à faire que les surfeurs se responsabilisent et arrêtent avec leur pratique à risque !!

14.Posté par matmat le 14/04/2015 09:18 (depuis mobile)

Tout a fait d''accord avec toi Pierrot.
Je ne comprends pas ces illuminés qui défendent l''indéfendable...
On peut au moins mettre en place une surveillance comme au Cap ou en Australie, des alarmes, des filets...

13.Posté par Ecolooualcolo le 14/04/2015 09:18

La réponse est simple : ici il ne risque rien à fanfaronner à vomir leurs hypothèses a la c.. Sur le risque ecologique et compagnie la plupart n y connaissent absolument rien d ailleurs. Alors que s il allait faire leur numéro dans d autres coins un peu moins accueillants ils se prendraient un bon coup de chevrotine ds le c.. Et s en iraient sans rien demander de plus. Pas con nos écolos bobos.

12.Posté par Nono le 14/04/2015 08:09

@3 Ce n'est pas le seul paramètre à avoir été modifié sur la zone.

- Basculement des eaux d'est en ouest, épandages, agriculture
- Augmentation de la pression démographique (eaux usées, déchets)

Et maintenant le chantier de la NRL. Les requins sont pas prêts de partir, le tourisme est mort (je vois mal comment faire concurrence à Maurice ou aux Seychelles dans de telles conditions), et entre le lobbying intensif d'écolos de pacotille et le manque de volonté des politiques/représentants de l’État, c'est mal parti pour s'arranger.

Une seule solution, simple, immédiate et peu onéreuse: La réouverture de la pêche.

11.Posté par GIRONDIN le 14/04/2015 08:09 (depuis mobile)

....."".Et quitte à prélever tous les ans un quota pré-déterminé de requins """"...

Combien? 10-100-1000?+?
Pendant combien de temps? 15 jours-1 mois-6 mois?+?
Qui pêche? De nouveaux fonctionnaires, des pêcheurs privés?

10.Posté par laulo le 14/04/2015 07:40 (depuis mobile)

Une sorte de Minotaure finalement

9.Posté par Razafinarivo le 14/04/2015 07:39

Tout le monde a raison, tout le monde a tort. Il faut considérer tous les éléments dans notre environnement. Rien d'anormal à ce que les requins soient en mer. On leur a pris tous les gros poissons au large, par les pêches intensives, donc ils viennent au bord. On y a pensé à cette éventualité ?

8.Posté par laulo le 14/04/2015 07:39 (depuis mobile)

Le seul intérêt? La postérité pour certains, lorsque dans 50 ans un journaliste de tv5monde viendra faire un reportage de 5 min sur le seul endroit au monde qui aura réussi a préserver ses requins bouledogues, au prix de ses enfants et sportifs.

7.Posté par Pour JCCIT le 14/04/2015 07:20

Mais si ca a du sens , et si c'est interdit de rouler a plus de 110 km/h revoyez votre code de la route ... et demander aux familles victimes innocentes de ce genre d'attitude ils auront pas tout a fait la meme vision que vous... tout le probleme et la c'est du pure egoisme et hypocrise cette histoire de requin la responsbilité etait certes individuelle en 2007 ... mais cette interdiction n'est absolumenet pas pour proteger la population mais un moyen evident de l'etat de se defausser de ces manquements...
Et il s'agit pas de tuer ou d'exterminer les requins SIMPLMENT de mettre en places ou ou des dispositifs sur une petite zone de l'ile qui les repousseraient naturellement... comme tout autre bestiole ils n'aime pas etre deranger ... le coté sanctuaire forcement les attirent ...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >