Santé

Pour les médecins libéraux, la campagne de vaccination "n'a pas lieu d'être"

L'URML (Union Régionale des Médecins Libéraux) a adressé une lettre au Préfet pour exprimer son avis sur la campagne de vaccination de grippe A, annoncée par la ministre de la Santé et des Sports, Roselyne Bachelot. Pour les médecins libéraux, le gouvernement doit suspendre le dispositif.


Pour les médecins libéraux, la campagne de vaccination "n'a pas lieu d'être"
Le programme de vaccination annoncé par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a rapidement déclenché la polémique. Mercredi dernier, dans l'après-midi, une délégation de l'URML (Union Régionale des Médecins Libéraux) a assisté à la Préfecture à une réunion au sujet de la campagne de vaccination sur la grippe A.
L'occasion pour les médecins libéraux d'adresser une lettre au Préfet et exprimer leur avis sur la question.

"Nous pensons qu'il n'y a pas de caractère de gravité étant donné que le virus actuel n'a pas fait preuve d'une virulence très supérieure à celle de la grippe saisonnière et il n'y a pas non plus de caractère d'urgence étant donné qu'à La Réunion, le pic épidémique est passé", explique le docteur François André, président de l'URML.

Les professionnels de santé jugent donc inutile de faire de la vaccination comme prévue par la circulaire interministérielle du 21 août, en réquisitionnant des salles polyvalentes, des gymnases... avec des équipes spécifiques pour faire une vaccination de masse. Les médecins libéraux et les dispensaires sont, à leur avis, suffisants pour effectuer la vaccination.

"Ce vaccin est utile mais il n'y a pas de caractère d'urgence"

A la question, "le vaccin est-il utile?", le docteur François André répond par l'affirmative, "dans des conditions bien précisées, avec les catégories qui ont été définies par les experts. Ce vaccin est utile mais il n'y a pas de caractère d'urgence, ni de gravité comme on le pensait initialement".

Et pour ceux qui s'inquiètent de la mise en circulation rapide de ce vaccin et de ses éventuelles conséquences, le médecin est clair : "On ne saura qu'une fois testé les effets secondaires et la toxicité éventuelle".

Étape prochaine, attendre que les ministères de la Santé et de l'Intérieur acceptent de revoir leur campagne de vaccination à la baisse et suspendent le dispositif initialement prévu qui, "à notre avis n'a pas lieu d'être", conclut le docteur François André.
Mardi 15 Septembre 2009 - 07:56
Melanie Roddier
Lu 1369 fois




1.Posté par Basile le 15/09/2009 08:33
Mais si personne ne se vaccine, les laboratoires (comme les banques !) vont faire faillite ?

2.Posté par Brutus le 15/09/2009 09:26
Bande de con...tribuables, que vous vous fassiez vaccinés ou pas, peu importe, vous avez déjà payé le vaccin !

3.Posté par Patrick Floc'h le 15/09/2009 11:43

1. Posté par Basile le 15/09/2009 08:33
Mais si personne ne se vaccine, les laboratoires (comme les banques !) vont faire faillite ?


Bon débarras qu'on en finisse avec ces apothicaires de malheureux et autres antres ténébreuses véhiculant la mort ces gens si respectables si humanistes qui n'hésitaient pas à commercialiser sans les moindres scrupules ceux qui détournaient des cargaisons entières de médicaments périmés, destinés au Continent africain, une toute nouvelle dimension du manque de peu d’intérêt qui est réservé au sort de l’Afrique à travers ses transactions internationales mafieuses
Qui n'a pas vu faits réels retranscrit par le film de Fernando Meirelles remarquablement bien fait entre thriller et drame sentimental poignant contre l'exploitation éhontée de l’Afrique par l’Occident "THE CONSTANT GARDENER "Film à VOIR et à revoir !"

Synopsis ....Un diplomate anglais, Justin Quayle, est affecté à Nairobi, Kenya, comme représentant du haut commissariat britannique représenté par un organisme chargé de contrôler l'action humanitaire en Afrique.

Sa séduisante épouse, la brillante avocate Tessa, aussi militante que passionnée, est scandalisée par la misère qu'elle découvre dans ce pays ; elle passe plus de temps dans les bidonvilles de Nairobi que dans les réceptions diplomatiques au cours desquelles ses prises de position inquiètent…..........................

Pourtant le libéralisme est si beau et si efficace ..lorsqu'il est respecté d'autant que la doctrine libérale repose sur le principe que chaque individu est libre de faire tout ce qui ne nuit pas à son prochain Ca signifie que, dès le départ, dès la conception de la doctrine, le libéralisme ne prône pas le laisser-faire total surtout par des méthodes mafieuses , mais au contraire impose des limites et des règles à ce qui pourrait devenir la "loi de la jungle" à laquelle les détracteurs du libéralisme le comparent trop souvent.

L'Article IV de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 - oeuvre libérale s'il en est - stipule que "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi"


4.Posté par Ced le 15/09/2009 12:32 (depuis mobile)
2. Brutus le 15/09/2009 09:26
Bande de con...tribuables, que vous vous fassiez vaccinés ou pas, peu importe, vous avez déjà payé le vaccin !

Ce vaccin est payé, certes, mais il ne faut omettre la notion de l'efficacité de ce vaccin et de sa possible dangerosité pour nous. En effet, ce vaccin a été conçu dans la précipitation et les labos ont déjà prevenus qu'ils ne seraient " en aucun responsable des effets indésirables "... Cela veut tout dire pour moi. Et qui ne connait pas quelqu'un qui a contracte la grippe suite au vaccin ? Donc, retenons comme le dit l'URML, que cette grippe A n'est pas si virulente... Se vacciner serait s'empoisonner encore que nous le sommes déjà.

5.Posté par Lodboudin le 15/09/2009 14:12
Petite info que l'on peut retrouver dans le Nouvel Obs de cette semaine n° 2340. Résumé :

Le virus H1N1 existe depuis 90 ans. Puis, de 1918 à 1957 il s'est caché. Puis il a complètement disparu. ( ... ) Et alors ... en 1977 il est réapparu subitement, car une souche expérimentée en laboratoire s'est trouvée " accidentellement" libérée dans la nature !!!!

Il y a de quoi réfléchir sur cet "accident" ! Les journalistes soulignent dans cet article ceci " Les scientifiques ont donc réussi à réintroduire chez l'homme un virus qui s'était éteint... "

Ce n'est pas moi qui le dit.

6.Posté par nelly leperlier le 15/09/2009 14:34
bonjour à tous
je fais partie des personnes à hauts risques . grossesse à risques, ma fille est diabétique insulino dépendante donc hauts risques aussi ,et j'ai un enfant de tout juste un an . aucun de nous ne se fera vacciner , il est hors de question que nous servions de cobaye ! s'il faut mourir alors moi je suis prete mais ce sera de ma belle mort comme on dit .un vaccin fait en rapidité est comme un gateau cuit trop vite c rarement bon (lol). non je ne me ferai pas vacciner , ni moi ni mes enfants pourtant nous sommes tous trois prioritaires .
les cobayes sont des petits rongeurs non des etres humains . à bientot je l'espère , si je suis pas morte de la grippe A avant ( lol) .

7.Posté par Santé-fiction le 15/09/2009 14:40
Post 5 : finalement, ce sont peut-être les laboratoires qui ont remis ce virus dans la nature ?

8.Posté par Ulysse le 15/09/2009 14:43
Le dessinateur Bickel (www.bickel.fr) a illustré ce sujet par un dessin amusant dont voici le texte :

Le H1N1, virus de la grippe porcine, affecte le cochon !
Le H5N1, virus de la grippe aviaire, touche le canard !
Pour des raisons indépendantes de notre volonté, le H1N1 du cochon s'est combiné au H5N1 du canard pour donner le H3N1 qui s'attaque aux co-nards !!!
Va y avoir de lourdes pertes !!!

9.Posté par pimanzoizo le 15/09/2009 17:21
Pour quoi je ne me ferai pas vacciner : ah que je suis majeur et vacciné.....anonymement !

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/09/2009 23:46
que l'union des medecins si c'est le souci d'économie qui les inquiète, demande la suppression du secteur 2 ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales