Faits-divers

Pour le Quotidien il "protège" son enfant, pour la Dépêche du midi il "l'enlève"

Emma*, six ans, est actuellement chez son père à la Réunion. Seulement une décision de justice a octroyé la garde de l'enfant à la mère, en Ariège. Dans le Quotidien du 17 août, le père assure garder sa fille pour la "protéger", dans la Dépêche du midi du jour, la mère lui répond.


Pour le Quotidien il "protège"  son enfant, pour la Dépêche du midi il "l'enlève"
C'est une nouvelle histoire de garde partagée qui tourne mal. Deux parents séparés et éloignés de 10.000 km et une fillette de six ans au milieu. Une bataille juridique a été engagée, dont le premier volet a déjà rendu son épilogue, mais dans le même temps une guerre morale est ouverte. Et pour la remporter, tous les coups sont permis, y compris d'utiliser la presse pour médiatiser l'affaire.

Un signalement pour "mauvais traitement"

C'est le père qui ouvre les hostilités dans le Quotidien du 17 août dernier. Lui qui avait sa fille pour les vacances annonce qu'il a déposé un signalement dans une brigade de gendarmerie de l'Ouest de l'île pour "mauvais traitement". Son ex-compagne est accusée de "coups de fourchette, humiliation, délaissement", explique l'article. "Si je rentre chez maman, je monte sur le toit et je saute", aurait dit la Emma. Selon le Quotidien, des témoins sur place auraient reconnu de mauvais traitements sur la fillette, l'assistance sociale aurait noté "l'état d'hygiène et les carences éducatives" et le directeur de la crèche notifié des absences répétées.

Mettant en avant ces mauvais traitements, le père n'a pas renvoyé sa Emma en métropole comme prévu. Clairement, et comme l'indique l'article du journal du Chaudron, le père est "hors la loi". Car la garde de l'enfant a été accordée à la mère en 2008 par le juge des affaires familiales de Castres. Pour non-présentation de l'enfant, le père risque un an de prison et 15.000 euros d'amende. Cependant, en plus de l'appel au parquet de Toulouse, un signalement a été transmis par les gendarmes au parquet de Saint-Pierre.

Il "a fait paraître des articles sur cette affaire dans la presse locale"

Seulement voilà, dans la Dépêche du midi du jour, la mère contre-attaque. Elle a porté plainte et son ex-compagnon est convoqué devant le tribunal de Foix le 14 novembre prochain pour "soustraction de mineur à un parent qui en a la garde".

Mais ce n'est pas tout, elle nie en bloc les accusations du père, relatée dans le Quotidien : "Je ne supporte plus cette situation, mon ancien compagnon fait courir sur mon compte des rumeurs scandaleuses de maltraitance. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois et ces rumeurs m'ont valu des enquêtes, lesquelles n'ont bien entendu pas abouti car tout cela était faux. Cet homme a fait paraître des articles sur cette affaire dans la presse locale, me fait persécuter sur internet par son groupe de défense, ma vie est devenue un enfer ! Y compris pour mon autre enfant de 10 ans qui doit subir tout cela au quotidien !"

La situation est donc bloquée entre les deux parents, chacun accusant l'autre par presse interposée. La distance de 10.000 km séparant les deux parents aggrave évidemment le problème, en espérant que les tribunaux, eux, ne se reverront pas la balle.

* prénom d'emprunt
Jeudi 7 Octobre 2010 - 18:25
Benjamin Postaire
Lu 2283 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 07/10/2010 18:53
"Lui qui avait sa fille pour les vacances annonce qu'il a déposé un signalement dans une brigade de gendarmerie"... ... d'abord oui, a condition que le Procureur donne suite immédiatement en transmettant au Juge des Enfants, sinon, direction SERVICE DE VICTIMOLOGIE des HÔPITAUX ou l'enfant sera reçue et filmée dans un entretien avec témoin neutre, ce qui évite les dysfonctionnements graves d'une justice surchargée qui croit d'abord aux diffamations usuelles Parentales, quitte a faire courir aux Enfants de réels dangers lourds de conséquences...

Ainsi, l'enfant n'a pas a répéter ses déclarations (ce qui est très important) et le service, si nécessaire, peut alors envoyer un signalement au parquet qui fait suivre (si les collègues du JAF ou Juge des enfants ne sont pas en faute grave, sinon il bloquera le dossier, c'est mon cas) aux instances compétentes, prenant les dispositions éventuelles de sauvegarde de l'enfant...

"soustraction de mineur à un parent qui en a la garde"... NON, on ne dit plus "la garde" mais la "Résidence" et l'Autorité Parentale partagée... Partagée comme devrait l'être l'éducation de l'enfant au delà des désaccords parentaux et en prenant sur soit pour rester suffisamment proche pour ça..

Demandant a chacun d'admettre que (outre les maltraitances éventuelles réelles ou pas) la Résidence accordée à la Mère l'est souvent contre les Lois Paritaires Éducatives pour lesquelles la France est condamnée chaque année devant la Communauté Européenne des Droits de l'Homme.

2.Posté par JeanPhi le 07/10/2010 22:54
Hi hi Aurèl, c'est donc toi qui pige sous ce pseudo ridicule?

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 08/10/2010 09:51
Personnellement, si j'avais su le sort qui était réservé à ma Famille, ma Fille et a moi même, je me serais enfuit avec elle... Je regrette d'avoir voulu croire en la justice de mon Pays...

4.Posté par jess le 13/02/2011 17:10
je tiens a préciser ke la mere es parti récupérer seule son enfant a la Reunion et que ce 21.01.2011 le père a été condamné par le tribunal de Foix a 3 mois de prison avec sursis et a des dommage et intérêt ainsi qu aux paiement des frais de justice !

5.Posté par costa le 06/03/2011 16:33
bonjour je viens a vous j ai besoin d étre aider mon fils qui a été placer par abus d ou j ai donner des preuves au juge justifiant les mensonge de l éducatrice mon fils a été placer pour4 mois l avocate que j avais madit que je ne pouvais pas faire appel suite na cela je ne le vois que 5 heures par semaine j ai signaler au juge qu as deux reprise le centre ou il est placer a oublier de me le présentée et une fois oublier de vennir le chercher et là il c ets fait agresser séxuélement ^par un enfant du méme age on ma empéché de porter plainte a deux reprise il y a eu viol l éducatrice qui a entendue des crie est aller voir et c est évanouie mon fils est placer par abus et lors de se p^lacement l aemo a dit au juge de ne pas donner mo fils au grands parents patérnél car se serraoit l éloigner de moi il ne les a pas écouter et mercredi mon fils ma dit que sa mamie lui a dit que de toute façon il n as pas de maman je vous en pris ces gens là sont écrivaint et connue et achette avocat il y a des magouille ne les laisser plius continuer aider a sauer erxwan svp

6.Posté par jess le 25/12/2011 14:57
bon ben voila la justice a parler le fameux papa ki voulais proteger sa fille c bien fait remonter les bretelle et a été condamné a trois mois de prison avc sursis et des dommage et interet peu etre ke des excuse de certain journaliste s imposerai !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales