Société

Pour le Ceser, "l'humain" doit être au coeur des préoccupations du Parc national

Outre les orientations budgétaires 2013 du Conseil régional, le Conseil économique et social (Ceser) a donné son avis et émis des propositions sur la charte du Parc national. Cette dernière doit être soumise à une enquête publique dès le mois prochain, l'occasion pour les membres du Ceser de rappeler l'importance d'une meilleure prise en compte de l'aspect humain au sein de la charte.


Pour le Ceser, "l'humain" doit être au coeur des préoccupations du Parc national
"Placer l'humain au coeur des préoccupations du Parc national de la Réunion", tel est l'enjeu formulé par les membres du Ceser dans leur avis rendu au cours de l'assemblée plénière de ce matin. A la Réunion, le Parc National s'étend sur 77% du territoire, concerne 23 des 24 communes de notre île et touche directement 21% de la population (ndlr : environ 170.000 Réunionnais).

Dans leur avis, les membres du Ceser rappellent l'impact de la Charte au sein du Parc national de la Réunion. "Une fois mise en place, la charte précisera la réglementation des usages et activités au sein du Parc national (…)", explique le Ceser. Le Parc National pourra, notamment, émettre un avis "positif ou négatif" sur l'instruction de permis de construire ou PLU (Plan local d'urbanisme) communaux. Un avis qui pourrait être assimilé à "une contrainte réglementaire supplémentaire". "Cet aspect risque d'être mal vécu dans la mesure où la charte s'appliquera à toutes les communes concernées, qu'elles adhèrent ou pas de leur propre initiative à ladite charte", ajoute le Ceser.

Le Ceser invite également dans ses recommandations le Parc national a tenir compte de l'"exiguïté" du territoire réunionnais. "Il faut concilier le développement des activités économiques avec le souci de préserver la richesse naturelle du Parc (…). Le projet de Charte prend acte des intentions économiques mais contraint particulièrement l'activité agricole au quotidien", souligne le Ceser.

"Le Parc véhicule une image de contrainte"

Face aux levées de bouclier des habitants des hauts, agriculteurs et commerçants, concernés de front par la Charte, le Parc national doit impérativement retravailler son image pour le Ceser. "Le Parc véhicule une image de contrainte. L'information et la communication ont été déficientes dans ce domaine", précise le Ceser. Mais pour Jean-Raymond Mondon, le malaise est plus profond. "Nous avons une très grande frustration. On considère que le Parc national des Hauts que nous avons soutenu doit mettre en place un travail de discussion avec les personnes qui y vivent. Aujourd'hui le Parc est vécu comme une vision négative par la plupart des Réunionnais. Pour eux, le Parc n'est qu'interdiction. Nous estimons que le Parc doit faire un grand travail de pédagogie", explique-t-il.

Dans ses recommandations, le Ceser propose qu'une partie spécifique supplémentaire, concernant les aspects humains de la vie quotidienne, soit rédigée au sein de la Charte. "Cette huitième partie ne pourra se résumer à lister les interdictions et les règles inhérentes à la vie au sein du Parc national. Elle doit favoriser la coexistence d'un tel nombre de population avec un fonctionnement accepté et serein au Parc National. Cette partie remettra l'humain au centre des préoccupations (…)", conclut le Ceser.

A noter qu'une grande enquête publique sur la Charte du Parc national sera soumis aux Réunionnais entre le 4 décembre et le 23 janvier prochain.
Mardi 13 Novembre 2012 - 17:18
Lu 1001 fois




1.Posté par Didier Moulbite le 13/11/2012 17:22
ça me fait penser à la façon dont la réserve marine et ses choix malencontreux prive une partie de la population de l'accès au surf et aux plages.

2.Posté par L'horreur est humaine le 13/11/2012 17:31
L'humain, c'est aussi, et surtout, la nature, la préservation des espèces, la biodiversité... Sinon, ce sera la mort de l'humain.

3.Posté par jean louis le 13/11/2012 18:49
le CESER fait du blabla pour la galerie, puisqu'il vote toutes les decisions de la directrice au conseil d'administration.

4.Posté par marco974 le 13/11/2012 19:16
l'humain c'est avant tout ne pas opposer l'homme à la biodiversité dont il fait partie. C'est loin d'être le cas avec ces gens du parc.

5.Posté par timagnol le 13/11/2012 20:06
Le probleme du Parc c'est avant tout l'incompétence de la directrice (par défaut rappelons le !) dont la gestion relève du copier-coller des instances nationales, sans adaptation véritable aux particularismes locaux ainsi qu'au suivisme des ringards du conseil d'administration au premier rang desquels, la bernadette (au ratelier encore aiguisé), la conservatrice (d'un monde perdu) et l'inéffable grapilleur de subventions publiques, roi de la poiscaille d'élevage...qui ne se vend pas. Avec de tels guignols, innover relève de la mission impossible !

6.Posté par Ctoyens le 13/11/2012 20:49
Il paraît que le CESER devrait s'occuper des questions d'environnement désormais. Or, on se demande au vu de sa composition, à part un seul scientifique en tant que membre, ce qui l'autoriserait à avoir un avis légitime quant aux problèmes environnementaux!?!

7.Posté par Tibouloute le 14/11/2012 04:46
Soit le CESER ne connait pas ses dossiers, soit il faut qu'il apprenne à lire.

Parce que dans la charte il est écrit que le Parc national pourra émettre qu'un avis simple en aire d'adhésion (c'est-à-dire non contraignant) sur l'instruction de permis de construire ou PLU (Plan local d'urbanisme) communaux et ceci seulement dans les communes qui adhéreront à la charte.

Donc ce qui est écrit ci-après dans l'article est faux :
"Le Parc National pourra, notamment, émettre un avis "positif ou négatif" sur l'instruction de permis de construire ou PLU (Plan local d'urbanisme) communaux. Un avis qui pourrait être assimilé à "une contrainte réglementaire supplémentaire". "Cet aspect risque d'être mal vécu dans la mesure où la charte s'appliquera à toutes les communes concernées, qu'elles adhèrent ou pas de leur propre initiative à ladite charte", ajoute le Ceser. "

CESER, rode un lunette pou ou !!!

8.Posté par PEI FOUTU!!! le 14/11/2012 07:10
depuis tout ce temps il a fait quoi ce fameux CESER,,,????

9.Posté par ecolo bobo pasteque le 14/11/2012 10:59
7.Posté par Tibouloute

tu fais comment pour citer la charte? elle est visible nulle part

10.Posté par Ctoyens le 14/11/2012 11:28
Pour ceux qui le demandent, au sujet de l'existence du CESER: à l'époque, ce machin a été mis en place pour servir d'abreuvoir aux syndicats qui pleuraient déjà de ne pas avoir assez de moyens (et allaient déjà le chercher à l'étranger). D'où la très forte représentativité des syndicalistes, qui eux ne représentent plus personne... au CESER ils ont toutes les fonctions de VP et Bureau qui leur fait de très grasses indemnités! CQFD Donc vous étonnez pas de ce que personne ne lit leurs Avis...

11.Posté par Tibouloute le 14/11/2012 14:20
à 9.Posté par ecolo bobo pasteque

http://www.reunion-parcnational.fr/Le-projet-de-territoire.html

Té ecolo bobo pasteque tir malol dann zié !!

Ou la pa rod bien loin !!!

12.Posté par Tibouloute le 14/11/2012 14:22
http://reunion-parcnational.fr/Enquete-publique/Essentiel-A4-32pages.pdf

ala ankor ecolo bobo pasteque !!

13.Posté par ecolo bobo pasteque le 14/11/2012 15:17
12.Posté par Tibouloute
http://reunion-parcnational.fr/Enquete-publique/Essentiel-A4-32pages.pdf

ala ankor ecolo bobo pasteque !!


a quelle page?

14.Posté par ecolo bobo pasteque le 14/11/2012 15:42
11.Posté par Tibouloute
Té ecolo bobo pasteque tir malol dann zié !!

Ou la pa rod bien loin !!!


au passage onremarque que la mise en ligne sur le site du PNR est datée ...du 12 novembre 2012. Voila bien le tazage habituel du parc.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales