Société

Pour la FDSEA, la pression foncière pourrait expliquer les incendies dans les champs de canne

Qui peut bien avoir un intérêt à mettre le feu dans les champs de canne à sucre ? Pour Frédéric Vienne, le président de la FDSEA, la pression foncière peut être une explication. Des personnes mal intentionnées pourraient être tentées de mettre le feu aux champs pour contraindre les planteurs à arrêter leur exploitation.


Photo d'archive
Photo d'archive
 
La multiplication des récents incendies survenus dans les champs de canne ravive la polémique. Qui peut donc avoir un intérêt à déclencher ces feux de cannes ? Du côté de la FDSEA, Frédéric Vienne assure que les planteurs n’ont absolument aucun intérêt à mettre le feu à leurs champs : "Un incendie pour un agriculteur, économiquement, c’est impensable. Les cannes doivent être récoltées dans les trois jours sinon elles perdent leur sucre", souligne-t-il.

De son point de vu, les planteurs sont souvent montrés du doigt car avant 1994, ils brulaient parfois la paille des cannes qu’ils allaient livrer à l’usine dans la journée. A l’époque, cette pratique se déroulait en fin de nuit ou très tôt le matin.

Pour le président de la FDSEA, la localisation de ces incendies démontrent leur origine criminelle. "Généralement, plusieurs départs de feux ont lieu en même temps. Dans le Sud, il n’y en a presque pas cette année, les incendies se concentrent dans le Nord et l’Est et plus particulièrement en périphérie d’agglomération, là où la pression foncière et la plus importante", affirme-t-il.

Selon lui, certaines personnes mal intentionnées pourraient décider de mettre le feu pour contraindre les planteurs à stopper leur exploitation. "Si un planteur fait face à plusieurs saisons durant lesquelles ses champs sont incendiés, ça devient économiquement impossible à assumer. En arrêtant son exploitation, il ouvre la porte au déclassement de ces terrains agricoles", explique-t-il.

En l’absence de preuves, Frédéric Vienne n’écarte pas non plus la piste du pyromane. Il espère que les forces de l’ordre vont renforcer leur dispositif de surveillance autour des secteurs les plus sensibles et surtout enquêter pour trouver les coupables.
Mardi 30 Août 2011 - 11:59
Lilian Cornu
Lu 875 fois




1.Posté par Le problème foncier... le 30/08/2011 16:22
Houla...quand le sujet remonte à une organisation c'est que ça sent la magouille de gens bien placés (promesse de déclassement non tenues??). En tout cas y a du déclassement dans l'air...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales