Economie

Pour l'IEDOM, le secteur du tourisme stagne depuis une décennie à la Réunion

Ce matin, l'IEDOM (Institut d'émission des départements d'Outre-mer) a présenté son étude sur l'état des lieux de l'industrie touristique à la Réunion. Pour l'institut, le tourisme à la Réunion peine à décoller. Décryptage.


Pour l'IEDOM, le secteur du tourisme stagne depuis une décennie à la Réunion
La Réunion compte 4.700 entreprises liées au secteur touristique, soit 13.000 salariés, pour l'année 2013. Ce qui représente 10% du tissu économique local. Un niveau assez proche de celui observé au niveau national (10%) et dans l'ensemble des autres départements d'Outre-mer. "Le volume d'affaires reste bien orienté", selon l'IEDOM. Le chiffre d'affaires des entreprises de l'industrie touristique a progressé de 5,4% en moyenne par an entre 2003 et 2012, hausse quasi-identique à celle de la croissance économique.

A la Réunion, le secteur de l'hôtellerie-restauration est le le plus important dans l'industrie touristique puisque cette branche représente deux tiers des entreprises du tourisme en 2013 à la Réunion. Un secteur qui reste "dynamique", selon l'IEDOM, puisqu'en moyenne 500 entreprises par an sont créées sur les trois dernières années.

Mais le secteur est marquée par une offre hôtelière "réduite" à la Réunion. Seulement 2.098 chambres classées en 2013. Très loin derrière Maurice et les Seychelles. Les deux îles comptent à elles deux plus de 24.000 chambres classées. Ce qui amène la Réunion a une triste avant dernière place au niveau des régions françaises, juste devant la Guyane. Une offre pas aidée par une rentabilité d'exploitation plus faible qu'au niveau national (frais personnel, poids des autres coûts (nourriture, boissons, loyers…) dans le chiffre d'affaires).

"Nous laissons les organismes concernés tirer les enseignements"

Toutes ces entreprises ne travaillent pas "exclusivement" pour les touristes. Dans les faits, le secteur touristique représente 2,6% du PIB (produit intérieur brut) à la Réunion (source : Cerom, organisation mondiale du tourisme pour 2005). Des chiffres équivalents aux Etats-Unis, à l'Afrique du Sud, mais très loin de l'île Maurice (10,1% en 2009) et des Maldives (20%). "La part du tourisme dans l'économie est supérieure à celle des secteurs traditionnels tels que le secteur primaire ou l'industrie agro-alimentaire", note David Perrain, chargé d'études économiques à l'IEDOM.

Des freins demeurent pour une augmentation de la fréquentation touristique à la Réunion. "Le tourisme réunionnais est marqué par une importance de la clientèle locale. L'offre touristique est relativement limitée et la saisonnalité est importante", précise l'IEDOM dans sa note. L'aérien est pointé du doigt avec une "saturation" de l'offre aux périodes de vacances scolaires et des prix élevés. "La fréquentation touristique stagne depuis près de 10 ans", explique David Perrain, chargé d'études économiques à l'IEDOM.

Une note sur le tourisme mais pas d'orientations. "Nous n'avons pas la vocation de faire des orientations. Nous sommes un observatoire et nous ne faisons pas ce genre d'exercice. Nous laissons les organismes concernés tirer les enseignements", conclut Thierry Beltrand, directeur de l'agence IEDOM de la Réunion.
Lundi 13 Octobre 2014 - 14:37
Lu 1286 fois




1.Posté par absolument le 13/10/2014 15:58
surtout ne le dite pas à UMIH , encore mois à IRT ou voir UHR car ce n'est pas bien de dire la vérité.

c'est pour cela qu'il faut continuer à construire des hôtels et profiter de l'argent public donné allègrement par la Région et la defiscalisation de Bercy , pour ouvrir des hôtels qui restent vident toute l'année

STOP a la défiscalisation dans les DOM , c'est de l'argent public mal dépensé.

La Réunion dans 10 ou 15 ans sera toujours à la traine, c'est ainsi

alors STOP à la defiscalisation et les subventions inutiles

2.Posté par JORI le 13/10/2014 16:04
Et pourtant ce n'est pas faute aux dizaines de millions d'€ que notre super cumulard D.Robert offre à ce secteur depuis son arrivée sans demander de contre partie, sans demander aucun bilan, aucune évaluation de la pertinence de cette offre de fonds publics. Où va notre argent qui ne semble pas perdu pour tout le monde?.

3.Posté par le taz le 13/10/2014 16:17
et cette stagnation, combien ça a couté au con-tribuable ?
10 ans de millions dépensés année après année.... pour rien.

4.Posté par noe le 13/10/2014 16:20
Qui serait assez idiot pour venir se bronzer à la Réunion ?
Il n'y a rien qui puisse attirer les touristes , à part se faire éventuellement bouffer par les requins ! L'île est tellement sale , pas d'entretien des sentiers , pas de carri palmistes et civet de tangues à proposer !!!

5.Posté par jean-jacques le 13/10/2014 16:51
Je l'ai écrit à plusieurs reprises la Réunion souffre de plusieurs handicaps en matière de tourisme :
1/ Son éloignement qui à cause du prix élevé du billet que cela entraîne en fait une destination chère.
Maurice et les Seychelles n'ont pas ce problème car ils se sont positionnés sur le haut de gamme qui
draine une clientèle pour qui seule la qualité de la prestation compte , le prix étant secondaire.
2/ Son statut de département qui entraîne des coûts salariaux 4 à 5 fois supérieurs à Maurice ou aux
Seychelles ce qui leur permet de placer 5 employés quand on ne peut en placer qu'un ici , une sacrée
différence quand on veut assurer un service haut de gamme.
3/ Les personnels Réunionnais ont un niveau d'Anglais très inférieur aux Mauriciens et aux Seychellois.
4 / Notre potentiel de plages de rêve est nul comparé à Maurice et les Seychelles.
5/ La gestion calamiteuse de la crise requin n'a rien arrangé bien entendu.
6/ Ceux qui veulent du soleil pour pas cher ont le choix , Maroc , Tunisie , St Domingue , Canaries ,
des destinations où pour la moitié de ce que coûte le billet pour la Réunion on se paye un séjour de
1 semaine en "all inclusive" (pension complète et boissons à volonté) , on peut vérifier sur le net.
Conclusion:
Le potentiel touristique de la Réunion est très limité , si on exclut les affinitaires se sont environ
160000 "vrais" touristes qui visitent notre île chaque année contre 1 million à Maurice....
DONC persister à parler de 600 000 touristes est un mensonge ou un délire.
DONC Dépenser des dizaines de millions pour un tel résultat est scandaleux.

6.Posté par Olive le 13/10/2014 16:57
Il n'y aura jamais de réelles volontés politiques de développer le tourisme (voire l'emploi ) à la Réunion tant que les vieux élus seront en places . Car il est plus facile pour eux de manipuler des chômeurs assistés que des gens qui travaillent. Et oui, quelqu'un qui travaille paye des impôts et quand on paye des impôts on regarde ce qu'ils en font...Bref , avec une tel mentalité ...on est mal barré...

7.Posté par Nono le 13/10/2014 17:12
Gardez les vos touristes, on en veut pas. Si c'est pour polluer encore plus et faire faire des tours d'hélico, de jet ski ou de 4x4, allez plutôt chez Maurice, il y'a pas de requins la bas.


8.Posté par Alan le 13/10/2014 18:06
"Le tourisme stagne depuis une décennie à la Réunion" ce n'est pas faute d'avoir investir plusieurs milliers d'euros par la région. Que se soit par la nouvelle ou l'ancienne majorité. Combien d'employés travaillent à l' IRT cette boîte à fric. En parlant de fric, le Président de région demande que les réunionnais se regroupent devant la Préfecture ce jeudi, dans le cadre du désengagement de l'Etat sur la continuité territoriale, le manque à gagner, c'est dans le domaine du tourisme qu'il faut faire des économies.
Il y a des gaspillages d'argent public. En ces temps difficiles, il faudra faire des choix.
Le Président de région manipule les réunionnais. Il est en difficulté. Il sait qu'il a fait des erreurs politiques, et que sa réélection risque d'être compliquée. L'étude de l'IEDOM ne vient qu'apporter de l'eau au moulin...

9.Posté par titi974 le 13/10/2014 18:13
il y a tout à la Réunion pour être touristique , mais encore faudrait il commencer par un grand nettoyage de l 'île car malheureusement trop d 'endroits sont dégueulasses , avec des autorités qui prennent enfin les choses en main en sanctionnant par de fortes amendes les cochons c'est cela la première chose à faire car vous aurez beau avoir les plus beaux hôtels et sites du monde si ils sont pourris immondices, de carcasses de voitures en leurs alentours vous ne favoriser pas le tourismes car malheureusement des sites de rêves entachés d'ordures ce plus que courant ici ....pour les sceptiques allez juste jeter un œil sur http://www.bandcochon.re/

10.Posté par Koko le 13/10/2014 18:39
Je suis propriétaire d'un hébergement touristique. Hélas, nous assistons à une
agonie de notre industrie touristique, je déconseille toute nouvelle ouverture de
structure sans une baisse des tarifs aérien. Les liaisons des villes de province
a été la mauvaise démarche -30% de fréquentation, incapable de satisfaire la
clientèle européenne. A la recherche
des potentiels en Chine et en Inde, c'est une
utopie, la charrue avant les boeufs, avons nous la capacité des les accueillir ?
Les investisseurs ne voient que les subventions alléchantes pour y venir.
Le chick et le requin nous ont certes affaiblis, inscrit au patrimoine
nous a rien rapporté, sauf y foutre le feu. Un gouvernement qui n'a rien
compris projette d'augmenter la taxe de séjour. Ou va-t'on ?

11.Posté par La vox populi.com le 13/10/2014 19:14
@5

Totalement vrai mais ici on se voile les mirettes....

Autre point: créoles trop makottes, l'île est sale et l'employé créole n'est pas accueillant.....Le créole n'aime pas les gens de dehors. Normal, la France y donne: on a donc pas besoin de touristes....Voilà la mentalité locale....Mais bien sûr, je ne mets pas tous les créoles dans le même panier mais malheureusement le bon monde lé tranquille alors que la minorité de makottes li gâte le zafer....

Autre point: Didier ROBERT a promis la lune touristique (il a nommé à l'ITR la Jacqueline, a investi des millions et résultats? Zèf de zèf....-en parlant de zèf mi connait un boug avec un surnom de philozèf de la grèce antique-). Echéc total. Fiasco pécuniaire..... mais le ROBERT va persister..... dans l'erreur.....

12.Posté par La vox populi.com le 13/10/2014 19:17
C'est qui l'IEDOM? La parole de Didier ROBERT vaut plus que celle de tous les experts.....et ces "nervis" vont venir à la rescousse (Requin fayot, raide actriX, Caton la perroquette déplumée dans un tutu alpestre, etc.), pour confirmer que leur maître est le plus grand visionnaire de tous les temps....

13.Posté par val le 13/10/2014 19:19
Et pourtant, il y a un cerveau à la tête de l'IRT...! Petits fours et j'en passe...

14.Posté par KLD le 13/10/2014 20:42
ben , vu le frics mis ds l'IRT ......... de la bonne utilisation des deniers publics ( qui viennent de ceux qui paient des impots !!!) !! vive l'amdr, au fait (si, si j'insiste )!!!

15.Posté par L'Ardéchoise le 13/10/2014 22:02
Il faut arrêter de dire que rien ne peut attirer le touriste à La Réunion !
C'est juste que les handicaps dont parle jean-jacques existent et que rien n'est fait correctement pour non pas les éradiquer, ce serait chimérique, mais au moins les rendre moins lourds et permettre à l'île de mettre en avant ses vrais atouts.
Il y a du boulot .

Hélas, ce n'est pas avec des présomptueux qui se prennent pour la voix du peuple que les choses risquent de s'arranger !
...

16.Posté par KLD le 13/10/2014 22:59
"Hélas, ce n'est pas avec des présomptueux qui se prennent pour la voix du peuple que les choses risquent de s'arranger !" : l'ardéchoise continue à péter la forme , c'est bien ........J'espère qu'il fait meilleur sur place in situ.

17.Posté par Gelanna une réunionnaise le 13/10/2014 23:32
Pour les réunionnais, réunionnaises habitant en Provinces comme Carcassonne, bezier, montpellier, ou toulouse, avant c'etait plus facile de prendre l'avion à Toulouse, direct vers notre ile.Carcassonne/Toulouse, il y avait une heure de route.Je regrette ce temps là,car il faut monter à Paris soit en avion, soit en voiture.
L'agence de voyage m'a dit si vous prenez telle ou telle compagnies, les bagages il faudra les prendre à Paris et les enregistrer à nouveau Paris/Réunion.Petite famille n'aimant pas les difficultés en vacances, meme si çà coute un peu plus cher, on a pris celui qui fait le réacheminement tout seul, pas la peine de reflechir.

Concernant ce problème, l'IRT pourrait faire quelque chose pour çà, car il y a une compagnie qui est réunionnaise il me semble, Air Austral???Il me semble que le Président c'est Didier Robert et d'autres élus font partie du directoire ???? les Dindar??Je ne suis pas sure..Peut etre,que cela leur revient trop chers de fonctionner comme avant, avec les provinces.

18.Posté par La vox populi.com le 14/10/2014 00:11
@15

Mi çà marque a où dans mon carnet......

19.Posté par La vox populi.com le 14/10/2014 00:11
@15 Blague de blonde?

20.Posté par L'Ardéchoise le 14/10/2014 01:10
Lé mol, 18-19 : "mi mark aou dann mon karné", sa mimm, mimm !

21.Posté par KLD le 14/10/2014 19:26
l'ardéchoise présidente !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales