Politique

Pour Hamilcaro et Malet, le Département réserve un traitement spécial à St-Louis


Les deux conseillers s'interrogent (image d'archives)
Les deux conseillers s'interrogent (image d'archives)
Les deux cantons de Sant-Louis subissent-ils un traitement spécial de la part du Conseil général ? Dans un courrier adressé à la présidente du Département, Nassimah Dindar, les deux élus du secteur, à savoir Patrick Malet et Cyrille Hamilcaro, disent attendre : au mieux une explication claire de la présidente, au pire la mise en oeuvre d'une enquête interne.

C'est un courrier adressé au cabinet de Nassimah Dindar le 25 septembre qui jette le trouble sur les intentions supposées du Conseil général vis-à-vis des deux cantons de Saint-Louis.

Pourquoi les dossiers émanant de cette ville arrivent à échapper au circuit des administratifs pour se retrouver directement pilotés par le cabinet de Nassimah Dindar ? C'est en somme la question que posent Cyrille Hamilcaro et Patrick Malet dans ce courrier.

Dans la missive, les deux élus (respectivement de Saint-Louis 1 et de la Rivière) disent tenir "de différents services" l'existence d'"une directive demandant aux administratifs de porter directement à l'examen du cabinet (du Conseil général, ndlr) l'ensemble des demandes relatives à la commune de Saint-Louis". Tous les dossiers en lien avec Saint-Louis et pour lesquels le Conseil général est compétent seraient ainsi balisés : de l'aide sociale à l'emploi, en passant par l'amélioration de l'habitat.

Patrick Malet et Cyrille Hamilcaro font part de leur "stupéfaction", face à ce qui s'apparenterait à une forme de politisation des affaires courantes.

Au-delà de l'explication que les deux élus espèrent recevoir du Palais de la Source, ces derniers demandent qu"un contrôle interne" soit diligenté dans les meilleurs délais. Histoire de faire la lumière sur ce qu'ils n'osent croire : "nous ne pouvons imaginer qu'une orientation aussi discriminante puisse avoir été communiquée aux services avec l'approbation de la présidente", lancent-ils.

Interrogé, le cabinet de Nassimah Dindar promet de répondre aux interrogations des deux conseillers "dans l'après-midi".

-------
Extrait du courrier :

Pour Hamilcaro et Malet, le Département réserve un traitement spécial à St-Louis
Vendredi 27 Septembre 2013 - 15:41
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1365 fois




1.Posté par MR RIVIERE le 27/09/2013 16:10
Vous Pensez que NOUS st louisien on est "FOU" Alors depuis le temp que vous étes ELU c'est là seulement Vous voyez que les dossiers de l'emploi et du social n'avance pas.....BIZAR..BIZAR cet histoire...Sniiifffffff !!!!!!! z'élection dans 6 MOIS C4EST SANS DOUTE SA QUI VOUS FAIT Réagir ..vous savez que les Saint Louisiens (e) vous attende sur ce sujet suite a des PROMMESSE Non tenu!!!!!!! merci et à bientôt !!!!!

2.Posté par Jean marc PAYET le 27/09/2013 17:21
Cela fait un moment que la girouette de Saint Denis se moque de nous. Faites en sorte qu'elle arrête de se servir des autres pour ses tristes desseins politiques. Messieurs dites à vos collègues que nous n'avons pas besoin d'elle. Restons droits dans nos bottes. Chacun dans sa famille politique. Avec Nassimah c'est compromis, compromissions et collusions. Tenez bon la barre...à droite bien sur !

3.Posté par MDR974 le 30/09/2013 21:21
Arrete casse lé cuit, zot i bouge seulement quand s'election i arrive. Il continue à prendre les saint louisien pour des cons ces deux là.

Mi t crois patrick malet t porté disparu moin, depuis li lé élu i voi pu son tête. Ah quand z'election i arrive, la li commence montre à li.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales