Politique

Pour Europe Ecologie, "l'expérience de l'incendie de 1988 n'a pas servi"

Faire de cet incendie un enseignement pour le futur. Voilà le message qu'a souhaité délivrer ce matin Leïla Djarallah, Pierre Marchau et Christophe Pomez, d'Europe Ecologie. Selon eux, l'incendie du Maïdo version 2010 aurait pu et dû être mieux géré.


Pour Europe Ecologie, "l'expérience de l'incendie de 1988 n'a pas servi"
"L'immense incendie de 1988 n'a pas servi pour celui de 2010", résume Jean-Pierre Marchau, porte-parole de Koopérative Ekologie Réunion et membre d'Europe Ecologie. C'est ce matin, in situ, que les représentants du mouvement écologique ont souhaité entrer de plein pied dans le constat de l'après-incendie sans "jouer les moralistes" prévient Jean-Pierre Marchau.

Les écolos ne sont pas tendres. Il y a eu, selon eux, un véritable problème de réactivité. En effet, le bombardier d'eau n'est arrivé qu'au bout de 10 jours et des dysfonctionnements en terme de moyens utilisés pour ce type d'incendie et d'accès à l'eau ont été révélés au grand jour.

A ce titre, Christophe Pomez, qui est également maire adjoint à la mairie de Saint-Paul, souligne le manque de retenues collinaires. "Mais leur présence ne fait pas tout, leur préservation et leur entretien par des cantonniers ou agents forestiers participerait de l'effort consenti en cas d'incendie majeur comme celui-là", selon lui.

Développer une culture participative

Mais le parti écologique veut apporter une critique constructive. Des pistes de réflexion sont livrées.

En premier lieu, une meilleure prise en compte de l'avis des habitants ou autres agriculteurs environnants serait souhaitable. Il s'agit, selon Jean-Pierre Marchau, de développer une culture participative en formant la population à ces risques.

Pour Europe Ecologie, "l'expérience de l'incendie de 1988 n'a pas servi"
Pour appuyer leurs arguments, ils n'hésitent pas à convoquer "La" référence en matière de gestion visionnaire des espaces naturels, en la personne du regretté Jacques Lougnon. Ce dernier avait en effet préconisé, déjà en 1988, une multiplication des accès routiers pour faciliter le travail des pompiers et la création de pare-feu de 100m de large régulièrement entretenus par des habitants qui ont intérêt à protéger leur environnement.

La création d'une force permanente dans la zone océan Indien serait souhaitable


D'ailleurs, sur ce point, Jean-Pierre Marchau rappelle que l'implication grandissante des institutionnels finit par avoir un revers. Elle entraînerait une déresponsabilisation des habitants et autres amateurs du site du Maïdo.

Enfin, parmi d'autres propositions, Europe Ecologie pense à la création d'une force permanente de protection civile de la zone océan Indien. Une idée que le parti tentera d'imposer dès la semaine prochaine (ndlr : la date n'est à ce jour pas connue) lors d'un débriefing des institutionnels impliqués dans la gestion des forêts réunionnaises.
Vendredi 22 Octobre 2010 - 15:15
Ludovic Grondin
Lu 1116 fois




1.Posté par Boyer le 22/10/2010 15:18
demagogie

2.Posté par Cambronne le 22/10/2010 16:19
1.Posté par Boyer le 22/10/2010 15:18
demagogie

Et c'est tout , vous serez t'il possible de développer , votre interprétation démagogique , surtout lorsque l'on connait à présent le premier rapport du directeur de l'ONF Hervé Houin sur la question , qui va à l'encontre des appréciations discordantes et spéculations catastrophiques de Robinet ? Deux communiqués, deux sons de cloche : A quoi joue le Parc National des Hauts?

3.Posté par noe974 le 22/10/2010 16:47
Maintenant les écolos arrivent avec leurs idées débiles ; il ne manquerait plus que ça pour faire monter la mayonnaise !

Ce sont sûrement des fonctionnaires-pseudo-écolos "fidèles-serviteurs -de-l'Etat" qui arrivent après la tempête et proposent des solutions bizarres ... Sorte d'ingénieurs des travaux finis !
Ils n'éteignent pas , ils constatent .....

Bof , leurs propositions sont comme d'habitude , dénuées de sens et démagogiques comme toujours .

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/10/2010 22:12
noe974 est la caricature type du décérébré à un neurone, lui permettant de reconnaître le logo UMP au moment du vote...bien triste neurone s'il en est..

5.Posté par franck le 22/10/2010 23:27
je constate que le post 4 avec sa pseudo intelligence est très démagogue et très politique dans sa vision des choses.

Heureusement qu'il sait ce qu'il faut faire, à commencer par critiquer tout et tout le monde

6.Posté par Jérémy le 25/10/2010 20:39
Ces 3 abrutis passent leur temps à se faire remarquer en usurpant des titres. Ils feraient mieux d'aller au boulot comme tout le monde plutôt que de vouloir à chaque fois nous donner des leçons débiles!!!!! Qui êtes vous donc? Certainement pas des militants d'Europe Écologie pour lesquelles vous n'avez absolument pas le profil : des gens VRAIS

7.Posté par LeiLa DJARALLAH le 26/10/2010 09:45
Mr Jerémy, auriez vous le courage de me rencontrer ? ou dois-je vous faire passer mon cv ou ma biographie pour vous permettre de mieux me connaitre. Quant au "boulot" j'exerce en profession liberale, mais ça vous l'ignoriez ! J'ai l'avantage de travailler quand j'en ai envie ... Si votre travail ne vous satisfait pas, mon Cabinet s'engage à vous verser une aumone pour les fêtes de fin d'année, juste pour vous faire oublier ,votre aigreur, ne serais qu'un instant. Les ecologistes sont solidaires. Leïla DJARALLAH.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales