Politique

Potabilisation de l'eau: La Casud demande un délai


Potabilisation de l'eau: La Casud demande un délai
Ce vendredi, le conseil communautaire de la Casud a, comme prévu, adopté la baisse du prix de l’eau à partir du 1er juillet prochain. André Thien Ah Koon, Patrick Lebreton, Bachil Valy et Olivier Rivière se sont réjouis de cette décision qui allégera la facture de 60.000 abonnés de Sudéau. 

Pressé par les autorités préfectorales, lui rappelant son obligation de se mettre en conformité pour la potabilisation de l’eau, le conseil a également voté une motion demandant au préfet un délai supplémentaire. En effet mise en demeure, la Casud dispose de 36 mois pour mettre au norme la totalité de son réseau de potabilisation. Une "injonction irréaliste", lançait hier Patrick Lebreton. L’équipement du système des puits du Bras de la Plaine pour un coût estimé à 37 millions d’euros n’est réalisable, estiment ces élus, qu’à minima dans un délai de 60 mois à condition que l’Etat participe au financement de l’opération. 

L’ensemble des affaires inscrites à l’ordre du jour ont été votées à l’unanimité sauf celle portant sur l’autorisation de signature du troisième avenant au contrat de délégation attribué depuis le 1er juillet 2014 à Sudéau. Retards dans les périodes de relève des compteurs entraînant des facturations élevées et la colère des usagers, la société s’était également attirée les foudres du maire de Saint-Joseph. Ce dernier et les élus de la ville qui à l’époque n’avaient pas voté pour ce changement, ont réitéré leur opposition. "Nous ne signerons pas un chèque en blanc à Sudéau".
Vendredi 17 Juin 2016 - 14:21
P.B
Lu 1023 fois




1.Posté par cmoin le 17/06/2016 14:41
Ces politiciens sont des bons à riens!!!!

2.Posté par L'eau distribuée doit être potable, sinon, il y aurait tromperie et risques sanitaires (GS) le 17/06/2016 16:00
Sous peines de tromperie sur la qualité de la marchandise vendue à un client, et de risques sanitaires par contamination ou pollution de l'eau; le distributeur d'eau potable a pour obligation légale de distribuer à ses clients ou abonnés, une eau potable d'alimentation qui soit conforme aux normes de potabilité de l'eau en vigueur.
Autrement, il s'agirait d'une eau agricole non-potable, pour un usage agricole, et vendue, par conséquent, à un prix au m3 d'eau nettement plus faible que l'eau potable.
Relevons que, dans chaque commune, le maire est le principal responsable de la qualité de l'eau d'alimentation distribuée à ses habitants.
Viennent ensuite, la responsabilité du responsable du service des eaux (public ou privé) et de l'intercommunalité (le président et son vice-président en charge de l'eau et l'assainissement).
Enfin, si le maire manque à ses obligations ou ne parvient à faire appliquer par le service des eaux ou l'intercommunalité (dont pourtant il est membre), l'impérative qualité de l'eau d'alimentation distribuée dans sa commune; il revient alors au préfet de se subsituer au maire, voire aussi aux autres personnes physiques ou morales, et de droit, d'agir en conséquences.

3.Posté par papangue le 17/06/2016 16:44
Comme on le dit souvent, nous avons les élus que nous méritons, cela des décennies que les abonnés consomment ce jus de merde et ce n'est pas fini, tout ceci grâce à l'incompétence de ces élus incapables d'anticiper. Comme disait si bien VABOIS une vraie bande de " brûleur de ki " .

4.Posté par papi le 17/06/2016 17:43
L eau vas baisser a saint jo ce vendredi matin après une période pluvieuse les emplois verts ont arroses les plantes devant la mairie peut être que le secteur de la mairie a été épargnée par la pluie ou le budget allouée pour la consommation de l eau n as pas été utilise alors il faut dépenser ce budget pas question de faire des économies plutôt de faire une médiathèque ce budget aurais pu être consacre a la réfection du réseau potable on auras des surprises les taxes locales vont certainement augmenter pour ces travaux a venir on en reparleras on nous répéteras que c est la diminution des crédits par l état il faut bien un bouc émissaire un moyen pour nos élus de se dédouaner on commence a connaitre la litanie .

5.Posté par st josephoise le 18/06/2016 07:57
Messieurs de la casud sortez de vos bureau venez sur le terrain constater qu a saint joseph quartier des jacques juste a cote de l école primaire qu une locataire qui a quitte son logement a déversé tout ses ordures angle rue amiral Courbet et sois disant impasse des renoncules qui n est en réalité impasse que de nom les enfants du primaires et de la maternelle a qui on enseigne le respect des espaces publique et la salubrité sont effares de voir un tel spectacle et pourtant des élus et employés communaux passent tous les jours a cote messieurs pensez vous pas qu il est l heure de prendre des sanctions pour non respect des jours de collecte j invite les journaliste de venir constater de visu ils n en croirais pas de voir ce spectacle pour nos jeunes ;

6.Posté par justedubonsens le 18/06/2016 12:14
Ces bouffons n'ont fait aucun travaux d'entretien des canalisation depuis des années et sachant que tout comme pour le traitement des eaux usées il leur faudrait un jour se mettre aux normes. Des subventions ont été attribuées mais rien ou peu a été fait. Ces élus n'ont pour souci dans ce pays où nous passons d'une élection à l'autre que ce qui se voit. Aucune projection d'avenir.

7.Posté par l'eau ou bat carré dans l'avion ? le 18/06/2016 19:14
63 millions pour de L'EAU POTABLE c'est 3 ans de billet pour aller promener en France !!!!

Alors?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales