Politique

Possession: L'opposition veut en savoir plus sur les associations subventionnées


Possession: L'opposition veut en savoir plus sur les associations subventionnées
Après des mois de rendez-vous manqués, l'opposition municipale de la Possession attend toujours que lui soient communiqués les audits de trois associations largement servies par les subventions municipales, et sur lesquelles planent des doutes évoqués par un rapport de la chambre régionale des comptes de 2008.

En octobre 2012, l'opposition pensait toucher au but. Une réunion de la transparence, sur invitation du maire, devait restituer les travaux d'audit du cabinet d'expertise comptable EXA. C'était sans compter sur un contre-temps de dernière minute qui a le don de faire rire Jacques Hoarau, conseiller d'opposition. "On nous a dit que le président de l'OMCTL était malade. Il aurait pu être représenté par un autre membre du bureau de l'association", fait-il remarquer. En tous les cas, cette excuse n'explique pas que, 6 mois plus tard, cette restitution n'ait toujours pas eu lieu.

La transmission des audits commandés par la mairie devait clore un long chapitre de passe d'armes entre majorité et opposition afférente à la gestion financière de l'OMCTL (Office municipal de la culture et du temps libre), du COS (Comité des oeuvres sociales) et de l'ASP (l’Association sportive possessionnaise), club de foot de la ville.

Le premier à franchir le pas médiatique est Jean-Yves Morel de La Possession Avenir, le 26 mars dernier. Dans un courrier des lecteurs en guise de billet d'absence, il motive au maire sa décision de laisser siège vide au cours du conseil municipal.

Le lendemain, les premières ripostes s'organisent: "Nous tentons de réunir l'ensemble des élus d'opposition mais nous n'avons toujours aucune réponse de la mairie", nous avouait Jean-Yves Morel.  

Mardi 2 avril, le communiqué de l'adjoint aux finances, Jean-Hugues Savigny, livre des bribes du fameux audit, tout en regrettant l'absence des opposants (à l'exception de S. Rivière) à l'invitation du maire pour en prendre connaissance juste avant le conseil municipal. La gestion de l'OMCTL et du COS ne dévoile aucun écart de conduite, bien au contraire, la tenue administrative de ces dernières est saluée. Enquête de gendarmerie oblige, pas un mot ne sera dit sur le dernier cas, visiblement plus fiévreux du club de foot. Rappelons à ce stade qu'une plainte avait été déposée par l'ancien président de l'ASP, Damien Souprayenmestry.

Le communiqué de la mairie ne contente pas l'opposition

A défaut d'audit entre les mains, l'opposition se contente donc des miettes d'information. c'est le principal grief relayé par Jacques Hoarau, conseiller d'opposition (Energie nouvelle). "Si la mairie n'a rien à cacher, qu'ils transmettent les documents", dit-il, sidéré par "cette volonté de dissimulation et d'opacité caractéristique de cette ville".

Marie-Andrée Lacroix Faveur, également opposante (UMP), attribue une mauvaise note au plan com' de la mairie via ce communiqué signé de son adjoint aux finances. "La municipalité a arrondi les angles sous l'aspect de la communication mais il y a d'autres éléments que nous réussirons à faire connaître", nous fait-elle savoir mardi dernier.

Sylviane Rivière, quant à elle, dit regretter que ces mois d'attente finissent "en catimini", avant de promettre à son tour sa volonté de faire conférence de presse commune. Une initiative de Jacques Hoarau qui reconnaît la difficulté de parler d'une même voix entre des ennemis d'hier.
Vendredi 5 Avril 2013 - 06:42
LG
Lu 963 fois




1.Posté par marcopolo le 05/04/2013 06:23
Merci mr hoarau pour cet tentative de réunir lopposition...conférence de presse commune étant un premier pas vers une union historique face au plus ancien maire de l'île...lideal serait union ps.plr.nrj pes .et même lump...soi lopposition ve intérêt cmmun soi lopposition pense ka là tête de liste et la c foutu...courage

2.Posté par Lex le 05/04/2013 07:41
Faire des audits et ne pas les communiquer au public mais cependant payer par de l argent public c est lamentable.

3.Posté par Jeff le 05/04/2013 11:28
Plus que jamais La Possession a besoin d'une union forte pour aller en campagne, la seule interrogation est : tout le monde va-t-il jouer le jeu? Il y a toujours un mauvais joueur, espèrons que celui-la mettra son égo dans sa poche, c'est pas gagné.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/04/2013 11:58
il y a la version officieuse de l'audit.
et il y a la version officielle.

entre les deux, quelques réunions entre le maire et EXA pour savoir ce qui peut être retiré, ce qui ne peut l'être, et ce qui peut ou doit faire l'objet normalement, d'une communication au procureur de la République par celui qui, rappelons, est soumis à certaines obligations de par sa profession.

5.Posté par Jérome MOUNY le 05/04/2013 13:14
Bonjour à tous les lectrices et lecteurs,

A la lecture de ces publications, ma conviction et mon engagement voué à l'optimisation du développement de cette commune, fût agréablement stupéfait.
Agréable de voir se réinstaller une conscience collective, Héritière sans doute de cette agonie.
Mais indéniablement stupéfiait, des conséquence d'une politique décadente et minimalisme.
Maintes sollicitations, maintes déceptions.
Instinct de survie ou cause commune.
Cela n'en est pas moins bien qu'il s'installe enfin une force réactive et constructive.
Cela dans le plus grand intérêt de la démocratie.
EN vous rappelant sans manquement aucun Mr le magistrat ,sers vers de J de la Fontaine.« Le Juge arbitre, l'Hospitalier, et le Solitaire »:

Magistrats, Princes et Ministres,
Vous que doivent troubler mille accidents sinistres,
Que le malheur abat, que le bonheur corrompt,
Vous ne vous voyez point, vous ne voyez personne.

À Mr le premier magistrat, je vous souhaite toute la poigne qui vous sera tant nécessaire, malgré je vous l'accorde, votre aisance en la matière.
Aux partisans de la conscience commune, toute à votre honneur de tenir chapitre, sur la nécessité présente.
Je vous souhaite d'ouverts et de constructifs débats.
Mais ne serait-ce pas juste de se rappeler de cette maxime:
Ne faut-il que délibérer,
La Cour en Conseillers foisonne ;
Est-il besoin d'exécuter,
L'on ne rencontre plus personne.

Toutes mes sincères salutations à vous et bonne lecture.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales