Faits-divers

Portail Saint-Leu: 1200 ananas disparaissent d'un champ


Portail Saint-Leu: 1200 ananas disparaissent d'un champ
Le fruit d'un travail d'une année s'est volatilisé en l'espace d'une nuit. Lundi matin, en prenant son poste d'exploitant agricole, Vincent G. tombe des nues. Des ananas ont disparu du champ.

L'ampleur du vol n'est pas commun. 700 kg d'ananas arrivés à terme ont été subtilisés sur cette parcelle en contrebas de la route des Tamarins à hauteur de Portail Saint-Leu.

700 kg, c'est 1.200 pièces qui ont disparu, autant dire que ces voleurs d'un genre nouveau "étaient bien organisés", fait remarquer l'exploitant.

Le terrain agricole est exploité par Vincent G. pour le compte de M. Boyer, actuellement hors du département. Et pour le jeune exploitant, ce vol a d'autant plus de mal à passer qu'il doit, à distance, rendre des comptes à son chef qui lui fait entièrement confiance lors de ses absences.

La récolte était en cours

"Les vols ne sont pas nouveaux. Il y a toujours eu des gens qui se frayent un passage dans la clôture. Mais ils prenaient un ou deux ananas qu'ils mangeaient quasiment sur place. Mais là c'est d'autant plus rageant qu'on était en train de récolter", explique le jeune exploitant. Une partie de la récolte, dont la quantité totale sera tenue secrète à sa demande, avait déjà commencé la semaine dernière.

"Nous étions en fin de récolte et les ananas volés faisaient partie des derniers lots". Pour arriver à maturité, il aura fallu un an de labeur. La pleine lune de dimanche dernier avec une nuit claire et donc un terrain dégagé a facilité la besogne des chapardeurs, croit savoir l'exploitant.

Selon un technicien de la Chambre d'agriculture du secteur Ouest, ceux qui ont fait ça devraient avoir beaucoup de difficultés à écouler un tel stock. A moins que la filière ne touche également un ou plusieurs bazardiers complices de ce chapardage à grande échelle. Vincent G. a passé la journée d'hier à procéder aux formalités d'usage, à commencer par porter plainte auprès de la gendarmerie. "La demande en ananas est tellement forte ces jours-ci que ça risque de passer inaperçu sur les marchés", craint-il.

Portail Saint-Leu: 1200 ananas disparaissent d'un champ
Mardi 18 Mars 2014 - 15:12
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3121 fois




1.Posté par Le portail était resté ouvert ! le 18/03/2014 15:47
chauds ananas
chauds, chauds, chauds ananas.
A quand des barbelés, des miradors, des caméras IP autour des exploitations agricoles ?

2.Posté par noe le 18/03/2014 15:54
1200 ananas et pas un de plus ... comment a-t-on compté ces disparitions ?
Que fait le dépité-maire pour sa commune ? il est responsable des personnes et des biens ... où sont les gardes champêtres ?
Perdre ainsi sa récolte en pleine campagne électorale , c'est inconcevable !

3.Posté par Candide le 18/03/2014 17:30
D'apres Thierry Robert, c'est un coup des partisans de Poudroux.

4.Posté par mbala le 18/03/2014 17:47 (depuis mobile)
Cest surement manuel valls qui veut,anéantir les ananas des pays chauds haha

5.Posté par posez-vous la question le 18/03/2014 20:54
bizarre bizarre il n'y à pas de Roms à la Réunion , ça doit être les communistes ils sont de l'est comme les Roms

6.Posté par Payet le 19/03/2014 01:07
Thierry, ça tit poudroux ça, mette vite sur face book dont !!!

7.Posté par Daoud le 19/03/2014 07:32
Voilà des commentaires bien nuls !
L'avenir de l'agriculture passe par la robotisation et la surveillance des parcelles, mais la justice est-elle assez dure avec ces voleurs agricoles ?
Doit-on supporter encore longtemps ces comportements voyous, doit-on se faire justice sois-même ?
le voleur pèï est une plaie économique et sociale, il faut en finir avec ces gens sans scrupules.

8.Posté par Peut-on continuer ainsi ? le 19/03/2014 12:38
Une fois ces voleurs localisés et mis sous les verrous, les faire ingurgiter, non la pulpeuse chair, mais la peau du fruit en question, traces d'insecticide comprises ; ensuite on coupe les mains baladeuses... et, amen ainsi soit-il, le tour est joué pour le temps d'une vie de voleur ; en tout cas, assez longtemps pour en dissuader les autres candidats de suivre les méandres des premiers cités, croyez-moi, le remède est infaillible ! mdr

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales