Faits-divers

Port de St-Gilles: "Les plongeurs sont prêts, ne manque plus que le grappin"


Port de St-Gilles: "Les plongeurs sont prêts, ne manque plus que le grappin"
Les militaires venus en renfort de métropole ont été affectés en partie à la remise en état du port de Saint-Gilles. Mais leur action s'arrête aux dommages causés à terre, sur les quais et les pontons.

"Demain, on a une grosse société qui peut enfin envoyer du monde pour nettoyer le plan d'eau", informe Alain Cazet, maître de port. "L'équipe de plongeurs est prête à intervenir demain mais on a besoin du camion grappin pour récupérer ce qui est dans l'eau. On n'a pas encore la confirmation de sa venue mais demain, en principe, on aura ce camion voire un deuxième", annonce-t-il prudemment. Il faut dire que les entreprises sont sollicitées de toutes parts, "on a du mal les avoir", reconnaît le maître de port de Saint-Gilles.

Sur les quais, les techniciens s'obstinent à remettre en charge les bornes sur chaque ponton. "Nous faisons ce qu'il est possible de faire dans l'immédiat mais pour certaines réparations qui nécessitent l'achat de nouvelles pièces en métropole, il faudra attendre plus longtemps". En l'état d'avancement des travaux, Alain Cazet demeure optimiste pour un retour à la quasi-normale mercredi: "Le port sera déjà dans un meilleur état et beaucoup plus praticable pour les amodiataires".

"Le port Ouest est hyper protégé"

Des 25 bateaux coulés ou retournés par la houle de Bejisa, une seule barque n'avait pas été retrouvée depuis vendredi. "On en a finalement retrouvé des morceaux sur la plage des Brisants", raconte le maître de port, signe que la barque a sans doute été boutée hors du port de plaisance, complètement disloquée.

Pour éviter tout risque de collision dans l'enceinte portuaire, des sondages doivent de toute façon avoir lieu. La technologie vient en recours mais pour la plus grande part du travail, "il faudra attendre l'éclaircissement de l'eau pour vraiment y voir", reconnaît Alain Cazet, par expérience. Jamais le port de plaisance n'avait subi pareils dégâts. "Ici, nous n'avons qu'une petite digue pour protéger le port, contrairement à la configuration du port de plaisance du port Ouest. Là-bas, pour que la houle entre, il faut qu'elle passe de trop nombreux obstacles. Il est hyper protégé".

Les militaires de la sécurité civile prennent part au travail colossal qui attend les professionnels du port
Les militaires de la sécurité civile prennent part au travail colossal qui attend les professionnels du port
Lundi 6 Janvier 2014 - 13:59
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1917 fois




1.Posté par matou le 07/01/2014 07:17
bizarre,je croyais que le directeur du port de st gille savait tout faire!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales