Economie

Port Réunion s'aligne sur les ports métropolitains

Le Conseil des ministres a adopté mercredi un projet de loi portant réforme des ports situés en outre-mer et relevant de l'Etat. Le texte peut désormais être examiné devant le Parlement.


Port Réunion s'aligne sur les ports métropolitains
Le Conseil des ministres du mercredi 19 octobre a vu le ministre chargé des transports, Thierry Mariani, présenter un projet de loi portant réforme des quatre grands ports d'outre-mer relevant de l'Etat. Ces ports d'Outre-mer sont ceux de Fort-de-France (Martinique), Degrad-des-Cannes (Guyane), Port-Réunion (La Réunion), qui sont aujourd'hui des ports concédés par l'Etat, et le port autonome de la Guadeloupe.

Le projet de loi vise à permettre aux ports d'outre-mer de mieux répondre aux exigences de performance et de compétitivité qu'imposent l'évolution du commerce maritime international et la concurrence avec les ports étrangers. La réforme doit également contribuer dans chacun des départements d'outre-mer au développement de l'économie locale. Les ports sont en effet au coeur de l'approvisionnement de ces territoires et constituent un élément essentiel de leur compétitivité.

Ces ports seront transformés en grands ports maritimes, établissements publics nationaux, mieux à même de diversifier leurs ressources et de développer une stratégie de long terme prévoit le projet du ministre.

Des spécificités subsistent

Les statuts de ces établissements publics seront alignés sur le régime général des ports métropolitains, sous réserve tout de même de deux adaptations aux spécificités ultramarines.

Tout d'abord, la composition du conseil de surveillance, organe délibérant à la composition resserrée, prévoit une représentation plus importante des collectivités territoriales et des chambres de commerce et d'industrie de ces quatre ports domiens.

Enfin, contrairement aux dispositions régissant les ports métropolitains, les activités de manutention ne seront pas exclues de la compétence de ces nouveaux établissements publics. Mais la faculté pour chacun des ports de prévoir à terme une évolution de cette organisation est inscrite dans ce projet de loi.
Vendredi 21 Octobre 2011 - 06:47
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 989 fois




1.Posté par Docker le 21/10/2011 07:48
Moi je pense que si on veut s'aligner sur les Ports Métropolitains,, faudrait déjà par changer les 3 Portiques jaunes,, et acheter 3 portiques bleus. Et qu'au niveau sécurité on fasse comme les dockers du Havre et de Marseille. En gros il aura un gros boulot à faire parce qu'on a 10 voir 15 ans de retard sur les Ports de France.

2.Posté par tonton le 21/10/2011 12:34
E n Italie, je paie la moitie pour la mise a bords +transport routier sur 200 km, que la même operation à la Réunion , avec transport jusqu'à la ZAC 200, soit 3 km.

Voila pourquoi les prix sont si chers à la Reunion....

3.Posté par M'enfin !!!! le 21/10/2011 13:43
Nous sommes en Afrique !! Alors respectons les choses !

4.Posté par yaban le 21/10/2011 19:42
a quoi bon s'aligner sur les ports metropolitain si le trafique lui n'est pas le même.. me semble que port réunion c'est 400 000 boites maxi par an. Après si c'est pour faire mieux dans la zone ocean indien.. alors soite..

5.Posté par Gaeth le 22/10/2011 07:52
Pfff ils lancent ce projet de loi après que les 2 ports antillais aient déjà plus ou moins programmés leurs extensions respectives et leurs mises aux nouvelles normes pour répondre à l'élargissement du canal de Panama, accueillir des plus grands bateaux et ainsi devenir des hubs secondaires de transbordement pour desservir les iles voisines, les cotes Est de l'Amérique...bref aucune réactivité

Par ailleurs je ne vois pas l’intérêt pour la Réunion et encore moins pour la Guyane.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales