Economie

Port Réunion : Les manutentionnaires s'entendaient sur les prix


Port Réunion : Les manutentionnaires s'entendaient sur les prix

L'Autorité de la concurrence n'en finit plus de mettre à l'amende les entreprises réunionnaises. Dernières en dates, les trois principales sociétés de manutention du Port, la SAMR, la Somacom et la SGM Manutention. Les deux premières écopent de 25.000 euros d'amende, la dernière de 20.000 euros. La raison ? Depuis 1987, les trois entreprises s'entendaient sur les prix.

L'Autorité est très claire dans son compte-rendu : “Jusqu’en 1987, les prix des prestations de manutention portuaire étaient fixés par arrêté préfectoral. Après cette date, qui correspond à l’entrée en vigueur de l’ordonnance du 1er décembre 1986 relative à la liberté des prix et de la concurrence, les prix n’ont plus été fixés par arrêté préfectoral faute de base légale. Les sociétés de manutention SAMR, SGM Manutention et Somacom se sont alors entendus pour fixer ensemble l’élément principal constituant le prix de la prestation de manutention (appelé tarif commerce) facturé à leurs clients. L’entente qui a duré sans discontinuer de 1987 à 2009 a concerné la quasi totalité des activités de manutention à Port Réunion et a été strictement appliquée par les trois entreprises”.

Les manutentionnaires vont "demander un encadrement des prix"

Des "circonstances atténuantes" sont malgré tout accordées aux trois entreprises, comme la petite taille du marché et surtout le fait que "les pouvoirs publics n'ont jamais adopté le cadre juridique permettant d'encadrer les prix de ces prestations, tout en ayant connaissance de l'accord entre les entreprises". Deux raisons qui expliquent le faible montant de l'amende, qui pouvait aller jusqu'à 750.000 euros.

Les entreprises de manutentions vont devoir réagir pour ne pas être à nouveau épinglées. Jean Brac de la Perrière, directeur de la SEGM manutention et président du syndicat des entreprises de manutention portuaire de la Réunion, annonce dans le Quotidien que lui et ses "concurrents" allaient "demander un encadrement des prix qui sera décidé par une autorité publique ou une commission".

La grande distribution, le carburant, la téléphonie mobile et désormais la manutention portuaire, l'Autorité de la concurrence est décidément très attentive au marché réunionnais. D'autant que d'autres secteurs seraient déjà dans l'œil du cyclone...
Mercredi 19 Janvier 2011 - 10:59
Lu 2325 fois




1.Posté par David Asmodee le 19/01/2011 11:28
"D'autant que d'autres secteurs seraient déjà dans l'œil du cyclone..."
25000 euros pour des entreprises qui font des millions de chiffres d'affaires. En plus pour des faits qui durent depuis 1987... C'est un cyclone très clément.

2.Posté par MAC le 19/01/2011 11:49
c'est plus un cyclone ,mais un zéphyr .

3.Posté par bibi le 19/01/2011 11:50
noooooooon ? il y des ententes illicites à la Réunion ? comme c'est étonnant... LOL

Les amendes sont un peu faiblardes je trouve, vu les bénéfices colossaux qu'ils ont dus engranger depuis toutes ces année la justice aurait quand même pu taper un peu plus fort. On leur aurait donner une tape sur la main çà leur aurait fait plus mal.

4.Posté par Simplet le 19/01/2011 13:10
Les choses sont plus simples que vous ne le pensez ... Restons juste sur les faits ...
- En 1987, l'ETAT cesse de fixer les prix des prestations de manutention portuaire.
- Ceux-ci deviennent "libres" comme le dit l’ordonnance du 1er décembre 1986 relative à la liberté des prix et de la concurrence.
- Trois entreprises de manutention portuaire (il y en a d'autres) décident d'établir une grille tarifaire commune, et en informent les services de l'ETAT.

22 ans aprés, l'ETAT se réveille en leur disant "ce que vous faites est illègal".

Qui est fautif dans cette affaire ?
Nos 3 chefs d'entreprise qui ont joué la transparence, dans un milieu concurrentiel ?
Les services de l'ETAT qui pendant 22 ans n'ont pas fait leur boulot ?

La question mérite d'être posée dans ces termes ...

5.Posté par super nounours le 19/01/2011 13:57
Qu'en pense M. Nicolas Delaunay de la Perrière, si souvent prolixe sur les sujets d'actualité ?

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/01/2011 14:44
Pour supernounours qui porte bien son pseudo (un peu endormi ?), jean brac de la perrière et moi n'avons que la fin de nos patronymes de commun, et rien d'autre.


7.Posté par Le Jacobin le 19/01/2011 16:39
Ibrahim Patel président des petits en tout genre, reveille toi vite car son altesse: jean brac DE LA Perrière fait de la manutention sur le port avec un chariot élévateur pour une rente de situation bien dorée.
N'oublie pas tes promesses Ibrahim leur faire rendre gorge!!!!!!!!

Le Jacobin

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales