Faits-divers

Port Ouest : La famille du disparu révoltée contre le peu de mobilisation

Personne ne comprend encore le geste insensé d'un portois, mardi soir dernier, pas même sa famille. Présente depuis ce matin sur la jetée du port de plaisance Port Ouest, la famille désespère de ne voir aucune recherche entreprise. La mère du malheureux exprime quant à elle sa colère et ses doutes vis-à-vis des forces de l'ordre.


 
"Regarde la photo de mon fils monsieur, moin na cinq enfants, est-ce que li na l'air de quelqu'un que na envie suicide a li ?", demande, émue, la mère de l'homme porté disparu mardi dernier. Les seuls témoins de la scène évoquent toujours le fait que l'individu aurait bu une pile plate avant que, dans une manoeuvre sur la jetée étroite, les deux roues arrières de sa voiture ne basculent dans le vide. Les premiers coups de fils sont passés vers 20h30. Les policiers se rendent sur place et tentent de venir en aide à l'homme de 35 ans. Celui-ci, dans un geste encore incompris, panique et fuit devant l'aide des policiers. Il disparaîtra dans les vagues quelques secondes plus tard.

"Son corps doit être coincé sous les blocs de béton", juge pour sa part Tintin, un pêcheur habitué de la jetée. "Mi vient là chaque semaine, ajoute-t-il. Pou moin, soit le corps la reste pris côté Ouest, sous les tétrapodes, soit côté SRPP". De ce côté de la jetée, "le courant à l'habitude de remonter vers le Nord et créer un courant unique dans ce sens sur toute la côte Ouest". La jetée du port Ouest voit en effet très souvent une pelleteuse s'activer pour draguer un fond marin encombré par les galets.

La mère ne croit pas au scénario des policiers

Arrivée sur les lieux à 11h, la famille laisse éclater sa colère: "Là nous arrive là et na aucune recherche que lé effectué". Un cousin du disparu parlera même de "deux poids, deux mesures". Il fera allusion aux recherches intensives menées à la suite de l'attaque de requin de Boucan Canot en septembre dernier.

En peine, photo de son fils à la main, la mère du disparu évoque un fils aimant faire la fête mais qui n'avait pas de souci particulier, en tout cas pas au point de mener vers un suicide, terme qu'elle balaye d'ailleurs d'un trait. "Mi veut savoir ce que la police l'a fait exactement. Mon fils i pouvait pas jette à lu comme ça. La police l'a fait quelque chose…". Seul élément qu'elle évoquera ce matin, une dette de 20.000 euros mais qui ne sera pas confirmée par les autres membres de la famille qui tiennent d'ailleurs à rester discrets.

A midi, toujours pas de zodiac de la brigade de recherche nautique à l'horizon. Seuls les ouvriers du chantier de réfection de la jetée marqueront une pause pour entendre les mots de la mère du disparu.

Les habitués du coin tentent de venir en aide, comme ils le peuvent, à la famille
Les habitués du coin tentent de venir en aide, comme ils le peuvent, à la famille
Jeudi 10 Novembre 2011 - 14:37
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2353 fois




1.Posté par Candide le 10/11/2011 14:26
Pas de problème ? Juste une dette de 20 000 euros ? Waoh ! C'est vrai que cela n'est rien. Peut etre que le bon marmaille à sa maman n'est pas aussi clean que cela ?
Je peux comprendre la douleur de cette maman mais à chaque fois, c'est le même discours : c'est un bon marmaille, qui n'a point de problème, et patati et patata (même quand la personne est responsable d'un meurtre par exemple). Peut être que les mamans devraient arrêter de penser que leurs enfants sont les meilleurs du monde : ouvrez les journaux et vous verrez qu'il y en a beaucoup qui "déconnent" .

2.Posté par annais le 10/11/2011 16:16
il faudrait qu il soit blond avec des savates 2doigts qu il fasse du surf et habite roche noire, qu'il passe ces après midi sur la plage ( c est trop cool ) ...peut être ....si dite que c est la faute de Huguette bello!

3.Posté par C pa posible le 10/11/2011 18:08
C bizarre cette affaire : un kreol y disparaitre les secours y bouge pas plus que sa ! 2 kreol Dan un bateau en mer y disparaitre pas d'helico et peu de secours , nout nature le en feu les moyens en oeuvre sont restreint (fo attende environ 1 semaine pou gagne un l avion et en plus dans un cacophonie incroyable ) par contre un surfeur connu et un peut blond et bien placer dans le milieu locale se fait tuer par un requin et la gendarme , pompier pêcheurs et sécurité civile hélicoptère et autres se rendre jour et nuit pour chercher cette homme un peut plus aimer et respecter que les gars la cour !

4.Posté par didier le 10/11/2011 18:24
Juste pour vous rappeler que les propos racistes sont pénalement punis par la loi française...
La Halde veille!

5.Posté par didier le 10/11/2011 18:44
... et que vous n'êtes pas au dessus des lois françaises.

6.Posté par parole raciste ? le 10/11/2011 21:39
Quand i dénonce zot système nous lé raciste. Pou zot i fo nou ferme nout gueule devant l'injustice. La famille i veut juste le corps zot marmaille. RSKP sa un dossier pou zot.

7.Posté par palaxsa le 11/11/2011 05:12 (depuis mobile)
et didier azot kan zot i di mme bello assasin azot na lo droi??pess la mou

8.Posté par Kaf le 11/11/2011 07:18
Ici nous le pas racistes tampon, salazie,St. Jo et les autres villes des hauts n'a kreol le blancs non ! N'a 200 ans nout t déjà metisse non ? lo caf y mange Dan services malabar non ? Chinois ek zarabe travail ensemble non? Malabar y sa l église non? Nous mariées entre nous , auboise hui Dan un famille kreol n'a toute races erg toute cultures ! Donc monsieur n'a longtemp le kreol la passe le cap du raciste , preuve marmaille l école n'a camarades mahorais et comoriens et nous mêmes Dan travaille lo midi nou mange ek zot raciste n'a point la reuinion ! le constat que nous fait c est que depuis toujours les disparités entre kreol et européens y existe et le fort ! Et c est pas zistoire la va dit a nous le contraire

9.Posté par Zamaliia le 11/11/2011 10:26
La nou gainy pi kozé , di sate nou na anvy di alor , yapel libèté espression sa !!!! nou koz pa initil tout' sate mon bann frèr ek sèr po di dann bann komantèr la , nin par vérité la dan !! alor nou lé la Rényon nou gainy pi di sate nou la anvy di alor :) , nou lé in pép y sibi ankor, lo zour na komprann ké nana si nout tèr y pran nou pou kouyon la , lo lo pèp va lévé li :) mi esper fami la va trouv son marmay mi kompati 100/100

10.Posté par duralexsedlex le 11/11/2011 11:45
la différence n'est pas créole/non créole, mais plus économique que cela dans le déploiement des recherches...
et oui, St Gilles est un lieu "touristique", pas la jetée du port de plaisance du Port où ce malheureux s'est visiblement noyé.
La différence réside dans les probables conséquences économiques d'un fait divers dramatique.
Ce n'est pas juste, mais qu'est-ce qui est réellement juste ici bas ? Rien du tout.

11.Posté par odyssee974 le 11/11/2011 18:14
C'est quoi ce relent de racisme ????
Le mec s'est foutu a l'eau tout seul comme un grand alors que les secours venaient l'aider....
Au meme titre que toute personne en detresse, les secours etaient la !!!!
Il avait certainement qqs appréhensions pour avoir un tel comportement...
Arretons les polemiques stériles


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales