Social

Port Est bloqué : Les dockers refusent le mépris des cadres

La zone portuaire du Port Est est de nouveau bloquée depuis 6h ce matin par les dockers qui ont répondu à l'appel de la Fédération CGTR Ports et Docks. Déjà en grève il y a une semaine en soutien aux mouvements nationaux, le blocage de ce matin répond à un autre motif lancinant. Depuis quelques mois, la CGTR constate une dégradation des relations avec la direction.


Port Est bloqué : Les dockers refusent le mépris des cadres
La situation à 17H - Les dockers du Port EST bloquent toujours le site de déchargement des conteneurs approvisionnant tous les commerces de l'île. Apportant caris et riz sur place, devant les grilles de l'enclos de la zone, les dockers restent sur site jusqu'à ce soir avant de reprendre le mouvement demain matin dès l'aube pour le revendication de la réforme des retraites cette ois-ci. Aujourd'hui, leur revendication était tout autre.

Danio Ricquebourg, secrétaire général adjoint de la CGTR des Ports et docks, évoque une mésentente permanente avec les cadres supérieurs du Port Est. Le syndicaliste évoque le fait que la SRMP (société qui gère la maintenance de chariots cavaliers) et qui sous-traite pour la société KALMAR ne soit pas respectée par cette dernière.

Selon lui, les dockers subissent des pressions depuis quelques mois, mais surtout depuis le dernier débrayage en date du 12 octobre. "Ils ont une attitude qui consiste à dénigrer le travail des réunionnais. Zot lé en haut c'est pourquoi zot i abuse sur les dockers. Nous refusons ce mépris permanent des cadres métropolitains vis-à-vis des travailleurs du Port", insiste Danio Ricquebourg.

Le syndicaliste ne veut pas évoquer le débat "zoreil/créole" car "ce n'est pas le débat" dit-il. Cependant, il donne l'exemple récent d'une embauche d'un magazinier métropolitain, alors que ce type de profil existe localement.

De façon lus large, la CGTR Ports et Docks regrette la politique de blocage de la promotion sociale au sein de la société arrivée en 2005. Danio Ricquebourg : "Même si un employé produit du bon boulot, il sait que sa promotion en interne est fermée. Que pouvons-nous répondre à nos bac+5 qui souhaitent s'investir et occuper des postes à responsabilité localement ?".

Alors que la direction tente de se raviser selon le syndicaliste "en faisant amende honorable", l'avis de grève est pour l'instant maintenu pour une durée illimitée et doit être suivi de la journée nationale de grève prévue demain mardi. Une cause en chassant une autre, celle de demain concernera bien celle des retraites.

Port Est bloqué : Les dockers refusent le mépris des cadres

Port Est bloqué : Les dockers refusent le mépris des cadres
Lundi 18 Octobre 2010 - 10:19
Ludovic Grondin
Lu 2088 fois




1.Posté par vipère le 18/10/2010 11:17
mais pas de risque de manque de carburant ,de tout le reste oui mais pas de carburant pas de blague hein,si la voiture roule ça va,on pourra aller à la plage

2.Posté par odyssee974 le 18/10/2010 12:02
zut alors !!! l'avant veille de la mega super extra ouverture du plus grand centre commercial !!!!!
blok pas nous té !

3.Posté par Ah ben! le 18/10/2010 12:11
Importons, Importons, encore et toujours des cadres et dirigeants extérieurs!!!!!!!!

4.Posté par noe974 le 18/10/2010 12:18
Certains cadres ne se prennent pas pour de la M..... ! Ils se croient tout permis , connaître tout ... parce' qu'ils ont fait quelques petites études dans les poches de papa .

Dans les boulots , ça dirige à tout vent et ça vous engueule pour un oui , pour un non

Heureusement que des ouvriers n'ont pas peur de ces ploucks

Ces fils et filles de papa se croient tout permis : il y a de la fessée en l'air !!!
Ainsi va ce monde artificiel !!!

5.Posté par Job le 18/10/2010 12:23
Ce n'est pas pour rien que les ports français soient les moins compétitfs en Europe et dans le monde, les dockers après de durs combats, justifiés par les conditions pénibles de travail, ont obtenus des privilèges et entre autre des salaires bien supérieurs à d'autres profession les technologies ont améliorées les choses et les conditions de travail sont beaucoup moins pénible.

Les patrons veulent ouvrir le marché du travail portuaire, car les caristes, les grutiers, etc. de l'industrie sont parfaitement compétents, mais les dockers très syndicalisés empêchent tout autre postulant qui ne fait pas partie de leur groupe d'influence. Ils oublient que les "patrons" n'ont pas implantés des portiques et autres équipements totalement automatisés comme à Rotterdam, Singapour pour ne citer que les plus importants pour maintenir leur travail.

Le combat des dockers n'est pas un juste combat.

6.Posté par fermez ce port de M....! le 18/10/2010 13:43
Fini les d'importations ? C'est la meilleure chose qui puisse arriver à la réunion ! il faudra alors reprendre les cultures locales , patates , maïs , cambarre et abandonner cette saleté de riz imposé et importé
( demandez au anciens ce qu'ils mangeaient..)..Fini les bagnoles ? Trop bon ! Faudra sortir les vélos ou faire durer les vieilles autos comme le font les pays qui ne sont pas 100% subventionnés par des dindons de métropole...les Fonx zoreils n'oseront plus venir dans un pays où on ne peut plus se gaver la tune , défiscaliser et tout acheter en importation...d'autres venus d'îles voisines réfléchiront parce que la CAF serait remplacée par.....le travail ! le vrai salut pour ce pays en perdition !
fermez ce port de M....!

7.Posté par Cambronne le 18/10/2010 14:18
Adolphe Thiers revient SVP !

Thiers pour les ignorant de l'histoire , c’est ce type qui avait fait abattre environ 20 000 et 30 000 manifestants pour débloquer Paris du 22 au 28 mai 1871,. Après ça la situation était vachement peinard.
Par un curieux hasard ces évènements (la Commune de Paris) se retrouvent étrangement en fin de manuel scolaire de 4ème . Ce qui fait qu’ils ne sont jamais étudié car on arrive en fin d’année et ils ont d'autres préoccupations .

8.Posté par etjosedire le 18/10/2010 15:23
Je suppose que la stigmatisation des cadres zoreils ne relève d'aucun racisme.

Le mépris, c'est écrit et déclaré, c'est dans l'autre sens. Du zoreil vers le créole: un ordre c'est du mépris. Du créole vers le zoreil: l'expression de son mécontentement n'est ni raciste, ni méprisante.

Je ne trouve pas très courageux l'amalgame entre les retraites et le mépris des cadres pour justifier le blocage portuaire. Mais a priori il ne faut pas conclure que c'est méprisable comme démarche.

Que les cadres zoreils intègrent la nuance car il ne faudrait pas que l'économie de l'île pâtisse de leur ignorance en matière de gestion du travailleur réunionnais !

9.Posté par William le 18/10/2010 18:02

Paradoxalement, les grévistes ont l'air accueillis dans de bien meilleures conditions sur site que les quelques touristes qui débarquent parfois des navires de croisière pour faire tourner l'économie (ou du moins une partie).

Cherchez l'erreur...

10.Posté par Va s'y le 18/10/2010 18:48
met encore les dockers. Les peuples d'outre-mer savent trop que les séquelles de la violence de l'état, de l'oppression, de l'humiliation restent longtemps nichées dans l'inconscient qui transporte l'émotivité du corps et les écorchures de l'esprit. Il est des batailles que l'on ne livre jamais trop et qu'il ne faut surtout pas livrer trop tard. Il est des causes entrelacés dans le temps et dans l'espace. Ainsi en est-il contre toute forme d'esclavage ou de servitude.. Ce combat est réputé légitime par tout les textes internationaux depuis 70 ans. "Le dignité humaine est inviolable rappelle la charte des droits fondamentaux de l'union européenne. Nous peuple de La Réunion attendons toujours la réalisation des belles promesses de liberté, d'égalité et de fraternité.

11.Posté par cocos le 18/10/2010 19:00
ras le bol de ces grevistes, il faudrait privatiser les dockers et virer la cgt

12.Posté par bac +5 le 18/10/2010 23:24
Des bacs + 5 dans les grues, pour calculer le rendement des dockers ! ! !

13.Posté par eric le 23/11/2010 14:25
moi meme sur le port ,la greve a ete decide pour virer la SRMP et rien de plus
j'ai rien contre cette societe mais la cgtr fait pression sur mous pour suivre le mouvement
le pire dans l'histoire c pour le zoreil cadre qui lui a ete exclu du port
mais bon


14.Posté par Ded le 23/11/2010 15:35
Et toc , le bon vieil argument du méchant z'oreil.
Mais s 'il n'existait pas il faudrait l'inventer!
Comment font donc les dockers en grève dans les ports français , quels arguments trouvent-ils donc...
La CGT..R a rarement d'autres arguments pour expliquer les mouvements qu'elle lance...et surtout , elle oublie aussi de mettre en avant les cadres locaux car bien évidemment il y en a et ils se conduisent comme des cadres. Quand on est cadre, on a aussi une hiérarchie qui commande et on fait marcher la boutique , ce qui ,bien évidemment ne va pas sans heurts.
Le jour où la CGTR s'attaquera aux vrais problèmes au lieu de chercher dans ces arguments racistes qui fonctionnent toujours ( l'homme , réunionnais ou pas est ainsi fait qu'il préfère toujours stigmatiser les boucs émissaires) alors on y verra peut-être plus clair.

Au fait , pourquoi , autre débat, la CGTR n'a-t-elle jamias protesté contre la multiplication des stagiaires envoyés par l'éducation nationale dans les entreprises, stagiaires non rémunérés dont les petits patrons comme les gros , raffolent car ils permettent de se passer de nombreux ouvriers et ce n'est pas fini car les semaines de stage sont de plus en plus nombreuses.

Pourquoi la CGTR ne fait-elle pas le compte des emplois ainsi perdus ou au moins " non créés" , on parle de 700 à 1 000 emplois qui ne sont pas créés grâce à cette main d'oeuvre gratuite.Peut-être parce que les pricipaux bénéficiaires sont des artisans réunionnais ( argument débile ,j'en conviens mais pas plus que le même argument en sens inverse- voir plus haut)

15.Posté par Ded le 23/11/2010 15:44
Bravo poste 10, belle envolée!!
Si vouloir qu'un outil de travail fonctionne c'est retourner aux temps anciens ,( rappel , en métropole , au temps de l'esclavage existait le servage et le seigneur avait les mêmes droits que le maître ici), c'est se sentir humilié ... alors ,il ne faut pas participer à cet état de fait, il ne faut pas travailler...mais dans ce cas,il faut bannir aussi tous les signes d'asservissemnet au monde moderne , la bagnole , la TV et les grands surfaces, j'en passe et des meilleures...

Ce discours pseudo analytique ( au sens de la psychiatrie) relève de l'escroquerie aujourd'hui...Allons plus loin, mettre une mauvaise note à un élève c'est le rabaisser à la condition de ses ancêtre, refuser de laisser un enfant faire ce qu'il veut c'est le faire régresser vers les temps obscurs!!!! et on pourrait continuer longtemps .

Dans tous les pays totalitaires d'aujourd'hui, on tient le même discours pour stigmatise l'ennemi de l'extérieur et pour mieux continuer d'asservir le peuple qui se sent flatter par un tel fatras

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales