Faits-divers

Polémique sur les pièges à rats de l'ONF: Les tangues "victimes" collatérales ?

Mardi dernier, un collectif de chasseurs s'est rassemblée à Saint-André pour dénoncer les méthodes employées par l'Office national des forêts (ONF), la Société d'Etudes Ornithologiques de la Réunion (SEOR) et le Parc National dans l'éradication des rats sur le secteur de la Roche Ecrite. Selon ce collectif, les pièges installés ne seraient pas adaptés et permettraient aux tangues de s'introduire à l'intérieur et d'être empoissonnés, avec un risque écologique pour l'ensemble de la faune et la flore réunionnaise. Une information que dément catégoriquement l'ONF.


Polémique sur les pièges à rats de l'ONF: Les tangues "victimes" collatérales ?
Une vidéo de 15 minutes tournée par François Hoarau, chasseur de tangues, montre les dommages collatéraux des pièges à rat disposés un peu partout dans la zone de la Roche Ecrite. Des pièges contenant un poison et visant à éliminer les rats, principal élément perturbateur dans la reproduction des tuit-tuit, espèce d'oiseau endémique de la Réunion, dont il reste seulement une trentaine de couples dans ce secteur. Selon un collectif de chasseurs, les pièges ne seraient pas disposés en hauteur, mais à même le sol. A l'intérieur, les chasseurs expliquent avoir retrouvés plusieurs tangues desséchés, morts par empoisonnement.

L'ONF, la SEOR et le Parc National, tous les trois associés dans la lutte contre les rats, "détruisent la nature au lieu de la protéger", souligne François Hoarau. Très remontés contre ces trois administrations, cinq chasseurs se sont rendus sur place, à la plaine des Chicots, pour vérifier les pièges. "Outre l'odeur pestilentielle, sur place, nous avons trouvé des pièges tous les six mètres et installés au sol. A l'intérieur, plusieurs carcasses de tangues desséchées et des restes de fruits empoisonnés et non du raticide", explique-t-il. Pour ce collectif de chasseurs, la crainte est de voir le tangue disparaître, mais également que cela impacte les papangues. "Le papangue chasse le tangue. Si ce dernier est empoisonné, le papangue l'est aussi et meurt", ajoute-t-il. Au-delà de l'éradication du rat, c'est un problème écologique que soulève François Hoarau. "Avec cette méthode, c'est la faune, la flore et les sources d'eau qui sont contaminées", explique-t-il.

Des informations erronées pour l'ONF

Pour l'ONF, les informations délivrées par les chasseurs de tangues sont erronées. "La lutte contre les rats existe depuis 2004 et se fait uniquement dans la réserve de la Roche Ecrite. Elle sert à protéger les tuit-tuit. On s'est rendu compte que les rats mangeaient les oeufs de tuit-tuit. Seulement deux poussins sur 10 arrivaient à l'envol, selon des études menées. Le tuit-tuit est un oiseau endémique de la Réunion et s'il disparaît de l'île, il disparaît du monde", explique Julien Triolo, responsable de la cellule écologique à l'ONF.

Capture d'écran de la vidéo tournée par François Hoarau. On peut voir un tube à rat avec un tangue à l'intérieur
Capture d'écran de la vidéo tournée par François Hoarau. On peut voir un tube à rat avec un tangue à l'intérieur
Même s'il reconnait qu'il peut y avoir un impact sur les autres espèces, Julien Triolo rappelle l'intérêt "très fort de l'ONF face à cette problématique environnementale".

"On a posé des tubes et non des pièges à rats. Mais nous sommes en train de changer le dispositif pour limiter l'impact aux autres espèces. Dans certains tubes il peut y avoir des tangues", souligne-t-il. Mais la présence de ces tangues serait avant tout liée aux braconniers. "Nous utilisons des produits raticides et nous trouvons des fruits dans les tubes. Les braconniers s'en servent pour attirer les tangues. Ce ne sont pas les employés de l'ONF qui font ça", ajoute-t-il. L'ONF explique que le dispositif actuel au sol sera remplacé par des attaches aux arbres pour éviter aux tangues d'entrer à l'intérieur. Concernant le papangue, les études menées dans la zone de la Roche Ecrite, suite à la mise en place du programme de lutte contre les rats, démontrent qu'il n'y a pas eu "d'impact sur sa population", rassure le responsable de la cellule écologique.

Des "leçons d'écologie" qui ne passent pas

En tout, plus de 250 tubes à rat sont disposés sur 8 km dans une zone "interdite" de chasse. Une lutte contre les rats organisée sur 400 hectares, soit 0,4% du domaine forestier. "Il est erroné de dire que l'ONF porte atteinte aux tangues sur la Réunion", précise Julien Triolo. Il rappelle que le tangue est une espèce exotique venue de Madagascar et qui peut avoir une portée de 40 petits. Au contraire, l'ONF dit vouloir militer pour ouvrir de nouveaux lots de chasse.

Une affirmation démontée en bloc par François Hoarau. "C'est faux, tout le monde se renvoie la balle et personne ne semble disposer à ouvrir de nouvelles zones de chasse", explique-t-il. Au-delà de ce problème de chasse, François Hoarau ne digère pas les "leçons d'écologie" données par l'ONF ou le Parc National quand des Réunionnais sont verbalisés pour avoir chassé le tangue. "Je demande les mêmes sanctions à leur encontre. Ils posent des pièges et détruisent la nature réunionnaise", conclut-il.
Vendredi 5 Avril 2013 - 16:35
Lu 2120 fois




1.Posté par .INCROYABLE!! le 05/04/2013 17:02
eh ben il se passe des choses dans nos forêts!!. pas très écologique tout ça...,??

2.Posté par complements enquêtes!!!. le 05/04/2013 17:20
il devient inquiétant ce triolo...?

3.Posté par Boa Bill le 05/04/2013 17:30
Comme toujours, des "goyaves de france" n'ont pas pris l'avis des gens qui vivent ici. Comme d'habitude, le résultat est le même.

François Hoarau ne digère pas les "leçons d'écologie" données par l'ONF ou le Parc National quand des Réunionnais sont verbalisés pour avoir chassé le tangue. "Je demande les mêmes sanctions à leur encontre. Ils posent des pièges et détruisent la nature réunionnaise", conclut-il.

Ils détruisent la nature réunionnaise... nous dit le Monsieur et le Monsieur a raison, amha !

Bertel de Vacoa

4.Posté par Boa Bill le 05/04/2013 17:34
"L'ONF explique que le dispositif actuel au sol sera remplacé par des attaches aux arbres pour éviter aux tangues d'entrer à l'intérieur."

L' aveu de l'incompétence !

Bertel de Vacoa

5.Posté par Boa Bill le 05/04/2013 18:11
Ce sujet me permet de rappeler qu'Il est bon de dénoncer les planqués du parc national, qui, avec la complicité des élus locaux dont un certain qui a un titre prestigieux, envisagent de presque tout interdire à La Réunion.

Mettre La Réunion sous cloche, avec accès privés en hélicoptère aux espaces réunionnais pour les "spécialiss" et leurs copains... semble être leur crédo.

Ce qu'ils veulent, finalement, c'est Une Réunion ... sans les Réunionnais !

Bertel de Vacoa

6.Posté par damien le 05/04/2013 18:40
Des goyaves de france??? Au total 5 personnes travaillent continuellement à l'empoisonnement des rats dans la Roche Ecrite et 4 sont des créoles!!!
Des empoisonnements de papangues??? en 2006, 6 couples répertoriés et bien vivants de papangues et en 2010, 11 couples sur l'ensemble de la Réserve!! je ne vois pas l'impact... pour les autres oiseaux forestiers (chakouat, zoizo vert, zoizo blanc, tec tec +10% par an sur les secteurs ou il y a du raticide or sur les autres secteurs sans raticide les populations d'oiseaux forestiers se cassent la gueule...le poison a donc de l'effet sur la faune c'est qu'elle puisse se développer!!!
Des tubes tous les 6 mètres??? Faux, ils sont espacés d'au moins 25 à 35 mètres!!! et les tangues morts dans tous les tubes??? surtout avec des fruits!!! sachant que le raticide est à base de bromadiolone dont l'antidote est la vitamine C... qui est présent dans les fruits....c'est à dire que les gens de la SEOR, de l'ONF et du Parc mettent le raticide avec son antidote dans le même tube....quelle classe!!! ils sont sympas non?!!
Enfin, pour info 33 couples de tuit tuit en 2013 et 80 000 tangues officiellement chassés sur l'ensemble de l'île (chiffres fédération de chasse).. soit au moins 4 fois plus avec le braconnage … et le tangue est belle et bien toujours présent sur l’île….d’ailleurs les braconniers de tangues dans la roche écrite sont toujours présents sur les secteurs de tuit tuit et les premiers tangues dans la Roche Ecrite ont été braconnés dès le mois d’Aout (quand il sort juste d’hibernation et qu’il n’a pas eu le temps de se reproduire)…. Bracos ou poison qui font disparaitre le tangue ???....par ailleurs je rappelle que les tubes sont placés sur des zones NON CHASSABLES.. enfin souhaite t on protégé le tangue ou le tuit tuit ??? quand on se ballade dans cette foret et qu’on discute avec les braconniers on peut largement constater que le tangue est bien présent, loin d’être en voie de disparition et que les chasseurs de tangues qui viennent sont bien heureux de ne pas avoir du rat dans cette forêt …. Et de limiter le risque de leptospirose…
Aujourd’hui sans ce raticide, il n’y aurait plus de Tuit tuit dans cette forêt…rappel en 2006 il restait que 11 couples de tuit tuit !!! le tuit tuit = patrimoine de la Réunion à nous de choisir ….

7.Posté par Alain BLED le 05/04/2013 19:00
Mais qui a mis les fruits dans les pièges à rat, si l'ONF dit n'y avoir mis que du poison ?
Selon moi, personne n'a tout à fait tort ni tout à fait raison dans ce genre de polémique.
Il m'arrive aussi de trouver les règlements du Parc absurdes, dans la mesure où "le règlement, c'est le règlement", on interdit des choses pas forcément graves et on en invente d'autres qui ont parfois des effets pervers. C'est l'excès qui est nuisible, qu'il vienne des chasseurs ou des décideurs.
Ce matin encore, je me baladais avec un ami, entomologiste amateur comme moi, sur un sentier de la Plaine des Cafres.Un bel écriteau du Parc invite le visiteur à ne prélever ni fleurs, ni insectes...et juste à côté, un petit ruisseau habituellement pur, où s'écoulait une jolie cascade marron et mousseuse, provenant des champs un peu plus haut. Et si j'avais prélevé ne serait-ce qu'une punaise d'eau, c'est moi qui était en infraction ! (en fait il faut théoriquement une demande d'autorisation préalable dûment justifiée par une mission scientifique ponctuelle et dans un endroit précis,à chaque fois qu'on veut prélever la moindre chose dans le Parc, ).
C'est normal que chaque citoyen donne l'exemple, mais les plus grands pollueurs continuent à détruire les forêts, et ce n'est pas une amende pour le touriste qui casse une orchidée sauvage ou pour le chasseur de tangue hors saison qui suffira à résoudre les problèmes.
Défendre la nature, est-ce donc mettre des défenses partout ? Si on en est là c'est peut-être qu'il est déjà trop tard !

8.Posté par Boa Bill le 05/04/2013 19:56
" 6.Posté par damien le 05/04/2013 18:40
Des goyaves de france??? Au total 5 personnes travaillent continuellement à l'empoisonnement des rats dans la Roche Ecrite et 4 sont des créoles!!!


Ils exécutent les consignes, pour ne pas dire les ordres... de "goyaves de france" ! Comprendo !

Bertel de Vacoa

9.Posté par Boa Bill le 05/04/2013 20:00
"appel en 2006 il restait que 11 couples de tuit tuit !!! le tuit tuit = patrimoine de la Réunion à nous de choisir …. "

Ben voyons ! Qui sont les comiques payés à aller compter le nombre de couples de Tuit-Tuit ? Et comment ils ont fait pour arriver à cette conclusion ?

Bertel de Vacoa

10.Posté par J.Claude Barret du MAR le 05/04/2013 21:01
post 9, les goyaves de France ont balancé in ti grin sèl dosou la queue. Ils ont capturé couple par couple, en vérifiant qu'il s'agissait bien d'un mal et d'une femelle tuituit, comment ont-il deviné que ce n'était pas des couples homo de tuituit pacsé dans les hauts des piyé de bwa. Il faut reconnaître qu'ils son fins ces sankoulèrs.

11.Posté par leptospirose le 05/04/2013 21:15
on rappelle que tout au long de l'année hors periode de la chasse officielle c'est par gonis entiers de 5 a 10 kg qu'on croise des equipes de braco. alors venir pleurer pour qq piege a rat ca fait sourire.

12.Posté par david Vincent le 05/04/2013 21:24
Quelle bande d'incapables ... d'autant plus que le hérisson est un animal en voie de disparition et par conséquent protégé par la loi ! Reste à savoir si la loi sera appliquée ou une fois de plus bafouée par ceux qui sont en charge de son application.

13.Posté par Coco le 05/04/2013 22:57
BErtel soit disant le boug i défend la réunion mais rien a foutre du tuit-tuit...mi gaign pa comprendre...le tangue est archi braconné a la réunion quel hypocrisie toute cette histoire...et ce qui fout la honte c que ce type d'opération est mené dans toutes les autres iles indépendantes qui nous entourent car ils protégent leur environnement et richesses touristiques mais nous n'en fodrait qu'on se foute et ce qui compte par dessus tout c de bouffer des tangues jusqu'au dernier....bertel allé grat ot ki don!

14.Posté par Elodie le 06/04/2013 05:06
Tout ça pour garder en vie ces tangues non hélas pas par respect pour eux mais pour ces c... de chasseurs .

15.Posté par la crise le 06/04/2013 07:46
Oté coco, ou n'aurait pu dire, "Bertel allé grat out guitare don". Ou croit pas que n'aurait été plus joli ? et plus juste! Mi voit a li bien, ec son guitare, dans les "hautes plaines", en train d'chanter pou les tangues " Prends ta guitare, Pierre , Pierre"
A part ça mi rentre pas dans le sujet, moin lé pas assez éclairé là-dessus.

16.Posté par effet malgache le 06/04/2013 10:52
le tangue est une espèce de madagascar introduite par l'homme;

Ca fait rire la bouche comme tous ces gens de st gilles qui exhibent leur photos de geko soit disant péï alors qu'il s'agit du gecko malgache.

17.Posté par JOSETTE PADRE le 06/04/2013 11:40
Tangue et papangue en danger part les protecteur de notre faune et notre flore il y a de quoi rire.
Ou sont les lois?
Loi qui condanne un petit réunionnais pour un carry de tangue et qui protège ses qui pose des pièges et du poison pour en détruire.
Justice pour tous .

18.Posté par Captain'' la chiass le 06/04/2013 12:18
LA GRATELLE POUR LA REUNION C'EST BIEN LE PARC DES HAUTS

19.Posté par damien le 06/04/2013 13:44
"Loi qui condanne un petit réunionnais pour un carry de tangue et qui protège ses qui pose des pièges et du poison pour en détruire."... (Posté par JOSETTE PADRE l)

euh le petit réunionnais pour un carry est bien rare dans la forêt de la Roche Ecrite... si ou vien voir les camps dans la foret ou sa vite voir que le tangue est un commerce bien lucratif et que la foret lo bon reyonais qui protez soit disant sa nature qui vien chercher son carry....et ben i laisse toute sa merde (boite do sardine, reste de riz, piles bouteille lo rhum, canette dodo....) et oui faut bien lé transporter les gonilles plein de tangue et avec les déchets ça fait trop lourd!!! .. et que surtout c pas 5 à 10 tangues que li trappe.je vous rassur le réyonais qui trap quelques tangue lé pas vraiment embêté dans la forêt de la roche ecrite!!! par contre ceux qui se pleignent c bien souvent ceux qui laissent toute leur merde et qui descendent les tangues, les orchidées , les fangeans et qui démontent les souches à coup de barre à mine et d’enfumage de terrier pour en faire un commerce sur les marchés des camélias et du chaudron! aret plaindre a ou et réfléchi si ou veu encore que out marmaille lui puisse voir Tuit tuit dans out foret dan 10 ans....

20.Posté par Tanguy Sortedann Trou le 06/04/2013 18:53
Au lieu donne jeunes marmailles 500 Euros pour assoir la case, donne à zot une prime pour attrape un tacon le rats sans massacre les gangs foutrort !

21.Posté par la crise le 06/04/2013 21:32
Post 20
Ou riglole ou quoué! Donne bana l'argent pou trape le rat. Ben comment zot y arrive là-haut. Ah y faut dépose à zot en l'hélicoptère.Après, y faut donne à zot manger , après y faut héberge à zot. Ben oui, té, y sa pas fait un voyage l'hélicoptère tous les jours. Ou voit bande boug là , là haut dans le frais passe deux trois jours. Mi passe su la façon zot y attrape le rat, mi préfère pas imagine le z'affaire.
Oté ou fait rire hein! ou na encore un bon peu z'idées comme ça?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales