Economie

Pôle Emploi : Le Crefom s'interroge sur le recrutement d'un directeur de l'Hexagone

Le Crefom Réunion milite pour la régionalisation des emplois en Outre-mer. Ainsi, à l'occasion du changement de direction à Pôle Emploi Réunion, il interpelle le directeur général du Pôle Emploi sur le possible remplacement le directeur régional par un directeur venant de l'Hexagone.

Voici les propos du conseil représentatif des Français d'Outre-mer:


Pôle Emploi : Le Crefom s'interroge sur le recrutement d'un directeur de l'Hexagone
Dans un courrier du 7 mai 2015, le délégué régional du CREFOM Réunion a interpellé Monsieur Jean Bassères, Directeur Général de Pôle Emploi sur le changement de direction à Pôle Emploi Réunion. 

Il est question en effet du prochain départ du directeur régional de pôle emploi Réunion en Rhône-Alpes, et par la même occasion de son remplacement par un directeur venant de l’Hexagone. 

Si cette information venait à être confirmée, elle viendrait en contradiction avec les engagements du Président de la République, qui a clairement affiché sa détermination de favoriser l’accès des réunionnais aux emplois locaux, notamment dans des postes à responsabilité. 

Le CREFOM Réunion s’interroge sur les critères qui ont guidé ce choix. Les compétences locales existent et la question qui se pose est la suivante : y a –t-il eu une recherche localement pour identifier les personnes susceptibles d’occuper ce poste ? 

Lors du séminaire sur l’emploi local qui s’est tenu en août 2014, le Président de La République lui-même, souscrivant aux préconisations du rapport du député Patrick Lebreton sur la régionalisation des emplois a confié au Pôle Emploi la mission de rédiger et de mettre en œuvre une charte pour l’emploi local à La Réunion pour le secteur privé. 

L’objectif de cette charte étant de privilégier, dans ce secteur, l’encadrement par des compétences locales. 

"Visiblement la nomination envisagée va à l’encontre des préconisations du Président de la République et de la mission confiée à la structure placée sous votre autorité". Faire accéder les cadres locaux aux emplois supérieurs doit être une priorité pour les administrations publiques et le pôle emploi pourrait en donner l’exemple compte tenu de la mission et de la confiance accordées par le plus haut dirigeant du pays. 

Le CREFOM ne manquera pas d’appeler l’attention du Président de La République, François Hollande, sur ces situations tout comme il est certain que l’opinion publique n’adhérera pas à une initiative qui consiste à remplacer un cadre local par un fonctionnaire venant de l’Hexagone, ne connaissant pas le contexte si particulier de La Réunion. 

Compte tenu de ces éléments, Le CREFOM demande au Directeur Général de Pôle Emploi de bien vouloir reconsidérer sa position en nommant une personne issue du territoire à ce poste stratégique qui nécessite une vraie connaissance du contexte local. 

Il serait en effet dommage que le maintien de cette nomination conduise à réduire le nombre déjà anecdotique des directeurs départementaux locaux. 

Le CREFOM ne manquera pas d’interpeller le Premier Ministre, Manuel Valls, qui sera à La Réunion au cours du mois de juin sur ce dossier et en particulier sur les incohérences d’une politique sociale dont les actes semblent contredire des propos que tous les réunionnais ont entendus lors du passage du chef de l’état dans notre département.
Lundi 11 Mai 2015 - 10:39
Lu 1906 fois




1.Posté par DANRUN le 11/05/2015 12:11
Président de la République ou pas

C le jeu de mutation normal , pour le reste Le CREFOM C du cinéma

2.Posté par darloute le 11/05/2015 12:22
le creform à raison le pôle emploi c piston et compagnie. Un bon nettoyage svp. fou toutes dehors.

3.Posté par Curiosité le 11/05/2015 12:24
c EST QUOI LE CREFOM / / UN ORGANE CONSULTATIF MAINTENANT

4.Posté par ROBERT le 11/05/2015 12:31
Encore un goyave de France !! il faut que les politiques arrêtent de dire une chose et de faire son contraire
le Crefom a raison ! il faut que la population dénonce ces pratiques ! pourquoi cela se passe autrement aux antilles ! réunionnais lé vraiment trop couillons

5.Posté par Zeb BULO le 11/05/2015 13:38
On n'arrête pas de nous ressasser que l'État doit faire des économies, alors qu'attend-il pour supprimer tous ces conseils qui ne servent à rien.

Pour la régionalisation de l'emploi, il y a le temps des belles paroles politiques et il y a le temps de la réflexion vis à vis de notre constitution.

Si le CREFOM pouvait nous opposer une circulaire, une directive ou une loi, histoire qu'on rigole ! Dans le cas contraire continuez à gesticuler.

6.Posté par li le 11/05/2015 14:17 (depuis mobile)
Et ailleurs alors?
Na in moustik local d in radio la fé son billet pimen dou la dessu dernieremen...
Vaut mieux en rire hein?

7.Posté par Nono le 11/05/2015 14:39
@4 On prend des "goyaves de France" comme vous dites pour éviter les petits arrangements qui ne peuvent pas manquer de se faire en prenant quelqu'un de local. Et puis quand on a plus besoin de la goyave, retour en France en avion.

8.Posté par JORI le 11/05/2015 15:23
J'ose espérer que les dirigeants de ce CREFOM Réunion soient bien tous réunionnais!!. Et pourquoi pas y ajouter depuis au moins 2 générations, sinon, cela ne voudrait rien dire.

9.Posté par austrodoudou le 11/05/2015 15:46
ça y est les comiques sont de retour !!!!

10.Posté par polo974 le 13/05/2015 14:04
s'il y a réduction du "nombre déjà anecdotique des directeurs départementaux locaux", ça veut dire que l'actuel est réunionnais, donc dans la même logique, il ne devrais pas pouvoir aller oeuvrer en métropole....

bref, couillonnisse and co...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales