Social

Pôle Emploi/Impôts-Trésor Public : Les syndicats créent un "observatoire de la fusion"

L'Union SNUI-SUD Trésor et SUD Pôle Emploi ont tenu une conférence de presse ce matin afin de dénoncer des mauvaises conditions de travail liées à la fusion du service des Impôts et du Trésor public en DGFIP-Réunion et de l'Anpe et de l'Assedic en Pôle Emploi. A cette occasion, les deux syndicats ont présenté la création de "l'observation de la fusion".


Des problèmes d'insécurité

Selon les syndicats présents, les tensions et incidents sont de plus en plus fréquents entre usagers et agents des services du Pôle Emploi et de la DGFIP-Réunion. La raison, les deux fusions à l'origine de ces nouveaux organismes ont créé des suppressions d'emplois. Les agents travaillent maintenant dans de mauvaises conditions et ne peuvent fournir un service de qualité. Les usagers, agacés, ont de plus en plus de réactions violentes envers ces agents.

Selon Jocelyn Cavillot de l'Union SNUI-SUD "les usagers en ont marre et agressent verbalement mais aussi physiquement les agents travaillant à l'accueil. Le service n'est pas aussi bon qu'en métropole et ce mal doit être traité à l'origine".

Jean Claude Bénard, du même syndicat, note que "ces fusions engendrent des changements et suppressions de postes, les employés se retrouvent alors dans des espaces inadaptés voire délabrés". Pascal Lan-Yeung, de SUD Pôle Emploi, explique que ces changements de locaux peuvent créer une "inaccessibilité pour les agents comme pour les usagers".

"Un vrai gaspillage d'argent"

"Ces fusions et ces réformes sont un vrai gaspillage d'argent. Car qui dit fusions, dit travaux", explique Pascal Valiamin, de SNUI-SUD. Il dénonce, "de l'argent investi dans du bricolage alors que des emplois sont supprimés". "Il faut redistribuer l'argent de façon équitable car il y a matière à mieux faire."

"L'observatoire de la fusion"

Un observatoire est actuellement en cours de création, visant à "porter à la connaissance des citoyens et des médias tous les dysfonctionnements cachés" des deux services précédemment cités. Car pour ces syndicats "il est hors de question de laisser les agents concernés seuls face au public". Il sera ouvert à tous et ses résultats par la suite transmis aux élus, afin d'obtenir un meilleur soutien de leur part. Un premier bilan de cet observatoire sera fait dès décembre et il sera rendu public d'ici février 2011.
Mercredi 30 Juin 2010 - 13:57
Emilie Grondin
Lu 3119 fois




1.Posté par Tcherno-Bill le 30/06/2010 15:20
" Rationalisation "...Avec la fusion Assedic-Anpe , effectifs en baisse ( ou stables au mieux ? )
Un chômage en hausse de 15 % entretemps.....et BOUM ! le choc est inévitable...
La plupart des décisions de ce gouvernement datent de la campagne de 2007 quand la France , l'Europe , le monde entier étaient en croissance..." Travailler plus pour gagner plus "
" j'irai chercher la croissance avec les dents " etc...Les chômeurs d'alors se faisant moitié traiter de " feignasses" par Sarko dans des meetings UMP ! Le Bouclier Fiscal etc...
Tout a été pris dans un sévère retournement de tendance que notre brillantissime , tel sa soeur Anne , n'avait pas vu venir....Mais bon après coup , on est tous intelligents , avouons le !
L'entêtement qui a suivi est beaucoup plus condamnable , dès que tout le monde a bien compris que la crise allait frapper fort ( 2008 ) il aurait fallu infléchir la politique nationale pour maintenir un niveau de consommation plus élevé , en direction des plus vulnérables !
Rien n'a été fait dans ce sens et aujourd'hui , il n'y a plus un rond dans les caisses et ça vire
" guerre civile " dans les agences Pole Emploi ( Pole " circulez y'a rien à voir " serait plus approprié )
Localement , l'arrêt des grands travaux sans " roue de secours " à portée de main , aggrave une situation déja bien compliquée....

2.Posté par HD le 30/06/2010 15:31
Malgré ce constat de service public désorganisé, incapable de faire face aux demandes des usagers, ces pauvres "fonctionnaires" de Pôle Emploi, ne se privent pourtant pas de radier à tour de bras les RMistes, ARE, ASS, et autres populations en difficultés qui se heurtent à des murs d'incompréhension et d'intolérance aux regards des exigences imposées par les pôles emploi ( sans S car quand on va chez eux y'a pas d'emploi).

3.Posté par Royal Bourbon le 01/07/2010 06:51
Les employés de l'ex ANPE n'ont pas interet à trouver de l'emploi pour les chomeurs car c'est leur fond de commerce et leur raison d'exister.
Je connais des " conseillers" qui font 2 voyages Reunion-France par an et celà aux frais de Pole Emploi pour quoi faire à part aller rendre visite à leurs familles et rejetons qui eux travaillent là bas....Halte au gaspillage de l'argent public pour ces fainéants qui ne font qu'aligner des statistiques calculées par....ordinateur.TOUT TRAVAIL MERITE SALAIRE MAIS TOUT SALAIRE MERITE TRAVAIL...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales