Société

Pole Dance à la Réunion : "Non, ce n'est pas du strip-tease"

Alors que de plus en plus de Réunionnaises se mettent à la pratique du Pole Dance, trois jeunes femmes partagent leurs expériences et leurs visions de ce sport trop vite catalogué et pourtant si peu connu.


Creative Commons, francisco_osorio (flickr.com)
Creative Commons, francisco_osorio (flickr.com)
C'est par curiosité que Tara a commencé le Pole Dance avec une amie à elle. Beaucoup de bouche à oreille et quelques vidéos YouTube plus tard, elle a fini par trouver le concept original. Mais ce n'est pas sans hésitation et appréhension qu'elle a franchi le pas de la porte de son premier cours.

"C'est un sport peu commun" pour Tara. Son côté "sportif et fitness" qui fait travailler "la souplesse, l'équilibre et la force" est mêlé à "l'artistique". "On prend du plaisir à le pratiquer", affirme-t-elle.

Comme elle l'admet, "de l’extérieur on peut penser que la Pole Dance se rapproche plus du strip-tease que d'un véritable sport". Mais, une fois n'est pas coutume, les apparences sont trompeuses, elle soutient qu'en "pratiquant cette activité, on se rend vite compte que ça n'a absolument rien à voir". "Cela demande de l’entraînement, de la motivation et une bonne condition physique", souligne-t-elle.

Au-delà des stéréotypes

Pour Melissia, gérante de la première école de Pole Dance à la Réunion, cet amalgame "horrible" est "dommage". Elle assure qu'une "simple démonstration", suffisait à détruire "les à priori que les clientes se faisaient sur le Pole Dance". Dans ses cours, pas de talons aiguilles ni de tenues affriolantes, "on est pieds nus et en tenue de sport".

Cependant, certaines de ses élèves demandent à avoir des cours de "Pole Show". Plus "sensuels", les filles y "travaillent leur attitude et leur posture face au miroir". "Mais elles ont souvent un but bien différent que la pratique du sport en lui-même", explique Melissia, "après une rupture ou même une grossesse, ces femmes tentent de se retrouver elles-mêmes, avec féminité".

Son école compte une cinquantaine d'élève de 16 à 57 ans et dispose aussi de cours mixtes et exclusivement masculins. Malgré la dizaine d'hommes qu'elle entraine, "ce n'est pas encore assez" selon Melissia. Pour elle, ils ont une approche "totalement différente de la pratique".

Un public mal informé

En voyant une affiche accrochée dans son club de fitness il y a environ un an, Ninon a eu un déclic. Voulant se "démarquer des autres activités considérées", selon elle, comme "banales", elle s'est elle aussi mise au Pole Dance. Pas d'hésitation côté clichés douteux, mais en revanche les prix sont "tout de même onéreux".

Dès la première séance, elle dit avoir "adoré" cette association entre la "gym, les acrobaties aériennes et la danse". De plus, "il y avait une très bonne ambiance" d'après la jeune fille. Ayant jugé par elle-même la vraie nature de cette pratique, Ninon ne se préoccupait pas "de ce que les gens pouvaient en penser" car elle était "décidée" et n'allait "pas changer d'avis pour quelques stéréotypes".

Elle relate malgré tout que son compagnon lui aurait "déconseillé" d'en faire car "tout de suite, lui et nos amis avaient l'image d'une strip-teaseuse en tête". Aujourd'hui, Ninon assure que "le problème c'est qu'ils n'étaient surtout pas assez informés".

Ninon est une habituée des sports à tendance artistiques, elle a pratiqué la danse classique et le funk pendant trois ans. D'après elle, le Pole Dance "permet de se libérer, se muscler toutes les parties du corps" mais aussi et surtout "de s'affirmer en tant que femme quelque soit notre corpulence
".

francisco_osorio (flickr.com)
francisco_osorio (flickr.com)
Jeudi 22 Mai 2014 - 15:33
Lu 5200 fois




1.Posté par On le voit plus ! le 22/05/2014 16:45
Le tango était bien une danse de bordel...faut pas avoir honte de ses racines mesdames, vous faites une danse de strip teaseuse tout en étant habillée..., c'est original.

2.Posté par noe le 22/05/2014 18:35
Bien sûr que ce ne sont que des déhanchements ondulatoires !

3.Posté par David Asmodee le 22/05/2014 20:08
Et si je remplace par "bar à thème", c'est pas censuré ?
Mais ce n'est pas cet article qui va empêcher les gens d'avoir une opinion sur cette activité.

4.Posté par davidom le 22/05/2014 21:09
Dommage que y a pas beaucoup de photo....

5.Posté par Tamother in stringles on the face à Kojak le 22/05/2014 21:35
Et mon cul c'est du poulet fumé

6.Posté par zariko le 22/05/2014 22:13
mdr ! elles font des mamours à une barre en fer, mais ce n'est QUE de la dance hein, attention !! mouahahaha !

7.Posté par iliade974 le 23/05/2014 08:22
Pourquoi ont elles besoin de se déculpabiliser.... ???
Pole danse... ce n'est tout de même pas l'aérobic en plein air du vendredi soir.....

Mais libres à elle de vouloir faire un sport demandant de sacrées qualités physiques... même si celui ci reste à connotation sexuelle... si elles se sentent bien dans leur tête ...
Chacun son truc aprés tout...

8.Posté par Anna le 23/05/2014 12:16
La connotation sexuelle est dans la tête de ceux qui le veulent bien! je pratique LA pole dance (et j'insiste sur le "LA" celui qui a fait cet article aurait d'ailleurs dû mieux se renseigner!) depuis un an. J'y vais en short et brassière, c'est un sport comme si j'allais à un cours de fitness, on commence avec 30 min d'echauffement, à la fin il y a des étirements. Le lendemain des courbatures. On ne se trémousse pas imaginez juste de la gymnastique mais au lieu d'avoir des barres horizontales elles sont dans l'autre sens. Allez voir des vidéos de Marion Crampe (championne de Pole!). On peut faire beaucoup de chose avec une barre verticale, du lap dance ou de la pole dance mais ce sont deux disciplines différentes! exemple : ce n'est pas parceque je mets mes baskets que je vais courir! ce n'est pas parcequ'il y a une barre verticales que je fais du strip...
Sur ce, allez jeter un oeil sur you tube il y a l'embarras du choix : Marion Crampe, Sandrine Riviere, Prana, oona kivéla.....

9.Posté par Elena le 23/05/2014 14:56
Pas vraiment d'accord avec Anna. La pole danse joue sur les confusions des genres. Rien qu'à voir sur la photo, une nana en talon et en mini jupe. Pourquoi la pole danse ne serait pas pratiquée dans un cadre classique et sur de la bonne musique classique ou pour une prestation artistique ? Ce qui permettait de se représenter la pole danse comme de la gymnastique rythmique, sport qui n'est pas dieu merci, exploitée par les lieux mal famé de la nuit.

10.Posté par Hélène le 23/05/2014 16:55
Pré-juger : Juger avant de connaître. Renseignez-vous sur LA pole dance et vous verrez la différence énorme avec le lap dance. La pole n'est qu'un outil, on peut l'utiliser de 36 façons différentes, que ce soit sensuel ou ultra sportif. C'est un agrès au même titre que les autres agrès de gymnastique ou de cirque aérien, c'est d'ailleurs très proche de ces disciplines, surtout du mât chinois.
Un petit comparatif en vidéo gym/pole : https://www.youtube.com/watch?v=ntx1In9C09Q

11.Posté par Anna le 23/05/2014 17:32 (depuis mobile)
Helena, avez vous seulement cherche sur you tube les noms que j''ai cités plus haut? Vous confondez vraiment ces deux disciplines... Tapez "oona kivela poledance " sur you tube... Juste pr rire....

12.Posté par Thierry le 23/05/2014 23:11
Voyez à travers ces quelques Vidéos 974 qu'il s'agit d'un sport plein de grâce, de technique, de souplesse... https://www.youtube.com/playlist?list=PL70Cmh1lIqhFz0vapuMcz1r8S_SrlUTVe

13.Posté par Elena le 26/05/2014 11:00
La pole danse a bon dos, quand on dit que c'est de l'art. Genre tenue minimaliste, en écartant les jambes entre une barre...enfin bref, pas de préjugés, ok. Mais à celles qui reconnaissent de l'art dans cette activité un peu plus narcissique que les autres, devraient la défendre. J'entends par là, qu'il y ait vraiment un discours militant pour que cette activité soit pratiquée que dans un cadre de gymnastique et non pas ailleurs. J'ai l'impression ana, que certaines Nanas, prennent des cours et ensuite vont assurer des prestations payantes en boite. En métropole ça se voit beaucoup. De ce fait, cette pratique se retrouve galvaudée, si tant que c'est de l'art. Genre tenue minimaliste, en écartant les jambes entre une barre...enfin bref, la boucle est bouclée. Mais pas la ceinture de certains spectateurs de show en boite rien a voir avec la gymnastique. Doit on leur dire : "ne vous excitez pas les mecs, je me trémousse sur une barre devant vous en boite de nuit, mais respectez ma prestation, et ne me considérer pas en mauvaise part..." ? Pourquoi pas qualifier ces pratiques de "pratique marron", quand elles sont exécutée dehors d'un cadre sportif (comme ce que montre Héléne, https://www.youtube.com/watch?v=ntx1In9C09Q) ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales