Société

Plus de ruches attendues dans les forêts de l'ONF


Plus de ruches attendues dans les forêts de l'ONF
Les abeilles sont les bienvenues dans nos forêts. L’ONF lance un appel à projet pour favoriser l’installation des apiculteurs réunionnais dans les forêts publiques en obtenant de nouvelles concessions de ruchers. Elles viendront d’ajouter aux 45 déjà présentes.
 
Les lots favorables pour des concessions sont au nombre de 27, précise l’ONF. En plus de cela, les Mafatais sont invités à créer des nouvelles concessions de ruchers dans les différents cirques, s’ils le souhaitent.
 
Pour plus d’information concernant les nouveaux lots et l’appel à projet plus généralement, se rendre sur le site de l’ONF.
 
Les lettres de candidatures sont à envoyer avant le 30 août 2016, à l’adresse suivante:

Direction Régionale de l’ONF Réunion
Service foncier (appel à projet "ruchers")
Boulevard de la Providence
CS 71 072
97 404 Saint-Denis Cedex

Pour tout renseignement, contacter le 0262 90 48 00 ou 0262 90 48 23 ou par mail : dr.reunion@onf.fr.
 
Vendredi 12 Août 2016 - 11:09
Lu 1017 fois




1.Posté par Zarin le 12/08/2016 12:32
Europe : le déclin des abeilles frappe lourdement les pays du Nord

Phénomène mondial observé depuis le milieu des années 1990, le déclin des abeilles, insectes pollinisateurs indispensables à 84 % des végétaux cultivés en Europe, n’avait jamais été précisément évalué au sein de l’Union. C’est désormais chose faite avec l’étude « Epilobee », dont les premières conclusions ont été présentées le lundi 7 avril à Bruxelles.

24 juillet 2014

----------
La disparition des abeilles pourrait causer des millions de morts

CONSÉQUENCES. Le déclin global des pollinisateurs - essentiellement des abeilles et d'autres insectes - pourrait provoquer jusqu'à 1,4 million de morts supplémentaires par an, soit une augmentation de la mortalité mondiale de près de 3 %, révèle une étude publiée dans The Lancet. Cette accroissement de la mortalité résulterait de la combinaison d'une augmentation des carences en vitamine A et en vitamine B9 (contenues dans nombre de fruits et légumes), vitales pour les femmes enceintes et les enfants, et d'une incidence accrue des maladies non transmissibles comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et certains cancers. Tels sont donc les phénomènes que provoqueraient, par le biais de modifications alimentaires (liée à la baisse du nombre de fruits, légumes, noix et graines), un effondrement de la population des pollinisateurs. Les carences en vitamine A et vitamine B9 peuvent atteindre les yeux, ce qui peut entraîner la cécité, et provoquer des malformations du système nerveux.

Publié le 20-07-2015

2.Posté par darwin le 12/08/2016 15:19
mais alors que comment vont s'alimenter les geckos endemiques et autres criquets qui butinent les orchidées ? puisque les abeilles ont ete introduites à la reunion par l'homme

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales