Société

"Plus de respect" et "moins de légèreté" autour des fouilles archéologiques


Photo d'archive
Photo d'archive
"Fouilles : Science ou profanation ?", peut-on lire sur une publication de fin janvier venant du Kolektif Domoun. Associé au Cran Réunion, le collectif réunionnais veut interpeller le Conseil général sur les fouilles archéologiques entreprises à la Réunion depuis plusieurs années. Le collectif demande "plus de respect" et "moins de légèreté" lorsque des fouilles sont menées dans notre île.

"La terre réunionnaise porte les marques de son Histoire. Il est nécessaire de les décrypter et de les préserver. Cependant ce travail de recherche doit s'effectuer dans le respect et en lien avec notre culture, suivant une démarche scientifique rigoureuse", explique le Kolektif Domun dans sa publication. A sa tête, Erik Murin, également président du Cran Réunion, souhaite sensibiliser le Conseil général sur "le protocole" à respecter au moment d'effectuer les fouilles archéologiques. "Les manquements que l'on observe sur les corps des marrons retrouvés, malmenés, non répertoriés nous choquent. Un peu moins de légèreté, plus de responsabilité et de respect sont exigés pour assurer pleinement la transmission de ces traces mémorielles. Na tro lo zo i pèrd dann péi la", ajoute-t-il.

Des ossements volés sur le site du Lazaret 2

"Lors du second semestre 2012, des fouilles ont été réalisées à la Grande Chaloupe sur le site du Lazaret 2. On a trouvé des ossements mais malheureusement quelqu'un les a volé. On a questionné les autorités sur le respect du protocole en matière de fouilles archéologiques", explique-t-il. "On a souhaité interpeller le Conseil général (NDLR: le Département à la gestion du site de la Grande Chaloupe). Les familles ont des liens très proches avec les morts à la Réunion. On veut demander au Département que les fouilles soient plus respectées et plus respectables", ajoute-t-il.

Erik Murin prend pour exemple des cas similaires de fouilles où les découvertes ont été "subtilisées" aux Réunionnais. "Il y a eu des fouilles à Cilaos, à Sainte-Suzanne ou encore à Saint-Denis. Mais les Réunionnais n'ont pas eu de retour. Que sont devenus les ossements découverts ?", s'interroge-t-il.

Face à cela, le Kolektif Domoun préconise plusieurs solutions. Il souhaite inscrire les démarches de fouilles archéologiques dans un schéma cohérent d'ensemble, la mise en place d'une structure scientifique locale (composée des responsables associatifs, d'historiens, d'archéologues, de juristes, d’anthropologues...) ou encore l'ouverture d'une section archéologie à l'Université de la Réunion. "On souhaite une meilleure communication sur les fouilles et savoir ce qu'elles deviennent. C'est pour cela que nous avons fait plusieurs propositions en ce sens", précise Erik Murin.

Une demande d'audience a été envoyée au Département. En attendant le Kolektif Domoun se réuni ce lundi avec un archéologue réunionnais, Laurent Hoarau, pour qu'il accompagne leur démarche.
Jeudi 14 Février 2013 - 18:03
Lu 1399 fois




1.Posté par domino le 14/02/2013 18:01
mettre tous les os dans un présentoir vitré individuel comme pour les reliques saintes, le tout dans un mausolée type MCUR ! Pourquoi ne pas baptiser chaque squelette d'un nom de famille réunionnais...histoire que tous ici nous nous attribuions ces ancêtres ?


"Les manquements que l'on observe sur les corps des marrons retrouvés, malmenés, non répertoriés nous choquent.

Ainsi les "marrons" se réfugiaient sur la cote et dans les lazarets ? mdrrr c'est une nouvelle version de l'histoire péi que vont écrire ces afrocentrés !

2.Posté par noe le 14/02/2013 18:28
C'est quoi ces dires idiots , sans fondements !
Bizarre que certains esprits moins-pensants imaginent les profanations des tombes ... Du n'importe quoi pour esprits mal dormis !
L'histoire du peuplement de notre île doit faire objet de recherches poussées ...
Les coeurs sensibles n'ont qu'à aller prier !

3.Posté par Magma le 14/02/2013 20:35
La Réunion est la seule région de France où il n'y a pas d'INRAP (institut national de recherches archéologiques préventives) qui est sous tutelle du ministère de la culture. Pourquoi ? Est-ce que les réunionnais ne méritent pas plus de considération pour leur histoire ? Est-ce qu'on est seulement des êtres incultes, bons uniquement pour toucher des allocs, boire de la rak et se gaver de télénovelas ? Ou bien, parce que les ossements qu'on a découvert sont ceux de sauvages et non ceux de nos ancêtres les gaulois ?

4.Posté par créole le 15/02/2013 05:08 (depuis mobile)
à post 3. Et ceux de nos ancêtres les gaulois ? Si jamais on les retrouve ? Qu 'est-ce qu'on fait ? On crache dessus ?

5.Posté par hervet le 15/02/2013 09:52
Ceux qui parlent "de nos ancêtres les Gaulois" savent-ils ce que signifie cette formule?
Je pense que oui puisque l'on entend parfois "Nos ancêtres les esclaves"
L'une et l'autre formule relèvent de la même philosophie qui n'a rien à voir avec des raisons biologique.
H;Hervet, citoyen français zoreol.

6.Posté par Ferté marie le 15/02/2013 11:29
Ainsi les "marrons" se réfugiaient sur la cote et dans les lazarets ? mdrrr c'est une nouvelle version de l'histoire péi que vont écrire ces afrocentrés ! » Comique et laid pour sûr ...le nègre...sorter vos craniomètres. Les marrons de Dimitile du Tapcal le crâne de l'Entre-Deux Phaonce... »Grand Dieu où suis-je ? » chez les babacoute. « C'est quoi ces dires idiots , sans fondements !Bizarre que certains esprits moins-pensants imaginent les profanations des tombes ... Du n'importe quoi pour esprits mal dormis ! » « un perroquet répond kao kao » notre culture n'est pas uniquement de cannes. Infini calebasse . « Est-ce qu'on est seulement des êtres incultes, bons uniquement pour toucher des allocs, boire de la rak et se gaver de télénovelas ? » Mais qui m'a fichu ce gribouillis-trouble fête ? « Et ceux de nos ancêtres les gaulois ? Si jamais on les retrouve ? Qu 'est-ce qu'on fait ? On crache dessus ? » Ainsi soit-il. Tangatis fourrez-moi ce jako au cachot ! Békabar lo tan.Lé tan.Langue d'oiseaux.

7.Posté par Magma le 15/02/2013 16:18
À post 3. Si on trouve des ossements de nos ancêtres les gaulois ? Faut pas les chercher bien loin, ils sont dans les cimetières ! Les dépouilles des esclaves non baptisés étaient enterrés dans des champs (cf. Le code noir) et ceux des marrons, on les retrouve parfois dans les hauts de l'île. Qui a dit qu'on devait cracher sur quelqu'un ? Pas moi en tout cas. Je suis créole, mes ancêtres étaient gaulois, africains (malheusement synonyme d'esclaves pour certains) et asiatiques. Si je sais bien lire, je crois que ce collectif demande juste un peu plus de professionnalisme dans les fouilles. Ils n'ont pas dit qu'il y avait des marrons près des lazarets ou de la cote ! Ce sont des dépouilles d'esclaves ou d'engagés.

8.Posté par zou le 16/02/2013 00:02
Bon sang, nous le peuple, on se fait avoir jusqu'à l'os !! La preuve....

9.Posté par Bayoune le 16/02/2013 21:59
Il est évident que ces ossements retrouvés aux alentours de La Grande Chaloupe, sont ceux, justement que les gaulois d'antan ont laissé "crevé" - quand ils étaient malades, in trou laté fouyé, la fou lo kadav dodan sans respect pour ce mort - Un des morts qui représente quand même une partie de notre histoire, et avec raison ce Collectif demande un peu plus des respect. Ces chercheurs, agiraient -ils de la même façon, si ces recherches étaient faites dan le pays des gaulois. Pourquoi, il n'y a pas de profanation sur la tombe du soldat inconnu qui crèche sous l'Arc de triomphe - a qui est rendu hommage tous les ans. Réniyoné anon mètt ansanmb pou ekzizé ki arète sé profanation qui ressemble à du vandalisme. Les restes de nos défunts méritent autant de respect que ceux des gaulois... Ils doivent être installés dans des sépultures décentes .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales