Social

Plus de 1.400 Réunionnais par an bénéficient des ateliers de lutte contre l'illettrisme


Basée au Carif-Oref à Sainte-Clotilde, la MAPLCI (Mission d’Appui à la Prévention et à la Lutte contre l’Ilettrisme) regroupe la mission régionale de l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme) et celle du Centre de ressources sur l'illettrisme (CIRILLE).


De par son rôle au sein du dispositif "Illettrisme", la MAPLCI a contribué à l’élaboration d’une charte de partenariat et d’un plan d'orientation stratégique de Prévention et Lutte contre l’Illettrisme 2007-2013.
 
Cette charte, signée par l'Etat (la Préfecture), l'Académie, la Région, le Département, la CAF Réunion dans un premier temps (tous co-financeurs du projet), a ensuite été signée avec La Poste.


Ce plan tend à cibler les publics pour mutualiser  les moyens financiers et humains et éviter leur dispersion.
 
Deux sous-objectifs ont été définis. Tout d'abord, à travers la prévention, réduire de 75% l’écart avec la moyenne nationale concernant le nombre d’élèves en difficulté repérés lors des évaluations scolaires et JAPD (Journée d’Appel de Préparation à la Défense).

Ensuite, pour le champ de la lutte, il s'agira de réduire de 10% le nombre de jeunes et d’adultes en difficulté repérés à partir des évaluations et lors de l’enquête régionale de l’INSEE prévue pour 2013.
 
Un plan qui se concrétise à travers plusieurs dispositifs co-financés
 
Le champ de la Prévention concerne les élèves mais parfois aussi leurs parents dans les actions telles que :
   -   le RRS (Réseau de Réussite scolaire) qui concerne plus de 3.000 enfants chaque année. Un certain nombre de collèges et d'écoles primaires qui ont des enfants en grande difficulté sont rattachés à ce réseau. Ces élèves bénéficient de professeurs référents et d'assistants pédagogiques (AP).

   - les ERE (Equipe de Réussite Educative), financées par la DRIV (Délégation régionale interservices à la ville), en partenariat avec les écoles, collèges et mairies.

   - le CLAS (Contrat Local d'Accompagnement à la Scolarité) financé par la CAF touche en moyenne chaque année 7.400 bénéficiaires, des enfants et des jeunes qui ne disposent pas de "ressources adéquates dans leur environnement familial et social". Ce contrat leur permet de bénéficier d'une aide à la réussite scolaire et offre un soutien éducatif aux parents.

   - le REAAP (Réseau d'Ecoute d'Appui et d'Accompagnement des Parents) est co-financé par la CAF de la Réunion, la DRASS et le Conseil Général. Il concerne pas moins de 400 familles chaque année. L'objectif est de "valoriser de manière prioritaire les rôles et les compétences des parents, favoriser les relations entre les parents, entre les parents et enfants, et entre les parents et l'école".

   - le programme "Incitation à l'écriture et à l'écriture" financé par la Jeunesse et Sport (DJSVA) cible une trentaine de milliers d'enfants par an. Cela consiste "à donner le goût à la lecture, à favoriser l'expression orale et écrite". Pour cela, des animateurs des centres de loisirs sont formés.

   - le Département contribue par ailleurs à trois autres volets.

Un volet "culture" : Chaque année des événements culturels sont organisés autour du livre pour attirer les publics les plus éloignés des équipements culturels, en partenariat avec les communes et les associations. Ces actions de sensibilisation à la culture touchent environs 450 Réunionnais.
Pour le volet  "social", l’objectif est de soutenir les familles dans leur rôle d'éducation, soit une dizaine de familles touchées par an (dont 56 enfants).
Enfin le volet "accompagnement scolaire" qui consiste à offrir un accompagnement personnalisé aux enfants bénéficiaires de l'aide sociale à l'enfance et à ceux repérés par les travailleurs sociaux en difficultés sociales et familiales (251 enfants concernés).
 
Le champ de la lutte gravite principalement autour du dispositif APLI :
 
Les Ateliers Permanents de Lutte contre l’Illettrisme prennent une nouvelle appellation, "Les Ateliers d’Acquisition des Compétences Clés - LCI". Mis en place depuis 2000 et réparti sur l'ensemble de l'île, ce dispositif vise les adultes sortis du système scolaire et qui sont repérés par les missions locales, le Pôle emploi et l'Adi (Agence départementale d'insertion). En moyenne, chaque année entre 1.400 et 1.500 personnes bénéficient de ces actions.
 
Pour sensibiliser et mobiliser les publics vers les actions de formation, 10 "Adultes-Relais - Lutte contre l'Illettrisme" financés principalement par la DRIV sont portés par diverses associations depuis 2009. Ils sont chargés d'aller dans les quartiers pour rencontrer les gens en travaillant en synergie avec les autres acteurs du territoire.

Par exemple ces adultes relais tiennent des permanences dans les locaux de la Poste lors des jours de grosses affluences au moment des paiements des prestations sociales.
  
L’ampleur du phénomène et les perspectives
 
Selon l’enquête IVQ de l’INSEE de 2007, les illettrés représentent à La Réunion 21% de la population âgée de 16 à 65 ans, contre 9% en France métropolitaine.

Bien que toujours important, on constate quand même une amélioration puisque le taux a diminué de 2 points de 1996 à 2007.
 
Avec l'arrivée du nouveau sous-préfet Richard-Daniel Boisson chargé de la Cohésion sociale et de la jeunesse, le plan d'orientation stratégique du PLI prend une nouvelle dimension puisque dans le cadre des objectifs du CIOM (Conseil interministériel de l'Outre-mer), la volonté est de "diminuer de moitié en 10 ans l’écart entre la métropole et l’outre-mer".

C’est un défi à relever quand on sait que la population, qui est à 850.000 aujourd'hui, augmente de manière importante régulièrement.

Le bilan d’étape prévu pour cette année, courant du second semestre, permettra au comité de pilotage de voir les régulations à apporter ainsi que le développement éventuel d’actions à valoriser (existantes ou innovantes).

Mardi 20 Avril 2010 - 19:18
Karine Maillot
Lu 2594 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/04/2010 19:58
bon....voilà qui est intéressant....
à combien se monte le financement de la Région ?
et combien la nouvelle équipe va mettre sur la table...

étonnant toutefois, de sortir ce type de reportage APRES les élections, après avoir crié à l'insuffisance régionale en la matière, quand ETAT et DEPARTEMENT sont partis prenantes...

faudrait ressortir les commentaires des zélés zinfonautes du TSV... A désinformation ou plutôt "mal"-information, quand tu nous tiens...!

2.Posté par troisbassins2014 le 20/04/2010 20:40
Plutôt qu'un étalage de ce qui est entrepris contre l'illettrisme, j'aurais préféré que la MAPLCI nous explique pourquoi les chiffres ne baissent pas.

3.Posté par Pédro le 20/04/2010 21:01
1- Tout individu normalement constitué est un illettré, devant une telle usine à gaz.
2- Le nombre de partenaires et personnes travaillant dans ce dispositif est plus nombreux que le nombre de bénéficiaires.
3- Au rythme de 1400 bénéficiaires par an, sachant qu’il y a actuellement 120 000 illettrés, des emplois à vie sont garantis.

4.Posté par ALFREDINE le 20/04/2010 21:07
A Karine
Pourrais-tu, stp, faire un complément d'enquête pour nous dire qui sont ces illettrés à La Réunion ?
Ensuite en interroger une bonne dizaine (s'ils sont différents) pour découvrir les motifs de cette carence ?
Merci !

5.Posté par Laurent le 20/04/2010 22:04
bonsoir,
je suis assez surpris, désagréablement , par les chiffres annoncés. j'ai l'impression que cette agence nationale de LCI ne mesure pas sur le terrain l'ampleur de l'inefficacité de sa représentation régionale. depuis 1996, 2 points (ce qui ne veut rien dire), le taux d'illettrés reste quasiment inchangé. Peut-être avons-nous du mal à identifier la cible?

6.Posté par Under Ground le 20/04/2010 22:34
Si on prend en compte la frange non négligeable des posteurs de zirfos974 qui démontrent quotidiennement, et avec une classe sans pareille, combien ils tiennent au respect de la langue française en général et à l'orthographe en particulier, ces chiffres doivent être revus à la hausse !

7.Posté par Maronaz le 21/04/2010 10:59
pou Under Ground
"
wi lé vré Under Ground , mét ton nom dédan kar oula ékri "zirfos974" ,
mi ékri an kréol mwin!!

8.Posté par Louis le 21/04/2010 12:05
Under Ground, je suis surpris que tu dises cella, le bras (droit) de Claude H que tu es, devrait donner quelques cours à son entourage !!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales