Politique

Planteurs en colère: " Il est plus que temps de donner satisfaction à leur demande"

Ce samedi matin, la sénatrice Gélita Hoarau est allée, accompagnée notamment de Maurice Gironcel, à la rencontre des planteurs toujours postés devant la préfecture. La sénatrice leur a rapporté les échanges qu’elle a eu il y a deux jours avec Annick Girardin, ministre des Outre-mer. Voici son communiqué


Planteurs en colère: " Il est plus que temps de donner satisfaction à leur demande"
De retour de Paris où elle a rencontré Annick Girardin, ministre des Outre-mer, la sénatrice Gélita Hoarau a rencontré ce 8 juillet les planteurs de canne à sucre qui occupent depuis plus de 10 jours le parking devant la Préfecture de La Réunion.
En présence d’une délégation du Parti communiste réunionnais conduite par Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR, la sénatrice a fait un compte-rendu de ses échanges avec la ministre sur la crise de la canne à sucre à La Réunion.

Elle a également indiqué qu’elle a proposé à Annick Girardin de se rendre à La Réunion pour que la ministre puisse se rendre compte personnellement de la situation afin de contribuer à une recherche de solution.

La rencontre a permis de constater la convergence des points de vue entre les planteurs et la représentante de La Réunion au Sénat. Les planteurs soutiennent l’idée d’un règlement de la crise à La Réunion et non pas dans une rencontre à 12.000 kilomètres d’ici. La sénatrice abonde dans ce sens car il est important que les planteurs puissent faire directement entendre leur voix.

Les syndicalistes ont souligné l’imminence d’une grave crise sociale si aucun accord acceptable n’est trouvé d’ici dimanche soir. En effet, des travailleurs d’autres secteurs économiques sont prêts à entrer dans le mouvement, notamment les dockers et les transporteurs.

Gélita Hoarau a une nouvelle fois plaidé pour que la transparence soit faite sur toutes les recettes de la filière canne-sucre. Elle a réaffirmé sa solidarité avec la cause des planteurs en lutte pour une augmentation du prix de la tonne de canne à sucre payée par Tereos. "Il est plus que temps de donner satisfaction à leur demande", a-t-elle dit en substance. 
Samedi 8 Juillet 2017 - 17:05
Zinfos974
Lu 2349 fois




1.Posté par brasseurs d'air le 08/07/2017 17:15

oui le vent soufflait assez fort devant la préfecture.............................!

2.Posté par pfffffffffffffff le 08/07/2017 17:18

je cite "Les syndicalistes ont souligné l’imminence d’une grave crise sociale si aucun accord acceptable n’est trouvé d’ici dimanche soir." et que doit on dire de la prochaine augmentation de la CSG dont subira les pensionnés qui eux ont cotisé toute leur carrière pour avoir une retraite décente que le gouvernement juge trop élevée pour certains au dessus de 1200€...alors que nous connaissons tous que la vie est chère pour tout le monde sur cette ile, et là bien sur aucun député n'en parle!

3.Posté par ste suzanne le 08/07/2017 17:21

MAURICE GIRONCEL vous ferait de vous occuper de l état lamentable de votre commune
depuis des années vous et votre PARTIE possède la vrai solution pour notre ile il est temps de le mettre en œuvre arrêter de nous vendre du vent
vous qui se VENTE force de PROGRÈS si pour faire les PROGRÈS Comme pour le chantier dans le village
de la MARINE ou on comprend """" ni cul ni tète """"" alors garder le pour vous
et il est de se poser la question vu l ensemble de travaux et le résultat OU PASSE L ARGENT DE NOS IMPÔTS QUEL HONTE EN 2017 DE VOIR SE GENRE DE TRAVAUX

4.Posté par tc91 le 08/07/2017 17:40

Quand TEREOS va fermer ses sites industriels à la Réunion, pour les relocaliser dans un autre pays,
Que ferez vous messieurs les planteurs de canne ?
Messieurs les planteurs de canne, vous n'êtes pas en situation de force pour imposer quoi que ce soit !
Si la canne ne rapporte pas suffisamment pour vivre, orientez vous vers d'autres cultures ou d'autres activités.

5.Posté par CANNE MAPOU le 08/07/2017 17:49

Sénatrice de cirque.
Il est facile de demander à TEREIS de ceder aux planteurs enfants gâtés, avec l'argent des autres.
Pourquoi le Parti communiste ne paye pas aux planteurs la différence pour avoir leur 6 Euros.
Madame la Sénatrice n'a qu'a renoncer à son indemnité et La donner aux planteurs, mais La non il n'y a plus personne.
GAUCHE CAVIARD QUI VOYAGE EN CLUB AVEC NOTRE ARGENT, NOUS ÉTIONS DANS LE MEME VOL SUR LE VOL PARIS RÉUNION, SAUF QUE MOI JE PAYE MA PLACE EN CLUB AVEC MON ARGENT ÉTANT DIRECTEUR D'UNE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE.
SOYONS SÉRIEUX MESDAMES ET MESSSIEURS LES ÉLUS, IL FAUT QUE TEREOS DONNE L'USINE AUX PLANTEURS ET QU'ELLE S'EN AILLE ET LA VOUS VERREZ NOS ÉLUS VENIR PLEURER POUR QUE TEREOS RESTE.
BASTA LA FIN DE LA RECEEATION A SONNE

6.Posté par Ralbol le 08/07/2017 18:38 (depuis mobile)

Plus que temps que les planteurs se mettent au maraichage et arretent de faite chi.. les renyoné

7.Posté par thierrymassicot le 08/07/2017 19:02

Ben voyons! Soutenons les fauteurs de troubles, les empêcheurs de tourner en rond.....Et quand je pense que certains jettent la pierre sur les familles qui touchent le RSA......Combien grattent ces gratteurs qui travaillent la moitié de l'année et vivent grassement de subventions de l'UE de la France, de la Région, du département. Foutus vampires de deniers publics, foutus suceurs de sueurs des autres!!!!!!!!!!!!!!!!!

8.Posté par klod le 08/07/2017 19:35

"en substance ".............. oui , en substance .

9.Posté par klod le 08/07/2017 20:02

" il est plus que tant" de subventionner le sucre blanc???????????????


................... ha bon ? j'aurais rien compris .que le sucre blanc n'est pas défendable vu la concurrence internationale ????

le sucre roux peut etre ,

je ne suis pas spécialiste .

.et vous vous voulez qu'on soutienne les yeux fermés , comme les colleurs d'affiche ///////////// ne pas réfléchir et cautionner ????????????


créole y vaut mieux que ca


explique à nous comment le sucre blanc de la run n'aurait une chance sur un marché mondialisé ????


expliqe ??? mi veut pas soutenir les yeux fermés !§!!!!!!!!!!!!!!


par contre mi aime mon suk roux .....mais explique , au lieux de crier " il faut soutenir" ............. mwin lé pas un militant "mi suive et mi réfléchit pas" ......... explique comment produire du sucre blans sans espoir de concurrencer le marché mondial !!!! peu t etre mwin lé couillon , mais qui gagne expliquer ???????????????? un journaliste , un espécialiste, un agriculteur ???????????? un " assise" ????????????

10.Posté par Nono le 08/07/2017 20:20

@4 C'est exactement ce que je pensais, vouloir forcer Tereos à la négociation quand visiblement l'avenir de la canne à la Réunion n'est pas leur priorité, c'est forcément se retrouver dans la situation actuelle : Les uns sont aux abonnés absent hors département, et les autres, pensant être à l'origine en situation de force car capables de paralyser la Réunion, se retrouvent coincés dans un mouvement de plus en plus impopulaire et obligés de pleurer auprès des politiques locaux.

C'est mal barré pour toi, camarade planteur....

11.Posté par DOGOUNET le 08/07/2017 20:23

Il est clair qu'avec 2 énergumènes de cette espèce, à savoir une sénatrice lamok, femme de... et un repris de zistesse (Marianne est trop bonne...), nou lé sové !

12.Posté par contribuables le 08/07/2017 20:25

ils me font rire tous ces zoros de la politique
ils ont tous vus girardin !
on est sauvé !

13.Posté par klod le 08/07/2017 20:52

et à Maurice , comment ca fonctionne la canne ?

14.Posté par tc91 le 08/07/2017 21:09

Sur la photo on voit des politiciens, des élus qui gagnent grassement bien leurs vies avec nos impôts,
en train de faire semblant d'écouter les planteurs de canne et de découvrir leurs problématiques.
Triste réalité.

15.Posté par JORI le 08/07/2017 21:31

Mais qu'attendent gironcel et à notre sénatrice pour mettre la main à la poche depuis le temps qu'ils s'enrichissent sur le dos des contribuables???.

16.Posté par eliot le 08/07/2017 22:25

A la Réunion, il faut mettre en route rapidement et développer les cultures de légumes et de fruits bio, sans pesticides ni engrais chimiques, ni d'OGM bien évidemment, bons pour la santé. A commercialiser ensuite sur tous les marchés forains de l'île et dans les commerces à des prix raisonnables. Il y a de grands besoins à ce sujet et cela donnerait de l'emploi. C'est l'avenir car actuellement, les cultures bio font défaut. Les planteurs pourraient se diversifier en cultivant et en développant les cultures de légumes et fruits bio, cela répond à une grande demande car c'est très très rare dans notre île, voire complètement inexistant. C'est l'avenir

17.Posté par OREO974 le 08/07/2017 22:53

Même si ils gagnent le combat cette fois ci, c'est reculer pour mieux sauter.
Cette île a quand même une sale manie de vivre avec ses traditions et n'a pas envie de voir l'avenir.
On veut l'argent de l'europe quand ils payent des subventions ou une belle route, mais on en veut plus quznd elle régule des quotas.

18.Posté par li le 09/07/2017 08:18

La canne à sucre a de le vent en poupe en Afrique, au Brésil, en Indonésie, en Inde, au Mexique, en Thaïlande, en Chine, ...mais pas en France. Vive la culture française, non,pas celle des dom mais celle de la Maitropolite.

"La canne à sucre représente 80 % de la production mondiale de sucre, la betterave sucrière (dont l’Union européenne est le premier producteur de la planète) 20 %."

C est vrai certains de ces pays sont en surproduction donc faut bien trouver un moyen d écouler leur marchandise à bas prix

Maurice suit le mouvement
Et nous français. ..

Vive les dom sans agriculture

Ail de Chine
Oignon d Inde
Raisins d Afrique
Pomme de terre de Maitropole
Carotte d Australie
Fruits d Australie, d Afrique du Sud
Pois de Madagascar
Guêpes de Madagascar
Poissons de supermarché
Boeuf porc volatile. ..
Et les lentilles, le maïs, et et et et

Vive la politique agricole sur l île de la Réunion.

19.Posté par almuba le 09/07/2017 09:03

Une petite chose à remarquer.
Comme par hasard quand le préfet arrive le Barachois est dégagé .
Il est plus facile d'emm....er le peuple que le préfet.
Les forces de l'ordre les aurait alors dégagés à coup sûr.
La populasse, elle, peut mariner.

20.Posté par Teranova le 09/07/2017 09:21

et quand vous aurez obtenu 6€ pour les planteurs, vous vous attacherez à en demander 5 pour les transporteurs, 3 pour les éleveurs, 10 pour les pecheurs bichiques...c'est ça votre vision de l'avenir de la Réunion madame? ce n'est pas vous qui demandiez jadis l'autonomie et faisait propagande de l'autosuffisance? et vous pensez qu'a toujours convoquer la manne de l'état providence révle de notre éventuelle capacité à nous suffir de nous même?
Qui plus est, c'est faire preuve sans aucun doute d'arrogance et de de grande ignorane, ou plus certainement d'incommensurable démagogie, que de croire que vous pouvez dicter sa conduite à une acteur industriel coopératif privé, par ailleurs coté en bourse. Vous jouez avec le feu, et surtout avec l'avenir des réunionnais madame. En tant entreteneur privé, soumis à ses seuls intérêts, Téréos fera ce qu'elle voudra. Savez vous qu'en 2008, Tereos a fermé sans beaucoup d'états d'ame trois sucreries à Abbeville dans la Somme, à Marconnelle dans le Nord et à Vic-sur-Aisne dans l'Aisne au motif de se conformer aux contraintes du marché et notamment des injonctions de Bruxelles sur les quota de production? savez vous encore qu'en 2007 Philippe Duval président du directoire du groupe, reconnaissait dans un entretien au journal le Monde "Si nous étions un groupe financier, la question se poserait de sortir du sucre en Europe et d'investir 100 % au Brésil" (Le Monde, 2007)?
Il serait bien que vous, et les autres, ayez une vision plus objective, intelligente et efficiente des potentialités économique de notre ile, il n'est pas suffisant assurément que, vous élus ou remplaçant de la république, continuer encore à jouer de votre statut pour obtenir des financements, ou des avantages, éventuellement à forte plus value personnelle

21.Posté par Planteurs = vers le suicide collectif et l'émeute sociale ? le 09/07/2017 10:02

10.Posté par Nono le 08/07/2017 20:20

@4 C'est exactement ce que je pensais, vouloir forcer Tereos à la négociation quand visiblement l'avenir de la canne à la Réunion n'est pas leur priorité, c'est forcément se retrouver dans la situation actuelle : Les uns sont aux abonnés absent hors département, et les autres, pensant être à l'origine en situation de force car capables de paralyser la Réunion, se retrouvent coincés dans un mouvement de plus en plus impopulaire et obligés de pleurer auprès des politiques locaux.

C'est mal barré pour toi, camarade planteur....


Je pense que vous avez bien résumé la situation, et je comprends mieux l'attitude de Téréos qui peut très bien partir de la Réunion, du jour au lendemain; la Réunion qui n'est qu'un des 453 sites de production de cette super entreprise implantée dans 16 pays (en Chine, Indonésie, Brésil .....) et qui utilise betterave, canne à sucre, manioc, pomme de terre... pour produire sucre, amidon, alcool...

Voir ce lien auquel renvoie le site de Téréos: https://fr.wikipedia.org/wiki/Tereos://

La Réunion pour Téréos = petit petit petit machin....

En face, des planteurs (et transporteurs genre JBC, Mongin, ... bientôt) qui ne voient que leurs problèmes à eux, pas ceux des autres, et qui sont totalement IRRESPONSABLES car ils méprisent la population en bloquant les routes, gênant la circulation. Comme les transporteurs JBC et autres, je le répète. Ils ne sont pas les seuls.

Soit Téréos pour des raisons que j'ignore ou l'Etat fait un dernier petit geste, et le conflit, POUR CETTE ANNEE seulement (rebelotte l'année prochaine),s'arrête enfin.

Soit c'est le blocage général voire le suicide économique collectif des planteurs (Téréos se barrera) et les débordements dès lundi.

Et dire que cela fait 10 à 15 ans qu'on sait que le sucre est soutenu artificiellement, et depuis 1 ou 2 ans que la convention canne s'arrêt en 2017. Mais comme on a les banquiers locaux et les planteurs "réioné" les plus intelligents....

Et je ne parle pas de nos "très hautes" élites politiques qui à part voir la ministre pour certain(e)s, ne pipent mot et suivent le mouvement général de loin.Ha ha ha

Vous les avez entendu tenir un discours responsable sur ce conflit et le problème de fond, pour ceux-celles qui s'expriment (rares)? Moi, non (mais je me trompe peut-être et suis prêt à m'excuser).

La ministre ignorait qu'il y avait un conflit (mdr). Mais nos "élites" politiques locales, que savent-elles vraiment de la problématique sucrière? Euh...

22.Posté par Reunionnaise le 09/07/2017 11:16 (depuis mobile)

@18 et poisson du vietnam

23.Posté par momo le 09/07/2017 11:33

il est plus que temps que les planteurs cessent de nous prendre pour des jambons avrez vous deja vu des retraités ou bien des ouvriers demander une augmentation de 6euro ne serais ce que par jour cela ferait bien rire

24.Posté par jeffyron le 09/07/2017 12:27

Quoi qu'il en soit, A la Réunion, il faut mettre en route rapidement et développer les cultures de légumes et de fruits bio, sans pesticides ni engrais chimiques, ni d'OGM bien évidemment, bons pour la santé. A commercialiser ensuite sur tous les marchés forains de l'île et dans les commerces à des prix raisonnables. Il y a de grands besoins à ce sujet et cela donnerait de l'emploi. C'est l'avenir car actuellement, les cultures bio font défaut. Les planteurs pourraient se diversifier en cultivant et en développant les cultures de légumes et fruits bio, cela répond à une grande demande car c'est très très rare dans notre île, voire complètement inexistant. C'est l'avenir

25.Posté par polono le 09/07/2017 13:19

Dites moi avec quel revenu , se payent ils ces 4/4 et tracteurs flambants neuf?

26.Posté par CON comme communiste le 09/07/2017 13:55

Ces policards carrièristes qui jouent avec le feu sont vraiment pitoyables !!!

Quand on pense que ce sont les mêmes bolchèviques qui ont soutenu la révolution Malgache, dont on mesure aujourd'hui, 46 ans après, l'état de délabrement du pays qui malgré ses richesses minérales est l'un des plus pauvres du monde !!!

27.Posté par peretti le 09/07/2017 14:46

Il y a un moyen tres simple pour satisfaire les planteurs: leur donner les 6 euros demandés par tonne de canne MAIS en leur supprimant les 14 euros par tonne sur la bagasse qui rapellons le NE LEUR APPARTIENT PAS car c'est une résultante d'un procédé industriel!
Ils ont vendu leur canne, l'usinier en fait ce qu'il veut , POINT!

La bagasse n'est pas légalement la propriété des planteurs qui vendent que la canne, le fait qu'il touchent de l'argent sur un produit ne leur appartenant pas relève du recel ou du racket et les deux sont punis par la loi!

Voilà, on a trouvé la solution: + 6 euros pour la canne, - 14 euros pour la bagasse!

28.Posté par antiflic le 09/07/2017 15:55

La vraie solution est de fermer les usines
On va voire ce qu'ils en feront de leur canne subventionnée par les contribuables

29.Posté par Maeva le 09/07/2017 17:10

Si cette soudaine sollicitude (à n'en pas douter fort opportuniste, les sénatoriales arrivent!) envers vos compatriotes planteurs s'avére aussi sincére et désinteressée que celle dont vous avez accorder à vos compatriotes parents d'enfants autistes, ces pauvres planteurs ont du souci à se faire.
Certains d'entre nous, parents et professionnels, s'en souviennent encore et auraient beaucoup à en dire de vos méthodes

30.Posté par Planteurs: rachetez les usines et installations sucrières, au lieu de planter l'économie locale et la population ... le 09/07/2017 17:44

21.Posté par Bon sens le 09/07/2017 13:40

Il y a encore une autre moyen: que lds planteurs regroupés en coopératives rachètent les usines avec l'aide des collectivités. Et hop, ils feront ce qu'ils veulent, et appliqueront les prix voulus.

C'est pas plus simple?

23.Posté par momo le 09/07/2017 11:33 : Tout à fait d'accord.

24.Posté par jeffyron le 09/07/2017 12:27 :

Tout à fait d'accord. Le problème est que beaucoup de ces gens se sont endettés dans la mécanisation à outrance plutôt que de changer: et maintenant, faut rembourser la banque, ou sinon, c'est la clef sous la porte .

Alors, la diversification et le bio, ils n'y pensent pas ou ne peuvent pas.

Mauvais choix de leur part.....Alors que pourtant la canne es appelée à ne plus dominer le secteur agricole local.

Mais à vouloir profiter tout le temps des aides, depuis des années et des années, à un moment...

31.Posté par L''''irresponsabilité le 09/07/2017 18:12

Mais qu'est ce que les communistes viennent faire dans ce conflit ? à part inciter à la manifestation générale jusqu'à l'explosion sociale, je ne vois rien d'autre. Une occasion d'utiliser la brèche des planteurs pour allumer le feu partout où des bombes dopées de la période post électorale des législatives sont prêtes à exploser dans les 4 coins de l'île et le Chaudron d'Annette ouvrira le bal comme à l'accoutumée, jamais 2 sans 3 d'autant plus que ce dernier adepte démagogue ne peut naturellement pas tenir les énormes promesses aux plus démunis.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter