Social

Plan social à la SIB Colgate/Palmolive, 32 salariés réunionnais sur le carreau


Rue Jules Verne, au Port, où se situe la Société industrielle de Bourbon
Rue Jules Verne, au Port, où se situe la Société industrielle de Bourbon
La Société industrielle de Bourbon (SIB) Colgate/Palmolive va être liquidée. La nouvelle va faire l'effet d'une bombe dans la zone industrielle du Port à quelques semaines des fêtes de fin d'année.

On va annoncer aujourd'hui aux 32 salariés la fermeture de leur entreprise au 31 décembre de cette année. La SIB est une filiale de la compagnie américaine Colgate/Palmolive, spécialisée dans les produits d'entretien. En 2012, la SIB avait connu une grève qui avait duré plus de deux semaines. Les salariés réclamaient à l'époque une augmentation mais avaient eu énormément de mal à négocier avec la direction basée à New York.

Les raisons de la liquidation de la SIB ne sont pas encore totalement connues. Mais le groupe américain avait annoncé en début d'année 2013 son intention de passer par un plan de restructuration au niveau international. Pour 2014, le groupe prévoit la suppression de 135 postes en Europe, dont une cinquantaine en France. Les suppressions de postes sont justifiées par l'entreprise au nom de la "compétitivité"…

Les premiers à trinquer dans cette histoire sont les salariés réunionnais. Pourtant le groupe Colgate/Palmolive se porte bien. Pour le troisième trimestre 2013, le bénéfice net de l'entreprise a été évalué à 656 millions de dollars et son chiffre d'affaires a progressé de 1,5% pour atteindre 4,4 milliards de dollars.

Le plan social sera présenté aux salariés la semaine prochaine.

Deux heures après que nous ayons annoncé le plan social à la SIB. La direction du groupe nous a adressé un communiqué que nous publions ci-dessous :

Le Port, 21 novembre 2013.

La SIB annonce un projet de cessation d’activité de son usine de la Réunion

Le 21 novembre 2013, la direction de la Société industrielle de Bourbon (SIB) a informé les représentants du personnel d’un projet de cessation d’activité de son usine située au Port, île de La Réunion. Cette usine fabrique actuellement des produits d’entretien notamment de l’adoucissant, de l’eau de Javel et autres produits d’entretien à usage domestique.

Le projet de cesser les activités de la SIB à La Réunion s’impose en raison des difficultés économiques durables de l’usine caractérisées par des coûts de fonctionnement élevés, une diminution de la demande des consommateurs, par l’intensification de la concurrence locale des produits vendus sous des marques de distributeurs et par une forte pression sur les prix. Depuis longtemps déjà, l’outil de production de l’usine de La Réunion n’est utilisé qu’à moins d’un dixième de sa capacité. Cette importante surcapacité structurelle entraîne des coûts de production élevés qui entame la compétitivité du site.

Une action concertée a été engagée ces dernières années dans l’espoir de rendre l’usine viable. Ainsi des efforts ont été réalisés en 2008 et 2009 pour réduire les charges industrielles. Malheureusement ces efforts se sont avérés insuffisants pour compenser la baisse des volumes produits par le site.

La SIB s’engage à continuer à desservir le marché de la Réunion avec des produits d’entretien fabriqués en France, mais n’a d’autre choix que d’envisager la fermeture de l’usine de production de la Réunion, qui entrainerait la suppression de 32 postes. La transition proposée et la fermeture s’étaleraient sur une période de 6 mois, sous réserve de la procédure d’information et consultation du comité d’entreprise. La société a d’ores et déjà engagé des actions pour trouver d’autres entreprises susceptibles d’assurer une continuité de l’emploi dans les locaux de l’usine de la SIB. En conformité avec sa culture de l’entreprise soucieuse de sa responsabilité sociale, la SIB prendra le temps nécessaire pour engager un dialogue social constructif avec les salariés afin de s’assurer de la mise en place de mesures d’accompagnement appropriées.
Jeudi 21 Novembre 2013 - 11:24
Lu 3892 fois




1.Posté par LF le 21/11/2013 11:38
Donc au final ce gouvernement SOCIALISTE qui est censé protéger les employés n'est pas capable de faire INTERDIRE des produits d'une société bénéficiaire qui licencie à tout va.

Comme quoi droite-gauche même combat...

2.Posté par DANORD le 21/11/2013 11:45
Ou sa i lé la crise avec un bénéfice net de la compagnie américaine Colgate/Palmolive a été évalué à 656 millions de dollars et son chiffre d'affaires a progressé de 1,5% pour atteindre 4,4 milliards de dollars.

Le CAC 40 se chiffe des travailleurs , les organisations des Maîtres du monde peuvent dormir tranquille , ces illuminati d'un autre temps où l'argent est roi à cet instant mais peut être pas demain !

3.Posté par David Asmodee le 21/11/2013 11:46
Quel dommage. Ils n'ont pas voulu profiter de la super compétitivité promise par le CICE.

4.Posté par didier le 21/11/2013 11:51
Oui à la grève mais peut être que les grèves qui s’éternisent n'apportent rien, sinon une ambiance pourrie et des délocalisations.

5.Posté par ben la koué le 21/11/2013 12:12
... yesssssssssssss ............. que font les politiques pour dénonçer cette merde .... va t' on boycotter les produits colgate/palmolive ???? .......... foutaise ........ faut dire à Cadet de gonfler la commande de la coop:solidaire ..... lol....

6.Posté par Jiji le 21/11/2013 12:21
Merci Hollande avec tous ces taxes d'entreprise, on est le 1er en europe!

7.Posté par grondin le 21/11/2013 13:42 (depuis mobile)
juska quand va t on laisser faire ces patrons voyous

8.Posté par moi le 21/11/2013 14:20
Une conquantaine en france dont 29 à la Réunion soit 60%? euh licenciement au nom de la compétitivité alors que le groupe est l'un des plus gros générateur de CA des derniéres années. VOila comment une entreprise qui fonctionne récompense le petit salarié en faisant de licenciement massif (oui vaut mieux fermer tte la boite que licencier quelques un pas besoin de replacer les gens) et les patron la dedans il s'augmente?

9.Posté par David Asmodee le 21/11/2013 14:25
@post 7

Les salariés licenciés attendent que Grondin monte sa boite modèle pour montrer la voie.

10.Posté par jhm le 21/11/2013 14:38
Fallait pas gréver !!!

11.Posté par Turbo le 21/11/2013 14:52 (depuis mobile)
Le band produits lété fabriqué ici même le prix té cho astere sa importé maman mazine pas li !!! XD

12.Posté par ELI974 le 21/11/2013 16:32
des licenciements et une fermeture d'entreprise justifiés par la compétitivité. L'entreprise ne perd pas d'argent, elle en gagne, y compris localement. Mais elle n'en gagne pas assez pour ses actionnaires d'où ce plan social à la veille des fêtes, c'est tout simplement scandaleux
et ils vont expéedier ce plan social en quelques semaines grace à l'accord ANI signé par la CFDT, la CFTC, la CGC au nom de la sacro sainte compétitivité

13.Posté par ndldlp le 21/11/2013 20:04
Helas..les.difficultes economiques prises comme pretexte, doivent s apprecier au niveau de la.branche d activite du groupe concerné..et non au seul niveau de l entreprise locale..

14.Posté par Dimitri ALAIN le 22/11/2013 06:43
et le mot boycotte ,arrêtons de consommé les produits de l'exterieur en france les gros groupes amèricains ferment leurs filiales qu'ils mangent leurs merdes eux mêmes et que l'on redonne une bouffé d'air aux vrais produits made in france . stop a la casse sociale' qu'on ferme un peu nos frontières avec des contrôles douaniers .

15.Posté par FRONT NATIONAL RÉUNION le 22/11/2013 06:54
Voilà le résultat de la politique UMPS menée vers le mondialisme, l’Europe des marchés financiers, bientôt transatlantiques, l'ultra-libéralisme, le démantèlement des frontières. Et ceci n'est qu'un début...l'avenir sera bien plus gris si nous ne remettons pas d'urgence un peu de protectionnisme dans notre pays. Que ceux et celles qui ouvrent enfin leurs yeux votent du bon coté cette fois-ci ! JCOB

16.Posté par Dom le 27/11/2013 08:00
C'est écoeurant...

@post 15, sorte à ou là... il n'est pas question de politique mais de privé trop gourmand.

Bref, tout n'est pas perdu pour tout le monde. Il y a distribution de javel etc chez certains rapaces.

De tout coeur avec toutes ces familles. C'est juste dégeulasse. Je ne regarderai plus jamais un produit colgate ou palmolive de la même manière. Bande de crevards, pourri. Allez en enfer avec vos gros sous les actionnaires !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales