Société

Plan de lutte national contre la pauvreté: François Chérèque ouvre les rencontres territoriales


Plan de lutte national contre la pauvreté: François Chérèque ouvre les rencontres territoriales
Ce matin, François Chérèque, le "Monsieur pauvreté" du gouvernement, ouvre les rencontres territoriales, dans le cadre de la présentation du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale, au Parc des expositions de Saint-Denis. Très attendus par les acteurs de terrain, la rencontre - la 19ème sur 29 prévues à travers toute la France - devra permettre d'adapter ce plan national au contexte local.

En introduction de cette journée, le préfet de La Réunion, Jean-Luc Marx, a rappelé la place de l'île sur l'échiquier national en terme de pauvreté. "La Réunion, avec le Nord et la Seine-Saint-Denis, fait partie des départements où les personnes en situation de pauvreté sont les plus nombreuses", explique-t-il. Le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté, dont le rapport final est attendu en début d'année prochaine, doit tenir compte des réalités locales. "C'est une opportunité à saisir car l'effort financier du gouvernement est important et porte sur 2,5 milliards d'euros pour les cinq prochaines années (…)", poursuit-il. D'où la nécessité pour le préfet que La Réunion "s'approprie" ce plan en initiant une démarche collective et cohérente entre l'ensemble des acteurs, publics et privés, qui œuvrent dans le domaine du social.

61 mesures vont être présentées aux acteurs publics et associations

Ces rencontres territoriales permettront pendant cette journée, entrecoupée d'ateliers thématiques, de présenter le plan de lutte national, mais également le diagnostic local établi par les services de l'État. Ce plan a retenu 61 mesures qui vont être présentées aux acteurs publics et associations qui luttent au quotidien sur le terrain. "Les mesures sont diverses, certaines en application directe, mais des expérimentations seront faites en fonction des réalités locales et des mesures d'initiatives locales seront prises", rappelle François Chérèque.

C'est que François Chérèque devra veiller à ce que le plan s'adapte aux réalités locales. "Nous avons trois rôles importants à savoir la responsabilité du suivi de la mise en ouvre du plan au niveau national et régional, la méthode de plan opérationnel par rapport aux réalités des départements et la responsabilité de faire remonter les informations et signaler tout point de vigilance particulier au gouvernement", souligne-t-il.

En tout, ce plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté repose sur cinq principes forts. "Celui du principe d'objectivité, adapté en fonction de la réalité du territoire, celui du principe de non-stigmatisation avec un nouveau regard sur les personnes en situation de précarité, celui du principe de participation des personnes en situation de pauvreté, celui du juste droit, celui du non recours au droit (en tout 5 milliards d'euros de droit sociaux sont non dépensés chaque année ndlr) et celui du principe de décloisonnement des politiques sociales", énumère François Chérèque.

Une synthèse de la journée sera faite en fin d'après-midi.
Mardi 29 Octobre 2013 - 10:51
Lu 734 fois




1.Posté par timagnol le 29/10/2013 11:10
Paraître, toujours paraître...mais ne rien faire, ou si peu ! Regardez donc cette brochette de "lapamoinlotér" au premier rang. Tous ont ou ont eu le pouvoir de faire quelque chose et pourtant, presque 70 ans après la départementalisation, voyez le nombre d'illettrés ou de surendettés ! OTE LA REYON !

2.Posté par georges le 29/10/2013 13:17
bande d'ippocrite , zote la toujour vive avec la miser démoune et aujourd'huis zote y fé l'interesante sur ce suge. noute probleme y vient de puis que la france la fais crois créole que noute desendante lé té gaulois

3.Posté par électeur averti le 29/10/2013 14:19
1.Posté par timagnol

Ô combien vous avez raison !!!

Le pire c'est que les Réunionnaises et Réunionnais sont amnésiques et qu'ils oublient que ce sont EUX qui ont mis en place ces élu-e-s cumulards et surtout incompétents qui dans 4 mois vont se représenter avec plein de promesses démagogiques pour un nouveau mandat !!!

4.Posté par timagnol le 29/10/2013 14:59
Désolé de ré-intervenir (ce n'est pas dans mes habitudes...) mais voyez le "rapport de force" entre le nombre d'avis de lecteurs du présent article...et celui futile et sans intérêt car oublié dès demain de Cantelou qu'il suffit de prendre pourtant pour ce qu'il est: 2 pour 40 ! Tout est dit ! SA LA REYON MEM !

5.Posté par Langue de bois le 29/10/2013 15:33
Combien d'associations luttent tous les jours auprès des familles en difficultés et qui ne reçoivent aucune aide de qui que ce soit
Mon association apportent une aide régulières aux familles dionysiennes qqe soit leurs convictions politiques ou religieuses, et c pas pour çà que la mairie ou le conseil général nous apportent leur aide, on a beau les solliciter Zoreil cochon dan marmit pois !!!! Par contre si on marche eux, pour ce qui ne comprendrait "marcher" veut dire faire de la politique, alors la comme par enchantement les portes s'ouvrent et l'argent coule à flot.
On peut tj crever la bouche ouverte et la ils sont tous en poundiak devant le ministre à faire les hypocrites. On va encore créer une commission, embauche deux trois chargés de mission pour ne pas dire chargeur de l'eau, qui finiront par nous dire à la fin que le pauvre restera pauvre et c bien fait pour sa gueule !!!

Et en 2014 on va encore revoter pour les mêmes incapables ..................................... Elle n'est pas belle la vie

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales