Faits-divers

Plaine-des-Plamistes : Le 5ème adjoint accusé de harcèlement sexuel sur la femme d'un opposant


Plaine-des-Plamistes : Le 5ème adjoint accusé de harcèlement sexuel sur la femme d'un opposant
Nouveau fait-divers et nouveau passage devant la justice pour un membre de la majorité de la mairie de la Plaine-des-Palmistes. C'est désormais au tour de Jean-Christophe Padre, 5ème adjoint chargé de l'urbanisme, de s'expliquer à la barre. Comme nous vous l'annoncions en exclusivité le 26 avril dernier (lire ici ), il est accusé par une femme, dont le mari est un opposant politique, de harcèlement sexuel et moral.

Quand la victime porte plainte courant 2009, l'élu ferait des avances sans équivoque à cette femme depuis près de trois ans. Et ce d'autant que ces avances seraient devenues bien plus insistantes depuis les dernières élections municipales où l'accusé, facteur de profession, passe dans la majorité. Selon la victime présumée, Jean-Christophe Padre se venge alors sur son mari en le rétrogradant de poste, ce dernier étant désormais responsable du cimetière.

Hier, devant le tribunal correctionnel, le facteur revient sur ses aveux, prétendant avoir été brutalisé par les gendarmes au cours d'une garde à vue qui n'a jamais eu lieu. Le représentant du ministère public se montre sans pitié pour l'adjoint, accusant même le maire de la commune de le couvrir et parlant de "république bananière". L'avocate de la défense prétend elle que le dossier est vide et que tout provient de la défaite électorale et de la frustration due à la perte de certains avantages. Le jugement sera rendu le 15 juin.

Ce matin, le SAFPTR (Syndicat autonome de la fonction publique territoriale) s'est fendu d'un communiqué où il "demande la démission immédiate de cet élu qui n'en est plus un. La justice doit le rendre inéligible. Le syndicat s'interroge également sur le comportement du maire qui a cautionné et approuvé les agissements de cet élu. Là aussi nous demandons à la justice de trouver les responsabilités à tous les niveaux de décision".
Mercredi 9 Juin 2010 - 11:22
Benjamin Postaire
Lu 2459 fois




1.Posté par Militante dégoutée le 10/06/2010 09:06
Décidément la Plaine des Palmistes sait faire parler d'elle depuis l'arrivée de la nouvelle municipalité. Après le Préfet voilà le procureur qui s'en mêle. Les hautes têtes,
représentants de l'Etat ont la dent dure contre le Maire et son équipe. Si cela n'est pas du harcellement ! (mdr). Il est peut-être temps de reconnaitre son incapacité et commencer réellement à apprendre à travailler. Monsieur BP comment allez vous retourner cette situation à votre avantage. Vivement le prochain conseil municipal !

2.Posté par sandra le 10/06/2010 18:50
Cela se passe de commentaires ! Vivement 2014 qu'on en finisse !

3.Posté par môvélang le 05/06/2011 19:13
est ce que le SAFPTR (Syndicat autonome de la fonction publique territoriale) défends aussi férocement les employé(e)s quand ils ou elles sont de gauche dans une commune de droite


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales