Faits-divers

Plaine-des-Palmistes: Un réseau de braconnage de palmiste démantelé


Plaine-des-Palmistes: Un réseau de braconnage de palmiste démantelé
Le 18 septembre 2013, sur une information émanant des services de police de la commune de la Plaine des Palmistes, une opération de contre-braconnage du palmiste, dont le cœur reste un met recherché, a été réalisée par la Brigade Nature Océan Indien, annonce la Préfecture dans un communiqué.
 
Un réseau de braconnage regroupant des ramasseurs, des transporteurs et des acheteurs de palmistes a pu ainsi être démantelé. Six palmiplainois impliqués dans du commerce et du ramassage illégal de palmiste prélevés dans le cœur du parc national ont été interpellés. Deux acheteurs ont été confondus, dont un restaurateur. L’un des ramasseurs était bien connu de la brigade nature puisqu’il a été déjà verbalisé à deux reprises pour des faits identiques.
 
Pour rappel, la coupe de choux de palmistes est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. Le palmiste rouge Acanthophoenix rubra est une espèce se raréfiant dangereusement dans les forêts humide de l’île de La Réunion du fait de son ramassage intensif. Il est protégé par le code forestier et la réglementation du parc national.
 
    Extrait du code forestier (nouveau)
    Article L174-15
    Créé par Ordonnance n°2012-92 du 26 janvier 2012 - art. (V)
    Le fait de couper ou d'enlever des choux palmistes sans l'autorisation administrative mentionnée à l'article
    L. 174-3 est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende.
    Les personnes coupables de cette infraction encourent également la peine complémentaire de l'affichage ou de la diffusion de la décision prononcée, dans les conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal pour les personnes physiques et par le 9° de l'article 131-39 du même code pour les personnes morales.
 
    Article L174-16
    Créé par Ordonnance n°2012-92 du 26 janvier 2012 - art. (V)
    Le fait de transporter, mettre en vente ou détenir un chou palmiste sans qu'il soit poinçonné et accompagné d'un laissez-passer dans les conditions prévues à l'article L. 174-3 est puni de la confiscation des choux palmistes ainsi que d'une amende fixée, pour chaque chou palmiste, par voie réglementaire, sans préjudice des peines encourues du fait de la coupe ou de l'enlèvement non autorisé si la personne mise en cause en est reconnue auteur principal ou complice.
Lundi 23 Septembre 2013 - 17:09
Lu 1776 fois




1.Posté par sonia la soeur de noé le 23/09/2013 22:50
ca nout tradityon assestrale. assé dekoné don! lo parc abizer, na fé brilé si zot y kompran pa

2.Posté par noe le 24/09/2013 07:04
C'est dégueux!
Une sanction forte est demandée pour ces coupeurs de "pat'cabri" ...
La salade de palmistes des Hauts ne vaut pas qu'on coupe ce bel arbre de nos forêts à la Plaine des Palmistes ...
D'ailleurs en ce moment nombreux sont ces connards qui coupent les fleurs des Arums pour en faire un bouquet lors des sorties les dimanches à Bébourg !
Il est vrai que ce palmiste a un goût de noisette et accroche bien en bouche (les connaisseurs!) ...Rien à voir avec le palmiste rouge ou bleu des Bas !

3.Posté par Tilien le 24/09/2013 10:51
Té sonia arete plané don! rozeman na dzotorité pou veille su nout natire! kel tradisyon ou la pou kosé? aller coupe palmis dan bois ça in tradisyon sa? détruire nout natire sa nout tradisyon sa? tueu jusko dernier sa nout tradisyon sa? si nou zancete lavé pa tueu le dodo zisko dernier en qques années parceke zot té calkile zot té plus haut ke tout bin zordi ptet a ou ek out zenfan noré pu aller admire ce zoizo endémik! tank nora do moun ek in mentalité comb ou nou terre sera en danzé

4.Posté par rbjedi le 24/09/2013 12:31
A noe et tous les soi-disant défenseurs de la nature :

Esct-ce que les palmistes faisaient partie de la forêt primaire si chère aux yeux de nos zoreils fonctionnaires parachutés au MACHIN des hauts.

Si oui, alors il faut le protéger...

Si non, alors c'est une espèce envahissante qu'il faut éradiquer à tous prix comme nos hortensias goyaviers et autres.

Qu'est-ce qui leur permet de dire et de prouver quelle était la nature il y a plusieurs centaines voir milliers d'années.

Les pseudos écolos gauchistes qui ne pensent qu'à sauver leurs mandats ou en attraper un, devrait retourner à leurs chères études.

Ces braconniers doivent être condamnés pour avoir faire du commerce, maintenant un adjoint du maire de la plaine des palmistes s'est lui aussi fait attraper en coupant des palmistes au piton des songes. Pourtant le maire actuel sur de son fait et des la di la fé du village, fait de la désinformation et même porte des accusations injustifiés contre un de ses futurs opposants qui a déjà prouvé sa bonne foi aux gendarmes et à la brigade verte.
Saint-Lambert a peur des listes qui se constituent contre lui, car lui-même n'arrive pas à boucler sa liste.
Se servir d'une information pour la retourner contre ses opposants prouve une seule chose :
SAINT-LAMBERT A PEUR, nou va coup sa moustache en 2014.

5.Posté par OREO le 24/09/2013 21:32
RBjedi arete fé ri ou woi la politique la dedans? a moin mi lé in 100% marco! mai mi respecte quand même st lambert parceque c'est in vrai lopposant! Johnny Payet mi coné a li bien et mi peu di a ou que li la fé trape a li la main dans le sac! demerde son cari ester mais li lé loin detre de bonne foi

6.Posté par pourquoi met la politik la dedans le 25/09/2013 09:51
la y parle la nature la destruction mi lé palmiplainois le probléme c pas moune 100 pour 100 palmiplainois la fait sa deja de un mi lé sur !!! si nou reste ke sur l affaire palmiste
politiquement parlant:
na deux trois l avait crache sur marco l années li l avait coupe les palmistes pou envoye la cantine et la zot lés pris en plein dans !!!
apres y veut pas dire certain sera pa re élu vue le moune y aime vote a l envers

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales