Social

Plaine des Palmistes: Un père dénonce l'insalubrité de son logement


Rien à faire, les tâches noires de moisissure réapparaissent
Rien à faire, les tâches noires de moisissure réapparaissent
Ras-le-bol rue des songes, à la Plaine des Palmistes. Maximim Clain, un père de famille, remue ciel et terre pour offrir une habitation digne à ses proches mais surtout à son fils de 4 ans, atteint d'une maladie rarissime.

"J'ai signé le bail le 27 juin 2012, nous sommes entrés dans la maison le 1er juillet", raconte-t-il. Tout allait pour le mieux. Un mois plus tard, des agents de la Société d'Economie Mixte d'Aménagement et de Construction (SEMAC) viennent faire un état des lieux tout ce qu'il y a de plus normal pour constater les éventuelles problèmes rencontrés à l'entrée dans l'habitation. "Les premières tâches sur les murs sont là. Ils m'ont dit qu'un coup de peinture serait fait. Mais c'est réellement vers la fin août que les traces d'infiltration s'exposent. Ils ne sont passés qu'en décembre pour la peinture", regrette déjà le locataire, d'autant plus que cette nouvelle couche ne fera que retarder l'évidence : les malfaçons de l'habitat social. "Nous étions pourtant les premiers occupants de ce logement neuf", n'en revient pas Maximim Clain. "En janvier dernier, c'était de nouveau moisi", assure-t-il.

A l'intérieur, l'air est vicié. "Ca sent la pisse de chat. Vous collez de trop près le lit au mur et la moisissure vient sur le lit", témoigne le père de famille. Les tâches noires de moisissure progressent de semaine en semaine. Son voisin du dessus n'est pas incommodé, pour l'instant. L'explication vient de l'isolation des fondations. "Nous sommes dans une cuvette, l'humidité vient donc du sol", explique-t-il.

"Danger pour la santé"

La SEMAC est en prise avec le dossier, mais le père de famille regrette la mauvaise communication, pour ne pas dire la fausse interprétation de la part du bailleur. "Dans un courrier adressé à l'assistance sociale de la Plaine des Palmistes, le bailleur écrit que nous avons refusé d'être relogés à Saint-Benoît car selon eux, tout allait bien après la nouvelle couche de peinture, or, nous n'avons jamais dit cela, ce qui a retardé notre éventuel relogement", témoigne Maximim Clain.

Son plus jeune fils, issu d'une seconde union, est handicapé à 80%. Il se bat contre le syndrome de Shprintzen-Goldberg. Seulement quatre cas sont connus à la Réunion. Cette maladie de malformation des os, de la boîte crânienne ou encore du thorax tient sa plus grave pathologie dans sa malformation cardiaque.

Maximim Clain compte sur la diligence des services du bailleur, du Conseil général et de la mairie pour obtenir un relogement à la Plaine. Ce lundi matin, ce sont des agents de l'Agence Régionale de Santé qui sont venus dresser un constat alarmant. "Le logement a été déclaré insalubre et dangereux pour la santé des personnes. J'espère que maintenant, ça va bouger. 12 mois pour un enfant handicapé dans ces conditions, c'est comme si le temps était multiplié par dix", déplore ce père.

Plaine des Palmistes: Un père dénonce l'insalubrité de son logement
Lundi 24 Juin 2013 - 14:56
LG
Lu 2125 fois




1.Posté par Les agence le 24/06/2013 15:14
Bcp paye un loyer au proprio mais les obligations du propriétaite n'est jamais sactionné. On ne peut pas bloqué le loyer car c illégal il faut allez faire une procédure qui retarde l'échèance rien a fait réellement dans le sens du locataire pour les problème intérieur. En revanche quand le locataire ne paie pas la lois se range de son coté c la vie sa une vie téte à l'envers

2.Posté par Les Roi des hors la Loi Régne sur le territoire 974 le 24/06/2013 15:55
"Nous demandons au maire de la ville la plus hors la loi des outre mer de sceller immédiatement le bâtiment", explique Jamal Kada. D'après lui, la construction du bâtiment est entachée de fraudes et l'immeuble est insalubre.(FONDATIONS) Il reproche aux services de la mairie de ne pas les avoir aidés depuis deux ans.

3.Posté par darky le 24/06/2013 18:59
il en pense quoi le patron de la SEMAC ? et les élus éventuels siégeant au conseil d'administration ?le journaliste les a t il interviewés?

4.Posté par FAIVRE Daniel le 24/06/2013 22:52
Le coup de gueule de Philippe Regnier contre MDPH

http://youtu.be/1N8mYSFdX94

5.Posté par SOLEIL le 25/06/2013 02:04
Habitants de la Plaine des Palmiste vous avez voulu le changement de Maire, alors subissez et ne vous plaignez pas
Réfléchissez pour l'année 2014
Votre Maire n'est pas un Socialiste? Alors allez le voir et demandez lui d'intervenir.

6.Posté par Message à Soleil le 25/06/2013 10:49
Ah bon ! Et tu propose quoi un retour aux affaires avec le dénommé Marco !!! Mdrrrr va te coucher au lieu de venir faire de la récupération sur ce site......

7.Posté par Jo le 25/06/2013 10:58
Soleil , a pars qu'avec l'ancien maire c'eetais mieu ??? Mdr ... Se bâtiment est mal consut et inadaptée à un village aussi humide que la plaine ... Comme la plus part des bâtiment en béton ici . Si en plus le constructeur ne respecte pas la norme .... Se qui est le cas.

8.Posté par polo974 le 04/07/2013 09:20
Les gens qui montent des parpaings en forme de maison (on ne peut pas parler de constructeurs, tellement ils sont incompétents) ne savent pas qu'il faut des ventilations aux maisons.
Dans le temps, les maisons étaient aérées, il y avait des ouvertures hautes et basses.
Maintenant, c'est tout fermé, joints d'étanchéité à tous les ouvrants, mais aucune ventilation par ailleurs.
Ajoutez à ça que de nos jour, les maisons sont souvent vides donc fermées le jour, et bonjour l'humidité...

Passe un soit-disant expert: "yaka mettre une clim pour assécher l'air..." et on touche au sommet de la connerie dans le domaine du bâtiment.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales