Social

Plaine des Palmistes : La négociation a duré moins de deux minutes hier

Les quarante-cinq employés communaux ont entamé leur quatrième jour de grève ce matin, devant l'atelier communal. Hier, la nouvelle rencontre entre les grévistes et la mairie n'a duré “qu'une minute et quarante secondes, montre en main”. Le conseiller général de la Plaine en appelle aujourd'hui à Jean-Luc Saint-Lambert.


Plaine des Palmistes : La négociation a duré moins de deux minutes hier
Le rendez-vous entre d'un côté, le maire Jean-Luc Saint-Lambert, son directeur de cabinet Pascal Bègue, et Pascal Murat, et de l'autre, une délégation des grévistes, a tourné court. “Ils ont mis à la négociation après une minute et quarante secondes de discussion sous prétexte que nous empêchons la circulation devant l'atelier communal”.

Sébastien Vauldin (SAFPTR) et les autres représentants syndicaux (FO et CFTC) ne savent plus quoi faire pour sortir ces quarante-cinq employés communaux de l'actuelle impasse. “C'est vrai, les grévistes sont déterminés, hier soir, ils ont dormi devant l'atelier communal, ils veulent tout faire pour que leurs droits soient respectés”.

Patrick Erudel, conseiller général de la Plaine des Palmistes, a proposé sa médiation depuis jeudi. “Cela n'a pas abouti”. Ce matin, il a rendu une nouvelle visite aux grévistes déjà soutenus dans leur action par la première adjointe au maire, Marie-Jeanne Hoareau, le second adjoint, Jean-Yves Faustin, et la huitième adjointe, Aurélie Balmine.

Le conseiller général de la Plaine, élu à ce poste avec le soutien de Jean-Luc Saint-Lambert, “demande au maire de recevoir les grévistes pour qu'une sortie de crise soit rapidement trouvée. Il est essentiel que le dialogue soit rétabli...”

Un appel qui reste un vœu pieu pour l'instant.
Samedi 5 Septembre 2009 - 08:28
Jismy Ramoudou
Lu 1840 fois




1.Posté par Michel le 05/09/2009 10:16
M. Maire de la Plaine des Palmistes et ses adjoints

Vous avait été elus par la population palmiplainoises. Comment pouvez vous ignorer ce qui se passe dans votre commune et laisser les employés communaux à l'abandon. En effet n'était -il pas l'argument de J. Luc Saint-Lambert lors de sa campagne "d'arreter le pressions sur les employés communaux, qu'il faut travailler pour l'ensemble de la population" Messieurs les élus quelle honte hier d'entendre M. Maire à RFO? Il était nul à chier. Quel mauvais Maire, il devait regler le problème des employés.

Aux autres élus si vous n'étes pas des alimentaires, il vous est conseillé fortement de rendre votre mandat et de respecter les palmiplainois.
Par votre geste la population comprendra que vous ne cautionnez plus M. Saint LAMBERT par ses dérives et bientot par les affaires.
Courage aux employés communaux et continuez de vous battre et de vous faire respecter.
Courageux les adjoints qui se sont associés aux employés, je vous tire mon coup de chapeau et surtout ne vous laissez pas acheter car c'est la population qui vous a elus.

2.Posté par KEOPS le 05/09/2009 17:09
M.MURAT que faites vous à la Plaine des Palmistes?

Il se dit que Vous sconseillez le maire et son DGS, ces deux personnes ont suffisamment de compétence pour se passer de vous.
Courage à tous ceux qui sont dans la négociation, ne vous laissez pas entrainer pas toutes sortes de bonimenteur, camelot et chargeur de l eau.


3.Posté par Mwa la pa di le 05/09/2009 17:21
Monsieur St Lambert est sûrement mal conseillé un de ses accompagnant, P M , en a t il les compétences? Les conseillers ne sont pas les payeurs ....

4.Posté par LE GUERRIER le 05/09/2009 23:19
KARL COSA OU VAUT??? PAS GRAND CHOSE
COSA OU CONAIS DU DROIT DU TRAVAIL???? ZERO
AUJOURDHUI C QUOI OUT METIER A LA MAIRIE DE ST ANDRE????
DELEGATION SYNDICALE POUR UN ANCIEN RESPONSABLE DE CABINET = LA HONTE
LES DOMMAGES DONT LES EMPLOYES DE LA PLAINE, MAIS QUAND LE MAIRE Y DOIT VOIR UN ANCIEN COLLABORATEUR POLITIQUE SE DIRE SYNDICALISTE, CELUI DOIT RIGOLER.
OTE GREVISTE OUVRE ZOT YEUX SA UN FAUX JETONS
GRAND DISEUR ET PETIT FAISEUR
LI TRAVAIL POU LI EN MANIPULANT TOUS LE MONDES
AH AH AH JE JOUR VIENDRA KM

5.Posté par rg pp le 06/09/2009 09:30
Allez devant la Mairie pour crier votre colère ! Il faut que le monde qui passe à la Plaine voit la misère de cette commune, faussement déguisée par une belle Mairie où rien ne laisse apparaître le malheur et la tristese qui y règnent !

Chers Grévistes, vous allez rester longtemps devant l'atelier à attendre ! il faut sortir dans le ''fé noir'' !
IL FAUT FAIRE VOIR A TOUS LES REUNIONNAIS QUE RIEN NE VA A LA PLAINE, UNE FOIS POUR TOUT !!!!
Concernant le Karl en question, il a au moins des c............ pour venir aider les grévistes ! BRAVO

6.Posté par SORCIER le 06/09/2009 10:34
Monsieur le guerrier peut être que KARL y connais pas grand chose mais MURAT KOSA LY KONE LI ? (...)
LA CRITIQUE EST TROP FACILE UN GRAND DISEUR ET FAISEUR Y PEUX CONSEILLE LE MAIRE - MAIS UN AUTRE GRAND DISEUR ET FAISEUR COMME OU DIS NA POINT LO DROIT CONSEILLE TRAVAILLEURS
ET DEPUIS KAN UN EMPLOYE COMMUNAL AU SERVICE TECHNIQUE (SI C'EST BIEN LE POSTE DE MURAT) Y VIENS NEGOCIER AVEC DES GREVISTES ????? C'EST QUOI SON STATUT???

C'EST UN EMPLOYE- UN COLLABORATEUR DIRECT DU MAIRE - UN MEMBRE DU CABINET -UN CONSEILLER JURIDIQUE -ECT...... (...)

7.Posté par CALOUS2 le 07/09/2009 09:22
Je vous indique là quelques – unes de mes réflexions concernant les élections à la Réunion.

Le système actuel :

L’inconvénient majeur actuellement, c’est que, le candidat une fois désigné, il reste une situation d’affrontement dans la communauté. Les gagnants contre les perdants et ce pendant le temps de la législature. (Saint-Louis ; St-Paul)

La Plaine des Palmistes connaît actuellement une ambiance à la Don Camillo avec des rallé-poussés incessants qui font que la sérénité n’est pas de mise et que le village s’embourbe, s’endort et où la population subit la morosité et n’est pas heureuse.

Où sont les fêtes d’antan chères à ce magnifique village de vacances.

Si on considère les élections municipales, rares sont les communes de l’île où règne la concorde dans la population une fois les équipes en place.

L’exception vient peut-être de Salazie - de Petite - île - de Saint-Pierre -de Saint-André.

Dans cette ambiance de concorde, les projets se mettent en place avec le vote, même des opposants, pour le plus grand bien de la population.

Nous en avons assez des situations de conflits, de luttes pour la place de premier magistrat de la cité où une équipe s’oppose à l’autre dans de combats fratricides et entre les 2 tours finissent par s’accorder grâce « à des mariages de la carpe et du lapin ».

Quel projet dans ce genre de situations ? Et le personnel communal qui « valse » !

Proposition pour l'avenir :

La Réunion a besoin d’être dirigée par des gens jeunes, (hommes et femmes), personnes intelligentes, bien formées et très compétentes qui ne mettent pas en avant leur appartenance à tel ou tel parti politique mais qui recherchent le bien-être de la population, de toute la population.

Pour atteindre cet objectif, laisser aux votants le libre choix de leur vote, en leur âme et conscience comme on dit. Leur demander d’adhérer à tel ou tel parti, c’est les emprisonner : c’est les amener et les obliger à jouer à « Pigeon-vole ».

Si vous et votre équipe êtes « bons » à la tête de telle ou telle communauté ; en plus, si vous êtes jeunes, si vous « passez bien » sur les médias, le peuple ne pourra que vous applaudir et vous reconduira dans vos fonctions la fois prochaine et il règnera la concorde dans la communauté.

Le mode d’élection :

Je suis en train de me demander si l’élection à un tour à la plus grande majorité n’est pas préférable au système actuel.

Dans le cas d’une élection à un tour, la population choisit en son âme et conscience ce qu’elle estime être la meilleure équipe; point barre !

Pas de gaspillage de temps, d'argent ; pas de chantages. Pas « de coups bas » ; pas de magouilles et de compromissions.

Bref, je pense que demain, il faudra bien qu’on « avance », au moindre coût (Je pense aux impôts fonciers) et que la population a le droit d'être heureuse.

A-t-on le droit de rêver ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales