Société

Plaine des Palmistes : L'opposition condamne l'exclusion d'une accompagnatrice

Suite à la décision du maire de la Plaine des Palmistes, Marco Boyer, de fermer une école pour protester contre l'embauche comme accompagnatrice d'enfants en situation de handicap, l'opposition municipale a réagi en envoyant un communiqué publié ci-dessous, signé de Mélissa Mogalia.
Depuis, la situation est en passe de connaître une issue favorable, l'inspection d'académie ayant confirmé l'embauche de cette femme et les conditions totalement indépendantes de toute contingence politique de son embauche.
Les vacances qui se profilent à l'horizon devraient calmer tout ce petit monde...


"C'est avec un profond regret que j'ai appris qu'une de nos militantes fait les frais de la dictature du 1er magistrat de la Plaine des Palmistes.

Une femme, une mère de famille avant tout, qui ne demande pas plus que de travailler et mettre ses compétences au profit d'un enfant en situation de handicap afin de lui permettre de suivre une scolarité comme tous les autres enfants.

C'est une situation qui dépasse les limites de notre village, les Réunionnais sont scandalisés par le positionnement du maire qui veux faire exclure professionnellement du territoire cette employée de l'éducation nationale.

Le maire renoue avec ses vieux procédés d'antant où il a éjecté son principal opposant politique du collège Gaston Crochet.

Ce scandale est une honte pour l'image de notre village.

C'est une honte pour un élu de la République.

C'est un acte que je condamne.

Je suis choquée en tant que femme et mère de famille d'enfants scolarisés.

Je suis choquée en tant qu' élue municipale et secrétaire de section PS.

J'apporte mon entier soutien à cette Accompagnatrice d' Élèves en Situation de Handicap (AESH)
".
 
Mélissa MOGALIA
 
Jeudi 8 Octobre 2015 - 06:07
Lu 1200 fois




1.Posté par JUJUBE le 08/10/2015 08:53
IL FAUT SAISIR LE DÉFENSEUR DES DROITS POUR DISCRIMINATION.
ET AUSSI PORTER PLAINTE AU PÉNAL
EN L’ÉTAT IL NE POURRA PAS CE CACHER
IL POURRA RIEN Y FAIRE!!!

2.Posté par GIRONDIN le 08/10/2015 08:57 (depuis mobile)
Honte à vous Mr Boyer!
Retournez à vos poèmes Mr Boyer.

3.Posté par ELLA le 08/10/2015 10:48
Juste une question? Qui a voté pour l'élection de ce Maire, si ce n'est les habitants de la Plaines des Palmistes Maintenait il faut assumer les conséquences de ce choix !

4.Posté par BlaBlaBla le 08/10/2015 11:49
"Oyez, oyez brave gens dormez en paix, MARCO BOYER Ier , roi de la Plaine des Palmiste veille sur ses sujets et son royaume.

5.Posté par l''''école est en danger le 08/10/2015 13:45
Que penser de la présence en nombre ce mercredi matin, d'employés communaux et gros bras aux abords de l'école. C'est consternant. J'ai honte d'avoir apporté mon vote à cet homme et cru que l'âge lui avait apporté la raison. Les regrets viennent toujours après malheureusement. J'ai honte aussi pour l'équipe d'élus qui cautionne par peur, pour l'équipe administrative à la botte... C'est du dégoût. Je pense quitter la plaine pour que mes enfants aient la même chance que les autres enfants.

6.Posté par lilimay le 08/10/2015 16:15
Honteux, scandaleux, indigne d'un élu de la république. Que viennent faire le maire, les employés communaux, les gros bras dans une embauche qui concerne le rectorat ?
Le Roi Marco a décidé et il faudrait s'y plier. Nous ne sommes plus au Moyen Age monsieur. Ces méthodes, datent d'un autre temps.... Je conseillerai à cette dame de saisir la justice.....

7.Posté par Le palmiste le 08/10/2015 19:04 (depuis mobile)
Plaine des palmistes ou na encore pou ralé ma vieille.

8.Posté par Yabos le 08/10/2015 20:02
Si ce qui est dit est vrai ce dictateur devrait être poursuivi par la justice. Triste sire et il se trouve encore des c.... Pour voter pour lui? Niveau zéro à la plaine des Palmistes.

9.Posté par fozins le 08/10/2015 20:39
Il nous est impossible de commander directement à nos émotions, qui sont des facultés réactionnelles, indépendantes de notre volonté. Il existe pourtant des recettes d’action indirecte sur nos émotions, la plupart applicables après coup, comme le procédé bien connu qui consiste à prendre un temps pour respirer et retrouver notre calme quand nous sommes fâchés.
L’approche des émotions par l’intelligence des situations peut, elle aussi, servir après coup, sous la forme d’un réexamen des situations d’émotion où nous sommes plongés. Elle présente cependant l’avantage d’être aussi une approche préventive, qui nous apprend à juger intuitivement les situations de notre vie de telle sorte que nos émotions s’avèrent satisfaisantes du premier coup, sans nécessité d’y revenir.
Un tel apprivoisement de nos émotions peut se produire spontanément avec l’âge, au fur et à mesure que notre compréhension des situations de notre vie s’améliore ; c’est plus ou moins rapide, selon nos dons d’observation et notre volonté d’apprendre.
Le travail sur les émotions par l’intelligence des situations vise à accélérer nos progrès. Il s’accomplit par emprunt d’idées éclairantes à des personnages aussi divers que Machiavel ou Jésus de Nazareth.

10.Posté par l''''''''école est en danger le 09/10/2015 10:23
Ce maire qui parle de sécurité des enfants, savez vous que, de tous les ASVP embauchés après les élections, mis à part que tous étaient les "gros bras", aucun n'est assermenté pour être en poste sur la voie publique? Pire encore, il y en a un qui ne devrait même pas porter la tenue puisque plusieurs fois condamné pour des choses très graves.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales