Politique

Plaine des Cafres: Un projet de golf pas très green pour La Réunion Ecolo


Le golf ou l'élevage, pour La Réunion Écolo, il faut choisir.
Le golf ou l'élevage, pour La Réunion Écolo, il faut choisir.
La semaine dernière la municipalité du Tampon annonçait sa volonté de construire un terrain de golf à la Plaine des Cafres du côté des Herbes Blanches au 27è km. Un projet que La Réunion Écolo et le Mouvement des Écologistes Réunionnais ne voient pas d’un bon oeil. Ce lundi, leurs représentants, Vincent Defaud et Luc Lallemand ont exposé leurs arguments sur le site retenu par la mairie et la Fédération française de golf. 

Le parcours de 18 trous sur 50 hectares tendrait davantage vers les 300 hectares si la construction de 150 écolodges autour du parcours est confirmée, indiquent les deux hommes.

Ils dénoncent la politique globale de gestion de l’eau au Tampon et n’en démordent pas, les conséquences écologiques seraient importantes pour la commune touchée par des épisodes de sécheresse. "Un golf a besoin d’une très grande consommation en eau. Nous comprenons désormais pourquoi le maire souhaite risquer d’assécher la cascade Grand Bassin et ses projets de retenue collinaire de Piton Rouge et des Herbes Blanches. A qui ces projets sont finalement destinés? Aux agriculteurs? A la consommation? Au golf? L’objet est mal défini", regrette Vincent Defaud. 

Le risque de pollution est également pointé du doigt par Luc Lallemand en raison de l’utilisation des pesticides nécessaires à un green parfait.

Autre argument avancé, la perte en terre agricole. Quatre éleveurs principalement bovin exploitent actuellement ces terrains loués à la mairie. "La pratique du golf n’est pas conciliable avec l’élevage", affirme Vicent Defaud. "Nous sommes conscients des enjeux de développement touristique, de création d’emplois mais il ne faut pas avoir la folie des grandeurs", lance-t-il. 

"Pourquoi ne pas installer plutôt ce 18 trous sur le Champ de Foire? La problématique de l’eau demeure mais les terres agricoles seraient préservées", propose le président de LaRéunion Écolo.
Lundi 27 Février 2017 - 14:25
PB
Lu 4030 fois




1.Posté par GIRONDIN le 27/02/2017 14:53

Pas pire que les carrières !


Vincent Defaud : "J'ai perdu mon temps à EELVR et dans l'opposition"
ludovic.grondin@zinfos974.com | Lu 4154

Il y a tout juste un an, le 31 mai 2012, Vincent Defaud, tête de liste Europe Ecologie les Verts aux Régionales de 2010, s'asseyait pour la première fois dans le rang des élus de la majorité de l'Etang-Salé. Un mois plus tôt, ce dernier avait étonné tout le monde en ralliant l'équipe de Didier Robert à la Région. Vincent Defaud évoque ce transfert déroutant mais dont la politique réunionnaise foisonne d'exemples. Entretien.

Vincent Defaud :
Zinfos974 : Vincent Defaud, quelle est la fonction que vous occupez aujourd'hui à la Région ?
Vincent Defaud : Je suis chargé de communication sur la question du suivi écologique et des grands chantiers.

Et votre poste d'enseignant au lycée agricole de Saint-Paul ?
Je suis en détachement du ministère de l'agriculture.

Regrettez-vous votre choix qui en a étonné plus d'un à l'époque ?
Non. Quand on voit le bilan de M. Hollande, mon choix de rejoindre Objectif Réunion est conforté. Le nombre de chômeurs ne cesse d'augmenter. Le nombre de bénéficiaires du RSA part en flèche, à la Réunion comme en métropole. Cette perte de confiance envers le gouvernement se vérifie dans les élections législatives partielles des Français de l'étranger, avec la Réunionnaise Narassiguin notamment, qui a été déclarée inéligible, pareil pour la zone Europe du Sud/Méditerranée. On voit que les candidats socialistes sont en danger. Cela va se vérifier encore plus en 2014 aux municipales. Le duo Hollande-Ayrault montre son amateurisme flagrant au niveau européen. L'équipe précédente avait au moins le mérite d'être plus responsable sur la scène internationale. Le gouvernement, c'est aussi l'échec sur l'emploi, le sociétal avec le mariage homosexuel qui a réussi à scinder la France. Pour le pouvoir d'achat, je ne vois pas d'effet concret quand je fais mes courses. D'ailleurs, je saluerai plus la coopérative solidaire de Jean-Alain Cadet que la liste Lurel. Je n'ai pas vu les prix en grande surface baisser. Quand vous avez un ministre des Finances qui fraude alors que la gauche n'a eu de cesse de donner des leçons de morale, la défiance est totale.

Et sur la politique régionale ?
J'ai un droit de réserve.

Comment s'est passée votre intégration à la mairie de l'Etang-Salé ? (Vincent Defaud est membre de la commission d'appels d'offres).
Ca se passe très bien. J'ai intégré la majorité. J'assiste aux réunions de travail, aux rencontres militantes. C'est difficile de travailler sur des dossiers qui ont déjà une histoire, mais ce que je retiens c'est surtout le côté humain, quand une personne m'aborde dans la rue et que je peux apporter une aide, je représente la mairie. Et ça, ce sont des choses que l'on ne voit pas tant que l'on est dans l'opposition.

Gardez-vous des contacts avec vos anciens camarades d'EELVR ?
De manière informelle. La page est tournée. Mais je reste écologiste dans l'âme. L'écologie n'est pas un monopole de la gauche. J'ai l'occasion de faire avancer les projets de la collectivité en matière d'écologie. Quand je vois qu'au gouvernement, on est en train de détricoter le Grenelle de l'environnement par une Conférence écologique dont on verra bien les résultats... (ton sceptique). Le gouvernement a viré Nicole Bricq, qui était une vraie écologiste, par une apparatchik, Delphine Batho, qui elle, ne s'est intéressée à l'écologie qu'une fois nommée. Nicole Bricq a payé son opposition à l'exploitation des réserves pétrolières au large de la Guyane. Je critique d'autant plus Delphine Batho que je l'ai connue à l'UNEF ID (syndicat étudiant qui regroupait la gauche non communiste), durant mes années d'études à l'Université de Rennes. Je suis de 74, elle est de 73. D'ailleurs cette promotion de l'UNEF ID a été appelée "la pouponnière du PS" avec de nombreux étudiants qui occupent aujourd'hui des fonctions à responsabilités telles que député...

On a le sentiment que vous en aviez assez de rester éternellement dans l'opposition ?
C'est une fois aux responsabilités que l'on voit que la politique ce n'est pas seulement des joutes oratoires et rien derrière. J'ai été particulièrement touché par l'action sociale que peut apporter la mairie depuis que je suis dans la majorité à l'Etang-Salé. En politique, il faut de l'efficacité. Dans l'opposition, j'avais le beau rôle. J'ai perdu mon temps à EELVR et à la municipalité dans l'opposition.

Ils vont apprécier à Europe Ecologie...
Ils vont tiquer. Mais j'ai fait mes armes chez les Verts puis Europe Ecologie. Et je ne regrette pas d'y être passé.

Avez-vous le sentiment que Didier Robert a acheté votre silence ?
Le contact a été pris entre le président et moi (début 2012, ndlr). Moi, je n'ai rien demandé. Je n'ai rien négocié. Je n'ai pas été acheté. J'apporte modestement ma pierre à cette cathédrale qu'est l'écologie.

Quelle réponse apportez-vous à ceux qui vous reprochent d'avoir changé de famille politique ?
Je leur dirais : 'qui êtes-vous pour me juger ?' Je reste fidèle à l'écologie. Je veux être efficace sur les dossiers. Je n'ai pas d'état d'âme et puis qu'ils me critiquent, on est en démocratie. Je considère que j'ai plus de liberté aujourd'hui. Je n'apparais plus dans la presse, c'est tant mieux. Je ne suis plus soumis à l'immédiateté politique.

Zinfos

2.Posté par DADI le 27/02/2017 15:06

Cet article illustre parfaitement le pourquoi de la déroute des écolos dans les divers suffrages. S'ils avaient pris le temps de s'informer auprès des porteurs du projet , ils auraient eu toutes les réponses à leurs questions et auraient rassurés. Ils n'ont pas pris le temps de le faire car ils ne le voulaient pas ! car ils ont besoin d'exister ! Et pour exister il faut faire des conférences de presse et tirer la sonnette d'alarme même quand on est à côté de la plaque. Pathétique !

3.Posté par Dan974 le 27/02/2017 16:19

O.T Vincent Defaud qu'en pense didix robertix

4.Posté par Tanguy Proquo le 27/02/2017 16:50

Les soi-disant écolos sont à mes yeux une secte aussi réac et retardataire que n'importe quelle obscure religion, les écolos n'ont aucune convictions ils ont créé un réseau pour être intégrés à la politique, les meilleures places à gauche au centre à droite et aux extrêmes de chaque côtés. Résultat ça n'est pas si mal joué car malgré un score de 1 à 3 % à chaque élection nationale, c'est à dire, rien, ils arrivent à avoir une groupe parlementaire à l'assemblée alors qu'un parti même pourri avec 25% d'électeurs n' a que deux dépités, pardon députés. Les écolos réunionnais devraient commencer par ramasser les ordures jonchant les sites de notre île et la défigurant. Un golf attire les touristes et génère au moins une vingtaine d'emplois. 11 golfs à Maurice, 5 à Madagascar, 2,5 sur notre île, et encore pour jouer au Colorado ( 9 trous)il faut être une chèvre. Chers écolos soyez gentil et utiles, nettoyez notre île des ces ordures qui nous font honte ( je parle des déchets et encombrants...) occupez vous de la sorte et laissez certaines personnes intéressées par l'évolution de notre île faire ce qui est utile. Ouvrez vous un peu au monde, celui dans lequel nous évoluons et voulons évoluer. Vos idées moyenâgeuses, gardez les, si tant est qu'elles soient vos idées propres.

5.Posté par Paul le 27/02/2017 17:22 (depuis mobile)

De toute façon TAK N'a rien à foutre des tamponnais , voyez prêt même à nous priver d'eau . Ça devient grave

6.Posté par Alain Busser le 27/02/2017 18:58

@post2: Ils ont pris le temps de s'informer auprès des porteurs du projet, ils attendent toujours la réponse... Peut-être la réponse viendra-t-elle après cette conférence de presse qui aura peut-être le mérite de rappeler cette existence que je reconnais de plus en plus confidentielle...

7.Posté par miro le 27/02/2017 19:09

Mr le maire de la commune du Tampon n'a pas encore compris que la retraite n'est en aucune manière déshonorante. Il a plus qu'atteint (et dépassé) l'âge légal de la retraite et avec les sommes qui lui seront versées tous les mois, comme à tout retraité, il apprendra à faire avec et très certainement, il ne pourra pas se payer un parcours de golf. ..... à moins qu'il ne prétende au statut de membre d'honneur et de créateur de ce nouveau terrain de golf.

8.Posté par Pfuff le 27/02/2017 19:19 (depuis mobile)

C est vraiment gros doigt. Tak opposé à dr et surtout faire rapporter des voix pour bassire. Aret prendre creol pou coullion. Respect à nou.

9.Posté par Remi le 27/02/2017 20:22 (depuis mobile)

C'est de mieux en mieux, enfin de mal en pire avec TAK

10.Posté par KAFMALBAR le 28/02/2017 07:40

C'est vrai que les agriculteur n'utilisent pas de pesticides! MDR C'est quand même mieux un golf qu'un centre commerciale pour un écolo non?
Incompréhensible ils font des espaces verts entretenu et ce pseudo écolo est toujours pas content.

11.Posté par Julien le 28/02/2017 09:17

La question de l'eau est primordial en effet. Et la surface agricole aussi. Dommage que le maire actuel ne puisse pas concevoir l'ensemble de ces contraintes.

12.Posté par Roland le 28/02/2017 09:32

Ah mon sens les contraintes du territoire et les difficultés du Tampon devraient être une priorité pour lui. UN exemple sur la gestion de l'eau au Tampon, cela fait plus de 30 ans qu'il cherche une solution durable. ça commence à bien faire. régler avant tout le problème de l'eau pour nos agriculteurs avant de venir parler de golf....

13.Posté par bouboul974 le 28/02/2017 09:47

Tiens! donc Vincent Défaud est de reour au VErt

14.Posté par Alain Busser le 28/02/2017 11:06

@post10: Oui un agriculteur utilise des pesticides: Environ 2,5 kg par hectare et par an. Un terrain de golf c'est 18 kg par hectare et par an, il faut comparer ce qui est comparable. Par ailleurs le terrain est actuellement un pâturage, qui consomme probablement moins de pesticides que la moyenne. Enfin le "centre commercial pour écolos" n'est pas exclu, au contraire le terrain de golf n'en sera qu'une partie. Vous êtes "mort de rire"? C'est toujours mieux que mourir de cancer non? Et songez que si on fait un terrain de golf pour VOUS faire plaisir, c'est tout le monde qui sera condamné au lait aux hormones de l'élevage intensif bovin, auquel on viendra faute d'espace pour les pâturages. Franchement un peu d'altruisme de temps en temps ne ferait de mal à personne...

15.Posté par Estelle le 28/02/2017 11:26

C'est surtout l'aspect de l'eau qui inquiète. Déjà qu'au Tampon il y a des problèmes sur ce point, l'ouverture d'un golf en lieu et place d'une bonne gestion de l'eau me parait en décalage avec la réalité !
En accord avec cet aspect du courrier et le commentaire de Roland

16.Posté par petit calculateur!. le 28/02/2017 11:35

le conseiller de "developpement durable" de l'etang-sale a surtout peur de la concurrence pour le golf de l'etang-sale! il ferait mieux de dénoncer les conflits d'interêt, payer par les administrés de la commune dont il a la gestion avec son pot lacouture!.

17.Posté par lomaire le 28/02/2017 14:32

Pas de terrain pour les jeunes agriculteurs, mais des hectares pour jouer a la baballes, et cela appuyer par des élus . voila notre PIB !

18.Posté par vache a lé le 01/03/2017 19:23

Au lieu de faire un terrain de golf , il faut faire une carrière pour la NRL
Que pense Mister DEFAUD le béni oui oui de la région

19.Posté par GIRONDIN le 01/03/2017 19:48 (depuis mobile)

16. petit calculateur
Bien vu pour le golf de l'étang salé !!!!!!!

En + il doit s'agrandir, non ?

20.Posté par GIRONDIN le 01/03/2017 19:48 (depuis mobile)

16. petit calculateur
Bien vu pour le golf de l'étang salé !!!!!!!

En + il doit s'agrandir, non ?

21.Posté par Vincentdevrai le 04/03/2017 19:54

Voici les nouveaux gladiateurs Le Bras armé de Didi pour affronter Tak.
Bande de gouyaves aller rodes un travail pou fêt don!!!!'

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter