Société

Plaine des Cafres: Le givre inquiète les éleveurs


Plaine des Cafres: Le givre inquiète les éleveurs
Les éleveurs de la Plaine des Cafres ont fait appel à la Chambre d’agriculture pour constater les dégâts du givre cette année. Selon eux, "le phénomène de givre a commencé très tôt dans la saison hivernale et pourrait faire craindre une rupture en fourrage dans bon nombre de fermes des hauts".

Ils demandent donc à la chambre de constater "le mauvais état des parcelles de fourrages". Car si le givre persiste, les éleveurs estiment leur manque en fourrage à près de 60% pour la saison à venir : "Le givre a "grillé" les parcelles de Kikuyu (ndlr: variété de gazon) qui ressemble à la savane africaine".

Ils rappellent que les retards d’indemnités n’aident pas: "Actuellement les éleveurs sont en manque de trésorerie avec le retard alarmant des versements des aides européennes, et ce malgré les garanties de la DAAF à l'époque (manifestation du 2 mai 2016). En effet, si une partie des aides ont été accordées, plus de 3 millions d'euros n'ont toujours pas été versé à près de 360 éleveurs".
Mardi 19 Juillet 2016 - 11:16
Lu 1321 fois




1.Posté par Antipode le 19/07/2016 13:50
L'occasion de se reconvertir dans l'agriculture ! *L'élevage n'est plus possible, c'est trop d'horreurs, de pollutions, c'est écologiquement et éthiquement insoutenable !*

2.Posté par ENO le 19/07/2016 13:52
Si ça continue nous aurons des viandes congelées dès l'abattage des bœufs !

Mangeons végétalien et laissons vivre nos animaux !

3.Posté par Magouya974 le 19/07/2016 13:55
Toujours des plaintes, manque d'eau, trop d'eau, trop de vent, trop de givre, bref pas assez de subvention Arretez d'avoir la main tendu en disant " done a nous", J'aurai honte de vivre de subventions, d'aides... Si mon bizness ne marche pas je vais pas pleurer aupres de la CCI. Je fermerai boutique et changerai de metier.
Quand on voit le rapport qualité prix des produits agroalimentaires réunionnais ( boeuf, legume...) par rapport aux produits importés de métropole, y'a de quoi se poser quelques questions.

4.Posté par Antipode le 19/07/2016 14:02
L'occasion de se reconvertir dans l'agriculture ! L'élevage n'est plus possible, c'est trop d'horreurs, de pollutions, de pandémies, et maladies diverses ; c'est écologiquement et éthiquement insoutenable !

5.Posté par polo974 le 19/07/2016 16:53
eh, les mecs, c'est pas les vaches qui ont gelé. c'est les plantes.
alors pour faire de l'agriculture à la place, c'est pas le top (je vous dis pas les salades et tomates en cas de gel)...

mais il faut planter des trucs plus résistants au froid en fourrage.
le kikuyu est ok pour le bord de mer, pas pour les hauts (il supporte le sel mais demande de la chaleur), on est en droit de se demander quel est le con qui a mis ça dans les hauts...

et puis, au lieu de cramer la bagasse dans les centrales à charbon, hein...

6.Posté par anonyme le 19/07/2016 17:05
létat i donne a ou la route pour roule dessus la police pour protege a nous lacces au soin pour les démunis et i fo en plis i donne a zot largent pou in peu la frais
allé marché don .....
avant comment t i fai ?
laide par si laide par la et mais poukoi zot i fai in métier coma si pou pler derriere largent létat....
ben déconner

7.Posté par titi974 le 19/07/2016 17:16
Et comment ils font les agriculteurs d 'Europe quand les hivers sont long avec des températures négatives qui durent quelques semaines.....

8.Posté par le con le 19/07/2016 19:38
1) nous sommes a plus de 1000 metres d'altitude donc normal le givre
2 si on controle les paturages il faut comparer toutes les zones afin de savoir si c'est la faute au givre ou un mauvais entretien

9.Posté par calou le 19/07/2016 21:03
Actuellement c’est la coupe . Le bétail est friand des cœurs de canne que les agriculteurs laissent sur les champs.

L’herbe dans les hauts étant grillé par le givre et le bétail affamé, pourquoi toujours attendre des subventions ?

Pourquoi ces agriculteurs ne s’adressent-ils pas à leurs confrères d'en bas pour récupérer ces cœurs de cannes qui restent sur les champs et qui sèchent ?

Cela peut être une source de revenus pour les planteurs de cannes. Quant aux éleveurs, qu’ils incluent les dépenses supplémentaires dans leur budget et de ce fait, ils seront fiers d’avoir sauvé leur entreprise sans avoir à pleurer pour obtenir des subventions.

10.Posté par jean jouhis le 19/07/2016 21:05
mettez le chauffage
pauvres chochottes

11.Posté par kersauson de (P.) le 19/07/2016 21:06
au moins ca veut dire que la terre tourne et se regenere malgré la pollution
mettez des chaussettes a vos vaches

12.Posté par Antipode le 20/07/2016 09:41
Il s'agit de nourrir les gens, pas des animaux pour nourrir des gens (c'est 10 fois plus coûteux et polluant...) ; la Russie est le pays qui produit le plus de végétaux par habitants et c'est pas sous un tropique ;) que les éleveurs se convertissent à l'agroforesterie-permaculture et si nécessaire utilisent des serres enfouies, type Walipini !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales