Social

Pierrefonds: Un délégué du personnel s'enchaîne pour dénoncer un "mal-être"


Pierrefonds: Un délégué du personnel s'enchaîne pour dénoncer un "mal-être"
Ce matin, un délégué du personnel s'est enchaîné en guise de protestation sur le site de l'aéroport de Pierrefonds, à Saint-Pierre. Il lance un cri d'alerte en direction de la gouvernance du syndicat mixte. Vers midi, son camp a été levé pour des raisons de santé liées à la forte température.

Gérald Rochecouste, secrétaire du comité d'entreprise, délégué du personnel, a entrepris cette action "seul" dit-il, mais dit avoir reçu "le soutien" de ses collègues.

Son message s'adresse aux politiques qui gouvernent le syndicat mixte de Pierrefonds. "Il y a des risques psycho-sociaux qui sont avérés. Certains ont atteint des seuils pathologiques, d'autres sont en train de se former, précise-t-il. Selon lui, les rapports organisationnels entre tous les chaînons - de l'aviation civile à la police de l'Air en passant par la préfecture - méritent un diagnostic, puis la prise de mesures immédiates. Des personnels seraient au bord de la rupture, il parle de "mal-être" à Pierrefonds.

Depuis juillet 2013, une gouvernance à deux têtes, Patrick Lebreton-David Lorion (respectivement président et président délégué du syndicat mixte), a été installée jusqu'à la fin des municipales. "Nous avons sollicité cette gouvernance sans succès", fait savoir le délégué du personnel.

Une gouvernance qui a favorisé une paralysie décisionnelle ?

La gestion interne poserait problème. En cause, des conflits entre personnes. Ces conflits doivent être étudiés de près "pour atténuer ces risques psycho-sociaux chez les employés et même chez les cadres", déclare Gérald Rochecouste. "Des gens sont prêts à se taper dessus", ajoute-t-il. Un autre salarié approuvant l'action du délégué, explique: "Les cadres dirigeants ont un mandat limité qui fait qu'ils sont toujours tributaires des politiques qui ont le réel pouvoir de décision". Bref, la mise en place d'une gouvernance collégiale partagée entre Patrick Lebreton et David Lorion, qui devait pacifier le syndicat mixte jusqu'aux termes des élections, aurait eu, selon le personnel, pour effet de paralyser les prises de décisions.

"C'est un appel au secours que je lance", ajoute Gérald Rochecouste, qui s'empresse de dire que ce ras-le-bol est apolitique : "la preuve c'est que vous avez une présidence à deux couleurs politiques". Ce cri a, en partie, été entendu. Une rencontre avec l'un des deux présidents, à savoir David Lorion, lui a été promise. "J'attends, mon téléphone n'a toujours pas sonné".
Mardi 11 Février 2014 - 16:03
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2124 fois




1.Posté par lorema le 11/02/2014 16:54 (depuis mobile)
Pendant ma czrriere de fonctionnaire auxiliaire puis titulaire il y a eu plein de moments de mal etre qur j ai appris a gerer tout seul. Les personnels des grands aeroports en Asie et aux USA vivent avec plus de stress. Il faut relativiser les maux.

2.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 11/02/2014 21:37
un stress à pierrefond, avec 1 ou 2 vols par jour, heureusement qu'il ne travaille pas à la semitel, là il va connaitre l'insécurité et le mal être.

3.Posté par Jean-Pierre LAFFITTE le 11/02/2014 22:32
Cher "michel ravine blanche saint pierre",

On vous aura mal renseigné...

Vous semblez penser que seuls les vols commerciaux de lignes régulières constituent le trafic de l'Aéroport de Pierrefonds.

Vous passez outre les hélicoptères de travail aérien, ceux qui opèrent des vols touristiques, les militaires, celui du PGHM, les avions de tourisme, les écoles de pilotage, les ULMs qui remplissent eux aussi les missions pré-citées, les largages de parachutistes, les évacuations sanitaires... etc...

En tout, c'est plus d'une centaine de mouvements quotidiens.

Mais rassurez-vous, c'est une erreur commune. Nous avons l'habitude de voir notre travail dénigré et notre activité minimisée par ceux qui ne la connaissent pas.

Quant à votre avis sur le degré de stress des uns et des autres, il doit vous venir d'une solide formation en psychologie. Je vais donc dire à mon collègue au bord du Burn-Out qu'il fasse moins de bruit pour ne pas vous géner pendant la sieste.

Bien à vous.

4.Posté par rx le 11/02/2014 23:39
Tout va mal dans cet aéroport !! Ils prennent un sous-traitant pour gérer la sûreté aéroportuaire qui fait ce que bon lui semble ! Un patron de sûreté qui malmène ses employés !! Tout le monde ferme les yeux ! Celui-ci se fait passer pour victime ce qui est mieux que de se déclarer « Bourreau ». Des salariés qui en ont plus qu'assez du comportement souvent immature de leur patron ! On nous dit que la France est un pays démocratique mais quand on pose des questions et qu’on veut faire valoir ces droits on est tout simplement sanctionnés. Parce que malheureusement l’état protége ces « pseudos patrons ».
OUI ! L’aéroport de Pierrefonds connaît un véritable mal être notamment dans l’un de ces service indispensable au bon fonctionnement d’un aéroport La sûreté aéroportuaire ! Il serait temps que certaines personnes réagissent !!

5.Posté par La vox populi.com le 12/02/2014 01:55
@4
C'est pas la PAF qui gère la sûreté aéroportuaire?

6.Posté par noe le 12/02/2014 06:10
Comme quoi ... tout est bon pour se faire remarquer !

Des conneries sans plus !

7.Posté par annie le 12/02/2014 13:12
Disons bann employées la mairie St Louis ou Tampon. Banna lé habitué d'avoir des petits contract avec le maire, malheureusement à l'aéroport le maire ne fait pas la pluie et le beau temps

8.Posté par @ noe le 12/02/2014 16:09
Toi qui as tellement soutenu auprès du recteur le calendrier avec une rentrée la plus tôt possible en janvier (histoire d'aller glandouiller aux Seychelles en juillet-août ? cf un autre de tes nombreux commentaires), tu es particulièrement bien placé pour parler de "conneries sans plus". Sais-tu ce qu'on fait aux mauvais conseillers ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales