Politique

Pierre Vergès : "Les raisons de mon soutien à Jean Piot sur Saint-Louis"

Dans une tribune libre, Pierre Vergès explique les raisons de son soutien à Jean Piot, aux municipales de Saint-Louis.

Pour rappel, Jean Piot, initialement tête de liste du PCR dans la commune, a été désavoué au profit de Fabrice Hoarau. Mais Jean Piot a décidé de maintenir sa candidature, obtenant le soutien de Pierre Vergès.

Ce dernier "considère que les responsables actuels du PCR se trompent dans cette compétition électorale saint-louisienne"

"Que souhaite la population de Saint-Louis ? A l'évidence, retrouver un climat politique apaisé, en choisissant une équipe municipale soudée, dont le principal objectif sera de redresser les finances de la commune. (...)Le docteur Piot est celui qui a les qualités exigées pour assumer avec réussite cette lourde tâche", explique Pierre Vergès. Voici sa tribune libre :


Pierre Vergès : "Les raisons de mon soutien à Jean Piot sur Saint-Louis"
"Dans la vie politique, un engagement déterminé, même si nous l'estimons juste, peut nous amener à commettre des erreurs. Parmi ces erreurs figure, en ce qui me concerne, celle commise à la veille des élections cantonales et municipales de 2001.

L'importance de ces échéances électorales de mars 2001 était d'autant plus évidente que celles-ci s'inscrivaient dans un contexte de fracture de la société réunionnaise. En effet, La Réunion était partagée entre les partisans et les adversaires de la bi-départementalisation.

C'est pourtant à ce moment périlleux que j'ai été chargé avec d'autres responsables, au nom de la direction du PCR, de rencontrer Jean Piot. Il s'agissait de le convaincre de démissionner de son poste de conseiller général.

Celui-ci, brillamment élu 3 ans plus tôt, et respecté au département pour son sérieux et sa connaissance des dossiers, avait été prié par la direction du PCR, de démissionner de son mandat qui ne devait s'achever qu'en mars 2004.

L'objectif poursuivi était de laisser la place à Roger Hoarau, conseiller régional démissionnaire, afin que ce dernier soit candidat à une élection cantonale partielle qui s'ajoutait au  renouvellement de la moitié des conseillers généraux en mars 2001.

Jean Piot, dans son entretien avec nous à la permanence du PCR à Saint-Pierre, ne contestait pas qu'il détenait son mandat en grande partie grâce au soutien du PCR.

Estimant que les élections s'annonçaient difficiles, Jean Piot nous avait alors proposé de s'engager par écrit à démissionner. Mais il demandait que cette démission devienne effective et soit rendue publique après les municipales.

Malheureusement, notre "mandat de négociation" était strict : Jean Piot devait démissionner sans plus attendre. Il a donc accepté, à contrecœur.

Les conséquences de cette initiative s'avéreront désastreuses :

au 1er tour de ces élections cantonales, le candidat de la droite contre Roger Hoarau, s'est retrouvé en ballotage plus que favorable dans le canton de Saint-Louis. Dans le même temps, la liste qu'il conduisait aux municipales mettait en ballotage "serré" la liste du maire sortant Guy Ethève ;

au deuxième tour, il l'emportait largement dans le canton, et bénéficiant de cette dynamique, l'emportait aux municipales d'un petit écart de 267 voix sur Guy Ethève.

Malgré cette erreur stratégique, Jean Piot est resté fidèle au PCR.

En politique, il ne s'agit pas d'inscrire comme "règle d'or" le "droit à réparation" des erreurs commises. Mais les ignorer, et de surcroît les renouveler, ne peut que conduire leurs auteurs à prendre aujourd'hui une lourde responsabilité dans un contexte aussi difficile que celui de 2001.

En juin 2013, j'ai décidé de ne plus faire partie de l'organisation. Je préfère, comme je l'ai dit dans une tribune libre parue alors dans la presse, garder le souvenir d'une "grande famille" qui portait haut le flambeau de principes forts, notamment le respect, le désintéressement, la solidarité et  la fraternité, que d'aucuns reconnaissaient manquer dans les partis politiques traditionnels.

En tant qu'homme politique engagé, aux convictions inchangées, je voudrais donner mon point de vue sur ce qui se passe dans une commune qui souhaite "tourner la page".

Je sais que ce n'est pas la position adoptée par Paul Vergès. Cela n'affecte en rien le profond respect que j'ai envers lui. Cela n'entame en rien l'affection que je lui porte.

Par ailleurs, le respect envers des personnes qui se sont manifestées dans le passé, et pour certains encore aujourd'hui, par un engagement militant que je ne conteste pas, reste intact.

Mais je considère que les responsables actuels du PCR se trompent dans cette compétition électorale saint-louisienne. La voie de la sagesse nous dicte de soutenir celui qui conduira une liste susceptible de donner un signal fort dont l'écho dépassera les limites de Saint-Louis.

Ce signal s'adresse à des citoyens inquiets, mais motivés pour construire, ensemble, un avenir pour des générations qui ont grandi sans que certains s'en aperçoivent.

La création de la commune de La Rivière auraient aujourd'hui des conséquences incertaines au regard de la situation financière difficile de Saint-Louis et des restrictions budgétaires imposées par les gouvernements successifs.

Que souhaite la population de Saint-Louis ? A l'évidence, retrouver un climat politique apaisé, en choisissant une équipe municipale soudée, dont le principal objectif sera de redresser les finances de la commune.

Le docteur Piot est celui qui a les qualités exigées pour assumer avec réussite cette lourde tâche :

courage, celui de dire la vérité, quoi qu'il en coûte, en refusant de donner de fâcheuses illusions dans un contexte de difficultés budgétaires persistantes, et même croissantes, par des promesses inconsidérées ;

détermination, celle de protéger les plus démunis sans les dresser contre ceux qui, contribuables, ont aussi à assumer de plus en plus de charges financières ;

ouverture d'esprit - celle de faire le maximum pour rassembler au-delà de toute volonté partisane.

C'est ce respect envers ses interlocuteurs quels qu'ils soient, qui fera la différence ; c'est cette écoute sincère à l'égard de toutes et tous, qui fera la différence ; c'est cet appel à un engagement citoyen marqué par la considération envers chaque administré, qui fera la différence.

L'urgence est à la réconciliation de tous à Saint-Louis et à La Rivière, en transcendant les oppositions entretenues par des partis sur des bases parfois erronées.

C'est pourquoi j'appelle toutes celles et tous ceux qui veulent préserver un espoir pour les échéances futures, à voter pour la liste conduite par le docteur Jean Piot."

Pierre Vergès
Lundi 17 Février 2014 - 07:47
Lu 2805 fois




1.Posté par Saint Louisien le 17/02/2014 07:54
le meilleur moyen de flinguer Piot, car que dit-il?
Que Piot a toujours été un bon petit soldat aux ordres du parti ...pas terrible dans le fond...
Et puis le soutien d'un Vergès par les temps qui courent...même s'il fait semblant de ne plus être tout à fait d'accord avec papa.
D'autant qu'il se murmure que les Hoarau sentant le vent tourner ( un éclair de lucidité?) font le forcing pour se raccrocher à lui...S'il accepte , il est mort politiquement, déjà qu'il était plutôt transparent.

2.Posté par quand le fiston dit vrai , bonjour l'ambiance familiale le 17/02/2014 08:15
arrete maltraite à nous
" En politique, il ne s'agit pas d'inscrire comme "règle d'or" le "droit à réparation" des erreurs commises. Mais les ignorer, et de surcroît les renouveler, ne peut que conduire leurs auteurs à prendre aujourd'hui une lourde responsabilité ( ..)
Cela ressemble étrangement à ce qui se passe sur Sainte -Suzanne
Merci pour cet éclairage Pierre

« courage, celui de dire la vérité, quoi qu'il en coûte, en refusant de donner de fâcheuses illusions dans un contexte de difficultés budgétaires persistantes, et même croissantes, par des promesses inconsidérées »
Et oui Pierre, la vérité éclatera encore et encore et cela pour évincer les massacreurs de la démocratie et ceux qui ont mis votre parti en déroute, c'est de la déconfiture

Je vous félicite pour votre analyse censée et clairvoyante.
Mais voyez vous dans ce parti , seuls les anciens décident et ignorent et humilient ceux qui les ont servi, n'est ce pas ? Après on vous maltraite de traître


3.Posté par l''''econome le 17/02/2014 09:05
Le recul avec la direction du PCR a apporté du bon à Pierre Vergès, une ouverture d'esprit certaine et un brin de sagesse en plus, c'est qu'il vieillit bien le petit Pierre. Je n'ai jamais été un farouche partisan de cet homme ni de son parti mais ce qu'il dit dans sa tribune et l'essence même de la vérité que les actuels dirigeants du PCR se bornent à ne pas voir. Piot est mieux placé que Hoarau, père ou fils peu importe pour gagner et redresser Saint-Louis. 2001 risque bien d'être renouvelé à cause de personnages avides de pouvoir, qui savent qu'ils ne vont pas gagner, mais ils feront tout pour faire perdre également le mieux placé. Après mars 2014 la bande des 4 seront remis en cause avec la débâcle que le PCR va prendre, la vérité sur leur incompétence sera étalée et il sera peut-être temps de créer un nouveau parti, mais ce sera aux militants d'en décider ou du moins ce qu'il en restera.

4.Posté par Qui ? le 17/02/2014 09:18
C'est qui ce pierre verges ?

5.Posté par Le Port le 17/02/2014 09:29
Il faut balayer le PCR actuel, sur toute la Réunion. Même au PORT!!!

6.Posté par Payet Léonie le 17/02/2014 10:04
Rappel et analyse juste et éclairé. Il est évident que seul le docteur Jean PIOT peut faire tourner la dernière page de cette malheureusement trop longue période noire de la commune de Saint-Louis. D'ailleurs, l'ancien maire Guy ETHEVE que tout les Saint-Louisiens regrettent a choisi de faire confiance à sa loyauté et ses compétences.
Moi-même militante, je comprends parfaitement Pierre VERGES, Saint-Louis a besoin de retrouver la sérénité pour regarder l'avenir. Les autres candidats ont d'autres motivations. Il ne faut pas s'attarder sur eux, la population sait parfaitement ce qu'ils valent.
J'espère de tout coeur que les électeurs de Saint-Louis ferons preuve de lucidité et de sagesse en accordant dés le 1er tour leur confiance au docteur Jean PIOT. En tout cas, moi, ma famille, mes amis et mon quartier nous nous mobiliserons derrière lui.
Le reste ce n'est que mouchage et médisance

7.Posté par noe le 17/02/2014 10:19
Sait-il que 101% des réunionnais s'en fichent de sa décision ?

8.Posté par Archi noe le 17/02/2014 10:56
@noe sauf toi parce que tu commentes, que Zinfos publie cette prose que tu lis, et les 752 visiteurs comme indiqué. La camomille c'est bon, même la journée lol Sacré noe !!!

9.Posté par SAINT -LOUISIEN EN COLERE le 17/02/2014 11:14
Depuis qu'il s'est éloigné de la direction de son parti ,Pierre Vergés semble se rendre compte de la nuisance des orientations , des méthodes , de l’autoritarisme ( mais apparemment pas du népotisme!) du P.C.R. !!! " Jean Piot est resté fidèle à son parti " ,dit-il ...Peut être parce que son Père était "communiste" -des années 1946" -"et le fils ne peut pas oublier dans quelles conditions scandaleuses inouïes , il a été éliminé de la mairie de St-louis ...MAIS ,CE QU'IL NE SAIT PAS SANS DOUTE PAS , JEAN PIOT , C'EST COMMENT LE P.C.R DE PAUL VERGES , a procédé - pour écarter Hippolyte Piot du poste de Conseiller général - quand il est revenu s'installer dans sa ville natale et - placer "deux jeunes loups" du parti , deux Tamponnais, "les frères Hoarau " ( qui n'ont jamais habité dans cette ville d'ailleurs , sauf Claude pendant une courte période !)!

MONSIEUR PIERRE VERGES ,PRENEZ ENCORE UN PEU PLUS DE RECUL ET VOUS VERREZ, VOUS CONSTATEREZ QUE VOUS NE CONNAISSEZ PAS BIEN L' HISTOIRE DE VOTRE ( OU VOTRE ANCIEN ) PARTI !!!!

10.Posté par blabla le 17/02/2014 14:26 (depuis mobile)
En clair Pierre Vergès éjecté pat Langenier le seul coco honnête se cherche un poste DGS Dir cab à saint-Louis ça va chercher dans les 10.000 euros par mois. Et surtout quelle compétence! Pauvre Saint-louisiens vos ennuis sont pas finis.

11.Posté par blabla le 17/02/2014 15:42
@blabla : peut-être que Pierre Vergès n'est pas à ton image. En tout cas, si ce n'était pas son intention, tu auras pu cracher ton venin, et tout le monde aura oublié ton procès d'intention. C'est vrai que tu pourras toujours être rassuré : qui connaît blabla ?

12.Posté par @post 10 le 17/02/2014 15:58 (depuis mobile)
Post 10 tu à tout dis.

13.Posté par si J'étais Pierre le 17/02/2014 18:09
Je la fermerai

14.Posté par franchement le 17/02/2014 19:08
Qu est ce qu on s en tape!
Circule, y a rien a voir!
Pauv ti garcon de riches exploiteurs
Et endormeur public
Fais toi oublier
Qu est. Ce qu on s en fiche de ton avis!

15.Posté par Doliprane le 17/02/2014 21:25
C'est marrant ces commentaires des post 12, 13, 14. 1655 visites sur cet article et soit-disant tout le monde s'en fout. On dirait des dignes clones de Béria, le fâcheux larbin de Staline chargé de la censure. En fait, zinfos devrait revendiquer des subsides de la Sécu pour préservation de la santé de ce genre de lecteurs qui se défoulent nerveusement au lieu de s'adonner au sport du KKK (LOL).

16.Posté par OLIVIER le 17/02/2014 21:38
Ce fils à papa qui n'a jamais rien fait dans sa vie, sauf utiliser sa filiation avec Pol, est un vieux cheval de retour. S'il voulait flinguer le bon Docteur PIOT il ne ferait pas autrement que de pondre sa tribune de soutien. Car il est un véritable repoussoir électoral. La où P´Tit Pierre passe le parti trépasse. C'est ce que disent les derniers militants du PCR sous le manteau. C'est un espercuit qui est ne avec une cuillère en argent dans la bouche. Mais l'argent provenait de la vente des vignettes du PCR et de Témoignages. Il a toujours vécu sur le dos des militants du parti et des contribuables. Je ne retiendrais qu'un seul mot dans son verbiage : " le désintéressement ". Quel hypocrite ce P´tit Pierre. C'est un vraiment petit.

17.Posté par Dada le 17/02/2014 22:51
@ post 7 et post16, félicitations c ça.

18.Posté par Dimitri ALAIN le 18/02/2014 07:20
IL n'a pas le charisme et le niveau de son père qu'il se taise ce personnage inutile ,,,,,,,

19.Posté par dédé le 18/02/2014 10:30
Doliprane poste 15: rien compris à ton charabia.
Dire ce qu'on pense c'est de la censure stalinienne alors?
C'est plutôt toi qui as un problème avec la liberté d'expression mon petit bonhomme. ça fait froid dans le dos de se dire que tu es peut être un politique toi même? Sur le fonds de la question je n'ai pas d'avis je m'en contrefouts mais laisse les gens s'exprimer.

20.Posté par @ dédé vs Doliprane le 18/02/2014 12:16
Ce que semble avoir voulu dire le "petit bonhomme" Doliprane, mon grand bonhomme dédé, c'est qu'avec de tels invectives, les posts visés pratiqueraient la censure s'ils en avaient les moyens. Pas d'arguments développés, que des trucs du style "casse-toi pauvre c.." C'est très instructif. Au moins toi, tu es clair, tu t'en fous. Moi, ce qui m'a interpellé, ce sont les méthodes pratiquées par le PCR en 2001 (ça fait 13 ans !). Chacun son style !

21.Posté par mbp le 30/03/2014 20:52
encore un qui a la memoire courte

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales