Régionales 2015

Pierre Vergès: "Le sprint final...vers l'impasse en matière de déplacements"

L'ancien vice-président du Conseil général en charge des Transports adresse une tribune libre relative à la question des déplacements dans le cadre des élections régionales de décembre 2015 :


"Les propositions diverses des candidats méritent de nombreux commentaires. J'aurai peut-être l'occasion d'y revenir. Mais je m'attacherai ici à apporter ma contribution dans un domaine qui me semble essentiel : l'avenir des déplacements, notamment collectifs.

Tous les candidats se sont engagés à réaliser des infrastructures lourdes. La première question à se poser est : avec quels moyens ?

D'emblée, constatons, parce que les analyses financières ont été faites, l'absence de marges de manœuvre frappant l'ensemble des collectivités concernées.

D'abord la Région. La Chambre Régionale des Comptes et le Cabinet spécialisé Klopfer ont conclu à une capacité d'investissement quasi nulle de la Région dans les années à venir, même en cas de maîtrise budgétaire du chantier de la nouvelle route du littoral, qui connaît pourtant de sérieux aléas, apparents (l'approvisionnement en matériaux notamment), et "cachés" (par exemple le problème de l'instabilité des sols sur le tracé devant accueillir les piles du viaduc).

Pour bien comprendre l'enjeu, il faut être conscient qu'une politique de déplacements durables doit mobiliser TOUS les acteurs concernés. Et chacun sait que le Département et les communes, comme les communautés d'agglomérations, se plaignent - à juste titre d'ailleurs - des effets désastreux des mesures nationales : d'abord du gouvernement Sarkozy-Fillon de geler les dotations aux collectivités, ensuite du gouvernement Hollande-Valls de réduire celles-ci.

C'est dans ce contexte que le Département a recentré la réorganisation du réseau Car jaune sur ses compétences, et RIEN QUE sur ses compétences. Résultat : malgré des recettes supérieures à celles attendues contractuellement, des difficultés persistent du fait, d'une part, du refus du Département de renforcer le réseau avec des bus supplémentaires, et d'autre part, du refus des réseaux locaux de se renforcer en conséquence, en ne se greffant pas suffisamment sur ce réseau armature avec des correspondances adaptées. Réseau armature dont la responsabilité va bientôt être transféré du Département à la Région, ne l'oublions pas.

Pourquoi les communautés d'agglomérations, responsables de ces réseaux locaux, n'ont-elles pas pris les mesures indispensables ? La réponse réside dans un choix financier, car les options retenues par les élus concernés, par ailleurs candidats aux Régionales, le montrent : réduction du montant annuel envisagé pour les futures délégations de service public du TCO comme de la CINOR, pour ne citer que celles-ci.  

Et pourtant, chaque candidat y va de son projet qui, comme pour le réseau Car jaune, se heurtera aux difficultés de correspondance adaptée à la nouvelle infrastructure proposée, pour peu que celle-ci se concrétise et ne reste pas au stade de promesse de campagne irréalisable financièrement.

Car je le répète : une fois accompli le voyage par voie ferroviaire, il faut bien que les usagers prennent un réseau local qui ne soit pas bloqué du fait du partage de la voirie routière de plus en plus embouteillée. Et on en revient à la réduction de l'offre proposée par les communautés d'agglomération, où la mise en œuvre de voies réservées aux transports collectifs est totalement absente du débat.

Monorail ? Pas cher ? En investissement, sûrement moins qu'un vrai projet ferroviaire. Sauf que le fonctionnement est onéreux. Puisque surélevé par rapport à la voirie routière, ce qui ne va pas sans poser des problèmes d'intégration paysagère en milieu urbain, il faudra des aménagements respectant les exigences d'accessibilité, notamment aux personnes à mobilité réduite. De plus, s'il s'agit par exemple d'une solution pour les usagers automobilistes venant de l'Est, il faudrait préciser où vont se trouver à Sainte-Marie les parcs relais pour les dizaines de milliers de voitures concernées.

Un tramway de Saint-Benoît à Saint-Denis, pas un tram-train, comme l'a précisé Huguette Bello lors d'une matinale sur Radio Réunion ? Cela signifie une vitesse réduite du tramway puisque desservant les communes de l'Est. Ensuite, à quel coût, et avec quel argent, puisqu'en plus de la dépense assumée avec sans doute des surcoûts pour la NRL, il y aura de lourds investissements (587 millions d'euros valeur 2015) pour le fameux boulevard Nord cher à Gilbert Annette ?

Un réseau ferroviaire de Saint-Benoît à Saint-Pierre voire Saint-Joseph, comme le préconisent Thierry Robert et Patrick Lebreton ? Si la proposition a le mérite de fixer un objectif sur la quasi-totalité du territoire habité, encore faut-il préciser les tronçons prioritaires, et là aussi avec quels moyens financiers.

Il y aurait encore tant à dire à ce sujet. D'ores et déjà, quelques interrogations :

- puisqu'il est indispensable d'avoir des voiries réservées aux transports collectifs pour garantir la régularité du trafic, afin d'avoir des correspondances avec le moindre temps d'attente, en ville comme en milieu inter urbain, va-t-on construire de nouvelles voies dédiées, où et avec quel argent, ou bien va-t-on devoir partager la voirie existante, ceux voulant garder leur liberté de circuler dans des voitures acceptant de partager le réseau actuel, déjà saturé ?   

- puisque les moyens financiers sont réduits, quand on sait que les transports collectifs n'absorbent qu'une portion congrue des déplacements, mesure-t-on ce qu'il faudra comme moyens financiers ne serait-ce qu'en cas de doublement de la fréquentation par bus, pour ne pas aggraver le questionnement avec un tronçon ferroviaire ?

- enfin, sachant que les moyens financiers actuels résident principalement dans la taxe sur les carburants, par le biais du FIRT (fonds d'investissement routier et de transport), comment généraliser les transports collectifs sachant que cela affectera par voie de conséquence les recettes perçues sur du carburant qui serait alors moins consommé ?

Pour conclure, je dirai que l'enjeu des déplacements est trop important pour être traité superficiellement. Les défis à relever sont tels que les candidats auraient intérêt à en appeler à la conscience citoyenne. Et ce avant que les difficultés ressenties ne deviennent tellement insupportables que des mesures à l'emporte pièce soient prises ici et là, tout en montrant du doigt "l'autre", bouc émissaire tout trouvé, ainsi que je l'ai écrit dans ma  tribune libre du 20 mai 2015 sur le projet régional par ces mots : "Le projet doit bien sûr affirmer un accord sur des points essentiels.

En tout état de cause, il ne peut être un catalogue de mesures dont la mise en œuvre dépendrait de l’Etat voire d’autres partenaires, car le citoyen pourrait y voit une énième manœuvre pour leurs auteurs de se dérober une fois l’élection passée."

Pierre Vergès
Samedi 7 Novembre 2015 - 20:40
Lu 2375 fois




1.Posté par PATRICK CEVENNES le 07/11/2015 20:18
fukcd473
Heureusement que l'on vous a foutu à la porte de la Région en 2010.
Car nous ferions aujourd'hui exactement les mêmes constats.
Vous oubliez de préciser que le budget du projet "Tram-train" n'était même pas bouclé !
Un peu trop facile de tirer sur le pianiste !

2.Posté par Espèce en voie de disparition le 07/11/2015 20:25 (depuis mobile)
Pierre Vergès i bouge encore ?

3.Posté par GIRONDIN le 07/11/2015 21:08 (depuis mobile)
C''est une bonne analyse.
Dommage que le tram train n''était pas financé et Quid de l''alimentation en électricité.
Oui comment les candidats vont-ils financer leur projet de train/tram/monorail?

Alors KELTRAIN©®?

4.Posté par @GIRONDIN le 07/11/2015 22:02
Le tram train nécessitait une rallonge de l'Etat de 200 millions d'euros, pour rendre acceptable la redevance d'exploitation sur 40 ans (à comparer avec les surcoûts de la NRL qui seront ENTIÈREMENT à la charge de la Région selon les accords de Matignon 2 conclus par le "fin négociateur" Didier Robert selon les propos du 1er Ministre François Fillon, avec les coûts supplémentaires de 585 millions d'euros du boulevard nord faute de quoi les bouchons sur la NRL commenceront à La Possession sur la NRL, et les rallonges financiéres acceptées par le gouvernement Hollande du projet de TGV Lyon-Turin). DR a refusé de négocier cette rallonge. Quant à la légende urbaine d'une consommation excessive d'électricité, il faut être précis : dans le dossier du tram train, la consommation une fois réalisé le tracé de Saint-Benoît à Saint-Pierre correspond à 5 %, je dis bien 5 % !!!, de la production d'électricité annuellement à la Réunion en 2010 (à comparer avec la compensation envisagée par l'installation sur tout le tracé de la route des tamarins de panneaux photovoltaïques, projet intégré au projet GERRI, prévu par le ministre Borloo dans le gouvernement Sarkozy, et enterré la encore par le fameux négociateur DR). Comme n'ose pas le dire PV, on va être bien dans la m....

5.Posté par Magestic le 07/11/2015 22:33
Il est toujours plaisant de voir comment et avec quel aplomb les ignorants parlent et affirment des contres vérités. Le tram train n'était pas financé, quelle ineptie. La on voit comment des mensonges électoraux de 2010 deviennent peu à peu dès vérités ou de fausses vérités que certains gobent. Informez vous ou restez muets.

6.Posté par UN HABITANT de la marine ste suzanne le 08/11/2015 07:04
COMMENT POUVEZ VOUS UNE ANALYSE AUSSI RIDICULE après votre fiasco pour les car
jaunes
tous responsables ou chef d entreprise récupère de l argent là ou il y PAS VOUS
pendant des années je me déplaçait en voiture maintenant en bus
mais dite vous bien que j ai pu constater le travail D UN INCAPABLE
d une personne qui ne valait rien et était protéger par son père et son partie
avez vous penser la douleur de ses personne ÂGÉE DE SES HANDICAPE DES MÈRE DE FAMILLES NON par se que vous penser qu a vous """ rien a foutre des réunionnais comme votre partie
et vous oser faire une tribune LAISSER LES GENS CAPABLE FAIRE PAS VOUS
maintenant on peut constater le résultat
D UNE PERSONNE QUI ÉTAIT A LA BOTTE DE SON PÈRE ET DE SON PARTIE PENDANT DES ANNÉES
laisser les gens compétent parler de transport et surtout rester ou vous êtes
OU BIEN RETOURNER EN CAVALE MAIS CETTE FOI ON NE DÉPENSERA PAS RIEN POUR RECHERCHE ON METTRA DANS LE TRANSPORT

7.Posté par JMR974 le 08/11/2015 07:45
Après la photo du débris du Port, voilà le fiston. A quand la fifille et tout le troupeau. La famille Vergès est le déshonneur de la Réunion. Leurs héros ont été Staline, Ho Chi Minh et Pol Pot. La seule chose que l'on ne peut pas leur reprocher c'est d'avoir versé le sang. Mais notre justice française y veillait. Espérons la disparition prochaine de ces individus de la scène politico-médiatiique réunionnaise. Ils ont fait assez de dégâts.

8.Posté par JO le 08/11/2015 08:41
Je le comprends, il a eu le même problème quand il a fui ses responsabilités lors de sa cavale, il y avait trouvé des impasses pour tous ces déplacements, vu que la police lui courrait "soi-disant" après.

9.Posté par Bilinbi le 08/11/2015 09:08
Les Vergès et et sa bande reste une tragédie créole dans "Vi souvien toujours", un supplément du JIR dans lequel Tillier a brossé un portrait de cette famille descendant d'esclavagiste qui a gardé le même comportement de mépris vis à vis de la population. Post 7, il n'y a pas seulement que vous avez cité, le grand père Raymond fit allégeance au Maréchal, le gouverneur Aubert était un peu son héros

10.Posté par magic le 08/11/2015 11:42
Vergès, un nom a faire apparaître dans le livre des records, des plus grand perdants! L'avocat de l'indéfendable, celui qui a su faire accuser a vie des clients innocents et qui est mort ruiné (Jacques) celui qui est a l'origine des lycées spécialisés dans la formation des chômeurs (Paul) et Pierre, les fils qui a tout appris dans sa famille, notamment l'art de savoir disparaître et réapparaître, comme un magicien, bref l'art de furie.

11.Posté par VPV le 08/11/2015 14:25
Pourquoi encore donner des tribunes à ce type de personnage détesté de la population ? Il ne représente plus rien si ce n'est les dérives idéologiques et financières ; Zinfos doit se remettre en question, il y a des gens plus intéressants et honnêtes que ce rejeton pourri gâté par la naissance et son papa ? BOYCOTT !

12.Posté par magou ouille le 08/11/2015 15:50 (depuis mobile)
Paris a demande a la region de favoriser l entreprise retenu?

13.Posté par GIRONDIN le 08/11/2015 21:04
http://www.batiweb.com/actualites/collectivites-territoriales/pas-de-financement-pour-le-projet-de-tram-train-a-la-reunion-02-06-2010-16180.html
""""""""""""""""""""""""""Dans un courrier daté de jeudi, le Premier ministre François Fillon avait indiqué à l'actuel président de région Didier Robert (UMP) que le gouvernement « ne prévoit pas d'attribuer à la région Réunion une dotation de fonctionnement affectée au tram-train, sous forme de dotation ferroviaire ou sous toute autre forme que ce soit ». Le projet de tram-train, d'un coût de 1,6 milliard d'euros, devait permettre de réaliser une voie ferrée de 40 kms reliant le nord et l'ouest de l'île et desservant cinq communes, dont le chef lieu Saint-Denis. Le groupement Tram'Tiss n'a pas souhaité réagir à la fin du projet, attendant un courrier officiel de la Région. Le 13 avril, il avait menacé la Région de devoir payer un lourd dédommagement en cas de rupture unilatérale de contrat."""""""""""""""

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales