Social

Pierre-Henry Maccioni : “Les exactions qui ont eu lieu au Chaudron ont été préparées”

Le préfet de La Réunion a récompensé de la médaille d’argent et de bronze les quatre agents des forces de l’ordre blessés lors d’échanges avec quelques individus isolés qui avaient choisi le Chaudron comme terrain de bataille. La préfecture redoute une reprise des exactions, ce soir.


“Je fais la différence entre une manifestation légitime et démocratique et le fait de faire face à des actes inconsidérés qui relèvent de la délinquance”. Hier soir au Chaudron, les individus étaient venus avec un objectif précis.
 “Les cocktails Molotov ne se fabriquent pas en un quart d’heure, derrière ce qui s’est passé hier soir, il y a toute une organisation”, a dit tout à l’heure Pierre-Henry Maccioni, responsable de l’ordre public.
La réponse de l’Etat et de forces de l’ordre a été à la hauteur des agressions “avec utilisation d’armes à feu”.
“Nous avons pu grâce aux moyens nouveaux de la Gendarmerie nationale : un hélicoptère muni d’un dispositif de vision nocturne et d’une caméra à infra-rouge, filmer l’ensemble des manifestants qui se trouvaient sur les toits. Certains cagoulés ont balancé des cocktails lacrymogènes, sur les forces de l’ordre”.
Les coupables seront arrêtés et poursuivis “en liaison avec le procureur Doumas. La plupart de ces personnes ont été identifiées, photographiées ou filmées”. Ce travail des forces de l’ordre a été d’ailleurs récompensé ce soir.
Le préfet a en effet remis la médaille d’argent à José Julio Domingues de l’escadron 13/1 Satory Versailles, et la médaille de bronze aux sous-brigadiers Jean-Pierre Pages, Thierry Lépinay, Philippe Bigot, blessés lors de leur action de maintien de l'ordre.

Mercredi 11 Mars 2009 - 19:42
Jismy Ramoudou
Lu 1206 fois




1.Posté par El bourracho le 11/03/2009 20:15
Bravo Monsieur le Préfet. Ne mâchez pas vos mots contre ces nervis à la gomme.
Quand on sait que la mairie de St-Louis était fermée hier comme le 5 mars, il y a effectivement des coups de bâton qui se perdent.
Un Préfet né à la Réunion avec un nom corse. Ca s'est de la provoc. Vous devriez essayer de parler créole avec l'accent corse.
Tenez bon, la majorité silencieuse est avec vous. Silencieuse jusqu'à un certain point, car on ne sait jamais, nous pourrions organiser une contre-manifestation en demandant aux agriculteurs de baisser leur prix, de faire le barrouf devant les compagnies aériennes, de prendre en otage les sociétés de téléphonie-internet-satellite-portables-assurances-prix des véhicules. Enfin, tout ce qu'à oublié le gospel en costard.
Si d'autres internautes ont des idées, allez-y.

2.Posté par HATBACH le 11/03/2009 20:16
Voila, la réponse et elle est très bonne. Félicitation à Mr le Représentant de la République sur l'Ile de la Réunion. Félicitations aux récipiendaires et bon rétablissement!

3.Posté par boyer le 11/03/2009 20:29
Les communiqués des syndicats UNSA police et FO police relaté sur RFO disent plutot que la hierarchie de la police (ou de la préfecture) à été incompétente.


4.Posté par reunionnaise le 11/03/2009 21:49

Le nouvel hotel de Domenjod a ouvert ces portes dernierement et vous informe qu'il reste des suites libres en pension complète : personnel accueillant et stylé en livrée de palace 4 étoiles, service de restauration en chambre, esthétique des lieux soignée, securité garantie pour éviter toute intrusion, et pour occuper votre temps libre, TV avec toutes les chaines, salle de sport et massage personnalisé pendant les bains.

Réservation non obligatoire et collocation possible dans le cadre du tarif de groupe.

5.Posté par Trouillomètre au maximum le 11/03/2009 22:34
"derrière ce qui s’est passé hier soir, il y a toute une organisation"

Pas besoin d'être grand clerc pour le savoir ... et imaginer des noms ...

6.Posté par Jean de La Rivière le 11/03/2009 23:13
Il n'y a rien de plus à dire que nous avons déjà dite: la chance de La Réunion est d'avoir aujourd'hui le préfet Maccionni y représentant l' Etat. La vigueur de la réaction, la noblesse imédiate de ce geste de décorer les policiers blessés qui marque la reconnaissance publique pour ceux qui servent le bien public , voilà qui est digne d'une certaine idée de la France.

Larivière

7.Posté par Moi même le 12/03/2009 00:00
Bravo! Décor a zot parce que zot la fé zot travail ? pas mauvais...et encore là c'était "rienk" 2/3 pti z'émeutes...si zot l'avé fé l'Irak ou l'Afghanistan vréman ben koman noré té don ? et lé zot' ga té là, en renfort, ban'na i compte pou la po patate ? mwin mi di si i donn médailles, donn' toute, sinon donn pa personne ! kel train sa ? koméla in médaille égal in balle ?? courage i mesure en fonction du nombre de cicatrices que ou néna sa don??? pfff, n'importe kwé !

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/03/2009 01:40
faut se prendre une balle pour être décoré...? certains vont prêter leurs flancs pour la gloire ?
totalement ridicule cette remise de décoration...pourquoi n'avoir pas décrété le couvre feu sachant que les évènements étaient préparés d'avance...? nécessité de discréditer ? volonté de laisser faire ?

le courage aurait consisté en la mise en place d'un couvre feu...encore une fois, l'Etat passe pour ce qu'il n'est pas..et c'est bien dommage !

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/03/2009 01:45
merci boyer, d'apporter d'autres échos que l'auto satisfaction et la propagande démago de la préfecture..

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/03/2009 02:04
le Préfet n'a donc pas décrété le couvre feu afin de permettre aux forces de l'ordre de tester leur joujou (hélico, infra rouge, etc..)...le courage dont vous auriez du faire preuve, monsieur le Préfet, aurait consisté à prendre une décision courageuse qui aurait renforcé votre image et celle de l'Etat dont vous êtes le garant...

mais bon, après le post de pierrot dupuy, je me pose de plus en plus de question..pourquoi un couvre feu, gage de sécurité pour les biens et les personnes, n'a t il pas été décidé ..? MAM s'y opposait-elle? les RG n'étaient ils pas assez au courant ..?les écoutes téléphoniques pas assez surveillées?

11.Posté par Benjamin Franklin le 12/03/2009 02:24
Ouais, les méthodes utilisées par les casseurs étaient les mêmes qu'en 91, seulement le hic, c'est que la police a évoluée en moyen technologique depuis. C'est totalement déséquilibré.

12.Posté par FRANCO le 12/03/2009 10:56
Curieux : à la Réunion personne ne se péroccupe des Européennes qui sont nos toutes prochaines élections. Toute l'agitation sociale et politicienne que le PCR, depuis quelques mois, via son "dalon de terrain" Ratenon, cherche à provoquer par rapport aux prix des carburants (mais pas des billets d'avion !) sur lesquels il connaît parfaitement les causes et donc les moyens d'y mettre le hola, vise à remobiliser ses électeurs. N'ayant pas été à la hauteur avec ce brave Jean Hugues Ratenon, avec le cuisant fiasco de Ti Pierre en novembre lors des négocations avec le Préfet et les transporteurs, le PCR, du moins le clan Vergès, a décidé, profitant du contexte des Antilles, de mobiliser leur voisin de lotissement aux Jujubes de la Possession, leur courroie de transmission, ivan le terrible de la CGTR, notre Tarass Boulba peï, pour faire monter la pression et créer la situation recherchée pour que, comme en 1991, cela débouche sur une grande victoire de notre "Sauveur suprême", non plus l'homme en blanc très discret ces temps-ci, mais notre Sauveur professionnel, l'illustre Paul Vergès qui ainsi pourrait l'an prochain assurer sa réélection à la région, et à l'argent public, et, une fois réélu, passer le relais à son fils Pierre. Pour ce qui est du mausolée, sa Fumeuse Maison des Civilisations, il est en route, bien qu'un peu en retard, mais .... se fera-t-il vraiment ? Et toutes ces manoeuvres vont-elles aboutir aux objectifs voulus par la clique Vergès du PCR ? Rien n'est moins sûr car depuis les législatives de 2007 et les municipales de 2008 les Réunionnais paraissent avoir compris beaucoup de choses et notre cher grand timonier, qui n'avait été élu en 2004 qu'avec 135 000 voix sur 450 000 inscrits soit moins de 1 Réunionnais sur 3 a légitimement beacoup de souci à se faire ! C'est pas gagné d'avance, même avec une collusion UMPCR !

13.Posté par Trouillomètre au maximum le 13/03/2009 09:23
Pour une fois le JIR ose. Attention ! Le journaliste qui a écrit cet article ci dessous risque sa place ! Aurait-il publié en cachette après 18h00 après le départ des patrons ?

La « CGTR » mise en cause. Au cours de leur audition, deux prévenus qui avaient participé aux émeutes durant la manifestation mettent en cause plusieurs syndicats et plus particulièrement la CGTR. Ainsi le jeune Salazien raconte à la barre : « je n’ai pas mesurer qu’il y avait un risque de blessures car ils (les policiers et gendarmes mobiles) avaient des casques et des armures. J’étais avec des membres de la CGTR », poursuit le jeune homme. « Ils nous ont dit que jeter des pierres sur les voitures de police ce n’était pas grave mais que l’on ne devait pas tirer sur les véhicules de pompiers. Je ne comprenais plus rien. Il y avait de la fumée partout. Des gens couraient alors j’ai fait comme tout le monde. » Éric Lefranc lui aussi explique. « J’étais avec un groupe d’une trentaine de personnes devant la préfecture. On commençait à mettre nos T-shirts sur la tête. Alors, plusieurs dizaines de personnes avec des T-shirts de la CGTR sont venues vers nous et elles nous ont dit que l’on pouvait commencer à lancer des galets », raconte-t-il même si la présidente du tribunal tente de modérer cette déclaration en expliquant que le syndicat a distribué de nombreux T-shirts et qu’il n’est pas certain que les personnes ayant dit cela fassent réellement partie du syndicat. Mais leur thèse a été confirmée par l’une des avocates de la défense qui affirme qu’ils ont suivi les harangues d’un syndicat et plus particulièrement celles de la CGTR

14.Posté par Trouillomètre au maximum le 13/03/2009 09:51
10. Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/03/2009 02:04
le Préfet n'a donc pas décrété le couvre feu afin de permettre aux forces de l'ordre de tester leur joujou (hélico, infra rouge, etc..)
_________________________________

Ah Ah Ah
Bravo à nico de rétablir la vérité !

Voila le scénario qui a dû se produire :

- Colonel de la Gendarmerie : "Bonjour monsieur le Préfet, tu pourrais pas faire monter en mayonnaise une manifestation ? oui oui, faudrait qu'on teste notre nouveau joujou là, ouais les machins infrarouge et tout ! C'est super ..."

- Le prefet : "Tu peux pas tester n'importe quand ? en passant n'importe quelle nuit au dessus de n'importe quel quartier ?"

- "oui bien-sûr, mais c'est pas drôle ! si on pouvait en profiter pour bastonner un peu, ça dérouillerait les mecs"

- "T'as raison, tiens je fais venir 3 escadrons de gendarmes mobiles de métropole, comme ça en plus ils pourront toucher des primes de déplacement. Ca fera tourner les avions et l'économie. En plus si on cassait un peu le Chaudron, il faudra reconstruire, ça boosterait les entreprises. Rien de tel qu'une guerre pour relancer l'économie quand tout va mal, c'est connu hein : regarde le Japon et l'Allemagne après 1945 ! En plus Sarko il sera content si on peut inventer des histoires de complot sur les syndicats".


Attends nico : je te livre un secret : Bientôt le chef d'état major des armées va discuter avec Sarko car il des joujoux qui ne servent pas dans les sous-marins nucléaires d'attaque.

"Allo ? Sarko ! Je te propose un super bon plan la : On balance une ogive sur New York et on raconte que ce sont les sous-mariniers FO-CGT qui ont appuyé sur le bouton, hein, hein, hein ???"

15.Posté par anonyme le 13/03/2009 11:56
14. J'ai adoré. Où tu l'as acheté ta bande dessinée ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales