Politique

Philippe Berne : “On dit ce qu'on fait, et on fait ce qu'on dit”

L'opposition a annoncé en début de séance qu'elle ne votera pas le budget primitif 2010. Tout à l'heure par la voix de Monique Orphée, le parti socialiste a indiqué qu'il ne se prononcera pas contre le BP. De son côté, la majorité défend son bilan avec vigueur et force.


Philippe Berne : “On dit ce qu'on fait, et on fait ce qu'on dit”
“Vous aviez un mandat, non deux mandats, pour faire de La Réunion, une plate-forme dans l'océan Indien. Vous avez raté cet objectif. Vous présentez aujourd'hui un budget de fin de mandat”, a dit Thierry Sam-Chit-Chong pour l'opposition. Philippe Berne a répondu pour la majorité. “Selon mon collègue, rien n'a été fait alors que nous avons livré la route des Tamarins, l'année dernière”.

“Ce n'est pas nous qui avons jeté 110 millions au lieu de faire travailler les entreprises de La Réunion. Nos projets sont en bonne voie. Notre équipe travaille, elle dit ce qu'elle va faire, et elle fait ce qu'elle dit”, a insisté Philippe Berne. Raymond Lauret, chargé du développement économique, a haussé le ton lorsqu'il a répondu à Thierry Sam-Chit-Chong, Dominique Fournel et Paulet Payet.

“L'outrance est dérisoire, souvent elle se retourne contre ceux qui la manient, surtout quand ils tentent de manipuler les autres”. “En ce qui concerne le budget, tu parles de catalogue de promesses, toi aussi tu as fait des budgets, toi aussi tu as fait des catalogues de promesses. Dominique (Fournel), je ne m'attendais pas à ce que tu utilises cette ficelle”, a dit Raymond Lauret, passablement énervé.

Raymond Lauret est revenu sur les aides régionales aux entreprises, 134 millions d'euros et 20 millions d'euros. Le conseiller régional a aussi répondu à Paulet Payet également conseiller municipal du Tampon, sur la politique sportive. “Sur le vélo, laissons-nous le temps d'avancer”. Raymond Lauret a aussi fustigé les propos tenus par l'élu tamponnais sur la politique de la Région Réunion.
Vendredi 29 Janvier 2010 - 11:48
Jismy Ramoudou
Lu 1715 fois




1.Posté par boyer le 29/01/2010 11:49
lire dans le quotiden d'aujourd'hui le bilan de philippe Berne en matiere de maitrise de la demande electrique et d'octroi de mer:

40.000 climatiseurs par an = 10% de l'energie electrique consommée

et ce sont ces "visionnaires" qui veulent donner des lecons?

2.Posté par zoiro le 29/01/2010 12:25
Beau spectacle de clowns...et ce sera quand la représentation du prince de machiavel?...et toujours dans cette même salle..de théâtre? Heureusement que Thierry à des C...... et qu'il PARLE VRAI, LUI !

3.Posté par jjacques le 29/01/2010 12:47
quoi qu'on en dise c'est vrai au moins pendant ces 2 mandats il y en a eu des réalisations à la Réunion! y a pas photo : c'est une équipe crédible à la Région. Le pire c'est qu'en face c'est le vide total. Dans une peride de crise qu'en la reunion a besoin de stabilité il faut bien reflechir à l'interet des réunionnais avant tout au dela de toute prise de position partisane.

4.Posté par Zoiro le 29/01/2010 13:34 (depuis mobile)
Tu n'as pas tort jjacques ... Juste un point cependant : tu expliqueras toi meme aux nouveaux chomeurs qui en bavent a cause d'annulation de travaux que s'ils n'arrivent plus aujourd'hui a nourrir leur gamin convenablement, c'est parce il y a "pleins de choses qui ont ete faites qd même". De mon coté, je leur repondrai que c'est parceque les financeurs locaux, europeens et nationaux ont fait marche arriere toute. Sous couvert de crise, mais aussi bcq pour des raisons purement bassement POLITIQUES!!! Quel mot affreux, désolé.

5.Posté par Fabien le 29/01/2010 13:56
Comment fait Raymond Lauret pour être d'accord avec la MCUR? Lui qui me semble quand même un peu au dessus du lot de la coterie communiste.

6.Posté par DAGO le 29/01/2010 14:53
Est ce que les propos de Philippe Berne concerne la route du littoral???????dans ce cas précis il devrait dire: ON A DIT , avant les élections, QU' ON RESOUDRA LE PROBLEME DANS LES SIX MOIS,MAIS A CE JOUR RIEN N' A ETE FAIT.

7.Posté par olivierun le 29/01/2010 15:36
on fait ce qu'on dit, in dit ce qu'on fait et surtout on la ferme sur ce qu'on a oublié et on empoche ce que l'on empoche. !

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/01/2010 00:06
parfois, faut éviter de dire des conneries et les réaliser...

9.Posté par FRANCO le 30/01/2010 03:33
1998 c'est tellement loin que nos élus ont oublié ce qu'ils avaient promis alors pour gagner la région : la route du littoral ! 12 ans plus tard toujours pas de route du littoral !
Par contre, se vanter d'avoir réalisé la route des Tamarins qui a coûté 650 millions € de plus totalement à la charge des CONtribuables réunionnais, c'est limite du foutage de gueule. On voit bien que l'argent des autres, ils n'ont aucune gêne à le dépenser sans beaucoup compter.

La route du littoral n'est toujours pas réalisée mais c'est surtout pour justifier et imposer le trop coûteux projet de tram-train qui ne répond pas véritablement aux besoins de déplacements de la grande majorité des Réunionnais mais qui est avant tout conçu pour satisfaire aux entreprises Bouygues et Véolia, ces entreprises amies de Sarkozy et des Vergès.

Endetter les Réunionnais sur 40 ans sans véritablement avoir les moyens financiers de le faire, c'est jouer de façon scandaleuse avec l'avenir de nos enfants et petits enfants existants et à venir. Quelle richesse permettra de créer ce tram-train ? Et d'où nos enfants et petits enfants tireront-ils les moyens financiers d'assumer les coûts de cet investissement et de son fonctionnement quand la France et l'Europe auront cessé de nous faire gagner "au loto", quand il n'y aura plus l'octroi de mer et que nous continuerons pourtant d'importer 4 000 millions € ou plus pour ne générer que 500 millions € de recettes ? Va-t-on imprimer de la fausse monnaie ?

Depuis 12 ans la situation sociale d'une très grande partie des Réunionnais n'a pas beaucoup progressé, inutile de rappeler les chiffres que tout le monde ne connaît que trop bien. Par contre la prospérité de certaines familles réunionnaises ou antillaises minoritaires détentrices des rentes de situation qui se gavent avec la complicité objective de l'équipe en place est tout aussi évidente que les difficultés de la majorité.

Un triste constat, à la Réunion, comme en France, ces 12 dernières années, les riches sont devenus beaucoup plus riches et moins nombreux, pendant que les pauvres, la clientèle électorale de la région actuelle, sont devenus plus nombreux et plus pauvres, se faisant "plumer" allègrement des fonds reçus de la France et de l'Europe. La fraude fiscale est plus importante que les recettes fiscales et la défiscalisation y est un sport très prisé des plus riches, sans oublier le bouclier fiscal du coûteux Sarkozy.

Les pétroliers ont été condamnés en appel à 40 millions € d'amende pour avoir "escroqué" Air France qui a fait supporter à ses clients cette escroquerie ! C'est le montant de 5 années d'aide à la continuité territoriale de l'Etat, soit les voyages aidés de plus de 90 000 Réunionnais que les pétroliers n'ont à ce jour toujours pas payé.... et sans doute ne paieront jamais ! mais nos élus s'en foutent car eux l'argent public de la région leur paient leurs voyages et les miles gratuits ceux de leurs familles. Allez la Chine, Nouméa, Sydney, l'Inde, etc ....Les impôts sont là pour assumer la bougeotte aérienne de ces chers élus... et leurs soutiens électoraux qui ne manqueront pas d'être reconnaissants en mars !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales