Sport

Petits et grands changements du Grand Raid 2013

A un mois du jour J, le Grand Raid 2013 affiche beaucoup de certitudes mais laissera volontairement planer le doute sur le détail du tracé allant de Bassin Plat à Piton Textor. Tel est le deal qui a été passé avec les agriculteurs. L'organisation promet d'être intransigeante avec les resquilleurs.


L'édition 2013 du Grand Raid apporte son lot de "petits changements", comme aime à le qualifier la direction de course. Avant de parler de la reine des courses, la Mascareigne (1500 coureurs) prendra son départ à Hell Bourg cette année et non pas à Grand Ilet comme l'an dernier. Enfin, elle s'élancera vendredi matin à 4h au lieu de samedi comme jusqu'à maintenant.

Le principal changement du Trail de Bourbon (1500 coureurs) intervient après la Caverne Dufour. Une fois dépassé cette étape, les coureurs descendront vers Cap Anglais pour prendre à droite vers le gîte de Bélouve. Hell Bourg était jusque-là le point de ralliement désigné.

Ne pas se mettre à dos les agriculteurs

Quant à la course mythique de la Diagonale (2100 coureurs), son départ se fera sous un feu d'artifices à Ravine Blanche. Les coureurs seront, au départ à 23h, éclairés avec des flambeaux qui seront d'un bel effet pour les accompagner pour les premiers mètres de course. Après le front de mer, direction Bassin Plat, Mont Vert, Notre Dame de la Paix puis le Piton Textor. A partir de Textor jusqu'à Mare à Boue, les coureurs avaient l'habitude de monter jusqu'à caverne Dufour. Au lieu de ça, une fois arrivé à Kerveguen, ils prendront la direction de Mare à Joseph. C'est le deuxième changement majeur. Le troisième et ultime intervient après Marla où la direction de course a fait le choix de rallier le Col des Boeufs au lieu du Col de Fourche.

Petits et grands changements du Grand Raid 2013
Robert Chicaud, président de l'association Grand Raid, insiste lourdement pour que le message invitant les coureurs à ne pas reconnaître la première partie du parcours soit entendu. L'organisateur y joue en effet de sa crédibilité avec les agriculteurs. "De Bassin Plat à Mont Vert, il y a des agriculteurs. Au-dessus de Notre Dame de la Paix jusqu'à Textor, ce sont plutôt des éleveurs qui sont assez pro Grand Raid et qui nous ont donné leur autorisation pour que l'on passe sur leur terrain privé", souligne Cyril Sidonie, directeur de course adjoint. Cette autorisation n'est pas extensible, ni pour d'éventuelles reconnaissances, ni pour un passage après la course. C'est le compromis qui a permis à la course de maintenir l'événement cette année. Raison pour laquelle le tracé de départ jusqu'à Textor ne sera dévoilé que la veille du 17 octobre. Robert Chicaud compte plus que jamais sur le respect de ce pacte avec les raideurs.

Concernant les points d'assistance, l'organisation attend le retour du Parc national sur la zone de Notre Dame de la Paix et sur Textor. "On a une problématique de stationnement", ajoute Cyril Sidonie. "On veut éviter l'engorgement de ces sites", précise-t-il. Une fermeture de ces zones est en cours de discussion avec le Parc. Le souhait de l'organisation est, à ce jour, de privilégier l'assistance des accompagnateurs des coureurs plutôt à Mare à Boue, où il y a plus de places de parking, que sur le Textor.

"Il faut sauver l'arrivée à la Redoute"

L'autre point noir à minimiser pour l'organisation sera de rassurer les forces de l'ordre sur l'arrivée à Saint-Denis. Pour éviter le grand n'importe quoi circulatoire des années précédentes aux alentours du stade de la Redoute, Robert Chicaud sévit. C'est "la solution radicale" qui a été trouvée. "Il faut sauver l'arrivée à la Redoute", clame Robert Chicaud. Les autorités avaient tiqué l'année dernière, notamment pour le passage des véhicules de secours. Pour y faire, le stationnement sera totalement interdit sur la CD41 vers la Montagne. La verbalisation dissuadera les derniers récalcitrants. Un système de navettes mis en place par la ville de Saint-Denis devrait répondre à ce manque de places autour du stade.

Les bénévoles du Grand Raid ne pouvaient clore cette conférence sans l'évocation des grands noms attendus pour cette édition. La venue de l'extraterrestre Jornet est confirmée. Sa compagne Emelie Forsberg découvrira la Réunion. Mais c'est la première fois qu'elle prendra le départ d'une course aussi longue. Chez les Espagnols, Iker Karrera et Oscar Perez sont attendus pour titiller le grand favori. Enfin, le japonais Tsuyoshi Kaburaki sera aussi de la partie.
Vendredi 13 Septembre 2013 - 16:50
LG
Lu 1995 fois




1.Posté par nom le 14/09/2013 10:49
"La venue de l'extraterrestre Jornet est confirmée. Sa compagne Emelie Forsberg découvrira la Réunion. Mais c'est la première fois qu'elle prendra le départ d'une course aussi longue. Chez les Espagnols, Iker Karrera et Oscar Perez sont attendus pour titiller le grand favori. Enfin, le japonais Tsuyoshi Kaburaki sera aussi de la partie."

et bien sur pas un mot pour les locaux. "ça"ne compte pas.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales