Economie

Permis de construire délivré pour la centrale solaire de la prison du Port


Permis de construire délivré pour la centrale solaire de la prison du Port
Coup d'accélérateur pour le projet "Bardzour", un programme unique en France alliant production d'énergie, d'agriculture et de réinsertion sociale. La ville du Port a délivré son permis de construire au projet de centrale photovoltaïque porté par la société Akuo Energy le 3 juillet dernier.

L'installation de cette centrale photovoltaïque s'inscrit dans un vaste programme de réinsertion pour une partie de la population carcérale du centre du Port. Ainsi, 14 détenus seront formés et embauchés avec l'association DEFHI pour la restauration de déchets blancs. Une formation sera dispensée à 15 détenus qui suivront une formation dîplomante au maraîchage biologique. Enfin, 12 détenus seront formés à l'apiculture.

Mais ces derniers n'attendront pas la livraison de la centrale pour mettre la main à la pâte. 20 détenus intégreront l'équipe de construction de la centrale.

Au final, le centre pénitentiaire du Port accueillera une centrale solaire produisant 9 MW. En raison de la pression foncière, il a été décidé en septembre 2009, lors de l'appel à projet, de surélever les panneaux solaires à 4,50 m du sol. Ce qui laissera la place pour le développement de cultures sèches et maraîchères biologiques sous ces serres agrisolaires.
Lundi 5 Août 2013 - 17:47
LG
Lu 1233 fois




1.Posté par Pipeau ! le 05/08/2013 21:34
Je vois pas en quoi réparer des frigos ou machines à laver à quelque chose à voir avec la centrale solaire ! DEFHI bricole sur Madagascar dans la charité. Quel liens (occultes ?) avec Akuo ? ....

De plus qui va payer les formations professionnelles de maraîchage pour les détenus ? les financements de la FORMATION PROFESSIONNELLE par l'Etat et la Région, bien sûr ! Vous croyez que cet Akuo va payer les enseignants, le matériel de formation, les rémunérations des détenus ? Çà m'étonnerait fort !
Et c'est quoi ces histoires de ruches ? Produire des reines abeilles à des tarfis abordables et les exporter dans un but NOBLE et solidaire, pour sauver les ruchers atteints par la Varoase ? ou plutôt faire de l'argent avec la destruction des abeilles par les pesticides et les cultures OGM ? D'un côté les soeurs d'Akuo, les firmes semencières, (OGM et pesticides) détruisent et ouvrent un marché pour Akuo. Bravo le montage entre sociétés financières monstres ! Çà doit être juteux pour qu'une boite à sous comme AKUO s'intéresse à l'apiculture.

Attendons de voir, pour le résultat d'embauche de détenus et de formation, car il s'agit bien sûr avant tout de mettre encore un pan de plus de terrain public au service des intérêts privés et comme d'hab profiter d'une main d'oeuvre pas chère et illimitée.
Souvenons nous de la donation à vie par Giscard à des privés de toutes nos autoroutes. L'Etat va toucher une redevance minime et Akuo va s'en mettre plein les poches. Les détenus ne sont bien sûr qu'un prétexte pour tenter de "moraliser" ce projet financier. Une opération de communication, rien de plus.
S'il n'y a pas anguille sous roche, alors que EDF se charge du projet d'un bout à l'autre. On en reparlera plus tard de la "réinsertion" des détenus par une société financière comme Akuo. A surveiller de très très près !

2.Posté par cassepapaye le 06/08/2013 09:20
@ post 1 : Je n'ai pas bien compris le problème avec Akuo Energie. Pourriez vous en dire davantage ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales