Politique

Paulet Payet, l'interface de Didier Robert

C'est le 1er adjoint du Tampon Paulet Payet qui a présidé la séance du conseil municipal en lieu et place de Didier Robert ce lundi. Une présidence qui reste à confirmer dans la durée mais sur laquelle Didier Robert aura toujours un droit de regard.


Didier Robert était bien présent hier soir au Tampon pour le premier conseil municipal depuis son élection à la tête de la Région. Symboliquement, celui qui dirige désormais la pyramide inversée n'a pas souhaité présider la séance relative au budget primitif et a donc laissé les "commandes" à Paulet Payet, dont on sait qu'il est en bonne position pour prendre les rênes de la commune dans les jours ou les semaines à venir, mais avec Didier Robert en véritable chef d'orchestre. D'où sa volonté de continuer à faire partie du conseil municipal de la cité qu'il dirige depuis 2006.

"Je respecterai mes engagements, je respecterai la loi"

"A l'occasion de ces élections régionales, je respecterai mes engagements, je respecterai la loi. Le choix qui est le mien et que j'avais évoqué à plusieurs reprises est l'abandon de mon mandat de député et de redevenir conseiller municipal du Tampon. Cela me permet de tenir mes engagements ici et à la Région et de respecter la loi dans sa forme et son esprit" précise Didier Robert qui ajoute qu'il aurait pu légitimement présider la séance du conseil mais qu'il jugeait bon de ne pas le faire après avoir présidé la séance plénière à la Région, vendredi dernier.

Le nouveau président de la Région, visiblement décontracté face aux journalistes et équipé de son Code électoral, explique que l'engagement pris auprès de la population tamponnaise en 2006 doit se poursuivre jusqu'en 2014, date de la prochaine réforme territoriale.

Le calendrier des législatives partielles fixé sous trente jours

Si le 1er adjoint du Tampon devrait être nommé maire du Tampon, la réalité de la dévolution des pouvoirs devrait être différente. En effet, il apparaît difficile pour Didier Robert de ne pas avoir un important droit de regard sur la commune qu'il a dirigée depuis maintenant quatre ans. D'autant plus que cela lui permettra de conserver la présidence de la Communauté d'agglomération du Sud.

Didier Robert va également abandonner son mandat de député. Après un délai de trente jours prévu par la loi, une nouvelle élection législative sera organisée au sein de la 3ème circonscription. Une élection que Didier Robert ne briguera donc pas et qui devrait laisser le champs libre à Jean-Jacques Vlody qui n'a toujours pas annoncé s'il resterait conseiller régional ou général. Affaire à suivre.
Mardi 30 Mars 2010 - 08:30
Ludovic Robert
Lu 2089 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 30/03/2010 10:31
je respecterai mes engagements, je respecterai la loi.

2.Posté par ASSENJEE.M le 30/03/2010 10:36
Didier ROBERT ouvre une nouvelle ère,celle du non cumul des mandats.Ce qui n'est pas le cas de bon nombre de nos politiques.

3.Posté par Ulysse le 30/03/2010 11:18
il est en bonne position pour prendre les reines de la commune !

wow ... quelle santé ! Zinfos nous fera un reportage photo ? Lol

4.Posté par Antidote le 30/03/2010 11:22
Alors Mr Delaunay de la perrière satisfait ?

5.Posté par Bibi 10 le 30/03/2010 11:30
A droite, il n'y a que deux possibilités sérieuses pour ces législatives: Cyrille Hamilcaro, que Didier Robert semble écouter, et Jean Claude Lacouture, qui est maire de l'Etang Salé.

6.Posté par moa le 30/03/2010 12:14
Que se passera t-il si M. Vlody abandonne son siège au conseil général ?

7.Posté par ti colon le 30/03/2010 13:32
De la parole aux gestes !!!

Il l'a dit et redit pendant toute la campagne qu'il allait démissionner de son poste de Maire et de Député au profit de sa nouvelle mission de Président de Région ; mais il n'y a pas plus sourds que ceux qui ne veulent pas entendre...

Certains en ont fait les frais en termes de stratégie politique... que ça leur serve de leçon...

La politique sera, dorénavant, faite autrement...

Qui peut (honnêtement) encore mettre en doute les engagements de Didier Robert... Les contraintes et les aléas s'inviteront naturellement, mais tout sera mené avec la détermination que nous lui connaissons ...

Bonne chance et sachez que nous sommes avec vous Patron !!!

8.Posté par Vlody out pois lé au feu le 30/03/2010 14:23
Vlody abandonnera pas son siège au conseil général car il sait que tout candidat de gauche BALAYE !!!

9.Posté par Marcus le 30/03/2010 20:31
Un non cumul des mandats à 9800 euros brut mensuels tout de même entre la région et la ccsud. Mais bon, cela ne me gêne moins que de voir le footballeur Messi gagner 33 millions par an !!! d'autant qu'il va déchirer à la région.

10.Posté par Mehdi le 30/03/2010 21:37
Il n'y aura pas de législatives.

11.Posté par Va s'y Paulet le 12/04/2010 16:53
Didier Robert dans son interview brillante sur antenne réunion, avec le non moins brillant journaliste Colliéne, avait dit grosse modo suite à la question sur TAK que ce dernier l'avait pris pour un homme d'interface, ce que Didier a dit bien sûr qu'il n'était pas. Didier Robert de rajouter encore que les mandats n'appartiennent pas aux élus mais que c'est le peuple souverain qui décide. Des propos alors tenus à cet article, il n'y a qu'un pas que M. Robert ne saurait franchir.

"A l'occasion de ces élections régionales, je respecterai mes engagements, je respecterai la loi. Le choix qui est le mien et que j'avais évoqué à plusieurs reprises est l'abandon de mon mandat de député et de redevenir conseiller municipal du Tampon. Cela me permet de tenir mes engagements ici et à la Région et de respecter la loi dans sa forme et son esprit". Cela permet surtout à M. robert de pouvoir continuer à bénéficier de ses émoluments de conseiller municipal et de président de la CCSUD.

Quant au post 7, du ti colon qui soutient son patron, je trouve ça touchant cette dévotion à son maitre. C'est plutôt rassurant pour le devenir de notre belle culture créole moderne.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales