Politique

Paulet Payet assure avoir baissé le budget de fonctionnement du Tampon


Paulet Payet assure avoir baissé le budget de fonctionnement du Tampon
 
Le maire du Tampon, Paulet Payet, s'est exprimé aujourd'hui concernant le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) sur les finances de sa commune. La Chambre épingle la gestion communale de Didier Robert en critiquant notamment la politique d'investissement ainsi que les embauches réalisées à cette époque, supérieures aux capacités de financement de la commune. Selon ce rapport, la masse salariale des personnels titulaires a triplé et est passée de de 3,2 millions d’euros en 2005 à 10,9 millions d’euros en 2010.

De son côté, depuis qu'il est maire, Paulet Payet affirme avoir contribué à faire baisser le budget de fonctionnement de la municipalité et avoir notamment pesé sur la baisse des dépenses de carburant de la commune : "Je ne suis pas resté immobile. Le budget de fonctionnement a baissé de 8 % depuis que je suis maire", a notamment lancé l'édile. Il assure également avoir réduit de 55.000 litres la consommation annuelle de carburant de la commune et avoir retiré 16 véhicule du parc automobile "sans que cela ne vienne perturber la bonne gestion de la cité", répète-t-il.

Pour améliorer la situation financière et éviter la mise sous tutelle, Paulet Payet admet qu'il faudra, si les banque ne prêtent pas d'argent à la commune, recourir à une augmentation des impôts locaux ([lire ici]urlblank:http://www.zinfos974.com/Une-augmentation-des-impots-locaux-au-Tampon-pour-reduire-le-deficit_a37136.html ). Toutefois, il assure que les 40 % d'augmentation évoqués ne correspondent pas à la réalité. "Aucun scénario n'a été défini", souligne-t-il. Si une augmentation des impôts doit être réalisée, cela se fera de manière raisonnable, promet-il en conclusion.

Vendredi 3 Février 2012 - 17:00
Lilian Cornu
Lu 1330 fois




1.Posté par DIDIER M''A TUER.?? le 03/02/2012 16:24
bien seul le PAULET??

2.Posté par conseil d''ami le 03/02/2012 16:34
Tu devrais te taire Paulet !

3.Posté par beati pauperes spiritu... le 03/02/2012 16:54
A conseil, conseil et demi...

@post 2: c'est vrai qu'avec certains amis (comme vous?) Paulet n'a plus besoin d'adversaire...

4.Posté par minolta le 03/02/2012 17:39
les amis de trente ans finissent tous par se bouffer la rate !!! c'est une vérification depuis balladur / chirac
Mais pour cette commune il faut etablir un budget "tampon" avec une aide exceptionnelle de la Région (!!!) sans que l'on AH TAK le portefeuille des Con .. tribu ... ables ...
A en croire cette analyse il semble que ROBERT ne soit pas le chevalier sans peur et sans reproches que l'on veut bien dépeindre a coup de PUB PERMANENTE sur Zinfos et le JIR

5.Posté par jutedubonsens le 04/02/2012 06:54
Il serait temps que, comme dans une copropriété, une association de défense des contribuables ait un droit de regard sur les dépenses de fonctionnement. Nous lisons de droite et de gauche que le parc automobile de location a fortement augmenté. Il se dit même que des affiliés de l'ancien maire ont droit à ces véhicules pour le suivre à La Région. Qu'en est-il ? Les contribuables essorés ont le droit d'être informés de l'usage qui est fait de leurs contributions. Les différentes taxes sur le bâti et le foncier sont calculés sur la fourchette la plus haute permise dans cette commune que l'on peut qualifier de rurale. Qu'attendent-ils ces élus qui se gavent et roulent carrosse pour restreindre leurs privilèges pour contribuer à l'assainissement des finances de la commune ? L'exemple n'est-il pas censé venir d'en haut ? Vous ne gouvernerez plus les Réunionnais comme cela s'est fait depuis des lustres. Aujourd'hui l'information circule à la vitesse du son et créole l'est pas plus con que zot !

6.Posté par bateau tamponia le 04/02/2012 15:44
le ps critique c est bien mais vous proposé quoi pour que le bateau tamponia redresse la barrre

7.Posté par ID jeune le 05/02/2012 17:24
Que reste-t-il de l’après des Municipales 2008 dans certaines Communes, ou les jeunes se sont découvert une conscience politique ? L’élan citoyen n’était qu’un sursaut : quatre ans plus tard, les 18-30 ans se sont massivement abstenu aux élections cantonales. Force est de constater que dans les partis dits "traditionnels", les jeunes ne sont que peu entendus. C’est dommage et c’est à mon avis, ce qui explique, en partie, leur manque d’implication et d’intérêt pour la politique.

Les politiques devraient s’interroger davantage sur la place à accorder aux jeunes dans les instances de direction. Promouvoir les jeunes dans les directions des partis permet d’assurer le renouvellement du mouvement mais également une meilleure compréhension vis à vis de la jeunesse à la faveur de "représentants" directement en prise avec la réalité des jeunes. Certains partis politiques, les "petits" principalement, l’ont bien compris, un grand nombre significatif de jeunes dans ses instances nationales pour l’incursion des jeunes en politique ne restent pas des paroles en l’air. Faire de la politique autrement, c’est possible.

Les partis politiques traditionnels devraient s’en inspirer. On ne peut rien changer si on ne met pas les mains dans le cambouis politique. Les jeunes doivent prendre place et prendre aussi la parole et l’action. Elaborer le projet Jeune : l’essentiel se base sur la notion de démocratie participative : chacun est porteur du projet qu’il a pour la Réunion de ces prochaines années. Le jeune se contente actuellement que de porter les couleurs de son parti et même de fuir totale cette environnement parce se qu’il pense être mis de côté par le systéme.

Mais après une petite analyse de situation on se rend compte d’un manque total de considération des partis, depuis les dernières élections il y a une porte ouverte mais encore bien difficile accéder pour une grande majorité de jeune, les jeunes sont encore trop considérés comme un simple bulletin de vote, une voix … Alors la jeunesse de la Réunion est un relais d’idées, une force de proposition. Elément clef d’une démocratie moderne en général, fondamental dans le parti. Concrétiser l’ensemble des débats : parce que vos journées sont déjà chargées, votre militantisme doit être placé sous le signe de l’efficacité, dans l’optique de la force de propositions que nous voulons constituer. A cette fin, les jeunes souhaitent s’engager, proposer,participer et agir pour que les débats s’insèrent dans un projet global qui aboutit à des propositions concrètes.

Ces propositions devront trouver un écho auprès de différents relais. Eviter la pensée unique : éviter la pensée unique, c’est refuser toutes les fatalités. Se dire que les jeunes ne sont pas des adhérents volatiles par définition, mais parce qu’on ne s’est jamais adressé à eux directement jusqu’à présent. Se dire qu’il n’existe pas de fatalité socialiste sur une catégorie socio – professionnelle ou un thème particulier.

C’est avoir l’esprit de conquête, la passion de convaincre, l’envie de la politique, pour ne plus jamais s’entendre dire qu’on a déjà tout essayé. Les jeunes Adapter notre militantisme à vos modes de vie : adapter notre militantisme, c’est d’abord vous responsabiliser, conscients de votre expérience de la vie et de vos responsabilités professionnelles : nous ne freinons pas vos bonnes initiatives personnelles et tachons de vous en donner les moyens et de les structurer.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales