Blog de Pierrot

Paul Vergès a t-il peur des Réunionnais ?

Mardi 7 Avril 2009 - 16:15

Alors que plusieurs milliers de Réunionnais ont déjà signé la pétition contre la Maison des Civilisations, partie émergée d'un nombre encore bien plus important d'opposants au projet, on aurait pu s'attendre à ce que Paul Vergès et sa fille Françoise organisent un grand débat sur le sujet, comme ils savent le faire.

Rappelons-nous ces fameux débats à travers l'île sous l'égide de la commission nationale de débat public, notamment à la Halle des Manifestations du Port, sur la route du Littoral et le tram-train... Débats d'où il était d'ailleurs ressorti qu'une immense majorité de Réunionnais était favorables au passage d'un tram-train en bas de falaise, au côté de la route du Littoral. Ce qui n'avait pas empêché ces grands démocrates qui nous dirigent à la Région de décider de le faire passer par la Montagne...

Et bien non... Craignant sans doute de ne pas pouvoir contenir la vague de mécontentement et d'opposition au projet qui s'exprimerait à l'occasion d'une tel entretien, Paul et Françoise Vergès préfèrent organiser un grand débat sur la Maison des Civilisations... à Paris! C'est sûr qu'il sera plus facile de convaincre quelques zoreils "bobos" que des Réunionnais particulièrement au fait du dossier!

Voici le communiqué que quelques privilégiés viennent de recevoir pour leur demander de se tenir prêts à participer au grand événement que va constituer "la présentation d'un des plus grands projets en cours de réalisation du Conseil Régional de la Réunion, La Maison des Civilisations et de l'Unité Réunionnaise", au Parc de la Villette à Paris...

Ce serait risible s'il n'y avait pas 100 millions d'euros en jeu...

Voici le texte du message...

Bonjour,
Ceci est un message d'alerte pour vous informer de l'arrivée prochaine de votre invitation pour participer à la présentation d'un des plus grands projets en cours de réalisation du Conseil Régional de la Réunion, La Maison des Civilisations et de l'Unité Réunionnaise.
La Maison des Civilisations et de l'Unité Réunionnaise, musée du temps présent et centre culturel dédié aux créolisations, met en scène l'égalité des cultures issues de six mondes et leurs rencontres.
Cette présentation se déroulera au Parc de la Villette dans le cadre de la grande exposition Kréyol Factory, le samedi 16 mai 2009 de 15H00 à 19H00 avec la présence des Architectes Anouk Legendre et Nicolas Demazières : (projection du film LA RÉUNION DeS CrÉolisaTIONs, performance d'artistes réunionnais, kabar des poètes, intervention de Françoise Vergès, Carpanin Marimoutou et Eric Alendroit, allocution du président de la Région monsieur Paul Vergès).
Cordialement
L'équipe MCUR
145, Rue Jules Auber
97400 SAINT-DENIS
0 262 92 47 47
Pierrot Dupuy
Lu 4229 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

100.Posté par MètAnLèr le 16/04/2009 18:17

@ Pierrot Dupuy Jr,

je ne vois pas que jusqu'à présent l'histoire ait été écrite autrement qu'au travers de tensions politiques; cf. les écrits de W. Benjamin à ce sujet.

Oui, la MCUR est un enjeu de lutte.
Plus exactement, elle est au centre d'une lutte de définition dont l'enjeu est l'identité réunionnaise; lutte il y a parce que l'identité n'existe pas "naturellement" ou "par essence" contrairement à ce que répètent à l'envi les nationalistes et les intellos du pauvre à la Max Gallo qui portent leurs valises.

Oui, la construction de lieux de mémoire procède de l'activité politique au sens ou l'entendait par exemple M. Weber ou, à l'autre versant théorique, la conception marxiste: plus qu'un jeu entre acteurs politiques pour le contrôle de l'économie, l'activité politique consiste en un ensemble de pratiques visant à valider et à faire exister un ensemble de représentations et de signifiants.
Cela est valable tant pour la MCUR que pour tout autre investissement culturel.

La définition de l'identité réunionnaise contemporaine , mais aussi et surtout de l'identité à venir des Réunionnais, est au principe du différend qui oppose partisans et adversaires de la MCUR;
A bien y regarder cette lutte symbolique constitue la continuation du conflit de valeurs engagé il y a à peu près 50 ans, entre identité coloniale et identité postcoloniale.

Il me faut ici, avant d'aller plus loin, rappeler quelques éléments d'histoire récente:

-Le consensus autour de la culture réunionnaise est très récent.

En 1984, Mr Jean FONTAINE, député de la 2nde circonscription et Maire "gaulliste" de Saint-louis, figure tutélaire de la droite saint-louisienne, déclarait que la culture réunionnaise "n'existait pas", et qu'elle était une "invention" du PCR pour couper "sentimentalement" les Réunionnais de la mère-patrie. Notons au passage que jean FONTAINE, "hardliner" du camp départementaliste, ne dédaignait pas d'accuser de "racisme" ses opposants, comme c'est l'usage aujourd'hui. Cela ne l' a pas empêché de rejoindre le Front National dont il fut le seul député entre 1984 et 1986. Je dis cela pour ses héritiers contemporains "décomplexés", qui profitent un peu trop de ce que la mémoire politique est courte.
De son côté, Mrs VIRAPOULLE frères avaient alors une si grande estime pour la culture réunionnaise qu'ils tentèrent jusqu'au bout, via diverses manoeuvres d'obstruction parlementairesn, d'empêcher les Réunionnais de commémorer le 20 Décembre. Mr VIRAPOULLE Jean-paul ne procéda pas aux dites célébrations sur sa commune jusqu'en 1988, sans que les aboyeurs d'aujourd'hui aient à redire à cette pratique contra legem.
On rappellera enfin la honteuse "Fête des Letchis" organisée par Auguste LEGROS jusqu'à son éviction en 1989 dans le but d'escamoter le 20 Décembre.
Ce n'est qu'au début de la décennie 1990, donc fort récemment, qu'une droite éclairée reconnut (enfin) l'homme réunionnais et l'importance de sa quête identitaire; on pense au bel "hommage aux marrons" d'Eric Boyer.

Néanmoins, au cours des 40 années précédentes, le PCR avait été la seule force politique à porter le désir de reconnaissance de la culture populaire, aidé en cela d'hommes d'église remarquables tels que le P. René PAYET ou le Père FONTAINE. Il n'est donc pas étonnant qu'un programme culturel consacré à La Réunion mentionne le rôle de cette organisation politique.

- Deux conceptions de l'identité s'affrontent aujourd'hui.

Au début des années 1990, les forces les plus réactionnaires perdirent de l'audience ou se convertirent hâtivement, et reconnurent la culture de leur propre peuple; bel effort!
Ce faisant, elles donnèrent à ladite culture un contenu réactionnaire: au lieu d'en adopter une vision dynamique, les nouveaux venus voulurent une identité figée, l'éternisation d'une série de clichés par lesquels ils pouvaient à la fois célébrer sous une forme nostalgique "leur" temps colonial, et, en les fixant dans l'imaginaire collectif; donner une seconde jeunesse à leurs représentations archaïques en les marquant du sceau de "l'authenticité"

Comment ne pas voir, Pierrot Jr, que la MCUR consacre une conception opposée à cette conception figée de la culture, tant du point de vue conceptuel que par la matérialisation architecturale, et qu'elle se situe dans une perspective dynamique, celle de la création continue de ce qu'un bel ouvrage paru récemment nomme "le génie collectif réunionnais"?

A ceux qui voudraient réduire notre architecture à la ti kaz en pay, ou bwa sou tol, la MCUR propose, sans rupture déchirante avec une tradition qui existe bel et bien, un espace neuf, une innovation technologique et artistique. Celle-ci situe dans notre pays une création architecturale qui a déjà reçu l'admiration d'éminents artistes de par le monde.

A ceux qui voudraient réduire notre culture à un tapis mendiant multiculturel, la MCUR oppose un tableau de l'interpénétration des grandes cultures, de l'Asie, de l'Inde, de l'Europe, de l'Afrique...

La mémoire, ne sert pas à s'agenouiller devant l'image révérée du passé et ses administrateurs du présent; elle n'a d'utilité que dans la création du lendemain; et pour cela, il me semble que tu fais un mauvais procès à la MCUR, qui justement veut être le lieu du dépassement des conflits "soldés".
Enfin, la MCUR prend sens dans un projet de développement, et c'est en cela qu'elle fait système avec le tram-train & la route des Tamarins: La Réunion aborde le nouveau siècle avec des infrastructures nouvelles, et dotée d'un nouveau lieu collectif culturel.

La réaction ne s'y trompe pas, qui fait système elle aussi dans l'opposition globale à toutes les infrastructures nouvelles:

Pour prendre un exemple flagrant, ce n'est pas un hasard si quelqu'un comme Franco s'en prend ensemble aux trois projets de développement:
il n'a échappé à personne que l'individu et ceux dont il représente les intérêts (peut-être même sans le comprendre lui-même), veulent faire de notre île une sorte de piège à touristes; dès lors, il importe que La Réunion ait un certain "cachet" colonial, et que les retraités du monde entier puissent venir pour pas cher admirer des Créoles coupant la canne pour l'éternité, roulant en sarèt bèf pour toujours, et se morfondant sur l'esclavage dans des lieux prévus à cet effet...non pas un pays moderne et développé, possédant une infrastructure contemporaine originale: ça, ça ne rapporte pas un centime aux Clubs meds.

Il me semble que les Réunionnais valent mieux qu'un village de Potemkine.


99.Posté par Pierre Dupuy Junior le 16/04/2009 14:41

Ce que vous appelez cohérence, j'appelle ça dogmatisme : à partir du moment où une seule personne a les rênes ou du moins qu'une seule personne (ou un petit groupe) définit ce qu'il est pertinent de retenir de l'Histoire, on a un très fort risque de dogmatisme (souvenez vous de ce que disait un autre internaute sur le projet scientifique qui ne conserve que les aspects de l'histoire réunionnaise favorable au PCR) . Par conséquent, pas de cours, pas de vision, juste une présentation neutre avec des renvois (une espèce de wikipédia vivante) .

Et perso, je suis de toute façon contre, puisque je ne vois pas l'intérêt d'un retour sur des drames soldés. Je n'avais fait cette suggestion que parce que je voulais prouver qu'on pouvait faire mieux sur le même objectif avec moins cher. Mais je suis en revanche favorable au financement d'associations culturelles style théâtre, atelier d'écriture, ...

Quant à ton interrogation sur le tourisme, ça tient aussi pour la MCUR, c'était même l'une des premières remarques faites. Et si ça ne les intéresse pas, de quel droit l'imposons nous? Bientôt une visite obligatoire par an au mausolée? De plus en quoi la MCUR attirerait elle plus facilement les gens n'ayant pas de background socioculturel étant donné que le problème d'un lieu unique est qu'il y aura forcément des gens qui seront simplement trop loins?

98.Posté par Cicéron Céparré le 13/04/2009 21:03

Personne n'est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir

Que les solistes, duettistes et autres choristes nous éclairent de leurs lumières sur ce projet que nous n'avons pas compris... Nous sommes prêts à comprendre. Mais toutes ces fariboles ne dissimuleront pas la main-mise d'un clan sur la politique, la culture, l'enseignement supérieur, l'aménagement du territoire, le développement (durable ou pas) et même le monde associatif. Osons croire que le Capital dispose encore d'une marge ...

97.Posté par soliste le 12/04/2009 23:54

A cicéron Céparé.

je vois que mon mot sur l'éthique cher à Cicéron n'a fait écho.

Je sais pas , je peux me tromper mais il me semble que j'ai dit que au regard des orientations du projet j'adhererai même si il est à l'origine porté par une élue qui pense encore en terme de patois.

Pour l'intéret général, j'adhererai sur ce projet au projet de cette dame.

Pour le reste c'est toi qui identifie ce projet au "camps" de vergès et seulement pour cette raison tu n'y adhères pas.

Car sur les orientations stratégiques de contenu et de projet , tu ne me présentes aucun argumentaire pour justifier ta non adhésion.

Donc, CQFD oui....mais concernant ta prépondérance à privilegier ton parti pris plutôt que celui de l'interet collectif.




96.Posté par Cicéron Céparré le 12/04/2009 22:07

Une coquille vide au prix d'un projet séculaire ... et l'unité : un nom ?

A soliste (90 et 92) : La coquille est vide soliste, le projet est financier et l'ambition est personnelle, ou familiale tout au plus. Les propositions sont écrites comme des cours de l'IUFM. Le pire de l'Université française (cf. lemonde.fr, "L'IUFM, ce que l'éducation nationale a de pire"). Où est l'approche scientifique? Éclaire-nous.

La coquille est vide. Et comme toi, si un comité de vigilance se met en place, je serai au premier rang. Mais pour l'instant, je ne peux que regretter l'absence de vision alternative? Je ne parle pas des posts du quidam qui s'agite, comme toi et moi, derrière l'écran de son PC. Je parle des hommes publics, et des femmes, qui se taisent, laissant le champ libre à la Cour.

Vois-tu, je crois que la réponse que je cherche est dans ta question : "Si la mcur était proposée par un autre camps politique, disons au hasard : Virapoullé ou margie sudre. Je questionnerai le contenu ..."

Je lis bien : tu n'associes pas à ce projet M. Virapoullé ou Mme Sudre. Et personne d'autre sur la scène politique ou civile d'ailleurs. Si ce n'est quelques universitaires de la Cour, des historiens atteints de cécité indemnisée et des poètes enivrés par le charisme du Père. Et puis qui? CQFD. Or un tel projet ne devrait être associé à aucun camp, mais naitre de l'adhésion de tous.

95.Posté par soliste le 12/04/2009 21:49

A pierre dupuy junior.

j'avais compris ce que tu proposais...
je te demandais juste en quoi cela répondait en nos inquiétudes.

Car à mon sens, ce que tu décris ne pourrait éventuellement avoir un intéret que par exemple si on prends tous les momuments ayant trait à l'esclavage. ...Une même thématique, plusieurs lieux qui permettent d'aborder une déclinaison du sujet sous differents aspect. C'est jouable.

Mais cela ne répond en rien en la difficulté de la réception par les visiteurs. (d'autant qu'ils ne seront pas accompagnés de leur professeur pédagogique pour leur dire comment faire la synthèse des différents lieux).

Combien de réunionnais ou de touriste iront réellement sur tous les lieux afin de percevoir la cohérence d'ensemble? Quels niveau culturel cela demande de réussir à reconstiuer le discours global ? Est ce que cela ne sera pas réservé à ceux et celles qui sont déjà fortement motivés par la culture et la reflexion identitaire, possédant déjà un bon niveau socio-culturel?

Cela ne rend pas plus faible ta crainte de dogmatisme. Car il faudra bien une cohérence aux discours éclatés en divers lieux.

Cela limite les expos et propos au passé, aux lieux morts. Quid du présent? Quid des évolutions et transformations récentes et actuelles de la créolisation réunionnaise?

Et enfin, les phénomènes concourant à la structurations de la créolisation réunionnaises sont complexes et un discours éclatés en divers lieux ne me semblent pas pouvoir permettre de le circonscrire.

Cependant, je le répète , il faut réhabiliter les lieux de mémoires et pourquoi pas en effet les inscrire dans des parcours culturels. Cela n'est pas contradictoire avec la création de la mcur mais à mes yeux complémentaires. Réhabiliter les lieux de mémoires , c'est donner sens et présence au passé . Un musée sur les phénomènes de créolisation , c'est donner sens au présent. Ne choisissons pas l'un contre l'autre.
Et là peut etre pierre dupuy junior, le dogmatisme que tu crains peu reculer, dans la confrontation, et l'émulation scientifique de ces deux projets.

94.Posté par soliste le 12/04/2009 18:44

A Patrick floch',

Quand je disais "pouponnons le bébé"..je ne faisait pas réference au foetus ouvrant le chef d'oeuvre de kubrick..... : )

Non sérieux, c'est du second degrès ou tu es dans ce que tu dis là?

En tous cas je vais garder ton post: tout simplement grandiose.

93.Posté par FLOC'H PATRICK le 12/04/2009 13:16

88. Posté par Cicéron Céparré le 12/04/2009 08:43
Outil ou instrument ?


Bien dit entre clairvoyance et observation il ya un monde qui sépare le néant ....

Car l'outil n'est pas forcément le mieux adapté pour répondre aux attentes des Réunionnais dans leur ensemble ....
Quand à instrumentalisation du principe de base comme Françoise Verges manipule les mots et utilise par un gaspillage sans compter de l'argent public, son leitmotiv et crédo propagandiste n'est que cette funeste pseudo Créolité et diversité versus esclavage et négritude...voilà donc à quoi se résumera cet Outil ou instrument ....
Vous savez j'ai une image qui me vient à l'esprit , dans le film visionnaire de science-fiction réalisé par Stanley Kubrick, sorti en 1968, "Odyssée 2001 de l'Espace ", lorsque au début du film
L'aube de l'humanité. « Homo » n'est qu'au stade primaire de l' animal parmi d'autres.
La faim taraude les esprits d'une tribu d'hommes préhistoriques réfugiée dans des cavernes.
Sans la moindre défense contre tous les prédateurs environnant , chassés de leur point d'eau par un groupe rival, ils seront peut être sur le point de disparaître.
Lorsqu'un matin, le Clan découvre devant son refuge un imposant et intrigant monolithe noir.
Sous son influence, un d'entre eux a eu l'idée de saisir un os comme une arme espérant que cette arme résolve symboliquement leur problème de nourriture en tuant du gibier, passant de l'état d'herbivore à celui d'omnivore.
Passant des actes à la réalité du premier acte de violence qui sera suivi par une attaque du point d'eau, au cours de laquelle le chef du groupe rival sera lui aussi tué.
Ainsi va la vie des hommes depuis l'aube de l'humanité ....
Preuve encore que les comparaisons avec le cas en présence de cette pensée unique façon Françoise Verges faisant que nous vivons malheureusement sous une dictature de pensée entreprise par la Région depuis de nombreuses années qui s'impose par le terrorisme intellectuel devant tous les réunionnais et réunionnaisses , alors les citoyen que nous sommes n'avons plus notre mot à dire si ce n'est de suivre les consignes des nos élites qui ne proposent le moindre débat politique réel puisque tout est organisé d'avance contre notre volonté.

Le but de cette dictature tente faire en sorte de réduire chaque individu par la prise de force au rang d'esclaves d'un nouveau genre des simple spectateurs payeurs et aussi consommateurs dans un monde ultra-le totalitarisme communiste moderne véritable stade d'un monde Orwellien dont les nouveaux détenteurs de pouvoir sont ces élites bien pensantes au service de leur propres intérêts rien que sur la manière d'agir pas ce népotisme permanent .
Cette dictature imposé est la caricature parfaite par un rapide survol lorsque l'on pourrait aborder toutes les composantes du roman Arthur C. Clarke 2001 : l'odyssée de l'espace, toute sa richesse, d'en épuiser toutes les interprétations. Impalpable, que ce roman fiction décèle dans le domaine de l’abstraction, de l’esthétique, et du symbolisme.
Car la réalité dépasse largement la fiction ...

Alors effectivement nous nous en excusons humblement ce n'est pas un temple ni un mausolée dédié à votre clan , mais bien un énorme "imposant et intrigant Monolithe noir" sombre de haine et de rancœur que vous proposez aux réunionnais ....
Ce Monolithe qui symbolise par sa forme de trois 6 l'un sur l'autre 666 n'est que l'empreinte du mal qui sommeille. Pourquoi avoir choisi le projet triste sans âme de caractère des architectes X-TU d'autant qu'il semblerait que vous avez déjà modifié les plans ? car contrairement au Centre Culturel Tjibaou à Nouméa ou toute la population Kanak fut concerné et impliqué avec l'architecte Renzo Piano dans le projet , car il faut savoir pour la petite histoire Renzio Piano devait relever plusieurs problématiques dont celle surtout en effet d'éviter à tout prix de bâtir une caricature du monde kanak ; il lui fallait surtout trouver les forces nécessaires de garder trace d'une formes architecturales, de matériaux, de rapports à l’espace d’inspiration océanienne mais tournés vers l’avenir en travaillant avec les Kanaks son pari a été tenu. Sauf qu'ici ce projet n'est qu'une funeste entreprise en catimini ou se mélange les genres de l'intérêt absolu d'un poste pour placer un membre de la famille et cela dans état insolant de népotisme, qui a décidé d'employer madame Françoise Verges à ce poste pourquoi n'y a t'il pas eu un appel à candidature?

92.Posté par soliste le 12/04/2009 12:45

A Cicéron Céparé.

Pour pousuivre mes remarques:

Si un comité de vigilance se donne pour objectif:
1- De poser l' interet collectif de la création de la MCUR et à sa necessaire réalisation
2- De se montrer vigilant aux contenus et propositions ainsi qu'à sa gestion, et ce précisement, au nom de cet intéret à sa bonne conduite et réalisation

Dis moi où et quand et j'adhère.

Pour l'heure, je ne vois dans les propos et les pétitions qu'un objectif réel: pas de mcur. Point.

Suis-tu ceux là?

Pour l'hypothese de travail:

Si la mcur était proposée par un autre camps politique , disons au hasard: Virapoullé ou margie sudre.

Je questionnerai le contenu, virapoullé ne fut pas exempt de propos communaliste par exemple, et sudre de propos folklorisant sur la langue...

Mais si à l'analyse des propositions, des textes fondateurs, des interventions publiques des uns et des autres, des premires actions de communications, de l'orientation et des propos tenus lors des conferences sur ou autour du sujet etc...je m'apercois que le projet réponds à réelle approche scientifique...

Je le soutiendrai avec la même ardeur.


91.Posté par Pierre Dupuy Junior le 12/04/2009 11:57

Tout simplement parce que si ta crainte c'est que l'histoire reunionnaise ne soit pas visible sans une structure centrale, il suffit de mettre en reseau de petites structures de maniere a ce que conjointement elles creent une vision globale du probleme et d'inciter financierement a toutes les visiter. C'est ce que j'entend par un parcours culturel, avec des rappels multiples de l'un a l'autre. Dans l'enseignement, on fait souvent la meme chose: des cours differents peuvent revenir sur le meme sujet et donner a chaque fois un eclairage different sur la question et collectivement creent une vue d'ensemble. Parce qu'une vue unifiee dans une meme structure, c'est prendre un gros risque de dogmatisme ideologique dans la vision apportee.

90.Posté par soliste le 12/04/2009 11:59

A cicéron.

"Dans ce camp, une vision, une interprétation, un objectif : lequel ? "

De quoi parles -tu? Comment cela se matérialise pour la mcur?
Est-ce que quand tu dis à haute voix "lequel" cela signifie que tu l'ignores toi meme?

Dans le clan, aucune force de proposition, aucune perspective, au projet.

Le clan, c'est qui? ceux qui managent le projet? N'est ce pas un peu osé de dire qu'il n'y a pas de projet, de propositions, etc..? S'il n'y a pas de propositions..comment y voir une orientation du "camp" pour reprendre tes termes?
Et s'il y a des propositions, d'une pourquoi affirmer le contraire et de deux , n'est ce pas ces propositions qu'il faille concrètement interroger?

....proches des proches, pour des emplois fictifs, fictifs au sens où aucune collection n'est constituée. Et même si le travail a commencé, ce dont personne ne veut douter, qui peut justifier les montants annoncés ?

La on est dans la calomnie ou alors l'accusation doit être étayée! Mais tu sembles douter toi-même puisque tu indiques que peut etre le travail à commencer...
Si "personne ne veut douter" qu'il ne s'agisse pas d'emploi fictifs...pourquoi maintenir l'accusation première d'emploi fictif?


Pour aller cependant dans ton sens et même si mes propos seront utilisés contre moi:

Je comprends fort bien que l'on s'interroge et soit attentif sur les salaires, les nominations, les budgets , les contenus etc...mais cela ne justifie en rien que de ces interrogations l'on en vient non à apporter ses reflexions pour améliorer le projet ou à alerter sur tels aspects, mais bien à s' en servir pour alimenter l'objectif de détruire le projet lui même.

Si comme tu me le dis, tu considères comme moi que le projet à son interet alors l'objectif n'est pas qu'il ne voit jamais le jour mais bien de veiller à qu'il voit le jour dans les meilleurs conditions, quitte pour cela, à revendiquer fortement pour plus d'équilibre dans le recrutement , de communication sur le contenu , etc..si on estime que ces points posent problème.

Ciceron , fut le premier à poser en occident les fondements de la notion "d'éthique" et à poser celle-ci comme fondement à toutes pensées...

Aussi....éclaircissons l'eau du bain..pouponnons le bébé.


89.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/04/2009 10:59

qui peut communiquer le business plan de la mcur ?
- modalité d'exploitation du bâti (association, établissement public ?)
- budget prévisionnel d'exploitation sur 5 ans ?
- bilan prévisionnel sur 5 ans ?


88.Posté par Cicéron Céparré le 12/04/2009 08:43

Outil ou instrument ?

A Soliste (84)
Nous sommes nombreux, je pense, à avoir adhéré au projet initial.

Ce qui fait débat, c'est la menace de voir un outil devenir l'instrument d'un camp, d'un clan, d'une famille. Dans ce camp, une vision, une interprétation, un objectif : lequel ? Dans le clan, aucune force de proposition, aucune perspective, au projet. Dans la famille, l'instrumentalisation : dans le directoire, on retrouve les proches des proches, les membres du clan et les petites mains du camp. Où sont les conservateurs?

Ce qui fait débat, c'est la dérive budgétaire. Le budget foncier, le budget des travaux. Soit. C'est un investissement. Mais le budget de fonctionnement ? Les salaires, les indemnités et les primes versés aux proches des proches, pour des emplois fictifs, fictifs au sens où aucune collection n'est constituée. Et même si le travail a commencé, ce dont personne ne veut douter, qui peut justifier les montants annoncés ? A l'heure où les revenus des dirigeants d'entreprise font débat, comment justifier des salaires à 5 chiffres pour des postes de fonctionnaires territoriaux ou des chargés de mission ? A l'heure où une minorité concentre plusieurs fonctions et les indemnités associées, comment justifier ces 5 chiffres ?

En revenant perpétuellement sur ce qui ne fait pas débat, nous perdons de vue ce qui pose question : l'instrumentalisation clanique d'un outil collectif.

87.Posté par soliste le 11/04/2009 16:05

A Pierre dupuy junior.

En quoi un parcours culturel repond aux observations critiques faites dans le post de ciceron et ceux de moi à Nicolas delaunay de la perriere?

C'était plus bas sur le post sur les atouts que serait sensé avoir le prefet .

86.Posté par Pierre Dupuy Junior le 11/04/2009 13:42

Pour repondre a ton inquietude de dissemination, il suffit de creer un parcours culturel, avec des prix reduits pour tout ceux qui ont deja visite un des sites s'ils veulent en visiter un autre peu de temps apres.

A ce sujet, je ne retrouve plus le post ou tu essayais de me convaincre que l'identite creole etait indispensable au bien-etre de nos concitoyens. Je n'avais pas le temps d'y apporter une reponse structuree ces derniers jours (et comme j'avais deja repondu a ce genre d'interrogations, je n'estimais pas ca prioritaire) mais la j'ai un peu de temps devant moi. Est ce que tu te souviens ou c'etait?

85.Posté par soliste le 11/04/2009 12:51

A Patrick floch et à gerard Jeanneau

M. gerard Jeanneau a écrit quelque lignes fort à propos dans un commentaire sur " qui est le président de réagir" dans la rubrique courrier . Je le cite car j'y adhère pleinement.

"Va-t-on courageusement se perdre en procès d'intention?

Le terme inculte, employé par notre vaillant homme ( il répondait à un comenatire d'un internaute, ndla), lui revient comme un boomerang : il faut être réellement inculte pour tenir un raisonnement pareil! A lui de revoir sa copie et d'employer un langage qui ne soit plus digne de celui d'une harengère!"



Pourquoi donc au sein de réagir ou en sa périphérie, avez -vous tant de mal à donner l'exemple ?


ps: merci pour "trosko balkan". mais ça veut dire quoi? Vous pouvez developpez? Ca m'interesse.

84.Posté par soliste le 11/04/2009 12:35

A Cicéron.

"A l'heure où les facultés, les écoles, et université et les instituts fusionnent sur le territoire national, pour apparaitre au Monde plus forts dans l'unité (tiens...), à la Réunion nous poursuivons sur le chemin du démantèlement et de la dissémination. Et soliste de nous faire croire que les lieux épars seront davantage visités que les campus ouverts aux mondes... "i[


C'est bien ce que je disais dans mes commentaires précedents. D'accord avec vous. C'est précisément l'une des évidences qui à mes yeux ne peuvent valider l'hypothèse de situer un programme d'exposition cohérent sur des thématiques si complexes que les processus de créolisation et de formation de l'identité réunionnaise en divers lieux disséminés.

"Comme on saupoudre les moyens, saupoudrons la culture et le savoir. Les générations futures iront ramasser les miettes... de notre civilisation."

C'est autrement dit ma position developpée dans les post précedents. Et c'est à mes yeux un point capital.

Laissons de coté la MCUR en tant que tel..
Ne retenons que l'ambition un moment...transmettre par des moyens attractif, modernes, l'essentiel des savoirs en cours sur la reunion, sa culture, son identité , ses pratiques, ses évolutions au plus grand nombre quel que soit son niveau social ou culturel.
Jamais à la reunion ne fut à ma connaisance proposé un projet portant en son coeur même et, à ce degrès d'exigence , une ambition culturelle aussi humaniste.

Alors, voyez les projets qu'en réaction on nous propose...dissémination , limitation du discours au passé révolu..voire maintenant inscription limitée dans les médiatheques, dans les labos de l'université ou sur internet....moins le savoir sera accessible au plus grand nombre, moins il sera visible, compréhensible...plus cela semble important au yeux de certains...

Quant aux lieux de mémoire il est par ailleurs également important qu'ils soient réhabilités.




83.Posté par Cicéron Céparré le 11/04/2009 10:27

S'ouvrir aux Mondes
(en réponse au post 75, soliste, 10/04/2009)

Soliste, cela fait plusieurs années que l'Université de la Réunion se cache derrière l'ambition "s'ouvrir aux Mondes", slogan proposé par l'ex Recteur de Poitiers, mis au pluriel par son célèbre successeur destitué, et mal assumé par son remplaçant, ex-bras droit. "S'ouvrir aux Mondes", une ambition que nos chercheurs n'ont pas confirmée, et qui ne risque pas de se concrétisée avec le démantèlement des facultés qui sert aujourd'hui à alimenter la création d'organismes, de centres de recherche et autres fondations. Disséminer à travers l'ile les forces vives de l'Université ne peut renforcer l'activité de ses chercheurs.

A l'heure où les facultés, les écoles, et université et les instituts fusionnent sur le territoire national, pour apparaitre au Monde plus forts dans l'unité (tiens...), à la Réunion nous poursuivons sur le chemin du démantèlement et de la dissémination. Et soliste de nous faire croire que les lieux épars seront davantage visités que les campus ouverts aux mondes...

Comme on saupoudre les moyens, saupoudrons la culture et le savoir. Les générations futures iront ramasser les miettes... de notre civilisation. Mais ne nous racontons pas d'histoire, le quidam ne sera pas plus présent demain sur le site de la MCUR que le chercheur dans les locaux des laboratoires des campus aujourd'hui!

82.Posté par FRANCO le 11/04/2009 09:52

Je suis désolé de décentrer un peu le débat hautement philosophique qui se déroule en le ramenant à de sordides petites choses terreà terre mais nécessaires dans tout débat démocratique, du moins qui se veut comme tel.
Il est bien dommage, dans ce débat autour de la Maison des Civilisations, Mme MAZEL qui vopus présentez sur ce blog comme seule habilitée à parler au nom de réagir, que votre secrétaire, Mme Couapel, trouve plus utile et plus efficace dans "son combat " de tenir sur ce blog des écrits malveillants et pleins de sous-entendu malsains à mon égard, écrits d'autant plus graves qu'ils émanent d'une personne qui est avocate de profession. J'ai apporté pour les lecteurs de zinfos974 des réponses aux sous-entendus malveillants de cette dame qui s'est bien gardée, sans doute par souci d'honnêteté intellectuelle, d'en tenir compte, se contentant de les passer sous silence.

Vous aviez pour votre part, avec raison et beaucoup de bon sens, souhaité, par des contacts auprès de moi que l'association Réagir, au sein de laquelle vous militez contre le projet actuel de MCUR qu'on entend nous imposer, puisse oeuvrer avec le Comité citoyen que j'anime depuis le 26 février 2009, à la réussite de la réunion publique débat du 18 avril organisée sous le patronnage de "zinfos974" sur les thèmes "MOBILISATION GENERALE" NON à la MAISON des CIVILISATIONS telle qu'on entend nous l'imposer" "STOP au GASPILLAGE de l'ARGENT PUBLIC", ce qui ne pourrait évidemment que favoriser l'efficacité de notre combat citoyen commun. Si je suis tout à fait favorable à un rapprochement de nos actions, il m'importe cependant de ne pas m'immiscer au sein des relations existantes au sein de votre association qui ne me concernent en rien (ni les opposants à la CMUR d'ailleurs), et je le peux l'être qu'à la condition que vous même et les membres dirigeants de votre association se désolidarisent très clairement publiquement sur zinfos974 des attaques écrites de mme Couapel à mon égard car comment les Réunionnais pourraient-ils concevoir que vous travailliez au nom de leur intérêt général aux côtés du personnage malhonnête tel que je suis décrit par cette dame ? Cette condition préalable émise, je reste à votre entière disposition pour amplifier comme la nécesité et l'aspiration de nos concitoyens s'en fait très largement sentir, notre action contre le mauvais projet actuel de la MCUR. Cordialement, Antoine FRANCO
P.S. : je prie les lecteurs de zinfos974 de m'excuser de mettre sur la place publique certains débats mais la démocratie repose sur la transparence, l'honnêteté et l'information.

81.Posté par FLOC'H PATRICK le 11/04/2009 09:39

77. Posté par Gérard Jeanneau le 10/04/2009 23:14
Erreur soliste! Il est bien dit que la MCUR sera aussi un centre de recherche. Et ce centre de recherche m'inquiète quand on analyse la séquence 6 du programme muséographique : de toute évidence, l'histoire de la Réunion est bien orientée. On frise le révisionnisme!

Non on ne frise pas le révisionnisme c'est carrément du révisionnisme....
La culture réunionnaise selon dame Françoise Verges se résume à l'esclavage , pour le reste circulez rien à voir ....
Quand à notre personnage romanesque Soliste trosko-balkan devrait revoir ses partitions kiltirelles , faudrait au passage lui demander combien il est payé par la région pour venir nous répondre (...) ici car il est contre productif à lui même de suinter mépris et arrogance. remarquez qu'il continu son cirque comique il nous est d'une aide précisément utile rien que pour voir ce qu'ils nous proposent .... Bon et bien allons y gaiement. Ca tombe bien, j’adore l’humiliation publique, même quand c’est pour ma pomme. Alors il viendra encore nous contre-argumenter que ce genre d'outil premièrement ce n'est pas un musée ? ni un centre de recherche ? ni même un culte à la mémoire du divin à l'identique du Centre Culturel Tjibaou à Nouméa ou toute la population Kanak fut concerné et impliqué avec l'architecte Renzo Piano dans le projet , car il faut savoir pour la petite histoire Renzio Piano devait relever plusieurs problématiques dont celle surtout en effet d'éviter à tout prix de bâtir une caricature du monde kanak ; il lui fallait surtout trouver les forces nécessaires de garder trace d'une formes architecturales, de matériaux, de rapports à l’espace d’inspiration océanienne mais tournés vers l’avenir en travaillant avec les Kanaks son pari a été tenu. Sauf qu'ici ce projet n'est qu'une funeste entreprise en catimini ou se mélange les genres de l'intérêt absolu d'un poste pour placer un membre de la famille et cela dans état insolant de népotisme, qui a décidé d'employer madame Françoise Verges à ce poste pourquoi n'y a t'il pas eu un appel à candidature? Pour prendre les fonctions de ce poste? C’est toujours le clan et la famille qui dirige les opérations, simple constat pourquoi la population n'a t'elle pas eu son mot à dire ? Rien que sur les choix des conclusions claires sur les concepts architecturaux.

80.Posté par soliste le 11/04/2009 00:29

A Nicolas delaunnay de la perriere.

Je comprends ton point de vue. Je ne le partage pas en grande partie mais je saisi l'honneteté de ta reflexion et de ta démarche.

Par ailleurs je suis depuis bien lontan déjà persuadé de la nécessité de la réhabiliation des lieux de mémoires.

Plus avant sur le sujet, armés de nos points de vue différents, la discussion serait fructueuse sans doute. Ce lieu ne le permets pas.

Tu es ici de ceux rares à ne pas utiliser de faux arguments ou de vils procédés pour .. indiquer ta position. Merci pour cela.
Amicalement.



79.Posté par soliste le 11/04/2009 00:20

A Geard jeanneau.

Ouuuuhh...le ton à changé..,.les arguments frisent le ridicule...(internet? médiathèque? pour les illétrés? sérieux? ) le procès d'intention, la facilité..l'amalgame..
oula!!! cela vous a chagriné manifestement mon commentaire...

Sur un point cependant vous avez peut être raison: je m'évertue en effet et peut etre naïvement à indiquer tout le bien que je pense de ce projet...et ce faisant je rencontre de temps à autre des (...).

78.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/04/2009 23:27

soliste, rien n'empêche que chaque lieu, en mettant en avant sa spécificité, évoque tout ce que la MCUR souhaite évoquer dans son bâtiment "bling bling".. non ?

je suis d'avis qu'un réajustement du projet dans un lieu central et des lieux décentralisés, avec le budget prévisionnel évoqué, emporterait l'adhésion des récalcitrants et opposants..il faut savoir parfois concéder pour obtenir l'adhésion du plus grand nombre. j'encourage paulo et le reste de la cour à la pyramide, à aller dans ce sens..

Par ailleurs, j'apprécie que tu comprennes mon attachement à la sauvegarde des lieux de mémoire..surtout ceux situés du côté de la grande fontaine..

amicalement

77.Posté par Gérard Jeanneau le 10/04/2009 23:14

Erreur soliste! Il est bien dit que la MCUR sera aussi un centre de recherche. Et ce centre de recherche m'inquiète quand on analyse la séquence 6 du programme muséographique : de toute évidence, l'histoire de la Réunion est bien orientée. On frise le révisionisme!

"Le recours régulier à des systémes d'expositions audio-visuels", selon votre expression, à la MCUR. C'est beau, mais on peut placer tout cela dans les diverses médiathèques de l'île et même sur internet. Et pour créer ce virtuel, un petit studio suffit! Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué? C'est apparemment votre devise... et celle du clan Vergès, qui sait déjà tirer de jolis marrons du feu! Vous vous évertuez naïvement à défendre un projet pharaonique.

Gérard Jeanneau

76.Posté par soliste le 10/04/2009 21:27

A Nicolas Delaunnay de la Perriere.
(En préambule je me permets de te rapeller que je comprends ton attachement à la réhabilitation des lieux de mémoire. J 'y adhère moi aussi totalement. )

En démultipliant géographiquement les lieux d'expositions , les thématiques ...Cela ne donnerait pas une vision parcellaire de l'histoire, de l'identité? Comment celui qui visitera pourra synthétiser ces informations? S'en faire sa propre interprétation, certes, mais cependant sur des données globales?


La structuration d'une culture est si complexe et la culture créole en permanente tension creative, comment rendre cela avec un minimum de cohérence et de simplicité en s'appuyant sur divers lieux ? Pour qu'un visiteur curieux parvienne , de cet éparpillement strategique des informations, à reconstituer un discours coherent et global , il lui faudra certes un peu de motivation mais aussi , je le crains, une aisance culturel, intellectuel, une habitude à ce travail intellectuel de reception et de synthese. Cela n'exclut pas d'office une partie pourtant importante de la population?


Et les apports et transfromations actuelles de l'identité réunionnaises? Où, Comment le représenter?

Amicalement.


75.Posté par soliste le 10/04/2009 21:09

A gérard Geaneau.

Vous connaissez le pourcentage de réunionnais qui lisent les publications, livres des universitaires? Se rendent aux colloquex organisés par l'université (récemment d'ailleurs s'en ait tenu un fort intéressant regroupant Carpanin Marimoutou et Marie-Christine Hazael massieux..sur des thématiques fort proche de ceux que se propose de représenter la MCUR),

Moi je l'ignore mais il me parait évident que cela concerne une population très limitée, et déjà familier à ce types de travaus et recherches.

La MCUR se donne pour ambition c'être accessibles au plus grand nombre, y compris aux illétrés par le recours régulier à des systémes d'expositions audio-visuels.

L'enjeu est trop considérable et concerne si tant toute la population pour qu'elle ne soit accessible qu'à des élites et à des "spécialistes".

Je pensais qu'une association de type REAGIR se serait montrer sensible à ne pas limiter le savoir à ceux qui finalement le possèdent déjà.

Sur un point secondaire: Marie-christine haziel massieux est une spécialiste du créole surtout de la zone caraïbe.

74.Posté par FLOC'H PATRICK le 10/04/2009 18:27

72. Posté par Gérard Jeanneau le 10/04/2009 11:46


Mon cher Gérard vous êtes l'homme avec lequel je prendrais bien mon kafé 100% arabica Moka Harrar Ethiopie est souvent appelé "le champagne des cafés" tous les matins comme lorsque il y a plus de 26 ans je courais dans les rampes de la montagne avec le trop célèbre Paul Charles Emile Hugot, et nous revisitions l'histoire de France et de la Réunion en particulier quel grand homme respectable j'ai encore en souvenir le jour ou il m'a expliqué comment lui est venu l'idée du renforcement libéral des capacités agricoles de la réunion, en particulier sur la mise en application par le remembrement pour faciliter la mise en œuvre du travail, surtout pour accroître les rendements et augmenter la production de sucre et de rhum réunionnais.
Bref merci pour votre tirade qu'est ce que l'on rigole sur 974 z'infos

73.Posté par fabienne couapel sauret le 10/04/2009 13:38

A créolesréunionnais et à jane-jhôm-moeng.

Vous avez raison, c'est dans l'union et la diversité que nous grandirons et j'ajouterai que nous devons être irréprochables, privilégier le respect de la loi, le respect des uns et des autres.

REAGIR a tenté une approche en direction de STOP. Pour l'instant STOP est génée, mais j'ai l'audace de croire que Pierrot Dupuy sera le trait d'union.
Attendons......
J'en profite pour remercier tous ceux et celles qui ont signé la pétition, REAGIR a noté une super progession ces dernières 72 heures.

72.Posté par Gérard Jeanneau le 10/04/2009 11:46

Je suis effaré par le langage pseudo-scientifique que je trouve dans trop de messages! Sans jouer aux savants, on peut tout de même reconnaître que la MCUR est un bâtiment démesuré, pharaonique. Il faut être réellement obtus pour ne pas le reconnaître!


Lieu de recherche en histoire, en linguistique, en sociologie? Je le regrette : pour moi, c'est l'Université ou tout simplement une Association conforme à la loi 1901. Robert Chaudenson, une sommité en linguistique créole, n'a pas attendu la MCUR pour faire ses brillantes recherches! On pourrait faire appel aux compétences de Marie-Christine Hazzaël-Massieux, grammairienne et sociolinguiste, qui a créé l'Institut d'Etudes Créoles et Francophones d'Aix. Elle non plus n'a pas attendu la MCUR pour entreprendre ses recherches. A la Maison de Vergès - et c'est à craindre - on va avoir une bien pâle copie de ce que l'on trouve à Aix. Et pourquoi déshabiller Pierre pour habiller Paul? Marimoutou fera-t-il de meilleures recherches dans le cadre de l'Escargot que dans celui de l'Université? Et s'il veut une orientation conforme aux voeux du promoteur Vergès, qu'il ouvre à l'Université un Institut d'Etudes Créoles et qu'il appelle à son secours, s'il le faut, Marie-Christine Hazzaël-Massieux!


Et que font à la MCUR les enseignants que l'on a recrutés tout récemment dans nos collèges et nos lycées? Et recrutés selon quels critères? Avec l'appui de la FSU tropicalisée? Oui, que font-ils donc? De la linguistique adaptée aux profanes? Mon Dieu! créons une Association sous la houlette de professeurs fraîchement retraités! Mollard, professeur de lettres modernes à la retraite, donne un peu l'exemple : il exerce ses talents à la Région! Quand donc va-t-on cesser de croire que la valeur d'un projet culturel est forcément proportionnelle à la quantité d'euros qu'on y engloutit? Par les temps qui courent, il faut veiller à la dépense! Cospar, au secours! A notre Cospar, pointilleux, de calculer combien nous coûte tout ce monde - l'élite de Vergès - qui semble se donner trop souvent beaucoup de mal à chercher ce que d'autres ont déjà trouvé, à dire, comme si c'était de son cru, ce que d'autres ont déjà dit.

Voyons l'histoire de la Réunion, telle que la MCUR l'envisage! Je demande grand pardon à Couapel-Saurat! Je n'ai pas d'oeillères, j'ai lu les pages "officielles" de la MCUR. Je n'en donne pas le lien de crainte de voir ma demande d'adhésion à "Réagir" rejetée à tout jamais par cette dame! Cherchez et vous trouverez. Et vous trouverez ce que j'y ai lu.

La séquence 6 du programme muséographique est éloquente. Je cite :
Objectifs de la séquence
Les transformations qui affectent La Réunion autour de plusieurs moments charnières : émergence des syndicats ouvriers, demande d’un
nouveau statut en 1936, participation à la Deuxième Guerre mondiale, rapport sur la grande pauvreté de la population, fin du statut colonial
en 1946, début de modernisation des infrastructures, émergence d’une classe moyenne de fonctionnaires, début des médias de masse…
La séquence, en restituant le contexte régional et international de décolonisation, d’organisation tripartite du monde – pays non alignés, URSS et États-Unis –, montre comment ces données affectent les perceptions et représentations de l’île et du monde.

Trame « Histoire, cultures, créolisation à La Réunion »
La Deuxième Guerre mondiale
Une île isolée
Mobilisation de jeunes Réunionnais qui rejoignent la lutte antinazie;
1946 : la fin d’un monde : fin du statut colonial de La Réunion et nouvelles contradictions
Naissance d’une presse plus diversifiée, des radio-crochets; premières émissions politiques
Montée en puissance des syndicats
1959 : création du Parti communiste réunionnais;
Création de l’Union des femmes de La Réunion : naissance d’un féminisme social, anticolonialiste, antiraciste
Sakay : une colonie réunionnaise à Madagascar. L’élan colonisateur de La Réunion et son échec
La Ligue des droits de l’homme
L’Église et son poids sur la société
La littérature : les Leblond et leurs épigones;
Les bals populaires
Premières expressions d’une prise de conscience identitaire, la langue créole
Développement de l’île : routes, électrification, santé, système social, croissance démographique, instruction pour tous.



Une courte analyse : en 1946, assassinat d'Alexis de Villeneuve et ses conséquences : voilà un moment charnière oublié. Ce n'est qu'un point de détail de l'histoire aux yeux du clan Vergès. S'il y a bien amnistie, auprès des tribunaux, il n'y a pas amnistie du fait historique. L'histoire ne s'efface pas.


Tout dans cette séquence est orienté vers la grande activité de la gauche : fin du statut colonial, naissance d'une presse plus diversifiée, bien sûr avec un petit clin d'oeil à Témoignages; montée en puissance des syndicats, bien sûr de gauche; création du PCR; création de l'UFR; échec de la Sakay, avec, là aussi, un petit clin d'oeil au vilain canard, Michel Debré. Tout est bien à la gloire de notre Pharaon et de son papa. En leur honneur, il faut bien un musée-mausolée.



Et, dans tout ce document sur la MCUR, nos deux éminents historiens, d'une objectivité à toute épreuve, vont jusqu'à "nominer" neuf fois Paul Vergès... et zéro fois Michel Debré! La messe est dite!

Gérard Jeanneau (alias Fricagogo)





71.Posté par Jane-Jhôm Moeng le 10/04/2009 11:32

69. Ah Enfin.... un post érotique !!! Fabienne et Franco... Couapel et Antoine... Enlacez vos efforts !! Ne croisez plus le fer... Mâtinez vos ambitions (trop personnelles ?) et Embrassez ...le succès de vos objectifs !

Et puis je l'aime bien celle là : Et que tous se retrouvent pour faire l’URMC : l’Unité Réunionnaise contre « cette » Maison des Civilisations !

Alors vous croyez à une Unité possible ? Envisageable ? ....et Réunionnaise ?!??

cafres, chinois, zoreys, comores, yab, zarab.... commerçants, étudiants, entrepreneurs, techniciens, artisans... noute toute quoi ?

L'Irak et l'Amérique ?

C'est érotique.... ou Aphrodisiaque, ....comme dirait Rodolphe...

70.Posté par creolesreunionnaischinois de : creolesreunionnais@live.fr le 10/04/2009 09:36

Contre argument ou argument :


« Le projet MCUR a déjà eu le soutien de Paris, de l'europe, de l'unesco. «

N’avez-vous jamais donné votre soutien ou avoir vu quelqu’un donner son soutien à un enfant pour chercher une première voiture à 3000€ et voir l’enfant se ramener avec une proposition beaucoup plus coûteuse ?

Le « parent pas couillon » lui dit : « Avec 3 000€ on trouve de bonnes voitures d’occasions ! Débrouille-toi pour en trouver une ! »

Question : Paris, l’Europe ou l’Unesco seraient-ils tous plus couillons qu’un parent créole réunionnais ?

69.Posté par creolesreunionnaischinois de : creolesreunionnais@live.fr le 10/04/2009 09:19

S’il vous plait Mme Couapel Sauret,

Quel objectif avez-vous ?

L’objectif personnel de couler Franco ? Alors portez plainte si vous avez des preuves tangibles.

Si vous n’en avez pas et que vous souhaitez réellement faire avorter le projet MCUR (ce que nous pensons), alors finissez par UNIR vos forces avec celles de Franco.

Chronologiquement et personnellement :

J’ai fait signer la pétition de Franco.

Puis vous avez contacté creolesreunionnais@live.fr .

Même si dans un premier temps, j’avais pressenti un règlement de comptes de votre part et que votre pétition se posait en concurrence de celle de Franco, j’ai fait signer votre pétition (pas aux mêmes personnes).

Ensuite ne voyant plus venir de consignes de la part de Réagir, j’ai redonné priorité à celle de Franco.

Aujourd’hui quelle est la pétition qui a pris un ascendant sur l’autre ? Qu’importe !

Que chacun, avec ses convictions, explique et glane le maximum de signatures. N’est ce pas Mme Josette ?

Et que tous se retrouvent pour faire l’URMC : l’Unité Réunionnaise contre « cette » Maison des Civilisations !

… CAR vous DEVREZ ABSOLUMENT vous retrouver pour faire un DECOMPTE REALISTE en excluant les doublons de toutes les personnes qui se seraient amusé à voter sur les deux pétitions, sinon vous allez devoir supporter une attaque en nullité des deux pétitions…

Les POUR MCUR doivent bien se fendre la poire en ce moment !

NB : je vous envoie consulter sur Zinfos974 la liste des pétitionnaires de : 'Non à la vente des biens du Conseil Général'. Vous trouverez le nom d’un DINDAR prénommé Nassimah.

Un homonyme ? Si NON, M. Pierrot Dupuis, il faut espérer que la pétition en ligne est fiable et que l’on saura retrouver trace des « farceurs » qui veulent faire échouer les actions…

68.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/04/2009 02:13

soliste, merci pour tes conseils et propos, mais je suis certain que l'on peut trouver ici ou là, des traces des différentes "civilisations" venus peuplés la Réunion, et que l'on peut ainsi faire du "deux en un"...en réhabilitant chaque vestige restant, et en consacrant chacun d'eux à une des thématiques que reprend le projet mcur dans sa matérialisation.

pour ce qui est du manifeste scientifique, je dois avouer l'avoir lu il y a de ça déjà quelques temps..

67.Posté par soliste le 09/04/2009 22:47

A Nicolas delaunay de la perriere.

Nicolas, tu me dis le projet est bon..mais tu lui donnes une mission : préservation et réhabilitation d'un ensemble de lieux sur le térritoire...ce qui n'est pas la mission première du projet.
Je t'avais déjà donnée mon opinion sur ce point que tu soulèves dans le post sur le lazaret. Mais tu n'as pas du le voir, j'y ai répondu tardivement.

Je suis évidemment pour la réhabilitation des lieux de mémoires sur ce territoire y compris les lieux de vie et de sépulcre de l'esclave marron.

Pourquoi ces lieux de mémoires, lazaret, la periere, etc..sont si mal réhabilités ou quasi à l'abandon?

N'est ce pas parce qu'il y a eu un déni de l'histoire (periode esclavage, période coloniale)? dont les maux de nos jours se font encore ressentir? au minima: Désinteret, méconnaissance...

Réhabiliter ces lieux...(et je le redis, je milite pour avec la même ardeur que pour la MCUR) suffirat-il à comprendre le passé, à éclairer le présent?

Je prend le lazaret disons de la possession...toute la connaissance que je pourrais avoir de ce lieu, de ce qui se passait, de comment cela se passait, etc...me permettra t-il audelà, de l'enrichissement historique que j'en aurais retiré, de comprendre en quoi l'esclavage, l'engagisme qui structura l'organisation de la société réunionnaise durant au moins 3 siecles, travailla la création d'une culture créole , d'une identité réunionnaise. En quoi comprendre que de ce totalitarisme (esclavage) qui jetta des milliers d'hommes et de femmes dans l'asservissement sur un territoire, où ils furent coupés de leur langues, de leurs pratiques diverses, de leur repères culturelles et familliaux, etc..permis un travail de création, par le contact des populations d'origines différentes, d'une langue et de pratiques et de représentations nouvelles? En quoi comprendre que la compréhension de ce travail créatif ne suffit cependant pas à donner le périmètre du processus de créolisation et de création de l'identité réunionnaise. Que cette dernière ne se limite pas à cela et que le croire est enfermer l'identité créole réunionnaise à nouveau dans une cage? Que d'autres processus concourrent à la création de l'identité réunionnaise?

La MCUr se propose , non , d'être un musée du passé, mais d'être un musée vivant, de montrer les processus passés de la création de la créolité réunionnaise, mais aussi les processus actuelles.

Si on me permet cette fantaisie, je dirais que la mcur ne cherche pas qu'a réhabiliter les pierres , les marques mortes du passé , mais aussi et essentiellement l'humain à travers les marqueurs du passé, et les signes du présent.

Transformer la méconnaissance des réunionnais de leur histoire, des processus ayant contribué à la création de leur identité culturelle en connaissance, contribuera par ailleurs à redonner à la société réunionnaise interet, valeur et sens à ces lieux oubliés.

Tout autre chose...puisque tu évoques les motivations des anti-mcur (dans lesquels je ne te place pas..) ne trouves tu pas étonnant que ceux -ci militent en réaction précisement pour des actions qui se donne comme objectif de se limiter à la célébration du passé à travers ces lieux ou ces objets, etc...?

Etrange quand on entend les même parler de "mausolé"....

Je crois moi que pour la plupart ( je parle de ceux qu'on entend) il y a une autre raison, non dite et parfois inconsciente:
Réhabiliter l'humain dans cette île, dans toute ses dimensions culturelles et identitaires fait peur....

Je te le disais , sans trop savoir pourquoi, je ne te classe pas parmi ces opposants là au projet,
aussi je me permets de te proposer de lire " le programme culturelle et scientifique de la mcur".
En tapant ces mots sur goggles ou autre tu trouveras divers liens qui te propose de le télécharger.
Tu me diras ce que tu en penses. Si tu te décide à le lire.
Amicalement.






66.Posté par Pas soliste le 09/04/2009 22:10

(61) En effet M. de la Perrière, ce sont des questions de contenu et de budget qui se posent au sujet de la MCUR. Personne ne conteste l'utilité d'un outil, voire de plusieurs outils réhabilités sur l'ensemble de notre petit territoire dévasté par les bégaiements de notre histoire, pour célébrer l'unité réunionnaise, fusse-t-elle en devenir... Mais quand on a eu écho du contenu, qui peut être qualifié de virtuel, des budgets engagés, sans parler des gaspillages anticipés par des porteurs de projet pour le moins contestables (et là encore on ne reviendra pas sur les emplois fictifs), les raisons de débattre ne manquent pas. Puisque ce projet est comparé au musée calédonien, que la lumière soit faite sur les collections, les supports, les vestiges... les reliques de l'histoire de notre civilisation. Que les budgets soient détaillés. Que les porteurs de projets soient identifiés. Sur cette base, et sur cette base seulement, nous pourrons continuer de débattre.

65.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/04/2009 19:06

pierre junior, tu as très bien compris ma question, quelle est l'origine précise des ressources financières de la Région , qui abonderont le cas échéant le financement de l'exploitation de la mcur..? octroi de mer ? taxe sur les carburants ?

par ailleurs, je rappelle qu'une subvention d'exploitation accordée au titre d'un exercice budgétaire par une collectivité, ne peut financer le déficit des années antérieurs de la structure qu'elle finance..cela complique un tantinet les choses ..

64.Posté par Pierre Dupuy Junior le 09/04/2009 15:45

63. Oui, mais s'il n'est pas rentable, ça veut dire que les mensualités d'un éventuel prêt ne seront remboursables que grâce aux subventions publiques: on parle donc bien de l'argent du contribuable (sauf sur une très faible part)

63.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/04/2009 14:59

sans oublier les mesures de gratuité des musées décidées récemment vis à vis de la jeunesse et de certaines autres catégories de public... comment rentabiliser...bonne question ! mais par essence, un outil de "service public" n'est pas rentable..

62.Posté par Cambronne le 09/04/2009 13:42

61. Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/04/2009 12:40


Tiens j'y pense combien faudra t'il de visiteurs pour que le machintrucbidule marque du malin 666 soit rentable ,
Comment se rentabilisent tous ce parc d'attraction soit disant Kiltirel ?

Je ne crois pas qu’ il existe un business modelé type d’exploitation de ce genre d'outil premièrement ce n'est pas un musée ? ni un centre de recherche ? ni même un culte à la mémoire du divin à l'identique du Centre Culturel Tjibaou à Nouméa ou toute la population Kanak fut concerné et impliqué avec l'architecte Renzo Piano dans le projet , car il faut savoir pour la petite histoire Renzio Piano devait relever plusieurs problématiques dont celle surtout en effet d'éviter à tout prix de bâtir une caricature du monde kanak ; il lui fallait surtout trouver les forces nécessaires de garder trace d'une formes architecturales, de matériaux, de rapports à l’espace d’inspiration océanienne mais tournés vers l’avenir en travaillant avec les Kanaks son pari a été tenu.? Sauf qu'ici ce projet n'est qu'une funeste entreprise en catimini ou se mélange les genres de l'intérêt absolu d'un poste pour placer un membre de la famille et cela dans état insolant de népotisme, qui a décidé d'employer madame Françoise Verges à ce poste pourquoi n'y a t'il pas eu un appel à candidature ? Pour prendre les fonctions de ce poste ? C’est toujours le clan et la famille qui dirige les opérations, simple constat pourquoi la population n'a t'elle pas eu son mot à dire ? Rien que sur les choix des conclusions claires sur les concepts architecturaux.
Nous sommes bien loin des clichés gauloiseries du Parc Astérix et même ceux de Mickey Mouse de Disneyland, pour prendre des exemples provenant de l'hexagone , suffit de savoir de combien le Futuroscope est toujours déficitaire depuis sa création , surprenant qu'il n'y a pas eu de business plan pour se projet ? d'autant que la Région Réunion à aucun moment n'a parlé des activités en relation avec un tourisme visiteurs voir même d’affaires, de tourisme individuel, etc.
Lorsque l'on sait que Disney tire toute sa rentabilité sur son potenciel global.

61.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/04/2009 12:40

Soliste, le projet est bon, sa matérialisation ne l'est pas.
nombre d'opposants le sont au titre de la matérialisation du projet (coût, emplacement, choix d'une structure unique au lieu de la réhabilitation d'un ensemble de lieux sur le territoire réunionnais)

60.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/04/2009 12:21

Pierre junior, tout dépend qui rembourse le dit emprunt ...

si l'établissement public ou association qui gère la future MCUR rembourse le dit emprunt, c'est sur l'exploitation qu'il doit rembourser;
si c'est la région qui finance par emprunt, c'est le budget de fonctionnement qui rembourse l'emprunt
si la région finance par auto financement (fonds propre), ce sont les réserves qu'elle a constitué qui sont utilisées sans qu'on puisse savoir très bien vu l'opacité, au titre de quelles ressources ces économies ont été constituées (surplus de taxes locales non utilisés, excédents de "financements" nationaux ou européens..)

vu que l'on parle du contribuable réunionnais dans la rhétorique utilisée, je m'évertue à essayer de comprendre vu le manque d'argumentation de REAGIR notamment, ce qu'est réellement ce contribuable réunionnais au vu des ressources budgétaires de la Région.

59.Posté par olivier le 09/04/2009 11:34

Pierrot , te serait il possible de dire à M Franco et consorts de laver leur linge sale en famille? Je suis aussi contre la MCUR mais je ne cautionne pas les longs post que d'ailleurs peu de personnes lisent.

58.Posté par Aero Freins le 09/04/2009 09:43

cambronne, très "à propos" : Sans vouloir (...) prendre part pour l'un ou pour l'autre !! ...et puis ses posts 40 et 56... (!!!) MDR !!

" Si certains sont invertérés menteurs et falsificateurs de la réalités sur ce site n'oeuf 7/7 4/4, ils le seront durant toute leur triste vie de tous les jours, tous les défauts et les qualités que nous avons, sont les mêmes que dans la vie de tous les jours, il n' y a rien de virtuel dans ce constat simple logique du naturel "

Vaut mieux lire ça... que d'être en panne à Bois blanc... sans réseau wifi.... et sous un tps pareil !!

Au fait !! Kossa fé les handicapés là...?? Tjrs rien ds ta besace...?

57.Posté par Pierre Dupuy Junior le 09/04/2009 09:32

49. Ca revient sensiblement au même, non? Un emprunt devra être remboursé par ce qui serait devenu des fonds propres autrement....

56.Posté par Cambronne le 09/04/2009 08:58

41. Posté par jeff le 08/04/2009 20:57

Faut dire qu'elle est a l'image caricaturale de ces hommes et femmes politiques qui y adhèrent et qui composent les bancs des assemblées de droite comme de gauche, .....faut dire qu'en France si vous n'êtes ni de droite ni de gauche vous n'existez pas ...alors même que dans la sphère des décisions politiques de cet empire de Jacobins , .... comment voulez vous que la plèbe ne se rebelle

Je confirme, ici sur z'infos Nine seven four ou n'oeuf 7/7 4/4 ; c'est un débats et discussions en continu et pas la rubrique "faits divers" des chiens écrasés d'une certaine presse nauséabonde voir radio populace soit disant libre, peut être que l'avocate c'est trompé d'étage et de palier il y a pas quelqu'un dans l'assistance qui pourrait la reconduire vers l'ascenseur , car en venant ici pondre ses œufs UMPISTE vous avez cette façon bizarre de présenter les choses dans un sens vindicatif , recentrez vous tenez vous en donc aux questions posées par le prétoire et non pas à nous faire un remake style versus d'une sitcom de votre champion à son entrée à l'Elysée "Hélène et les garçons",
sinon croyez que vous n'aurez qu'une résistance farouche au napalm en face sans le moindre renfort d'une assistance favorable pour cause de non argumentation.
Comme il y avait un petit oubli de ma part hier , vous pouvez bien évidemment prendre comme exemple des faits vécus un cas similaire avec "Junior "et je sais quoi faire dans ce genre de circonstance question arbitraire logique loi de survie , car pour les soit disant actions que vous avez vus ou connus mais autant qu'elles servent a illustrer votre argumentation, cela nous permettra de mieux cerner votre point de vue à l'avenir , franchement ce qu'il y a de remarquable avec des gens comme vous c'est de constater comment vous aimez répandre sans vergogne les mensonges suffit d'apprécier les simulacres et l'hypocrisie qui règne dans votre corporation avouez ce n'est franchement pas l'exemple de sainteté rien que sur des grands principes de droit, certes c'est peut être votre déformation professionnelle je serais tenté de le dire, la «déesse des prétoires» chassez le naturel il resurgira au galop..Mais comme me disait un colonel un jour , " bon avocat n'est pas celui qui ment le mieux ; c'est seulement celui qui connait le juge"...
C'est quand même malheureux que vous autre dans votre arrogance divine vous avez cette fichu manie de vous complaire dans le mensonge comme la vérité est blessante vu qu' un bon avocat joue sur la corde sensible de deux aspects, entre les mensonges pour mieux tromper les sentiments, et les mensonges pour tromper la raison vous ferez croire vos sornettes sauf peut être aux sots crédules qui ne connaissent rien à la vie mais aussi aux superstitieux.
Bon d'accord et puis flute après tout, certes il faut à l'évidence l'admettre nous vivons dans ce vaste un monde du virtuel, sauf que par respect et courtoisie question de savoir vivre et d'éducation cela n' empêche nullement par nos interventions le respect d'autrui, la convivialité partagé.
Si certains sont invertérés menteurs et falsificateurs de la réalités sur ce site n'oeuf 7/7 4/4, ils le seront durant toute leur triste vie de tous les jours, tous les défauts et les qualités que nous avons, sont les mêmes que dans la vie de tous les jours, il n' y a rien de virtuel dans ce constat simple logique du naturel.
Frédéric Dard écrivait
"les avocats portent la robe pour mieux mentir comme ses femmes harengères "
il disait aussi
" La poubelle reste le meilleur des accessoires de rangement "

Antoine je retiens une chose j'aime bien la langue de bois de Maitre dame Fabienne Couapel Sauret
je ne me fais pas d'illusion pour sa carrière politique elle trouvera certainement quelques franc maçons pour lui apporter la lumière du passage dans le "Labyrinthe de Pan" et d'atteindre rien que sur des opportunités ses objectifs d'une guerrière amazone et son appétence pour prendre le contrôle et le pouvoir , le Diable n'est qu'un ange déchu qui a sauté de l'autre côté des lignes ...

J'ai pas trouvé mieux pour illustrer le lien entre Antoine et dame Fabienne lol lol lol


55.Posté par lichen le 09/04/2009 08:53

Et quid de la continuité territoriale? Et quid de fantasticable?
Allons Franco, des zinfos!!!


54.Posté par tironé le 09/04/2009 08:23

le 16 mais essayions de faire venir PARIS a nous en organisant un grand tintamarre ,une manifestation contre la mcur .un truc qui oblige la presse a relayer le mécontentement vers PARIS.
si nous sommes aussi nombreux qu'on le pense et pour montrer que le réunionnais est solidaire alors allons y gaiement .soit un rassemblement ,soit un papier collé sur la voiture avec tout simplement (CONTRE MCUR) ou tout autres actions pourvu qu'on attire l'attention .je suis partant a100%

53.Posté par DANIEL - FAIVRE le 09/04/2009 07:50

Antoine tu a le soutien d'un anti UMP(union mafiosi politique) Gauche ou droite tous pareil la balle aux centre.

52.Posté par MètAnLèr le 09/04/2009 02:58

Vous avez raison, Alex, j'aurais dû éviter de céder au Troll et recentrer le débat sur la MCUR;
@Jeff, de grâce, sans vouloir vous commander, pourriez-vous soigner un peu votre orthographe, on vous comprend à peine.

51.Posté par MètAnLèr le 09/04/2009 02:53

Que de débats pour quelques petites remarques de la part de Mme Couapel- Sauret...Et peut-être un peu d'hypocrisie aussi.
Si on appliquait aux posteurs de ce site le "régime sarko" en matière de diffamation et d'injure, lequel régime consiste à ne rien laisser passer, nombre d'entre eux en seraient pour leurs frais. Mr Franco en particulier aurait dû allonger une sacrée quantité d'oseille à pas mal de monde, et en particulier à Mr Vergès, tant l'injurier est devenu chez chez notre collairique contrôleur de la vertu d'autrui une seconde nature. Relisez ses interventions. On pense ainsi à Claudse Hoarau, qui aurait de quoi faire condamner 10 fois un bon nombre d'intervenants...Mais la vie est mal faite, et le goût de la chicane, qui comme chacun le sait est le propre ds individus les plus sympathiques et raffinés, n'est pas partagé par tous. Pierrot Dupuy, dont le moins que je puisse dire est que je ne partage pas ses idées, offre néanmoins à chacun la possibilité de s'exprimer sur son blog, sans censure ( on ne peut pas en dire autant d'autres sites). Dès lors il serait désolant que nous nous mettions à exiger des excuses les uns des autres...Et pourquoi alors, exiger des excuses dans ce seul et unique cas?
Je ne vois pas qu'il y ait de la part de Mme Couapel la moindre diffamation, ou la moindre injure: il n'est pas que je sache interdit de s'enrichir! Nulle part Mme Couapel n'a insinué que Mr Franco ait eu des pratiques illégales: si les activités de Mr Franco lui rapportent de l'argent, c'est son affaire.
I

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >