Politique

Paul Girot de Langlade porte plainte contre Patrick Karam, qui lui répond...

Remonté. Voilà, en un mot, dans quel état d’esprit se trouve actuellement Patrick Karam, le délégué ministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer.
Il ne décolère pas d'être lui même visé par une plainte du préfet qui lui reproche de ne pas avoir, selon lui, respecté la présomption d’innocence.
Patrick Karam estime que Girot de Langlade "continue de s’enfoncer".


Paul Girot de Langlade porte plainte contre Patrick Karam, qui lui répond...
Le préfet, Paul Girot de Langlade, a annoncé dans les médias nationaux qu’il comptait porter plainte contre Patrick Karam, le délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, ainsi que contre SOS Racisme, pour atteinte à la présomption d’innocence.

L’ancien coordonateur des Etats généraux a, rappelons-le, été suspendu de ses fonctions à la suite de propos tenus le 31 juillet dernier à l’aéroport d’Orly contre des agents de sécurité (lire ici). Une plainte avait, à l'époque, été déposée contre lui pour injures publiques à caractère racial.

"Il aurait dû s'excuser"

Toujours pas informé officiellement de la plainte, Patrick Karam a d'ores et déjà réagi dans la presse nationale. Il accorde aujourd’hui à Zinfos974 une interview qu’il est possible de retrouver dans son intégralité ci-dessous. Pour le délégué interministériel à l’égalité des chances, il n’y a aucun doute: "Il aurait dû s’excuser".

Se disant peu touché par la plainte déposée à son encontre, Patrick Karam retient surtout "qu’on ne peut pas demander aux gens de la rue lambda de ne pas insulter leur voisin, de se conduire correctement envers les autres et de ne pas tenir des propos tendancieux, quand un haut-fonctionnaire donne un exemple qui n’est pas le bon".

Débat autour de la présomption d'innocence

Face à l’argument de Paul Girot de Langlade, soutenu par son avocat, Maître Collard, selon lequel il y a atteinte à la présomption d’innocence, Patrick Karam répond qu’elle a été cassée dès le moment où le préfet Girot de Langlade a reconnu publiquement ses propos.

"Un préfet ce n’est pas rien dans la République, c’est le sommet de la hiérarchie administrative. On a besoin d’un préfet qui soit responsable. Je considère que Girot de Langlade va trop loin, franchit toutes les lignes rouges et continue à s’enfoncer", ajoutant que "désormais, c’est la justice qui tranchera (…) Je ferai partie de ceux qui vont peser auprès du gouvernement pour qu’après d’éventuelles sanctions judiciaires, il y ait des suites administratives encore plus fortes".

patrick_karam.mp3 Patrick Karam  (2.1 Mo)


Mercredi 2 Septembre 2009 - 16:38
Melanie Roddier
Lu 2153 fois




1.Posté par Jeff le 02/09/2009 18:10
Ne lachez pas, monsieur Karam, ce Girot de Langlade est une brebis galleuse. Il est urgent qu'il parte en retraite, il a démontré qu'il n'était pas à la hauteur de sa fonction.

2.Posté par papapio le 02/09/2009 18:27
"Patrick Karam, le délégué ministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer".
Zut alors, le SEUL théme TABOU des Etats Généraux: De quoi vont ils parler ensemble ?.
La Présomption de CULPABILITE des Pères et lers sanctions lourdes préalables pendant parfois des années, n'avait pourtant pas semblé les choquer ?!...
Même pas de réponse, à nos APPELS AUX SECOURS, c'est dire.

3.Posté par erick le zoreil le 02/09/2009 18:34
du vent tout ça ......

"Se disant peu touché par la plainte déposée à son encontre, Patrick Karam retient surtout "qu’on ne peut pas demander aux gens de la rue lambda de ne pas insulter leur voisin, de se conduire correctement envers les autres et de ne pas tenir des propos tendancieux, quand un haut-fonctionnaire donne un exemple qui n’est pas le bon".

faites ce que je dis pas ce que je fais ...oups c'est pas ça ??

Il y a un pote qui s'est fait voler sa honda : on fait quand les tests ADN ?? arfffffffffffffffff




4.Posté par mansour le 02/09/2009 19:11
Ce que déclare Mr Karam est tout à fait fondé !
UN Préfet n'est pas un simple quidam ,nous sommes plusieurs à l'avoir écrit ,il a un devoir d'exemplarité (et non pas de réserve ici dans cette situation)!
Reste que :
-autre question, elle aussi déjà posée ,comment a-t-on pu nommer un tel individu en charge des EGR?
- l'exemple vient de tres haut dans le relachement de la conduite publique des responsables en France comme jamais celà ne fut le cas sous aucune République !!!!
Le sémillant avocat en fera-t-il son miel? on verra bien!
Pour tous les distraits ce dernier point n'excuse en rien la conduite de ce Préfet !

5.Posté par thierry le 02/09/2009 19:12
atteinte à la présomption d’innocence, Patrick Karam répond qu’elle a été cassée dès le moment où le préfet Girot de Langlade a reconnu publiquement ses propos.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

je n'ai pas souvenir que M. Girod ait reconnu avoir tenu des propos racistes, il ne cesse de dire le contraire !

En tous cas, bon choix avec M ° Collard, il lui fallait une pointure pour foutre le feu médiatiquement.

Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un préfet qu'il faut oublier les fondamentaux, la seule chose qui casse une présomption d'innocence et qui fasse qu'on peut désigner une personne comme coupable, c'est une condamanation... et encore s'il n'y a pas amnistie ensuite( cf affaire Alexis de V....) !!

Karam a déconné, tout comme Sarko plastronnant suite à l'arrestation de "l'assassin" du préfet Erignac devant les télés...Je ne serais pas surpris s'il se retrouve condamné avec les politiciens de "touche pas à mon pote".

6.Posté par lim le 02/09/2009 20:03
Si, M. P. Girot de Langlade a bel et bien reconnu avoir tenu des propos racistes (cf un article de ce site; faut chercher; j'y ai même apporté un commentaire). Piteusement, il expliquait qu'il faisait juste allusion aux aéroports d'Afrique et à leurs "encombrements" (sic).

Il ne lui reste plus quà s'excuser.

A moins que l'article publié sur ce site soit un faux, une anecdote comme celle du "religieux musulman qui prétendait que tout non-musulman ne mérite pas de vivre".

7.Posté par etjosedire le 02/09/2009 20:29
Ce préfet a osé expliquer que son ministre de tutelle, l'homme au faciès rosé, a tenté de le transformer en fusible.

Il faudra que ce ministre explique sa non réaction face à des expressions du style: "casse-toi pauvre con" ou "la racaille" ?

Ce préfet décidément est l'homme à abattre.

Attendons le festival Collard.

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 02/09/2009 21:40
collard ? une pointure......laissez moi rire...

dans tous les cas, PGDL a raison...et karam a tort..il aurait dû s'émouvoir que les propos d'un préfet tenus par un préfet lui valent 3 ou 4 plaintes pour propos présumés racistes...

c'est karam qui s'enfonce en l'occurrence..

ce qui me permet de rebondir sur karam, ses billets moins cher pour les antilles et plus chers pour la Réunion..on en est où ? certains zinfonautes ont ils pu en bénéficier..?? des réunionnais vivant en métropole en dessous du seuil de pauvreté et n'étant pas retourné depuis plus de dix ans peuvent ils témoigner si leur dossier a été retenu pour un financement moins cher du billet d'avion ? suis impatient de lire le "suivi de gestion" que les services du délégué doivent suivre...c'est un peu plus intéressant que la raison de ce post..

9.Posté par Pierre Dupuy Junior le 02/09/2009 22:48
6. Il ne reconnaissait pas avoir tenu des propos racistes, il reconnaissait avoir prononcé le mot "Afrique" mais absolument pas en référence aux noirs ou à quoi que ce soit de raciste. Faudrait ressortir le communiqué de Karam pour voir ce qu'il y dit: selon les formules utilisées, ça peut beaucoup changer le résultat de la procédure. D'autant qu'il y a des chances, concernant les propos tenus par Karam, qu'il désignait les précédentes procédures, où effectivement Girot de Langlade a reconnu avoir tenu les propos qui lui étaient reprochés mais niaient leur caractère raciste, ce qui ensuite nous emmène dans une dimension plus compliquée encore.

De plus, Thierry oublie les fondamentaux (y compris en français: on écrit condamnation) : la présomption d'innocence peut être annulée par un aveu, ce que semble suggérer Karam, tant qu'on ne revient pas sur le dit aveu (exemple: le plaider coupable)

Ce préfet a osé expliquer que son ministre de tutelle, l'homme au faciès rosé, a tenté de le transformer en fusible.

Il a surtout parlé de cabales et de plaintes téléguidées... En gros sous-entendu (voir carrément affirmé) que le ministre avait organisé toute l'affaire, depuis la première plainte, uniquement pour se débarrasser de lui et se refaire une virginité antiraciste... C'est quand même limite.

10.Posté par thibaud le 03/09/2009 11:47
OUAIS,.....je n'ai jamais voulu entrer dans un commentaire de nature politique sur cette affaire Girot....mais, là, voir un Préfet (chiraquien) mettre en cause un ministre (sarkoziste)...puis , ce dernier envisager de "mettre dehors" ce Préfet, non pas pour la tenue de "propos racistes", mais pour des "propos diffamatoires" envers ce meme ministre....et enfin, voir le Préfet attaquer en justice un haut personnage de la Sarkozie........(alors que d'autres "média" ont, à mon sens, bien plus méconnu la présomption d'innocence...sans etre inquiétés, du moins pour l'heure).......c'est que nous sommes, probablement dans le reglement d'un conflit "chiraquo-sarkoziste"....à rebondissements multiples et à coups fourrés !!!...La vérité sera bien difficile à cerner!
"Zinfos" devrait faire un point précis sur la mise à la retraite du Préfet....... aucun conseil de discipline ne s'est réuni pour étudier cette affaire......dès lors , AUCUNE DECISION DE MISE A LA RETRAITE (DECRET PRESIDENTIEL) N'EST INTERVENUE....et encore moins notifiée à l'interessé, contrairement à ce qui a été indiqué sur ce site, hier!
En tous cas, si BH entend poursuivre la mise à la retraite de Girot sur les seuls propos diffamatoires contre lui, sans y ajouter les faits reprochés à Girot à l'aéroport.......c'est qu'il a renoncé à lui reprocher "des propos racistes"......On n'est pas au bout de nos surprises!!!

11.Posté par Raciste ? le 03/09/2009 12:14
Si le préfet avait dit : "Il n"y a que des suédois ici, on se croirait en Scandinavie !", croyez-vous qu'il aurait été poursuivi ?

12.Posté par Jamboce le 03/09/2009 15:01
"Se disant peu touché par la plainte déposée à son encontre, Patrick Karam retient surtout "qu’on ne peut pas demander aux gens de la rue lambda de ne pas insulter leur voisin, de se conduire correctement envers les autres et de ne pas tenir des propos tendancieux, quand un haut-fonctionnaire donne un exemple qui n’est pas le bon".
Cela me fait penser à notre président de la République M. ZARKOZY Nicolas au salon de l'Agriculture et lors d'une rencontre avec des grévistes dans le Nord de la FRANCE.

13.Posté par comprends pas le 03/09/2009 15:51
De plus, Thierry oublie les fondamentaux (y compris en français: on écrit condamnation) : la présomption d'innocence peut être annulée par un aveu, ce que semble suggérer Karam, tant qu'on ne revient pas sur le dit aveu (exemple: le plaider coupable)

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€
merci pour le cours de français mon génial étudiant.....tu aurais pu au moins supposer une faute de frappe devant une énormité pareille si tu étais de bonne foi....

Pour ce qui est du plaider coupable, là encore mauvaise foi et chicanage d'adolescent attardé voulant jouer au prof....comme d'ab !

Plaider coupable ce n'est pas qu'un simple aveu, c'est accepter une condamanation négociée tout en évitant un procès...on n'en est pas moins condamné et c'est bien cela qui importe, la condamnation !!!

14.Posté par thierry le 03/09/2009 15:58
En tous cas, si BH entend poursuivre la mise à la retraite de Girot sur les seuls propos diffamatoires contre lui, sans y ajouter les faits reprochés à Girot à l'aéroport.......c'est qu'il a renoncé à lui reprocher "des propos racistes"......On n'est pas au bout de nos surprises!!!


€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

exact, cet aspect m'avait échappé !
crois tu vraiment à un règlement de comptes entre UMP, ils auraient simplement pu le mettre au placard avant ?

15.Posté par Pierre Dupuy Junior le 03/09/2009 16:03
11. S'il l'avait dit en balançant le contenu de ses poches aux visages des gens, oui, sans le moindre doute. De plus, il y a une nuance entre Suédois (nationalité) et Noirs (couleur de peau)

10. Pas d'accord. Avec deux protagonistes, un chiraquien et un sarkozyste, ça fait peu de monde pour parler de règlement de comptes politiques. Et c'est d'ailleurs inutile: Girot de Langlade étant hors cadre et à quelques années de la retraite, il ne représente clairement plus une menace politique.

Quant au fait qu'Hortefeux le poursuive pour propos diffamatoires et non pour propos racistes, c'est dans la logique des choses. En l'absence d'un jugement au pénal, le poursuivre sur le plan disciplinaire pour propos racistes alors qu'une enquête est en cours est délicat. En revanche, le poursuivre pour diffamation contre son ministre et manquement au devoir de réserve , dans les média et en public, est nettement plus facile à ce stade.

16.Posté par Haulme francis le 03/09/2009 16:12
ce pauvre patrick Dils a avoué, d'autres à Outreau ont ausi avoué n'importe quoi pour avoir la paix....d'autres encore mentent pour protéger le coupable, ou leur famille...on en voit parfois en prison.

Sont ils coupables ?

et moi qui reste dans le mutisme, suis je innocent ?

17.Posté par thierry le 03/09/2009 16:24
1. S'il l'avait dit en balançant le contenu de ses poches aux visages des gens, oui, sans le moindre doute.

€€€€€€€€€€€€€€

M . Girod nie avoir balancé quoi que ce soit....on a pas vu la vidéo....il ne faut jamais croire béatement tout ce que disent les journalistes ou le pouvoir !

le tribunal dira en son temps ce qui a été fait ou non....comme dit Thibaud on n'est peut être pas au bout des surprises !

18.Posté par Michel Merlin le 03/09/2009 16:49
Esprit de justice
~-~-~-~-~-~-~-~-~
Je n'ai aucune affection particulière pour ceux qui, trop petits pour leur position, ne peuvent s'imposer que par l'arrogance, par exemple en se faisant accompagner par une hôtesse pour court-circuiter les queues de citoyens normaux entre deux avions sous prétexte qu'on est préfet.

Mais il est dommage qu'une fois de plus on soit plus dur (et même méchant) envers un supposé Français de souche (Girot de Langlade), alors qu'on pardonne des arrogances analogues et souvent pires de la part d'immigrés de fraîche génération comme Nicohmoud Sarcodinejad ("Cass-toi pauv' con"), Gates (qui pour impressionner le flic de base Crowley lui tend sa carte de prof à Harvard au lieu de son permis de conduire), Karam (s'acharnant sur le minoritaire avec des termes qui valent largement ceux de sa cible) et pire encore (car ministre) Hortefeux (qui d'ailleurs voudrait, sans rire, se faire passer pour vieille France ;-) ).

Par ailleurs les 3 incidents que je viens de rappeler sont tous des écarts verbaux instantanés, sans voies de fait, et le simple esprit de justice devrait les peser à leur poids et non pas en faire une montagne. Chacun justifiait des excuses (sur ce point je suis d'accord avec Karam), mais pas d'infinies querelles haineuses, en particulier pas d'accusations de racisme, et encore moins de sanctions judiciaires ou administratives. En particulier, qu'on en tienne compte dans la nouvelle affectation de Girot de Langlade (qui vient de terminer une mission), soit ; mais qu'on veuille le mettre en retraite anticipée avec privation d'une partie substantielle des revenus correspondants, cela dénote moins un esprit de justice que de bassesse et de vengeance (particulièrement dans le cas du ministre).

Versailles, Thu 03 Sep 2009 14:49:00 +0200

19.Posté par thibaud le 03/09/2009 17:20
Désolé ---post15 Désaccord !!!
Les 2 procédures, pénale et administrative, sont toutes 2 INDEPENDANTES ( cf un de mes post précédants)....L'autorité administrative peut parfaitement sanctionner pour propos " racistes de nature à porter atteinte à l'honneur du corps préfectoral" alors que le juge pénal n'a pas encore qualifié les faits pénalement ....à la condition de respecter les droits de la défense, une procédure contradictoire....et d 'établir la matérialité des faits .....et sous le controle du Conseil d'Etat que Girot peut toujours saisir!!!!!
Si BH ne le fait pas......c'est peut etre qu' effectivement, c'est beaucoup moins risqué de le sanctionner pour diffamation publique envers lui-meme...ou les faits sont quasiment établis, que de le faire sur les propos racistes ou les caméras de vidéosurveillance n'ont peut-etre pas établi les preuves attendues!!!! ....et alors que le Conseil d 'Etat aurait pu suspendre la sanction en référé sous qques semaines seulement...Girot ne fait pas que menacer.....il poursuit effectivement....ça en fait réfléchir certains!!
Reste, désormais, la procédure pénale (ou plutot les procédures pénales tant il y a plaintes de tous cotés!)...qui seule permettra de trancher la question des propos racistes!
La prudence commanderait , en outre,de ne pas faire la boue avant la puie.....Le décret présidentiel de mise à la retraite d'office,n'est pas encore pris......C'est à "zinfos" de rétablir ce point, normalement
Quant à l'affaire "chiraquie" contre "sarkozie", je ne suis pas dans le secret..des dieux...mais ce n'est nullement une partie à 2....ç'est une pratique constante d'élimination des hauts fonctionnaires chiraquiens depuis 2ans!!!
Ceci étant , je reconnais que Girot n'y va pas avec le dos de la cuillère!

20.Posté par Basile le 03/09/2009 18:00
Le préfet aurait du dire : "Cassez-vous, pauvres cons !".

Pas de poursuite !

21.Posté par fidéle caneton le 03/09/2009 18:53
canard enchainé de cette semaine, p2, article "ça se grippe à Beauvau ! "


......"le préfet Paul Girot de Langlade, soupçonné d'avoir tenu des propos racistes....."


Et si PDJ écrivait au Canard enchainé pour lui faire la leçon sur sa perception particulière de la culpabilité, via le courrier des lecteurs ?

Un journal de référence qui ne participe pas au lynchage médiatique, ce n'est pas inadmissible ?
Je suis curieux de voir si un "pan sur le bec" parait un jour prochain suite à l'intervention de PDJ.....

Alors PDJ, cap ou pas cap ??? tu nous publies un double de ta lettre au canard sur zinfos, bien sur !

22.Posté par lim le 03/09/2009 19:41
Lorsque les employés de l'aéroport d'orly a porté plainte contre le préfet PGL au motif de propos racistes, celui-ci n'a pas jugé bon de s'indigner pour mensonges. Il ne s'est manifesté quà partir du moment où le ministre l'a menacé de révocation et de privation financière. !!!!!!!!!??????

23.Posté par Yoyotte le 22/09/2009 02:10
Bonjour la Réunion,

Je partage totalement le point de vue de Nicolas de Launay de la perriere.

Je connais parfaitement bien Patrick Karam pour avoir été membre de son fameux CollectifDom : une coquille vide qui brassait de l'air. Il m'a manipulé avec bon nombre de compatriotes Antillais à des fins purement politiciennes, puis ils a lâché tous ceux qui le portait aux nues pour rejoindre Sarko, alors que ledit CollectifDom était censé être apolitique.

Patrick Karam a été condamné alors qu'il était délégué interministériel puisqu'il est question qu'il démissionne. Il n'a fait du vent pour lui même en donnant espoir à tous les paumés des
îles qui ont cru en lui mais qui n'ont eu que leurs yeux pour pleurer.

Qu'on cite une seule de ses réalisations au profit de DOM : Rien !

De plus, ce Monsieur a renié ses origines Syro-Libanaise en déclarant dans le quotidien 'Le Monde' qu'il était un réfugié Cubain.

Dès lors comment peut-il défendre la causes des 'Domiens' s'il s'invente une origine qui fait plus 'commando' !

On a dit que le préfet Paul Girot de Langlade avait dit. Qui a entendu parmi tous ceux qui l'ont lynché ?

Le préfet a porté plainte contre Karam. Est-ce pour cela qu'il démissionne ?

(...)

Interviewé le 14 mai 2006 dans 'Le Vrai Journal' sur Canal Plus au décours des cérémonies du 10 mai et sur l’organisation des populations noires en France, Patrick Karam, Président du Collectif Dom, a eu l'occasion de faire une nouvelle déclaration choquante.

'Est-ce qu'il y a un point commun, a-t-il dit, entre un Antillais, un Guadeloupéen qui a tété aux mamelles de la République et qui est catholique, et un sans-papiers qui serait musulman, polygame, et dont certains pratiquent l'excision?'

Ces propos auraient suscité un tollé s’ils avaient été tenus par l’extrême droite. Il n’y a aucune raison qu’ils soient acceptés lorsqu’ils sont proférés par M. Karam.

Le site joint prouve qui est véritablement Patrick Karam.

Il m'a semblé nécessaire de faire cette mise au point.

Amitiés d'un Martiniquais aux Réunionnais.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales