Social

Patrick Savatier s'en prend au rhum péi

Après avoir déversé symboliquement une bouteille de rhum devant une grande surface il y a quelques jours, Patrick Savatier de l’association Momon papa lé la s’est rendu ce matin au "carrefour de la honte" à Saint-André pour taguer des affichages publicitaires.


Patrick Savatier s'en prend au rhum péi
Il existe un carrefour à Saint-André où en semaine passent, repassent et déambulent des élèves, collégiens et lycéens pour se rendre dans leurs établissements scolaires respectifs. C’est ce carrefour que Patrick Savatier, le responsable de l’association Momon papa lé la, surnomme le "carrefour de la honte".  Qu’a-t-il de si particulier ? La présence d’une quinzaine de panneaux d’affichage vantant les saveurs du rhum péi.

Le responsable de l’association a symboliquement tagué ce matin ces panneaux des mots tels que "danger poison" et "tchao la rak" en hommage à l’association de ce même nom qui vient de mettre la clé sous la porte, les pouvoirs publics n’ayant pas apporté le soutien financier de 80.000 euros nécessaire.

Les pouvoirs publics ont justement été la cible directe de Patrick Savatier, ce matin. "Je dénonce l’hypocrisie des pouvoirs publics qui font des campagnes de prévention contre l’alcoolisme mais ne sont pas foutus de donner quelques euros à l’association Tchao la Rak" s’insurge Patrick Savatier.
Ce dernier interpelle le Préfet pour lui demander d’instaurer des quotas en terme d’affichage publicitaire, le président de la Région pour la relance de l’association Tchao la Rak et enfin tous les maires pour qu’ils prennent des arrêtés municipaux et interdisent l’affichage de ces panneaux publicitaires sur les passages obligés des enfants et des jeunes. Des publicités qu'il jugent même parfois très "sournoises" : "Sur les bouteilles, vous avez des pochettes de décalcomanie destinées au enfants" dénonce-t-il.

Enfin, Patrick Savatier souhaite que la société qui fabrique le rhum local s’implique pour la réouverture de l’association qui lutte contre l’alcoolisme à la Réunion.

savatier.mp3 savatier.mp3  (990.66 Ko)


Dimanche 31 Mai 2009 - 16:12
Melanie Roddier
Lu 2683 fois




1.Posté par thierry le 31/05/2009 16:41
dodo, zamal, rhum...notre culture oté !

2.Posté par JUBILATION 57 le 31/05/2009 17:28
S'il n'y avait que cela.
Ce comportement pour une subvention.
Et les handicapés et les victimes de toutes sortes d'abus! ALORS.

3.Posté par etjosedire le 31/05/2009 18:06
Votre action est courageuse et je la salue. Je redoute que l'hypocrisie qui anime nos dirigeants en général soit en phase avec l'objectif recherché.

Quelle solution peuvent ils proposer à des gens et des jeunes sans travail, sans perspective d'avenir ?

De telles personnes, abruties dans l'alcool, subliment à leur façon leur désespoir. L'éthanol comme l'opium, ont les mêmes effets physiologiques. C'est la seule solution proposées par les maîtres du monde.

La guerre en Afghanistan est officiellement déclarée contre les Talibans, mais en réalité il s'agit de contrôler le marché lucratif de la drogue. Ils se font du fric tout en abrutissant les désespérés et la jeunesse de la terre entière. C'est machiavélique !

Monsieur Savatier, il vous faudra comprendre que les associations de lutte contre ces fléaux ne sont subventionnées que pour faire illusion et se donner bonne conscience. Ce sont les mêmes qui les subventionnent qui profitent de ces drogues.

Comprenez que ces messieurs n'ont aucun intérêt à faire de la Prévention, c'est tellement plus bénéfique de faire dans la Répression !

Votre bon sens de père de famille est aux antipodes des véritables objectifs poursuivis par les décideurs.

4.Posté par Azalée le 31/05/2009 18:29
Plutôt d'accord avec Savatier mais pas avec le titre. Ne nous trompons pas de cible : ce n'est pas le rhum péi qui pose problème mais le mauvais usage qui en est fait ainsi que les arguments publicitaires et les emplacements des 4/4. Cela dit, il existe une loi concernant la publicité pour l'alcool à proximité des établissements scolaires, je crois. Est-elle ou non respectée ? Si elle ne l'est pas, porter plainte. Si elle l'est, on peut toujours essayer de la faire évoluer. Dans ce cas ce sont les députés qu'il faudrait voir. Que vient faire le préfet là-dedans ?

5.Posté par Bayoune le 31/05/2009 18:30
Quelle politique....

J'ajoute pour faire bien que le Conseil Régional de l'Alliance PcR subventionne les producteur de rhum poison à la hauteur de 807 876 € ( source Ma Région et moi Janvier, Février, Mars 2008) et dans le même temps taxe d'un octroi de mer de 23% les consommateurs - qui eux n'ont pas accès au whisky encore moins au champagne des caves de la Région. En fait la Région de Vergès encourage les producteurs du rhum-poison et taxe les victimes. Céti pas beau la politique de la région pour le développement durable.

6.Posté par domiparadis le 31/05/2009 19:55
Cette fois, je suis d'accord avec Patrick Savatier.
C'est une honte qu'on n'ait pas trouvé 85 000 euros pour sauver cette association "Tchao la Rak" qui luttait contre l'alcoolisme, un véritable fléau à la Réunion. Et qu'on ne vienne pas me parler de tradition. Il n'y a pas de quoi sourire lorsqu'on voit des personnes qui sont saoules de bon matin.

Les producteurs d'alcool de la Réunion et la Région peuvent bien mettre la main à la poche pour financer une association d'utilité publique. Au lieu de cela, on va faire un immense "pince fesse" avec feu d'artifice pour inaugurer la Route des Tamarins !

7.Posté par frabatto le 31/05/2009 19:55
super.....Mr Savatier. y a aussi les publicitaires.....non?

8.Posté par Coo2gle le 31/05/2009 20:05
Faut qu'on m'explique : il me semble que la pub pour l'alcool est interdite en métropole non ? Et ici, il y a des lois spéciales ?

9.Posté par Duguesclin le 31/05/2009 20:58
C'est là une action moralement positive

10.Posté par HENRI le 31/05/2009 21:32
N'importe koué .
un tas de gratel entrain avec un pinceau.........................Zot na pi fami cossa.
nana un proverbe i di prend un morceau de bois zoué dans la m....... quand na point rien pou

11.Posté par Gef le 31/05/2009 22:55
Mr Savatier mène un combat honorable contre les marchands d'alcool; comment se fait il que l'association "Tchao la rak " est en liquidation alors que la Région avait crée une taxe sur les alcools pays , dont le rhum, pour lutter contre l'alcoolisme !! çà va servir à quoi cet argent?

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 31/05/2009 23:57
etjosedire, tu oublies de citer les producteurs de vins en france, qui eux aussi, contribuent à l'abrutissement de la population..enfin pour celle qui s'autorise à consommer du vin...

et espérons que certains Etats prescripteurs pour d'autres, oseront enfin la légalisation des drogues dites douces... (cf article du monde.fr ainsi que d'autres magasines ou journaux sur ce sujet de plus en plus présent..) !

13.Posté par Panneaux illégaux le 01/06/2009 03:48
Si l'administration faisait son travail, la moitié des panneaux devrait être démontée. La réglementation s'applique à la sauce banane dans le dernier bout de terre avant le paradis des pingouins. Il y a quelque chose qui s'appelle la réglementation nationale qui s'applique à défaut de réglementation locale ( réglementation communale ) . Ici on joue sur les mots par des interprétations fumistes. Tout panneau coté mer est interdit, par exemple, par exemple à trou d'eau. Même la ville de Saint Denis est en infraction, panneau en face du Zoo, panneau après la caserne.... bonne chasse

14.Posté par david le 01/06/2009 06:02
Post 4. Pas d'accord. La preuve en est avec la commercialisation autorisée de la "pile plate" : le rhum disponible n'importe où, n'importe quand car la bouteille est conçue pour se glisser dans la poche. Je ne pense pas que ce genre de format vicieux existe pour le vin en métropole.

Il y a toujours eu connivence entre les pouvoirs publics et les marchands de mort.

Post 1. Autoflagellation débile. Je ne suis pas persuadé que la génération de mes grands parents était accro au zamal, dodo, rhum. Mais l'empoisonnement gagne du terrain de génération en génération, avec la bénédiction des politiques.

15.Posté par Kossassa le 01/06/2009 06:34
Et notre gymnase à la créssonnière,
il nous le rend ?

16.Posté par Olivier le 01/06/2009 07:51
Je suis d'accord avec lui. Mais... pensez-vous réellement que ces publicités sont le problème de l'alcool chez les jeunes? Je suis lycéen, malgré ces pubs je n'ai jamais touché à une goutte d'alcool, de vin, de rhum, de bière, de tout ce que vous voulez. Tandis qu'à côté de moi, la plupart de mes amis en boivent régulièrement.
La pub n'est pas un problème sur ce sujet, c'est une éducation qui passe par les parents, toujours se rabattre sur les associations pour qu'elles règlent ce problème, c'est déléguer la responsabilité et l'éducation des parents à quelqu'un d'autre.

(et évitez de me dire "Oui mais tu sais pas comment ça se passe et tout et tout...". J'ai 16 ans je vais régulièrement à des fêtes je suis l'un des seuls à ne pas boire des boissons alcoolisées. Je connais ces faits.)

17.Posté par William le 01/06/2009 08:49
Je crains qu'avec ce "buzz" (puisque que c'est comme ça qu'il faut dire maintenant), l'objectif des publicitaires ait été largement rempli !

Ce combat est indispensable, mais pas sur le terrain médiatique... Vérifions si la loi est appliquée. Si elle est bafouée, portons plainte en référé et tentons de décrocher une condamnation avec astreinte et interdiction de publicité pendant 1 an !

Peut-on porter plainte contre la municipalité pour mise en danger d'autrui (nos jeunes à la sortie des écoles soumis au pub) ?

18.Posté par Amina le 01/06/2009 09:11
Le maire a beaucoup de pouvoirs en matière de publicité à St André il n'est pas sûr qu'ils les exercent tous.

19.Posté par anonyme le 01/06/2009 09:46
La fermeture de "tchao la rak", c'est la goutte d'eau de trop dans l'océan d'indifférence des pouvoirs publics face à ce fléau : la seule drogue dure légale parce que rentable. Je ne suis pas "prohibitionniste", bien au contraire, mais toutes les publicités qui en vantent les attraits sont irresponsables, et les lieux de sa distribution, beaucoup trop nombreux.

20.Posté par Guy Ratane-Dufour le 01/06/2009 10:16
En tant qu'ancien consultant en réglementation sur la publicité extérieure je vous donne deux trois réponses pour en savoir plus m'envoyer un mail.
Tous d'abord la pub sur l'alcool n'est pas interdite la loi Evin a été modifié a mainte reprise. La publicité sur l'alcool est autorisé s'il elle concerne des production régional.
Le hic, est que l'on considère parfois que le seul fait de mettre en bouteille un alcool le régionalise, (Je ne vous dis pas les dérives). Par exemple la pub pour le vin de Bordeau est autorisé dans sa région de production est autorisé.
En ce qui concerne les panneaux publicitaires après un ancien recensement il s'avère que 70 % des dispositifs sont en infraction avec la loi.
Les communes (Pas toute) encaisse des taxes a la surface affiché et notamment à St André, je sais de quoi je cause c'est moi qui est rédigé l'Arrêter.
La plupart des maires ignorent que le législateur a mis en place des taxes très élever pour limiter le nombre de panneaux.
De plus la loi oblige les communes de plus de 10 000 habitants a adopté une réglementation sur l'affichage.
Seule deux communes à la Réunion en ont une
St Pierre grâce a Elie Hoareau
Saint Denis qui la plus répressive grâce à Michel Tamaya.
Ces réglementations ne sont pas respectées et même parfois détournée.
En outre la DDE fait son Job en la matière, mais les PV s'amoncelle et personne ne réagit.
J'ai réalisé une réglementation pour St Leu a la demande de Monsieur Poudroux celle ci n'a toujours pas été discuter dans un groupe de travail comme la loi le stipule.
Depuis j'ai abandonné et je n'énumère pas toutes les propositions que j'ai faites.
Savatier a raison sur la proximité des établissement scolaire mais a condition que la mairie réalise une réglementation
Je l'ai proposé a l'époque à l'équipe de Virapoulè, mais je me suis vu répondre qu'il préférer voir des panneaux pour encaisser des taxes.
N'ayez crainte il n'est pas le seule c'est une affaires ni de droite ni de gauche.
La vérité c'est que les maires sont ignorant en la matière.
Par exemple la ville du port ne perçoit a ma connaissance aucune taxes alors c'est comme si elle mettait de l'argent à la poubelle sans le vouloir.
St Paul en perçoit, mais elles sont minorées par rapport a tous ce qu'ils pourrait tirer des panneaux.
Je peux répondre sur toutes les communes à qui le veut.




21.Posté par Azalée le 01/06/2009 10:37
Olivier, tu as tout à fait raison, c'est d'abord un problème d'éducation. Les associations sont quand même nécessaires pour tous ceux qui n'ont pas bien profité de l'éducation reçue, ou dont l'éducation a été défaillante.
Guy Ratane-Dufour, merci pour ces précisions. Et puisqu'un des aspects du problème est que les maires sont ignorants, peut-on espérer que les médias les informent là-dessus (et informent toute la population par la même occasion) ?

22.Posté par Guy Ratane-Dufour le 01/06/2009 10:56
Les média ont peut en parler
Deux journaux ce sont penché sur ce problème et charité ordonnée commence pars sois même.
C'est dans Témoignages que j'ai réalisé une longue enquête sur ce sujet sans aucune réaction.
Mais avant c'est le quotidien qui régulièrement a dénoncé l'anarchie des panneaux publicitaires.
Maintenant une question à "Un €" a vous tous : Pourquoi le JIR n'en parle que du bout des lèvres et pour ainsi dire jamais ?
C'est que le second groupe d'affichage dans notre île (Il fut un temps où il était le premier) C'est "La SAMSAG" (Société d'affichage martiniquais, Société d'affichage Guadeloupéen) Et qui en est propriétaire ? Philippe Hersan donc le JIR !!
N'incriminer pas le média.
Ils ont fait leur boulot (Pas Tous) et particulièrement du temps où j'étais à "Témoignages" vous rappeler lorsque vous déversiez votre bile sur des journalistes au lieu de les soutenir !
Les responsables sont là, j'ai proposé plusieurs projets, mais ils ont détourné les yeux et le font encore.
Il n'est pas une commune de l'île qui n'est un mémorandum sur le sujet signé Guy Ratane-Dufour.
Tout est possible à condition de le vouloir.
Pour ceux que cela intéresse j'ai en magasin un projet de réglementation globale pour l'ensemble de l'île.

23.Posté par JUBILATION 57 le 01/06/2009 11:51
J'adore l'ESpagne, ses Bodégas avec dégustation gratuite, Hum, c'est bon l'Europe!

24.Posté par thierry le 01/06/2009 12:15
le problème majeur du rhum c'est qu'il conduit rapidement à la démence, par alcoolisme cérébral...un des pires alcools qui soit, voir les audiences "charette" dans les tribunaux, et la sur mortalité alcoolique dans le département !

comme c'est un produit pei, presque folklorique, fabriqué par des personnes proches du pouvoir local, rien n'est vraiment fait pour que sa fonction d'assommoir cesse.

25.Posté par jiji le 01/06/2009 13:44
Independamment du problème de l'alcool, la prolifération des panneaux publicitaires le long de nos routes est devenu un véritable scandale. Pour qui a un peu de considération pour son environnement, emprunter la déviation de Saint-Leu ou le rond point Cadjee à Saint-Denis est un vrai supplice tant cette pollution visuelle est à vomir.
Abattre des arbres pour faire de la place à ces panneaux ne suffit plus. Récemment, alors que la coupe approche, on n'a pas hésiter à sacrifier une partie des cannes le long de la RN3 entre Saint-Benoit et la Plaine afin d'y installer ces panneaux hideux. A qui profite ce gaspillage ? Comment des maires peuvent -ils laisser défigurer la Réunion à ce point ? Ont-ils encore du respect pour cette Île qui ne cesse de se dégrader par leur faute ?
Il est temps que les Réunionnais réagissent Avant que ce pays ne disparaisse sous le béton, les pestes végétales, les ordures et toute cette féraille aux images agressives.
Il y a quelques années, un responsable d'une association de défense de la nature s'était fait remarqué en tronçonnant dans l'ouest un panneau de ce type dont l' installation avait nécessité l'abattage d'un arbre endémique.
Quoiqu'illégales, ce sont peut être les seules actions capables de réveiller la consciences des gens qui se sont habitué à toute cette pollution.

26.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/06/2009 15:10
la suppression des 4x3, voilà ce qu'il faudrait ... avec toute la pub gratuite dans les boîtes à lettre, les encarts dans la presse locale, la disparition des 4x3 est une voie à explorer ...

27.Posté par Guy Ratane-Dufour le 01/06/2009 16:36
Mon cher Nicolas
Une étude a été faite sur la suppressions des panneaux publicitaires en métropole on a notamment supprimer sur des images virtuel tous les PX et la majorité a reconnus que c'était une erreur.
Le problème n'est pas leur suppression, ils sont parfois utile.
Il faudrait juste que les communes respectent la loi comme les interdictions sur les servitudes de vues ect...
Je le répète ont peut supprimer dés demains 70% du parc de PX et tu verra que l'on vivra mieux.
Ce dont souffre la Réunion en la matière c'est le non-respect de la loi de 1979.
Elle claire et très restrictive.
Que le Préfet fasse sont boulot et qu'il exige que les communes soient en accord avec la loi que des groupes de travail se forme c'est une obligation législative. C'est le Maire qui doit proposer l'ouverture du groupe de travail sinon le préfet peut et doit l'exiger, ensuite il y a un délai de deux ans pour mettre en place la réglementation choisie.
Et je le répète seul deux maires a eu le courage d'aller au bout.
Lorsque je vois Hamilcaro gesticuler contre les PX, je rigole, il a eu entre les mains un projet de réglementation, alors ça suffit de dire n'importe quoi.
Lorsque ont est dans l'opposition.
Le combat pour la légalité n'est ni de droite ni de gauche c'est une question de courage mais les maires sont trop feignant pour s'attaquer a ce problème de plus ça les ennuient et puis il y en a qui profite de la manne financière des PX.
Je suis près pour un débat sur le sujet devant tous les maires de l'île avec des munitions.
La Télé veut elle organiser ce débat ? Moi, je dis chiche !




De nombreux groupe de travail comme a St Leu ont avorté faute de combatants.


28.Posté par Gérard Maillot le 01/06/2009 18:20
"Patrick Savatier s'en prend au rhum péi"

Je n'aime pas ce gars! Ce monsieur attends que "les misérables" créés par Paul, Pierre et Cie lui fassent une petite place au CG, à la région ou dans une quelconque mairie...Je me trompe? Les "béseurs de rhum péï" feront de lui l'élu de zot coeur!
Sans rancune? Un peu!

29.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/06/2009 19:30
cher guy,
je ne crois pas que la publicité soit utile. les panneaux servant de support de publicité, on peut dès lors s'en passer.. ce n'est pas l'information commerciale et ses vecteurs qui manquent dans notre bon monde consumériste.

mais pourquoi ne pas organiser via zinfos974 ce débat, puisque j'ai cru voir qu'un sympathique lecteur se proposait pour mettre à disposition du matériel (cf posts sur les réunions mcur).

cela pourrait être d'ailleurs une évolution pour zinfos974...

30.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/06/2009 19:33
http://wiki.sanspub.levillage.org/index.php/Danger_de_la_publicit%C3%A9

gérard maillot encore une fois provocateur pour rien...

31.Posté par thierry le 01/06/2009 20:02
il y a déjà une règlementation très stricte concernant les panneaux publicitaires...exiger que cette règlementation soit appliquée dans un premier temps me parait bien moins utopiste !

32.Posté par nicoletta deybassins de la fouetterie le 01/06/2009 20:14
mort à la pub ! mort aux pubards ! à bas le capital ! mort à Gérard, qui critique Pierre Paul et compagnie, salaud de provocateur !

33.Posté par thierry le 01/06/2009 20:34
la seule drogue dure légale parce que rentable.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€
à voir...si l'état vendait tous les stupéfiants possibles ("durs" ou non) il se ferait un max de fric....C'est pas une question de rentabilité, mais de savoir quelles drogues sont culturellement admises ou pas.


post 14, david:Post 1. Autoflagellation débile. Je ne suis pas persuadé que la génération de mes grands parents était accro au zamal, dodo, rhum.

j'ai juste dit que c'était culturel en post 1...pas que ton pépé que ton pépé est un baizeur de rak ! un produit peut faire partie de la culture d'un pays (le vin en france) sans que tous ses habitants en soient dépendants.

En tous cas tous les vieux que je connais crachent pas dessus....mais comme à l'époque il fallait travailler pour vivre, ils avaient surtout moins de temps pour se défoncer la cagoule !

34.Posté par ziskakan le 01/06/2009 20:51
canard aux œufs d’or -
l’alcool, un mal nécessaire, il rapporte trop !! personne ne le supprimera

Prions dieu pour que le petit savatier et sa clique ne soit pas entendu par le bon dieu, si jamais, personne ne consomme plus de l’alcool, tant de monde au chômage, tant d’argent qui ne rentreront plus dans les caisses de l’état et de la sécu etc, autant d’impôts à lever pour combler,
Puisque plus d’alcoolique, tant de personnel de santé au chômage, , de policiers, gendarmes, garagistes, fabriquant d’alcool et d"alcootest, ouvrier, planteur de canne, ( vous allez avoir le minatchy sur le dos), ( ou plutôt, on va encore nous ponctionner pour donner aux planteurs etc etc et surtout, si aucunes femmes n’est plus mis à la porte, c’est le fond de commerce du savatier qui va tomber.
Tu as trouvé un filon pour vivre richement sur le dos des plus faibles, alors, ne fais pas l’hypocrite, prends soin du canard aux œufs d’or.


35.Posté par coco le 02/06/2009 00:58
ras le bol de ce sabatier

36.Posté par Brutus le 02/06/2009 08:10
Le rhum péï tue plusieurs Airbus par an !

37.Posté par FONTAINE SEVERINE le 01/02/2010 21:40
tou ta fai d accord avec mr savatier

38.Posté par walas974 le 04/08/2011 11:55
sa c des gens i profitent su bonne reunionai mi lé sur !!!pour fair largent sur la tete des reunionai.....c ki ki fai le rhum???bonn la moukate ! !! ! !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales