Social

Patrick Lebreton juge "inadmissible" le recours à la force pour déloger les enseignants stagiaires

Le député-maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, soutient ouvertement le mouvement des enseignants stagiaires qui refusent leur mutation. Il publie un communiqué suite aux évènements d'hier et en appelle à Marie-Luce Penchard. Voici son communiqué :


Patrick Lebreton juge "inadmissible" le recours à la force pour déloger les enseignants stagiaires
Patrick Lebreton dénonce avec vigueur les conditions dans lesquelles la rencontre entre les professeurs stagiaires et le représentant de l'Education Nationale s'est terminée.

Pour Patrick Lebreton, le recours à la force pour déloger ces enseignants qui ne demandent que la prise en considération de la situation dramatique pour leur vie personnelle - certaines sont de toutes jeunes mères de famille - qu'impliquerait une mobilité dans l'hexagone est absolument inadmissible.

Comme il l'a fait la semaine passée à l'Assemblée Nationale, Patrick Lebreton rappelle que cette mobilité non souhaitée est une erreur grave doublée d'une injustice profonde.
Patrick Lebreton renouvelle son soutien aux enseignants stagiaires.

Patrick Lebreton appelle le gouvernement à traiter avec discernement le cas de ces jeunes enseignants mais surtout à utiliser avec intelligence tous les leviers à sa disposition pour que ce conflit, qui dure depuis trop longtemps trouve une issue positive pour toutes les parties.

Patrick Lebreton espère que Marie-Luce Penchard qui séjournera dans quelques jours à La Réunion saura faire preuve d'humanité en proposant des solutions qui débloqueront enfin ce conflit.
Mardi 18 Mai 2010 - 10:04
Lu 1951 fois




1.Posté par Saint-Marien le 18/05/2010 10:41
Personnellement, ce que je trouve inadmissible c'est de présenter un concours en sachant qu'on peut être muté et de refuser la règle après... Ce que je trouve inadmissible, c'est de voir une vingtaine de personnes responsables du non-accès à un service public, en l'occurrence, le rectorat qui reste fermé au public pendant ce temps.... Ce que je trouve inadmissible c'est de voir des élus de la République contester les lois qu'ils ont votées.... Il y a surement des causes plus urgentes et plus nobles....

2.Posté par parlons en! le 18/05/2010 10:43
Monsieur le Député-Maire,

- ce qui est "inadmissible", c'est qu'un élu de la République ait pu à un moment de sa carrière, installer un lavabo et de la javel à l'entrée d'une mairie ;
- ce qui est "inadmissible", c'est qu'on veuille changer après coup les règles pourtant connues et acceptées au moment de passer un concours "national";
- ce qui est "inadmissible" enfin, c'est qu'en bon démagogue, vous cherchiez, une fois de plus, à profiter de la situation;

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/05/2010 10:44
monsieur le député,
vous faites fausse route à soutenir l'affectation locale pour ces néo titulaires, alors que de nombreux réunionnais ont déjà formulé leur demande d'affectation par voie de mutation à la Réunion.

soit vous êtes mal conseillé, soit vous le faites exprès...

4.Posté par SMOOKY le 18/05/2010 10:53
Ah! LEBRETON pour se faire mousser ,il ne rate pas une bonne occasion,des fois il vaut mieux ferme son bouche.
Pour jeter un verre à la mer il est champion.

5.Posté par pere Plexe le 18/05/2010 11:13
ce quiest LAMENTABLE
c'est l attitude de ces (...) qui ont signé une convention avec l ETAT
et ne savent pas la RESPECTER
comment pourraient ils apprendre a leurs eleves a RESPECTER alors que eux ne le font pas
LEBRETON appelle donc a l IRRESPECT ???
bravo mr le député de la REPUBLIQUE !
s'ils ne sont pas contents qu'ils démissionnent et aillent ds le privé,
a certains , ds le privé ON a proposé une mutation en Turquie (200e tt de meme !!)

6.Posté par etjosedire le 18/05/2010 11:26


Le présent Conte répond à merveille aux dénonciations de ce politique/

Un conte de Jean DUTOURD de l'Académie Française***
Il était une fois, un imbécile qui avait un chien appelé Perdreau.
Ce chien était comme tous les chiens, c'est-à-dire qu'il ne jugeait pas son maître et lui
était raisonnablement attaché. Il lui rendait les services que rend un chien. Il grognait
quand il voyait un individu à l'allure inquiétante. Il aboyait quand quelqu'un sonnait à
sa porte.
Un jour deux types à moto descendirent de leur engin et s'avancèrent d'un air
menaçant vers l'imbécile qui les regardait venir avec un sourire d'imbécile, il croyait
qu'ils venaient lui demander du feu, en fait, ils voulaient lui prendre son portefeuille.
Le chien ne s'y trompa pas, il leur sauta dessus en hurlant et les mis en fuite.
L'imbécile criait « Perdreau, viens ici ! Messieurs pardonnez lui, il n'est pas méchant.
Ah la sale bête ! Tu vas voir la tournée que tu vas prendre.
Les deux voyous sautèrent sur leur moto et partirent très loin.
L'imbécile corrigea le chien qui n'y comprit rien, mais n'en continua pas moins à aimer
son maître, car les chiens sont fatalistes. Ils savent que les hommes ont des réactions
illogiques. Il y eu plusieurs incidents de ce genre, chaque fois que le chien croyait
faire son métier de chien, l'imbécile lui tapait dessus et se confondait en excuses
auprès des chenapans, voleurs, et bandits de tout poil que mordait le malheureux
animal.
Il disait que celui ci était idiot, sanguinaire, et qu'il n'arrêtait pas de commettre des
bavures. On a beau être chien et plein de bonne volonté, on finit par se lasser de
recevoir des coups, le chien Perdreau se lassa, cela se sut assez vite dans le quartier.
L'imbécile habitait un pavillon, une nuit, un cambrioleur escalada le mur, le chien
entrouvrit un oeil dans sa niche pour chien et le referma, incontinent. Le cambrioleur
cambriola en toute tranquillité. L'imbécile s'arracha les cheveux et corrigea le chien,
lequel reçut philosophiquement sa correction, n'étant pas à une inconséquence près
de la part de son patron.
Une autre nuit, ce fut un autre cambrioleur qui vint, ce cambrioleur là avait un surin
qu'il planta dans la bedaine de l'imbécile qui en mourut.
En partant, l'assassin caressa le chien en disant « bon toutou ! »
Le chien pensa, car les chiens pensent : « Voila la première parole aimable que j'ai
entendue depuis longtemps ».
Cette histoire est celle des Français de leur Police et de leurs élus. Ils s'étonnent de
ne pas comprendre la désaffection du peuple Français? Exemple : " Sur une route où la
vitesse est limitée à 50 km / h le quidam Franchouillard qui roule à 51 km / h est un
ASSASSIN. Il n'a aucun recours. Ceux qui brûlent 400 voitures, qui incendient les
véhicules de police, qui jettent des pierres sur les forces de l'ordre et les pompiers
sont conviés avec tous les égards à l'Elysée pour exposer leurs revendications...
"...Ils battent leur chien depuis trente ans, et s'étonnent aujourd'hui que le chien ait
des états d'âmes… ".
Jean DUTOURD, de l'Académie Française


7.Posté par Largue pa tien bô le 18/05/2010 11:33
M. LEBRETON a raison.

Les profs réunionnais ont toute leur place ici à la Réunion. Y en assez de faire "diktater" par Paris.

La réunion aux réunionnais basta!

8.Posté par lolie le 18/05/2010 11:53
Je suis d'accord avec le post 7 mr lebreton a le droit de défendre ses réunionnais.
Travailler à la réunion est un droit.
Ces enseigants ont le droit de rester ici !!
Tenez bon !



9.Posté par bernard974 le 18/05/2010 11:54
peut etre veulent ils restés à la reunion pour toucher directement le traitement indexé?

10.Posté par miki le 18/05/2010 11:56
Moi, je dis qu'il faut arrêter de prendre les réunionnais pour des couillons!!
"Allez vous former la bas, le voyage forme la jeunesse..." : pourquoi ne partez vous pas vous !!n'importe quoi !
Ne vous laissez pas faire les jeunes !!

11.Posté par bob le 18/05/2010 11:56
lol
pourtant tout le monde trouve normale que chaque année le rectorat améne ici 800 prof de la métropole pour prendre des postes ou des réunionnais sont capable à diplome identique.......!!!!!

qu'est ce que être réunionnais? ce n'est certainement pas être n'est ici
pour moi un réunionnais est un descandant d'esclave alors le reste, il n'existe même pas pour moi

12.Posté par Ded le 18/05/2010 13:46
Patou est surtout un gros malin.
Il sait que sa protestation ne changera rien mais ça fait toujours mousser le député,alors il y va...et il y aura toujours des gogos pour lui emboîter le pas , pleins d'admiration pour unrigolo de plus.

13.Posté par chikun le 18/05/2010 14:35

La priorité à l’embauche dans le public et aux postes de responsabilité pour les Réunionnais et le refus du racisme à l’embauche sont inconciliables.
C’est forcément du racisme à l’embauche à l’encontre des autres composantes du pays.
Il est curieux de noter que Le Breton est le premièr à juger « raciste » la notion de préférence nationale, mais juge légitime la « préférence régionale ».

Si la République capitulait devant une telle revendication, que pourrait-on répondre aux Bretons,(rires) qui, au nom d’une revendication semblable, priveraient tout Réunionnais de possibilité d’emploi dans le pays armoricain ? Que pourrait-on répondre aux parisiens, s’ils appliquaient les mêmes principes contre les Marseillais ?

14.Posté par Ded le 18/05/2010 15:53
A Bob :
Donc seuls les Cafres (en gros) sont Réunionnais !
Dont acte . Messieurs les Réunionnais d'origine chinoise, indienne, française, bien sûr, faites vos bagages , le grand ethnologue a parlé!

Ne parlons pas d'affirmation aussi idiote que le rectorat fait venir chaque année 800 profs de métropole!

Bob est le Roi des crétins et il ne le sait pas encore. Vive Bob

15.Posté par bertel le 18/05/2010 16:49
11.Posté par bob le 18/05/2010 11:56
.../...
pour moi un réunionnais est un descandant d'esclave alors le reste, il n'existe même pas pour moi


Ne creusez plus bob ! Vous avez atteint le niveau... Quoique... je vous fais confiance... vous pouvez encore descendre plus bas... Lol

Bertel de Vacoa

16.Posté par frariv97480 le 18/05/2010 17:38
En 2003, de nombreux enseignants battaient le pavé pour refuser la décentralisation en demandant de rester dans le giron ministériel car les politiques allaient faire ce qu'ils voulaient s'ils dépendaient des collectivités (TOS, assistantes sociales, infirmières...).... 2010 on pleure pour que les politiques interviennent... STOP !!!! Chacun à sa place. Concours national, affectation nationale, retour progressif des "exilés" que l'on a laissé partir depuis plusieurs années et point barre.

17.Posté par Cambronne le 18/05/2010 18:29
7.Posté par Largue pa tien bô le 18/05/2010 11:33
M. LEBRETON a raison. s'il désire l'indépendance de la Réunion il n'a qu'à mettre en place sa politique l'on va rire juste pour voir combien vont le suivre dans sa théorie

18.Posté par Un quidam le 18/05/2010 19:17
Les années précédentes , les lauréats du concours avait aussi manifesté leur mécontentement,
mais cette année ils en font un peu trop !
Ils vont finir par agacer les grands pontes du ministère de l'Education nationale et je crains que pour l'année prochaine, les admissibles made in Réunion ne se fassent saquer.

19.Posté par georgio le 18/05/2010 21:39
Mr lebreton est hors jeu, combien de réunionnais au chômage souhaiterait être à la place de ces contestataires, qui connaissaient pourtant la règle du jeu en se présentant au concours. aujourd'hui ce sont eux les victimes, messieurs, mesdames, vous avez la chance d'avoir réussi ce concours alors que d'autres en ont échoué, ne jouez pas la fine bouche. La france ce n'est quand même pas l'irak ou l'afghanistan. pour terminer je dirais à M. lebreton s'il veut faire un bon geste, au lieu de contester les lois que les élus comme lui votent, soyez fairplay et embauchez les dans votre mairie pour qu'ils restent à la réunion... je suis curieux de voir ça...

20.Posté par citoyen le 18/05/2010 22:56
landouilledeguinée trouve normal que ses élus du conseil général aient jeté 1200 salariés de l'arast et leur famille dans la rue et au chomage.? Qu'il se baigne dans son lavabo ce lesucré.

21.Posté par Feroz le 19/05/2010 09:58
Monsieur Patrick Lebreton, maire et député de la République française, se discrédite gravement en prenant de telles positions. Certes nous avons l’habitude de voir les politiques faire des déclarations démagogiques, mais là cette prise de position me parait totalement inconsidérée et irresponsable.
Je pense que cela pourrait amener bien des électeurs socialistes à reconsidérer leur vote aux prochaines échéances et puisque Gilbert Annette est interviewé vendredi je suggère qu’on lui demande ce qu’il en pense.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales