Politique

Patrick Lebreton contre la mutation des enseignants réunionnais en métropole

Samedi 13 Mars 2010 - 08:14

Le député-maire de Saint-Joseph dénonce avec la plus grande vigueur la décision de mutation de 15 jeunes Réunionnais dans les académies parmi les plus dures de la région parisienne, “dans lesquelles l’expérience et la connaissance du terrain sont essentielles.”


Patrick Lebreton contre la mutation des enseignants réunionnais en métropole
“Cette décision est un non sens absolu mais surtout l'expression la plus absurde d'un système de mutation bureaucratique qui pénalise très lourdement les jeunes professeurs réunionnais et leurs familles”.

“En effet, comment peut-on comprendre que ces jeunes professeurs soient contraints de s’expatrier en métropole alors que le rectorat a reconnu qu'il y avait un besoin d'au moins 17 postes, qui seront naturellement ouverts lors de la prochaine vague de mutation et surement affectés à des professeurs originaires de métropole comme chaque année”.

Si le parlementaire est favorable à la mobilité, “cette mobilité doit être choisie et non subie”.
    
“Il y a donc urgence à revoir de fond en comble le processus de mutation des enseignants à La Réunion, qui, à l'heure actuelle, brise de nombreuses familles réunionnaises et condamne leur projet de vie à La Réunion. A compétence égale, priorité doit être donnée au recrutement local !”
Jismy Ramoudou
Lu 4915 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

56.Posté par irigalu le 21/03/2010 21:53

et moi, savoyard de souche donc italien, mute a longwy (54) pour mon premier poste, ayant suivi ma femme canadienne au canada, puis ma copine malgache au port (974) ou elle avait de la famille reunionnnnaise, mes enfants metis aux yeux bleux, ...

je propose a tous les domiens (reunionais, antillais, ...) de l'avis de mr lebbbrrreton, et qui bossent a la SNCF, de rentrer immediatement dans le 974 ou le 976 pour poursuivre leure carriere dans le tram train ou son equivalent (la micheline de la chaloupe).

voila ce que j'en pense du sieur lebbreton, d'ou qui viennent ses ancetres ?

de pareilles sornettes dans la bouche d'un depute ! ca m'en bouche un coin !

que va-t-il faire a paris ?

n'a rien compris le bouggg.

a+

55.Posté par gueule d'amour le 21/03/2010 14:45

Le communautarisme à la sauce coco-kreol du Delepeu s'inspire largement du national socialisme, tout comme la préférence nationale de Le Pen....c'est une évidence !!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Communautarisme_(sociologie)


Pour élargir le débat et sortir du racisme...anti zoreil et anti fonctionnaire....politiquement correct à la Réunion, un lien pour mesurer le danger que représentent les anti républicains communautaristes à la sauce haineuse pitoyablement représentés dans le médiocre paysage politique pei ......par le Kamarad Delepeu et dont Lebreton (ou Popaul) en parfait apprenti sorcier à la courte vue se démène pour récupérer les voix !!!

http://atheisme.free.fr/Religion/Communautarisme.htm

54.Posté par alain35 le 20/03/2010 23:01

Sur le fond: de jeunes enseignants ne devraient pas être affectés dans les cartiers
difficiles.le problème concerne toute la France.les enseignants expérimentés et avec de
l'age devraient avoir ces affectations! les fantassins de la républiques laïque,c'est bien
fini.Voilà un des problèmes de l'éducation nationale.
Je suis de gauche et pas d'accord avec Le Breton.
Dans pratiquement toute activité,rien ne remplace une expérience en métropole.
C'est un plus qui permet d'obtenir une situation en retour à la Réunion et de mieux
se défendre face aux métro.j'ai plein d'exemples!

53.Posté par réyonné. le 20/03/2010 20:20

Bien dit lebreton. la fé rentre zoreil . et le zoreil la fé le zinfo974 pour fé kroi que li représente la réunion. allé marsé.
moins mi dit que le mouvement y doit fé en faveur des réyonné.
un réyonné qui rentre = un zoreil qui retourn voir son famille en france !
voila comment y régle le probleme.
chaque année toute le ben enseignant zoreil a la réunion y doit participer o mouvement.

52.Posté par lorema le 17/03/2010 07:51

MAIS LUI IL NE LUI RESTE QU'UNE CHOSE A FAIRE CHANGER SON NOM DE LEBRETON EN LE KREOL (JE PENSE A UNE CHOSE MAIS N 'AI PAS LE DROIT DE LA DIRE).Y FAUT CROIRE QUE LA TERRE CEST UN ENFER : AVOIR ENVIE DE DIRE DES CHOSES MAIS NE PAS POUVOIR LE FAIRE.

51.Posté par Tete poiké le 16/03/2010 18:14

Le concours est nationnal, les mutations le sont aussi. Fermez la, et assumez vos choix. Vous pourriez très bien démissionner de l'éducation nationnale et aller couper du jambon de poulet a Jumbo le port.

50.Posté par Soleil, soleil le 16/03/2010 13:20

A Didier: a mon fils qui est ne en metropole, il serait quoi comme "nationalite" et aurait il le droit d'enseigner a la Réunion? On devra lui delivrer un "permis de travail"?
Quid de la preference regionale pour le dernier recrutement de l'excelsior? N'a t on pas des jeunes plein de talent a la reunion? (vainqueur de deux Danone's Cup entre autres)?
Est ce voir pas plus loin que son nez? lol!

49.Posté par Didier le 15/03/2010 17:09

Pour les gens qui ne voit pas plus loin que leur nez , connaissant plein de personne qui souhaiterait enseigner dans le secondaire , peu d'entre eux souhaiterai aller enseigner a 12 Mille kilomètre de chez eux, comme il a été dit la mutation doit être choisit pas subit.
Ayant un membre de la famille, qui est devenue professeur je peux vous dire les frais, le budgets, les équipements ( ordinateur, internet,imprimante multifonction ainsi que bcp d'encre) sont nécessaire pour pouvoir commencer ce métier sans oublier la voiture ou d'autres moyens de locomotion , qui deviennent non négligeable et cela même avant de commencer à travailler( donc de toucher un salaire).
Donc il me semble qu'il est difficile pour un jeune, qui vient de décrocher ce métier de ce payer un billet d'avion (qui n'est pas donné) , ainsi que de se trouver un logement dans un lieu qui n'est pas connu , un lieu sans repaire et sans famille.
Il est facile de dire que cette demande du député maire de st-joseph est contre les professeur d'autres régions françaises, mais il ne faut oublier débutent ces jeunes prof et qu'ils ne sont pas encore assez confiant pour pouvoir affronter des élevés d'établissement réputé comme difficile, ils leur faut du soutien (=famille&ami),car il faut le rappeler, la formation des professeur est assez merdique en France.Si nous ne formons pas de bon professeur c nos enfant qui en subiront le prix.
P.S: je ne suis pas contre le fait de mutation des prof métropolitain vers la réunion , non non mais je pense qu'en revanche tant qu'il sont compétent et possèdent une vrai envie d'éduquer nos enfant en revanche je suis contre ceux qui viennent a 3-4 de leurs retraite pour toucher la prime de vie chère obtenue par les fonctionnaire , il faut rappeler à ces gens que le climat et le rapprochement du départ à la retraite ne doit pas influer sur l'éducation car certain pourrait deja se croire a la retraite ( j'ai connu des prof qui n'en branlait pas une!!)

48.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/03/2010 23:38

jean,
sur quel(s) élément(s) objectif(s) si possible, te bases tu pour attester du taux que tu énonces ?

47.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/03/2010 23:33

franck, cher ....,
relis ce que j'écris et écris par ailleurs ; ici, je dis SI l'on retient ce critère. ce n'est pas une proposition, c'est une HYPOTHESE.

voilà mon grand...

46.Posté par JUBILATION le 14/03/2010 21:27

Suite à mon post: Mr le Député LEBRETON, vous êtes un représentant de la République élu à la chambre du Palais Bourbon, donc vous devez connaitre les textes de la fonction publique, de plus vous intervenez pour des jeunes qui viennent de réussir un concours national de la République Française. De grace, dites leur la vérité à ces jeunes, vous gagnerez des voix aux élections, votre parti est tout de même éliminé des Régionales.

45.Posté par JUBILATION le 14/03/2010 21:22

LEBRETON c'est pas un BRETON celui-là, sans vouloir offenser mes Amis Bretons !!!

44.Posté par Jean le 14/03/2010 21:18

post 28-ti fille la reunion
Je ne sais pas le boulot que tu fais et les secteurs que tu fréquentes et les catégories socio-professionelles que tu cotoies.
Ces chiffres sortent du T.E.R
Je suis moi même formateur communication pour des cadres supérieurs , et je peux te dire que 85% ce n'est pas des chiffres inventés.
Je t'invite à faire le tour des toutes les administrations, les grosses sociétés, et les institutions et de voir qui occupe le poste de D.R.H ou D.G et tu verras comment ces chiffres sont réels. ET tu comprends mieux aussi comment fonctionnent les "Réseaux" (C.V du pote, coup de fil, postes qui se libèrent...) La où tu vois un peu de créoles au commande c'est dans les mairies et qq collectivités....Faites le tour des boites, et après comme d'habitude il y a deux solutions ou on se voile la face et on s'occupe des conséquences de problèmes, ou alors on a les yeux ouverts et on est très attentif et moins naif.

43.Posté par franck le 14/03/2010 21:14

scandaleux ce que dit le post 32 (perriere)
il se dévoile vraiment...

natif du 974 ? oui et alors ?
et ceux qui ne sont pas natifs ?
on les envoie où ?
être natif donne une qualité particulière ?

et les autres departements alors si tout le monde fait pareil ?

42.Posté par franck le 14/03/2010 21:11

eh bien dans ce cas ces enseignants n'ont pas à passer un concours National !!!!

il faut qu'ils s'adaptent un peu

41.Posté par Soleil, soleil le 14/03/2010 20:54

D'accord Nicolas! l'exemple est un peu fort de mettre Reunion au lieu d'Allemagne (dans un programme de 1920 du parti national socialiste democrate ou parti nazi). (Desole post 35: je ne suis pas independantiste, lol).
Mais il est dangereux ce terrain (voir commentaire de M. Gauvin qui eclaire ce sujet). Parlons identite regionale ou on verrait la fierte d'appartenir a une region par un respect des valeurs, de sa terre et de son developpement.
Certains hommes politiques utilisent ces propos pour masquer en realite des faits qui sont plus accablants (emploi, social voir dossier arast par exemple).

40.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/03/2010 19:51

on mesure bien ici les rigidités d'une certaine catégorie de citoyen fonctionnaires sans aucun doute, qui profitent des dispositions qui s'appliquent uniformément à l'ensemble de la République, au risque de créer des situations ubuesques comme celle qui est décriée ici.


39.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/03/2010 16:14

je ne partage absolument pas ce que tu écris, post 33. faut pas être caricatural.

38.Posté par Soleil, soleil le 14/03/2010 16:07

a 36 et 35: je ne suis pas independantiste, loin de la. Revoyez le post (reponse a nicolas qui demande la prise en compte du lieu de naissance). Par le passé, d'autres ont emis des idees de "preference" ou de superiorite.
amha, je prefere entendre parler de l'identite d'un citoyen du monde qui correspondrait a une volonte universelle de fraternite.
La Réunion doit rester une ile multi raciale et tolerante. Et ne pas se faire berner par des test adn, des lieux de naissance... On n'a pas besoin de cela.

37.Posté par Cambronne le 14/03/2010 15:26

Rassurez vous il n'y a pas que Lebreton dans le genre En 2006, au Sénat, Lucette Michaux-Chevry, sénatrice de la Guadeloupe, mère de la ministre des dom tom pom et cot faisait la déclaration suivante :

« Je ne pense pas que l’on puisse reprocher ici à nos populations de rejeter leurs frères, notamment haïtiens, qui viennent chez nous chercher de la formation, des soins médicaux, et que nous avons toujours aidés.

Mais, aujourd’hui, force est de constater un dérapage qui n’est pas acceptable.

Les habitations fermées, les terres inexploitées sont envahies.

Les Guadeloupéennes accouchent dans les couloirs des hôpitaux parce que les Haïtiennes et les Dominicaines ont pris leur place.

La violence s’est instaurée.

La drogue est à la porte de nos collèges. Dans nos prisons (et c’est un avocat qui parle), il y a plus d’étrangers que de Guadeloupéens.

Sur le territoire français de la Guadeloupe, des transports organisés appartiennent à des Haïtiens, il existe une banque haïtienne, et je ne parle pas de la Martinique, non plus que de la Guyane, où la situation est particulièrement grave.

Au moment où deux cyclones viennent, une nouvelle fois, de frapper Haïti, le pays le plus pauvre du monde, c’est à la Guadeloupe, avec Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Marie-Galante, les Saintes et la Désirade, que nous devons régler les problèmes insurmontables qui en découlent.

Dire que la solution réside dans le développement des pays ACP – Afrique, Caraïbes, Pacifique -, c’est méconnaître les efforts entrepris par la France dans cette zone. La France est le pays qui a injecté le plus d’argent dans la Caraïbe pour tenter d’apporter des réponses concrètes à l’intégration des étrangers.

Mais nous continuons à avoir dans ce domaine une politique de générosité qui n’est plus tenable (…) Mais il y a autre chose qui nous fait très mai : c’est la mauvaise intégration des Domiens en France métropolitaine. Les étudiants de la Guadeloupe, de la Martinique ou de la Guyane se font traiter d’étrangers, parce que l’on n’a jamais réellement intégré la France ultra-marine dans le territoire européen de la France.

Pour de trop nombreux métropolitains, la France c’est l’Hexagone et la Corse. L’outre-mer n’en fait pas partie !

Et que l’on ne me parle pas de reconduite à la frontière : il suffit de prendre un bateau pour arriver aux Saintes, et quand on est aux Saintes, on rejoint la Dominique. Par avion, le vol dure sept minutes !

Cette commission d’enquête nous donnera l’occasion d’étudier les conséquences néfastes de cette immigration non contrôlée sur des territoires français.

Mes chers collègues, je vous remercie d’avoir pensé que les institutions de la République étaient en danger, mais l’identité culturelle de l’outre-mer l’est également : notre nourriture a changé, nos danses ne sont plus les mêmes, la langue haïtienne commence à être utilisée chez nous. Or nous tenons à préserver notre identité culturelle. »

je vous laisse imaginer la suite des réactions

36.Posté par hugues dechilly le 14/03/2010 15:21

soleil soleil post 33

si na plu de z'oreils la Réunion qui va payé ton z'rmi ?

et pourquoi lillois ou strasbourgeois - français comme toi - i pouuré va vénir ossi prende un peu lé soleil de temps en temps ?

et ton programme en 25 points (heureusement qu'il n'y en a pas 50 ou 100) c'est toi qui va le financer ?
on croirait entendre les mêmes indépendantistes qu'à TAHITI, eux aussi ne veulent plus des faranis (français en maori) mais ils veulent le chèque tous les ans !

35.Posté par L' indépendance le 14/03/2010 14:44

post 33

Ben oui, ce que tu écris est la suite logique de tout ce débat
La Réunion doit former un état indépendant immédiatement
On fait passer des tests ADN à tous pour vérifier ceux qui sont purs Réunionnais
Les étrangers (ceux qui ne sont pas de sang pur )sont tolérés tant qu'on le veut bien
Plus un sou de l'ex Etat colonial Français ,
on referme les frontières et chacun cultive les plantes et fruits "lontan"
C'est pour tous ces motifs que j'ai voté ce matin, Anyel Boyer ....le seul qui dit tout haut ce que les Réunionnais pensent en "misouk"

34.Posté par chef d'entreprise le 14/03/2010 12:30

a quoi ca sert de pleurnicher sur l'egalité de l'entrée de l'espace shengen d'un coté et apres de revendiquer une inegalité de l'autre?


33.Posté par Soleil, soleil le 14/03/2010 12:18

a Nicolas: "puisqu'il s'agit de regarder le département de naissance comme élément d'information". On pourrait faire cela aussi non?:

"1. Nous voulons l'union de tous les Réunionnais en une Grande Réunion sur la base du principe de l'autodétermination de tous les peuples.
2. Nous exigeons que le peuple réunionnais ait des droits égaux à ceux des autres nations.
3. Nous réclamons les terres et territoires (colonies : TAAF, îles voisines) pour le maintien de notre peuple et le règlement de notre surplus de population.
4. Seuls ceux qui sont nos compatriotes peuvent devenir des citoyens. Seuls ceux qui sont né de sang réunionnais, indépendamment de leur croyance, peuvent être nos compatriotes.
5. Ceux qui ne sont pas citoyens doivent vivre à la Réunion comme des étrangers et doivent être soumis à la loi des étrangers.
6. Le droit de choisir le gouvernement et déterminer les lois de l'Etat doit appartenir qu'à des citoyens. Nous exigeons donc que dans la fonction publique, dans le gouvernement central, la province ou la municipalité, doit être tenu par quelqu'un qui est un citoyen réunionnais.
7. Nous exigeons que l'Etat Réunionnais doit avant tout entreprendre pour s'assurer que chaque citoyen doit avoir la possibilité de vivre décemment et subvenir à ses besoins. Si elle ne devrait pas être possible de nourrir toute la population, alors les étrangers (non-citoyens) doivent être expulsés de l’île.
8. Toute nouvelle immigration de non-Réunionnais doit être évitée. Nous exigeons que tous les non-Réunionnais qui sont entrés à la Réunion récemment, peuvent être contraint de quitter l’île immédiatement.
9. Tous les citoyens doivent posséder des droits et des devoirs égaux.
10. Le premier devoir de tout citoyen doit être de travailler mentalement ou physiquement. Nul particulier ne doit faire aucun travail qui porte atteinte à l'intérêt de la communauté au profit de tous."

texte adapté du programme de 25 points de:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points
Qu'en pensez vous?

32.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/03/2010 11:29

quand on veut mettre du vin à la place du rhum dans son verre, on attend que son verre de rhum soit vide...ou au fur et à mesure qu'il se vide, on verse le vin (mais le mélange rhum/vin..suis pas sûr que cela soit top top sur le palet..).

Il n'est pas question de faire partir, mais de privilégier. faut pas faire semblant de ne pas comprendre, au risque de faire des raccourcis qui n'ont pas de sens et qui ne traduisent pas justement les propos qui sont tenus (en tout cas, les miens).

Pour le privé, effectivement, il n'existe aucune statistique officielle issue des données des organismes centralisant les informations comme les notions de travail et code INSEE.

Je l'ai déjà proposé ici, établissons une visibilité de l'emploi en fonction du code INSEE, on verra bien alors par catégorie d'employeurs (public/privé), par catégorie d'emplois (cadre / non cadre), et par secteur d'activité, là où il existerait un ou des potentiels d'emplois pour les natifs du 974.

Cela permettrait d'orienter les formations par exemple, sans que cela soit un gage pour les natifs du 974 (si l'on retient ce critère comme définition du réunionnais) d'avoir l'assurance d'obtenir un travail à la Réunion.

Je rappelle, pour ceux qui taxerait cette visibilité de "statistiques ethniques", que cela n'en serait pas une puisqu'il s'agit de regarder le département de naissance comme élément d'information; et que par ailleurs le droit du travail, concernant les bilans sociaux que doivent obligatoirement produire les entreprises employant plus de 300 salariés, qu'il est du ressort des employeurs de faire figurer dans ce document, l'effectif salarié en fonction du critère français / non français, certaines directions allant même jusqu'à détailler le pays de naissance de leurs salariés..

31.Posté par kanmaron le 14/03/2010 10:50

@20 Allons plus loin: la seule vraie sous représentation à la Réunion est celle des cafres.........
Réunionnais donnez à vos enfants l'envie de se former tout en sachant que tous ne pourront pas être PDG ou recteur......et que tous n'auront pas le poste désiré dans l'économie réunionnaise
Et soyons honnêtes le paysage des fonctionnaires a(trop lentement mais surement) évolué....ainsi que celui des créateurs de pme .Que faire par rapport à la démographie comparée à l'étroitesse de l'île ...
Peut-être une région Océan Indien.....

30.Posté par Uun monde néna les 2 oeilsouverts le 14/03/2010 10:49

Band réunionnais lé couillon sa , kan un zoréil i arrive devant zot sa i ressembl de l'or sa !!
Zoreil ici la réunion pareil bondieu sa ( exuse a moin expression ! )

Regarde la bana en martinique et guadeloupe si lé kom sa!! la bas bana i fé cours a zot plus vite ke sot les venu !! bana i lés pas sot fér bana i lés pas vole zot travail
Kan mi di a ou band reunionnais les faibles lé vré meme !!!

Oté, band jeunes réunionnais assez dormi un peu defend a zot , fé la greve si fo : MAIS LAISSE PAS SOT FAIRE !!! Oté reveille à zot t kan zot vas bouge un peu !!! EH L'esclavage la été aboli t ! !! Alé !!!!!!! !!!!!!!!!!!!!! !!!!!!! !!!!!!!! !!!!!! !! TANT zot i restera passive nora point rien po zot bana vas tjrs domine a zot et bana va vole zot travail et zot zot va alé "pourrir" dan la fré la bas ....

29.Posté par Cambronne le 14/03/2010 09:42

23.Posté par ma.dalton le 13/03/2010 23:32
Donne créole travail.

J'suis d'accord sauf qu'il y a autre chose que des emplois d'assistés de fonctionnaires sur rémunérés à créer , regardez donc aucun des prétendants pour les Régionales n'a parlé de relance économique dans leur programme avec la faciliter d'investissement ...

28.Posté par ti fille la rénion le 14/03/2010 09:40

Jean : Quelles sont vos sources ? Avancer des chiffres c'est bien mais il faut les prouver...85% des cadres sont des métros ? J'en doute... Regardez réellement autour de vous et vous verrez que les métro grassement payés avec voiture et maison de fonction il y en a... mais en contrepartie des créoles qui profitent de leur situation de pouvoir et qui se servent grassement (région, département...) il y en a de plus en plus....

27.Posté par Cambronne le 14/03/2010 09:38

19.Posté par kayamb le 13/03/2010 21:06
toujours à la pointe des combats racistes le Lebreton, il n'a rien à envier à LePen.
Tu lui racourcie la moustache, lui met une rose en brassart avec une croix gammée
au milieu et il ressemble à qui?

C'est Marrant avec quelques kilos en plus pour moi il ressemblerait plus à un autre sanguinaire communiste qui n'a pas fait dans la dentelle , faut dire qu'à Saint Joseph effectivement comme disait au soleil soleil il y a plein d'esquimeaux, de lapons, de norvegiens qui s'installent et qui volent le travail des st josephois! Fermons vite les frontieres, avant de voir des hordes de barbares venir prendre le travail des réunionnais déjà au chômage parce que des politiques socialistes comme Lebreton préfèrent l'assistanat plutôt que la liberté d'entreprendre , de faciliter l'installation d'entreprises et d'investisseurs , d'ailleurs par exemple pourquoi saint joseph ne dispose toujours pas d'hôtel digne de ce nom parce que tout simplement aucun maire n'a jugé bon de trouver un terrain propice pour y accueillir ce genre d'activité économique lorsque vous avez le POS de Manapany en totale incohérence pour pour adapter une quelquonque structure de 60 chambres minimum , remarquez saint Joseph n'est pas une exception sa voisine Saint Pierre n'est pas mieux dans le genre avec toutes les aberrations , faut pas s'étonner que les rares investisseurs encore intéressés pour venir s'échouer sur cette chaudière vont vite voir ailleurs comme chez nos voisins Mauriciens ou ils trouveront une écoute et un accueil plus avenant pour faciliter leur démarches administrative comme obtenir un PERMIS DE CONSTRUIRE , sans être obligé de subir les multiples caprices arbitraires de techniciens géographes qui ne risquent en rien leur pognon dans ces investissements lourds

26.Posté par Soleil, soleil le 14/03/2010 08:58

a nicolas (post 24): si vous avez un verre de vin et vous voulez le remplir de rhum, il faut virer le vin non?

25.Posté par Jean le 14/03/2010 01:57

Dans le privé on arrête pas de faire venir des gens de métropole grassement payé avec voiture et maison de fonction, et on ne voit pas de politicien bouger.....Il n'y a pas que dans l'éducation nationale. Regardez combien d'infirmiers sont en CDD actuellement à l'hopital de st pierre, et regardez combien on fait venir de métropole en étant en moins de trois mois titulaire de leurs postes. Sans parler de la poste, EDF, TELECOM...
85% des cadres à la Réunion sont des métros, donc ils auront toujours plus tendance à recruter métro. La culture, la langue et le comportement des créoles ayant toujours été ridiculiser et pas mise en valeur aussi bien dans la société que dans les médias.
Et puis les détracteurs vont nous sortir la même chose département français, république....le réunionnais sera toujours limité en terme d'évolution professionnelle.
Il faut continuer de voter VERGES, VIRRAPOULLE, ROBERT et la toute la clic qui participe à cette hypocrisie social.
Notre tolérence est en train de nous tuer. On laisse les gens trop faire.
Il y a un ras le bol général chez beaucoup personnes et surtout chez beaucoup de diplomés, aux recruteurs et cadres ne pensez pas que vous avez toujours des illétrés en face de vous, le vent tourne.

24.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/03/2010 01:36

personne ne parle de virer les zoreilles, on parle juste de favoriser les créoles...nuance !

23.Posté par ma.dalton le 13/03/2010 23:32

Donne créole travail.

22.Posté par Claude le 13/03/2010 23:14

c'est qui patrickkkkkkkkkk lebreton un commentateur football, et sa y vé monte a nout vive. mr ou va embete domoune st joseph, mé pa domoune au port. comme y di oute dalon vergoz aller tir un feuille dont.

21.Posté par Soleil, soleil le 13/03/2010 21:22

Ah, oi d'accord. ras le bol: a st jo, il y a plein d'esquimeaux, de lapons, de norvegiens qui s'installent et qui volent le travail des st josephois! Fermons les frontieres, lol.
Au fait, pourquoi ne pas parler aussi dans l'arrivée de personnes exterieures de religions ou de communaute "exterieure"? Le dernier recrutement de l'excelsior en cours? Preference regionale, aussi? A virer les zoreils du conseil municipal aussi, tiens.
Dommage que ce soir soit parti un Jean Ferrat qui chantait ARAGON, "Aimer à perdre la raison - Aimer à n'en savoir que dire - A n'avoir que toi d'horizon - Et ne connaître de saisons".
Certains preferent tomber plus bas, dommage!

20.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/03/2010 21:12

ça n'a rien à voir boyer, la discrimination positive doit être appréhendé comme un outil devant permettre de corriger des aberrations localement.

la première d'entre elle , au niveau de l'éducation nationale, consiste à faire croire que n'importe quel enseignant peut s'adapter à n'importe quel endroit du territoire national métropolitain et ultra marin..C'est sans compter les délais normaux d'adaptation..et pendant que certains sont là à s'adapter, leur capacité à faire leur boulot n'est pas optimum.

Par contre, des enseignants au fait des us et coutumes, du "parlé" local, de la réalité socio démographique, sont peut être plus à même, en étant natifs de surcroît de cette région, de mieux faire son boulot.

Encore une fois, n'en déplaise, la fonction publique dans son ensemble, n'est qu'un outil au service des populations. Un outil, ça se paramètre en fonction de l'usage que l'on veut en faire..

Ensuite, effectivement, il faut considérer la situation des outre mers, de leur population, et de l'aspiration légitime des natifs de l'outre mer à pouvoir exercer leurs fonctions là où ils sont nés.

Pour terminer, il faut savoir distinguer le principe, l'intention, de l'usage qui en est fait par ceux qui sont en charge d'exercer les déclinaisons opérationnelles des principes et intentions.

A ce jour, qui sont ceux qui déterminent qui de monsieur X ou monsieur Y, pourra toucher le jackpot de "la vie sous les cocotiers" ?

19.Posté par kayamb le 13/03/2010 21:06

toujours à la pointe des combats racistes le Lebreton, il n'a rien à envier à LePen.
Tu lui racourcie la moustache, lui met une rose en brassart avec une croix gammée
au milieu et il ressemble à qui?

18.Posté par Cambronne le 13/03/2010 18:21

11.Posté par boyer le 13/03/2010 13:58
les pleurnichards de l'education ex-NATIONALE feraient mieux de se mobiliser pour la suppression du fichier base élèves.

hier une excellente émission sur les rafles du vel'd'hiv. Ou on y apprend que tout a commencé par ...un fichier de recensement.

Mon cher Boyer pas besoin d'aller plus loin lorsque l'éducation nationale en Histoire de France consacrera un peu plus qu'une demi-ligne, sur le génocide Vendéens et Bretons Les colonnes infernales de Turreau et de Westerman avaient pour mission d'exterminer.
Westermann pourra même faire son rapport édifiant et le retranscrire à la Convention:

" ...il n’y a plus de Vendée. Elle est morte sous notre sabre libre avec ses femmes et ses enfants . Je viens de l'enterrer dans les bois et les marais de Savenay. Suivant les ordres que vous m’avez donnés, j’ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux , massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher . J'ai tout exterminé".

C'est vrai c'est vieux c'était il y a deux siècles alors pourquoi se faire chier à festoyer le 14 juillet après tout lorsqu'un peuple est toujours diviser parce le devoir de mémoire n'a jamais été accompli , découvrir en 2010 une France déchiré par ses démons colonialistes et sur les enjambées des milliers de cadavres de sa révolution sanguinaire , alors devons nous mon cher Boyer , vous qui êtes plus rouge que vos idées puissent être libérales , alors regarder bien à distance le mythe révolutionnaire voler en éclats le vainqueur c'est Louis Capet le bon roi innocent , celui que les Jacobins ont raccourci pour l'exemple , ils est normal que 217 ans après les Jacobins payent encore leurs crimes , car il n'est pas plus répugnant devant l'étendu du scandale l'assassinat sans motivations valables d'hommes et de femmes innocents faible et bon des massacres perpétrés au nom de la raison d'état, à l'extermination totale , au point que la seule appartenance à une communauté humaine deviendrait la raison suffisante à sa suppression définitive ?
Savez vous ce que les Bretons ont enduré avec l'éducation nationale quand durant la sombre période de l'historie de France courant mars 1941, un certains Joseph Barthélémy, alors ministre de la Justice sou le gouvernement de Vichy déclarera ceci : « je m’opposerai à l’enseignement de la langue bretonne dans les écoles primaires ».
D'ailleurs surprenant la considération que la République fait preuve de considération et d'une remarquable mansuétude à l'égard des Bretons lorsque l'on constate une discrimination de traitement avec les autres régions de France lorsque la langue bretonne reste encore aujourd’hui la seule langue celtique à ne disposer d’aucun statut car la République Jacobine française :
* n’a toujours pas ratifié la Charte européenne des langues régionales ou dites langues minoritaires
* a instauré la loi relative à l’emploi de la langue française pour savoir la référence de la « loi Toubon »
Voir l’article spécialisé sur le sujet : Politique linguistique de la France.
France repose donc sur le monolinguisme d'État Jacobin la boucherie sanguinaire et l'extermination des peuples continu dans une décontraction feutrée .

Pourtant un acte de liberté aussi symbolique par une reconnaissance de l'abomination du carnage et de la souffrance qui perdure dans le bocage , l'état a eu plusieurs fois l'occasion de faire table rase sur le passé et d'instaurer une société nouvelle de fraternité , alors certes mes histoires emmerdent certains ignorants , mais ont ils un proche un parent un ami qui a vécu l'enfer pour découvrir la méthode d'une suppression radicale de ses origines ..., alors ensuite se succéderont des révolutions cyniques qu'elles puissent être de gauche voir de droite elles vont tenter d'acquérir l'unité du monde pour fonder enfin la religion de l'homme. Tout ce qui était à Dieu sera désormais rendu à César...n'est ce pas elle est pas belle la vie ?..
Comment ensuite ne pas traduire le mot HAINE lorsque l'on ne saurait cimenter les vertus des société humaines .Si je dis bien si , le pardon serait un début sans pour autant oublier , la véritable histoire pas celle que l'on voudrait nous faire avaler , alors peut être que l'on ne saurait éterniser davantage la vengeance, les chemins tortueux et marécageux de notre histoire de France conduiront automatiquement sur les pas héroïques de nos ancêtres pour amplifier la mémoire et de la réconciliation ....





17.Posté par boyer le 13/03/2010 17:49

La préférence régionale est avec les différentes décentralisations l'un des instruments du démantèlement de l'égalité républicaine au profits du retour des petites féodalités. Les conséquences directes sont par exemple:

- les gabegie sociale de l'Arast (100% de reunionnais exploités et floués.... )
- Les inondations mortelles de "Faute sur Mer"

On dit que l'enfer est pavé de bonne de intentions => les petits militants de la discrimination régionales ne font que préparer les ARAST a grande échelle de demain.


- les inondation,s

16.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/03/2010 17:04

Robert propose la préférence régionale à l'échelle nationale. Robert ne fait que développer une idée que lui ou ses sbires, ont dû lire ici ou ailleurs...Ce sujet de la préférence régionale, est abordé par beaucoup depuis bien avant que DR ose prendre une position sur ce sujet... Faut savoir replacer les évènements et les prises de position dans leur contexte..mais bon, venant d'un supporter de l'UMP, il n'y a rien d'étonnant à faire ce constat..pitoyable !

La préférence régionale peut trouver une explication localement, en raison du dynamisme démographique réunionnais, et la situation de l'emploi.
Par ailleurs, le coût prohibitif des navettes Réunion/Métropole explique aussi que ce qui peut se concevoir au niveau national (l'absence de préférence régionale) puisse bénéficier au niveau insulaire, d'une dérogation. Rappelons que les mesures dérogatoires sont faites pour permettre de corriger certaines situations, et ont, par conséquent, un caractère transitoire, temporaire le temps que ces corrections puissent se faire.

Les deux éléments cités (démographie et situation sociale) ne se vérifient pas à l'échelle du territoire nationale, donc il n'y a aucune raison pour lui de proposer l'extension de ce principe comme le fait DR, sauf à dire qu'une situation locale exceptionnelle dérogatoire ne saurait exister au sein de notre belle République (et en ce cas, il fait preuve d'aveuglement ).

Pour ce qui concerne les stagiaires à la fonction publique, je le redis, afin de permettre d'éradiquer ce débat de "qui doit rester, qui doit partir, qui peut rester, qui ne peut pas rester", il suffit de n'avoir que des postes ouverts à la mutation vers la Réunion, au profit de manière préférentielle pour les locaux, quitte à supprimer les facteurs d'attractivité que constituent la sur rémunération.

Tout nouveau fonctionnaire (territorial, Etat, hospit, éduc nationale et professeur des écoles) formé à la Réunion, ne pourra ainsi être affecté à un premier poste sans aucune possibilité de dérogation (ou passe droit) sur un DOM ou un TOM.

Mieux vaut une jeunesse formée et confrontée à la réalité du monde, qu'une jeunesse formée et formatée par les dérives de l'assimilation à la république française.


15.Posté par g.gauv@orange.fr le 13/03/2010 15:30

La préférence régionale est à mon sens, un débat légitime mais doit être abordé avec pédagogie pour éviter les incompréhensions et les dérapages nuisibles à la qualité du débat.
J'ai eu pour ma part l'occasion de développer mon point de vue sur cette question dans un article publié par Zinfos et que vous pouvez retrouver à partir du lien suivant :La préférence régionale n'est pas un gros mot

14.Posté par OPAK104 le 13/03/2010 15:14

Monsieur le Député,
J'ai espoir et ne dispose que de très peu de moyens pour vous approcher. Je profite du réseau de Monsieur Dupuy qui est très convivial et est un excellent outil pour permettre au citoyen de s'exprimer. Je le remercie au passage pour cette brillante idée.
Je souhaite si possible, Monsieur le Député, l'inscription des points suivants à l'ordre du jour de vos prochaines séances de travaux parlementaires, je vous remercie de bien vouloir étudier cette possibilité.
Sur le plan international :
- Où en est la continuité territoriale?
- Les aides départementales ont été supprimées en 2009 pour les jeunes ayant un projet d'étude à l'étranger. Cette jeunesse réunionnaise est allée étudier à l'étranger avec un projet bien étudié et bien structuré, tout en sachant que le taux de chômage est 3 fois plus élevé qu'en métropole, que le niveau de qualification des demandeurs d'emploi est plus faible que celui de la métropole.
- Connait-on la situation de ces jeunes étudiants à l'étranger?
- Existe t-il un référent chargé de remonter les difficultés, les besoins des jeunes étudiants à l'étranger?
- Une maison des ultramarins a été créée en métropole, qu'en est-il pour les ultramarins de l'étranger?
- Un bilan, un inventaire est-il fait au départ, à l'installation, à la fin des études, au retour au pays pour ces jeunes réunionnais qui sont allés étudier à l'étranger?

Sur le plan local :
On impose à des familles d'étudiants, d'élèves, des correspondances par voie électronique, des recherches, du travail sur support informatique dans le cadre de leur scolarité. Mais elles sont nombreuses les familles à être dépourvues de matériel informatique et d'une connexion Internet.
Je m'organise pour permettre à des jeunes l'accès à mon PC et à ma connexion Internet pendant des périodes à fortes demandes, et suis désolée de ne pouvoir honorer les demandes des familles et des jeunes étudiants parfois.
Ces ressources certes sont disponibles dans des collèges, lycées, centres de formation, universités mais plusieurs contraintes parasistes l'accès : longue attente car les demandeurs sont trop nombreux, respect du règlement intérieur des établissements car l'accès aux ressources est supposé se faire en dehors des cours et le planning des étudiants/élèves est assez bien chargé, respect des horaires car les ressources informatiques sont verrouillées à la fermeture des établissements, respect des délais car ce qu'on demande aux étudiants/aux élèves doivent être faits dans une période bien précise (ouverture et clôture des inscriptions, debut et fin de campagnes pour certaines demandes d'aides à la scolarité...), un accompagnement est nécessaire car d'un ces familles, ces enfants ne possèdent pas d'un outil informatique, donc méconaissent les caractéristiques et les fonctionnalités d'un poste informatique. Par ailleurs, les familles, les élèves/étudiants ont du mal à comprendre le sens des renseignements qui sont demandés et ce compte tenu du niveau d'étude, des familles illétrées et analphabètes, des familles, des élèves qui rencontrent des difficultés à comprendre le français car ils ne parlent pas du tout.
Cette situation m'interpelle surtout dans le contexte social assez sensible et difficile dans lequel évolue notre jeunesse réunionnaise. Et ça fait mal en 2010 de constater ces énores écarts et de vivre non pas à la Réunion mais dans une Réunion en 3 Réunion : La Réunion du haut, La Réunion du milieu, La Réunion du bas.
C'est à ce titre, Monsieur le Député, que je me permets de venir vers vous.
Je sais pouvoir compter sur votre sensibilité à l'égard de la jeunesse réunionnaise, Monsieur le Député, pour accorder une attention très particulière à ma, à notre requête.
Il s'agit de notre requête. Car plusieurs familles réunionnaises dans le besoin sont concernées.
Votre combat est aussi le mien, Monsieur le Député, combattre pour nos enfants, combattre pour un avenir meilleur pour La Réunion, celle de demain.

13.Posté par A Lebreton et de Launay le 13/03/2010 14:36 (depuis mobile)

Heureux de voir M lebreton et M de Launay d'etre a 100% d'accord avec la proposition de loi de M Robert.
Concernant les mutations des profs il faut neanmoins savoir que des reunionnais en metropole depuis plusieurs annees font partie de ceux qui devraient revenir a la prochaine rentree. Cela n empeche pas qu il faut faire en sorte que nos stagiaires restent ici.

12.Posté par petole le 13/03/2010 14:35

lebreton ne parle pas d un truc banal (...) , il y a une réelle situation d une certaine priorisation de postulants extérieurs à des postes cadre dans tte la fonction publique et assimilée à la réunion et à cela il n y a pas beaucoup de transparence et peu de recours
des constats de plus en plus nombreux avec des exemples précis- france télécom-la poste-météo-audiovisuel-territorial etc
un haut personnage n a t il pas dit récemment à compétences égales .....
à la poste c est par couple qu'ils rentrent , comme par hasard 2 postes se libèrent en même temps et il n'y a pas de compétences locales et pile poil il y a 2 candidatures; étonnant non- le cercle décisionnel de comblement n'est déjà qu' à 20 % composé de locaux ; on comprend mieux p être ;

11.Posté par boyer le 13/03/2010 13:58

les pleurnichards de l'education ex-NATIONALE feraient mieux de se mobiliser pour la suppression du fichier base élèves.

hier une excellente émission sur les rafles du vel'd'hiv. Ou on y apprend que tout a commencé par ...un fichier de recensement.

10.Posté par boyer le 13/03/2010 13:53

Le mieux serait de mettre les mecontents en disponibilités d'office ou de les détacher d'office dans une assos para municipale pour faire du soutien scolaire.

On verra s'ils font toujours les malins a cracher sur leur statut.

9.Posté par LE SNALC AGIT DEJA le 13/03/2010 13:02

Que M Lebreton arrête de vouloir faire une grossière récupération. Le SNALC, un des principaux syndicat d'enseignants agit déjà.
En outre , un autre député, M Didier Robert, a déposé une proposition de loi qui permettra aux fonctionnaires d'avoir une mutation prioritaire dans leur département d'origine.
Un niçois sera prioritaire pour les Alpes Maritimes ou un réunionnais pour la Réunion.
M Lebreton peut donc se rapprocher de son collègue Robert pour soutenir cette proposition.

8.Posté par ducon de lajoie de la priorité le 13/03/2010 12:38

c koi ces salades de discrimination et de déportation, les créoles ne sont pas français et soumis aux mêmes règles de fonction publique qu'un métropolitain ???

pourquoi systématiquement ces remarques sur locaux et natifs à discriminer dans une république égalitaire ???

comment un français peut il se sentir déporté sur son propre territoire à moins de n'avoir jamais suivi un cours d'instruction civique ?

Pov Lebreton, les élections l'obligent à faire du sous le Pen pour grappiller les voix de quelques imbéciles fiers d'être né quelque part....


moi je remercie la France de donner encore un peu de boulot à nos jeunes, ou qu'ils soient nés, et ou qu'ils soient amenés à exercer.....

7.Posté par marie -reine le 13/03/2010 11:35

On voit bien dans cette affaire l'image que M Lebreton a du service public.
Si un enseignant réunionnais veut enseigner dans notre ile, il a 1000 points d'avance, ce qui lui permet de surclasser tout enseignant de métropole -même celui qui a 35 annuités dans le même établissement.
De plus , si un étudiant d'ici passe un concours correspondant à 0 poste dans notre ile et le réussit, la République doit-elle immédiatement creer un poste à la Réunion pour lui eviter le "traumatisme de la séparation avec sa famille". On nage dans l'absurdité et la mauvaise foi la plus totale.
Appliquons ces bons principes à tous les DOM, TOM et pourquoi pas à toutes les régions - pensez au "traumatisme" de l' etudiant né à Perpignan et muté pour son premier poste dans l'éducation nationale à Dunkerque -on en fremit d'empathie. Alors , c'est la fin du service public.
Le seul problème est que si on réussit un concours d'état , on est au service de l'état, on a un statut stable, loin des craintes de chomage. Il y a des inconvénients mais aussi un certain nombre d'avantages.
L'étudiant doit faire ce choix en conscience.
L'homme politique démagogue devrait se taire.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:13 Nassimah Dindar évoque une "théorie du complot"